21 octobre 2020 3 21 /10 /octobre /2020 13:54

 

Hommage poéféministe | Textes poétiques

 

 

 

 

 

 

​​​​​Djihad

​​

 

 

 

 

 

Claude Luezior

 

Texte reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur

et de la maison d'édition LGR.

 

Crédit photo : Almeida Júnior-Saudade, Longing, Google Art Project, domaine public, image Commons.

 

 

 

En hommage au professeur Samuel Paty lâchement martyrisé, ce poème qui, rétrospectivement, prend encore davantage de sens...

 

   


 

est-ce affaire d'un dieu

tellement excédé

par nos métamorphoses  ?

 

 

certes, nos usures urbaines

ont sans doute oublié l'autre

aux rives d'un oued asséché

 

 

 

et la parole des prophètes

ne convoque plus l'Intemporel

aux heures de nos profits

 

 

 

oui, nous t'avons effacé

au creux même de tes dunes

qui se plissent d'ennui


 

s'exclament pour un Très Grand

qui tout autant est nôtre

tes cris vulgairement éructés


 

et tes vengeances poisseuses

ne sont que reliefs d'une haine

pour fanatiques vidés d'esprit

 

 

amer, tu captes les égarés

de nos banlieues en déshérence

quand vocifèrent leurs amertumes

 

 

et s'agrippent, désespérées

les larmes de mères

vainement accouchées


 

croisade en creux, djihad

guerre lâche et prêches

qu'une Genèse inspire

 

 

tu te nourris des cinq livres

d'un certain Pentateuque

que nous avons vénéré

 

 

 à la lettre, tu dévoies

 la soi-disant Parole

 d'un Dieu cambriolé


 

 tu en distilles l'intolérance

 les massacres aveugles

 et les incantations obscures

 

 

 à chacun de tes pas

 trébuche le gisant

 de ton couteau impie


 

 gémit en sacrifice

 et sanguinole un corps

 d'innocence ébloui

 

 

 peut-être devrai-je un jour

 Frère au bord du puits

 te réapprendre, te réinventer

                                                    

 

 Frère au pays des Hommes,

 peut-être devras-tu, toi aussi

 réapprendre un jour à m'aimer ? *

 

 

* Voir, Claude LUEZIOR, Jusqu'à la cendre, Paris, éd. LGR.

 

***

 

Pour citer ce poème

 

​​​Claude Luezior« Djihad », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Hommage poéféministe au professeur Samuel Patymis en ligne le 21 octobre 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/21octobre/cl-djihad

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour au sommaire de l'Hommage 

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans S'indigner - soutenir - etc.
21 octobre 2020 3 21 /10 /octobre /2020 11:12

 

Hommage poéféministe | Textes poétiques

 

 

 

 

 

 

Hordes barbares...

​​

 

 

 

 

 

Didier Colpin

 

 

 

Crédit photo : Almeida Júnior-Saudade, Longing, Google Art Project, domaine public, image Commons.

 

 

 

Le bruissement du feuillage

D’une onde offerte en sillage

Vibre dans un bel oubli

Chronos en est anobli…

 

 

 

La ville avec ses sirènes

Échos de multiples haines

Va dans la banalité

De sa criminalité…

 

 

La Paix qu’offre la nature

_ Charme sans fioriture _

Honore et chante le vrai

Le reste est comme en arrêt…

 

 

 

Le reste et sa violence

Erre dans son insolence

L’Égard a peu de valeur

Fragile petite fleur…

 

 

***

 

Pour citer ce poème

 

​​​Didier Colpin« Hordes barbares... », poème inédit, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Hommage poéféministe au professeur Samuel Patymis en ligne le 21 octobre 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/21octobre/dc-hordesbarbares

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour au sommaire de l'Hommage 

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans S'indigner - soutenir - etc.
21 octobre 2020 3 21 /10 /octobre /2020 09:35

 

Hommage poéféministe... | Textes poétiques

 

 

 

 

 

 

Qu'ont-ils fait de son souffle ? 

​​

 

 

 

 

 

Mariem Garali Hadoussa

 

 

Artiste peintre & poète

Présidente de lassociation "Voix de femme nabeul"

 

 

 

Hommage posthume à Samuel Paty (enseignant d'histoire-géographie tué par un extrémiste), paix à son âme !

 

 

 

 

 

Qu'ont-ils fait de son souffle ?

Il ne pourra plus rêver

D'un monde meilleur

Ni d'un amour universel

Il ne pourra plus défendre

Cette école laïque chère

À tous ses compatriotes

Oui il est mort pour avoir

Défendu ses idées

Et la liberté d'expression !

 

 

L'obscurantisme lâche

répand son venin

 

Des bigots

Perpétuent leur adversité

À La culture

À La connaissance !

 

 

Quand cesseront ces guerres

De religions ?

