8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 19:00

 

 

 

Découvrez les prochains rendez-vous

 

de la C'Interscribo !


Url. http://www.pixx.fr/cinterscribo/newsletters/Newsletter-Mars-2013.html

 

 

 

Pour citer ce texte


 « Découvrez les prochains rendez-vous de la C'Interscribo ! », in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques  : Lettre n°1 [En ligne], mis en ligne 8 mars 2013.

URL. http://www.pandesmuses.fr/article-decouvrez-les-prochains-rendez-vous-de-la-c-interscribo-116047511.html/URL. http://0z.fr/Hco6b

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 19:00

 

 

Exposition

 

Présence

 

Sophie Brassart

   

 

Présence

©Crédit photo : Présence par Sophie Brassart

 

 

 

 

 

Pour citer ce tableau


Sophie Brassart, « Présence » (exposition), in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques   : Lettre n°1 [En ligne], mis en ligne 8 mars 2013.

URL. http://www.pandesmuses.fr/article-presence-116046916.html/URL. http://0z.fr/vNf-A

 

Auteur(e)


Sophie Brassart, documentaliste aux heures pleines, elle a déjà publié dans les revues Mille et un Poètes (n°3, été 2012) et  La Porte des Poètes (printemps 2012). En 2011, elle a également publié un poème dans le cadre du Printemps des Poètes, a lu certains de ses textes lors de la présentation des derniers numéros de la revue La Porte des Poètes (en mai 2012) et elle a été citée dans la Revue Artension (n°112, mars-avril 2012). Elle tient aussi un blog intitulé Toile poétique à cette adresse : http://graindeble.blogspot.fr/.  

Déméter en témoin, Sophie Brassart noue un dialogue de lettres vives (poèmes et peintures), singulières ou bien mêlées. Les figures sont tissées de mêmes toiles, celles du temps numérique, pour des messages inscrits dans une vie courte; celles de la profondeur du mythe, sans quoi rien ne saurait advenir; celles du mystère féminin, qui invite à la transformation, la résistance, l'intensité. Autant de libres propos, libres propositions, réalisées avec de l'encre, de l'acrylique, et des suites de 0 et de 1. Elle a exposé ses tableaux dans l'Ateliers de Ménilmontant (en 2011) et dans l'exposition "Empreintes" (en 2012).

 

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 19:00

 

 

 

 

  Nouvelle chronique

 

 

          

Camille Aubaude 

 

 

 

 

 

Giovanni Dotoli, Les plus beaux vers de la poésie française, Baudry, coll. « Les Voix du livre », oct. 2012 - Nouveauté : L’érotisme féminin, éd. Hermann, 2011.
      

 

Comment le poète donne forme à sa pensée ?
  

Pour qui se demande où Giovanni Dotoli va chercher son « combustible » poétique, lui qui pratique infatigablement la publication de livres poétiques, tant en France qu’en Italie, pour qui souhaite approcher ses grandes références poétiques, il faut ouvrir Les plus beaux vers de la poésie française :
 
  « Celui à qui Dieu a donné l’intelligence et une bonne éloquence ne doit ni se taire ni la cacher. »
  

Marie de France, Lais, « Prologue. »
  

Un colloque à l’Université de Cagliari, consacré à Giovanni Dotoli en décembre 2012, le désigne comme « Poète de la liberté humaine ». Il dirige actuellement plusieurs collections littéraires. C’est dans « Les Voix du livre » que paraît le florilège des « plus beaux vers », qu’il aime jusqu'à les commenter avec un art subtil du décalage, sans s’essouffler, excellente manière de partager la « respiration de l’éternel » :
 

« Rends-moi le Pausillipe et la mer d’Italie. »
Nerval, El Desdichado, in Les Chimères.

  « La beauté de l’Italie est un mythe pour tous les poètes. »

Fort de sa prodigieuse érudition, mais aussi, et bien sûr, « saltimbanque », « acrobate, « équilibriste », « funambule » et « rêveur de liberté » (à propos d’Apollinaire, p. 76), Giovanni Dotoli donne cette fois à écouter les vers à la source de son inspiration, et à comprendre le surgissement de sa pensée, autant que les éléments de son travail. Il accorde, fait assez rare pour être souligné, la part belle aux poétesses, et, encore plus osé, aux poétesses modernes, à ses contemporaines, comme il a su imposer ce monument, l’anthologie poétique L’érotisme féminin. Je ne peux manquer d’évoquer l’intelligente présentation qu’il en a donné à la librairie du Centre culturel Wallonie Bruxelles à Paris, en présence de Patricia Izquierdo, dans le cadre d’un de nos « Dialogues de Poésie » (voir camilleaubaude.com).

 

 

Giovanni Dotoli est celui qui sait ravir les lecteurs. Dans les beaux et plus qu’édifiants poèmes érotiques féminins, à l’instar de « plus beaux vers », le lecteur relèvera les références artistiques, le non sens, le type d’émotion qu’on ressent, ce qui est vrai, ce qui est factice, original ou posé. Nombre d’universitaires aussi prestigieux que lui auront-ils l’audace de le suivre dans cette pratique de lecture dont les poètes vivants, les poétesses encore davantage, ont besoin pour être visibles ?

La position artistiquement « décalée » de Giovanni Dotoli dans la poésie française au début du XXIè siècle rend inimitable sa manière de commenter les plus beaux vers de la poésie française. Au célèbre vers d’Anna de Noailles dans L’Ombre des jours :

« J’écris pour que le jour où je ne serai plus… »

correspond :

« La mort est toujours assise sur le bureau de l’écrivain. »

Lever l’énigme d’une expression poétique, n’est-ce pas la célébrer ? « Les mots c’est nous », écrit Giovanni Dotoli dans sa présentation intitulée « Des vers pour respirer l’éternel ». Usant d’une ironie particulière, Giovanni Dotoli s’amuse, certes, comme le recommandait Christine de Pizan, mais il confie aussi le sens artistique de son parcours.

« Contempler jusqu’à l’heure extrême. »

  François Cheng, A l’Orient de tout. Œuvres poétiques.
« L’étincelle naît de l’impensable. Elle nous protège jusqu’au dernier jour, et après. »

  Ces vers puisés au souffle de l’Éternité « reviennent doucement à l’écran de notre musique intérieure. »

Avec ce sens du partage qui est la vie, la manière d’être « en poésie » de Giovanni Dotoli est reconnaissable entre toutes. Originale sans emphase, elle est au carrefour de l’écriture de création et de l’étude savante, nous invitant avant tout à lire et relire des vers, avec une préférence pour ceux mêlant le connu et l’inconnu :
  « Plantée au pied d’un mûrier mâle

Elle retourna à la ville décolorée par les pluies. »
Vénus Khoury-Ghata, Orties, in Quelle est la nuit parmi les nuits.

« Connaître la douleur et l’offrir au monde : c’est le destin du poète. »

 

 

 

 

Pour citer ce texte

Camille Aubaude, « Nouvelle chronique », in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°1 [En ligne], mis en ligne le 8 mars 2013. Url.http://www.pandesmuses.fr/article-nouvelle-chronique-116046868.html/Url.http://0z.fr/Y4PeO

Auteur(e)


Camille Aubaude

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 19:00

 

 

 

Poèmes reproduits 

 

 

Mont Olympe 

 
&

Femme   

 

Extraits du recueil  Les Areytos de ma Muse

 

 

  

 

Qualito Estimé 

 

Poèmes reproduits avec l'aimable autorisation de l'auteur et des éditions Édilivre

 

 

recueil,poésie,parution,poèmes,muse,les areytos de ma muse,qualito estimé,poète haïtien

   


 

 

Document©LPpdm

Extraits du livre de Qualito Estimé, « Mont Olympe » (p. 24) & « Femme »    (p. 32)

   

 

 

 

Pour citer ces poèmes

 

Qualito Estimé, « Mont Olympe » & « Femme »  (extraits du recueil Les Areytos de ma Muse ), in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°1   [En ligne],  mis en ligne le 8 mars 2013.

Url.http://www.pandesmuses.fr/article-mont-olympe-femme-116004528.html/Url.http://0z.fr/JfE0V

  

 

Auteur(e)

 

 

Qualito Estimé

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 19:00

 

 

 

 Marguerite

 

Rondeau redoublé  


 

 

 

Damy Tangage

 


  DSCF0733-Denis-copie-1.JPG

©Crédit photo :   Château Lacataye à Mont de Marsan   

où Marguerite de Navarre a vécu à la fin de sa vie

par Damy Tangage  


 


Ermite, vieille et lasse, en mon château des Landes
Je rêve aux amours enfantins.
Le palais de mon roi déployait ses guirlandes,
J’excellais aux arts byzantins.