Est-ce que l'humanité a besoin

De ces conquêtes et déploiement

De forces obscures ?

 

 

Hélas la vie humaine est entre

Leurs mains sales et criminelles !

 

 

MG, 20 octobre 2020. ​​​

 

***

 

Pour citer ce poème

 

​​​​Mariem Garali Hadoussa« Qu'ont-ils fait de son souffle ?  », poème inédit, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Hommage poéféministe au professeur Samuel Patymis en ligne le 21 octobre 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/21octobre/mgh-souffle

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour au sommaire de l'Hommage 

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans S'indigner - soutenir - etc.
19 octobre 2020 1 19 /10 /octobre /2020 08:07

 

Hommage poéféministe... | Textes poétiques

 

 

 

 

 

 

Cieux en bleu-blanc-rouge

 

 

 

(chanson patriotique​​​​​​) ​​​​

 

 

 

 

Dina Sahyouni

 

 

 

Crédit photo : "Drapeau de la France", domaine public, image Commons.

 

 

 

 

Enfants des Lumières, soyez solidaires.

enfants des Lumières, restez solaires

la liberté ne supporte guère 

la tiédeur des cœurs.

 

 

Enfants de la liberté d'enseigner

reçue en héritage du féministe Condorcet

Héritiers du sage Voltaire

soyez fiers, restez solidaires.

 

 

Saluons ensemble l'honorable Samuel Paty

assassiné par l'intolérance des islamistes-terroristes,

saluons la liberté chérie, le flambeau de notre patrie. 

 

 

Honorables enfants des cieux parés en bleu-blanc-rouge

la liberté est souvent teintée de rouge

le sang ensoglotte aujourd'hui Marianne,

nos sanglots se mêlent des cris d'horreur

et cette sagesse étourdie nous sourit

soyons, oui, soyons pour toujours unis

comme les doigts d'une main.

Et chérissons, oui chérissons jour et nuit 

la belle liberté qui nous unit. 

 

 

***

 

Pour citer ce poème

 

​​​​Dina Sahyouni« Cieux en bleu-blanc-rouge », poème inédit, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Hommage poéféministe au professeur Samuel Patymis en ligne le 19 octobre 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/21octobre/ds-cieux

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour au sommaire de l'Hommage 

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans S'indigner - soutenir - etc.

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | Les femmes et le désir en poésie
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DES POÈTES Les femmes & le désir en poésie © Crédit photo : Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective...
  • Nudité et autres poèmes
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie Nudité & autres poèmes Textes de Sophie Weill Peinture de Martine Séchoy-Wolff © Crédit photo : Martine Séchoy-Wolff, peinture sur le désir. Nudité Tu me déshabilles et...
  • Megalesia 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PRÉSENTE SON FESTIVAL EN LIGNE Megalesia édition 2021 du 8 mars 2021 au 31 mai 2021 © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, une femme en désir, peinture. Festival numérique, international & multilingue des femmes & genre...
  • L'amoureuse
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie L'amoureuse Jean-François Blavin Le vent frôle l’herbe De tant de vertes amours Au goût de rhubarbe L’amoureuse joue Avec ses brûlants désirs Embrasant ses joues Le piano...
  • Virgule-moi, Éclore et Puissance mâle
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie Virgule-moi, Éclore & Puissance mâle Emmanuelle Jay Peinture de Martine Séchoy-Wolff © Crédit photo : Martine Séchoy-Wolff, peinture sur le désir. Virgule-moi Met ta virgule...
  • Fêlure
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie Fêlure Sarah Mostrel Site : www.sarahmostrel.online.fr Facebook : www.facebook.com/sarah.mostrel © Crédit photo : Sarah Mostrel, "Fêlure", huile sur toile. À l’extrême...
  • Ta nudité et Le désir
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie Ta nudité & Le désir Paul Tojean © Crédit photo : Paul Tojean, Je vois la femme cachée dans la forêt" *. Ta nudité Lumineuse sous un lustre diamant Ta silhouette se propage...
  • Lettre n°15 | Eaux oniriques : mers/mères
    Lettre no 15 sur les Eaux oniriques : mers/mères © Horizon par Véronique Caye . Vous avez carte blanche pour en parler. La parution des documents choisis par notre équipe est successive du 14 décembre 2020 au 28 février compris. La mise en ligne se fait...
  • Hommage en image à Jean-Paul Sartre
    Lettre n°15 | Eaux oniriques | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes, hommages, etc. Hommage en image à Jean-Paul Sartre Mustapha Saha Sociologue, poète, artiste peintre © Crédit photo : Jean-Paul Sartre à la Sorbonne le 20 mai 1968. Photo avec Mustapha...
  • Désirance
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie Désirance Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes Désir de feu feu de braise braise étincelant dans l’âtre de mes nuits nuits matérialisées dans les rêves Connivence...