Un duc, courtoisement, d’un lai
Jouait en embrassant mes lèvres si gourmandes !
J’aime Ronsard et Du Bellay,
Ermite, vieille et lasse, en mon château des Landes.

François De Rabelais provoquait la morale,
Que j'aimais ses vers libertins !
Je vais prier la Vierge en noble cathédrale,
Je rêve aux amours enfantins.

Doux madrigal et fier rondeau
Grisaient mes cavaliers; volaient les houppelandes
D’amour, derrière le rideau.
Le palais de mon roi déployait ses guirlandes.

Panurge consulta Sibylle la voyante
Qui se fâcha de nos festins.
Je me mariai donc, j’étais bonne croyante.
J’excellais aux jeux byzantins.

Ma Navarre, je sais, où cette langue d’Oc
Enchantera les belles femmes,
Rayonnera partout, de Toulouse au Médoc.
- « Poète, fils, où sont mes flammes ? »

-
« Vos marguerites* sont fanées. »

 

 


*
Marguerite de Navarre (1492-1549), sœur de François I°, était une femme de grande culture. Elle écrivit notamment « La Marguerite des Marguerites », plaidoyer contre l’intolérance et livre précurseur du féminisme et des droits de la femme.

 

 

 

Pour citer ce poème


Damy Tangage, « Marguerite » (rondeau redoublé),  in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°1  [En ligne],  mis en ligne le 8 mars  2013.

Url. http://www.pandesmuses.fr/article-marguerite-115997579.html/Url. http://0z.fr/nLesx


Pour visiter les pages/sites de l'auteur(e) ou qui en parlent


http://www.damy-fugue-mi-raison.com/

http://www.atramenta.net/authors/damy-tangage/17323


Auteur(e)

Damy Tangage 

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 19:00

 

 

 

Invité de la Lettre n°1

 

   Mots doux


 

 

 

Jacques Ravix 

 

 

Mon dernier amour,
Mon fol amour,
Si tu savais la plainte du vent
Qui ensorcelle les arbres avant de les écarteler
Tu comprendrais la déchirure
D’une vie sans tendresse,
D’une affection non partagée
Et l’abime profond,
De la vieillesse.
Mon cher amour,
Si tu savais.


J’écoute le bruits de tes pas
Sur le dallage de la chambre
Et je me souviens
Jadis nabuchodonosor
Fit construire les jardins suspendus de Babylone
Afin que la reine son épouse
N’oublie pas les vertes prairies de sa Médie natale
De quelles savanes es tu hantée ?
De quels mystères
Que je ne puisse les découvrir
Dans le miroir de tes yeux noirs
Et puis te les offrir
Dégoulinant de rosée dans un pays réconcilié




Chacune de tes absences,
Crée dans mon cœur un vide,
qui déborde à ton retour,
la coupe de mes lèvres.
Je frémis en te voyant,
comme un taureau sous le harpon,
dans l’arène de mes désirs.
Carillonnent les cloches,
et dansent les lucioles
à l’occasion de ton retour prochain.
 

Venue de nulle part,
Venue d’ailleurs ou des étoiles pour s’engouffrer
Sans précautions aucune dans les chambres
De mon cœur bouillonnant de sang chaud et tropical,
Avec des yeux pour tel parure
Qu’on ne vit,
Qu’eux à l’horizon.
Depuis des décennies d’attente.
Femme douce et fascinée d’infini
Je t’emporterai avec moi dans un voyage en séconaphin.*
Dussé-je n’avoir de toi qu’un souvenir dans mes bagages.
*séconaphin. : ange transporteur d’un univers à un autre
Papillon bleu

Papillon bleu de mes nuits sombres,
Cette crevasse sur ta joue est un enjoliveur de ton âme,
Je rêve parfois de m’y plonger,
Et me réveiller dans ta basse-cour,
Gorgée de fruits juteux et frais.
Sur le parvis de ton hôtel,
Je poserai des fleurs rares,
Telles qu’on en trouve point qu’avec recherche
Sur ta planète.
Donne moi ce baiser d’amour et d’amitié,
Que je le partage avec tous mes frères
Et qu’ ensemble nous expulsions le déplaisir
Et la haine !!!
 

 

Pour citer ce poème

Jacques Ravix, «  Mots doux »,  in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°1 [En ligne], mis en ligne le 8 mars  2013.

Url. http://www.pandesmuses.fr/article-mots-doux-115995890.html/Url. http://0z.fr/zRk-H

Auteur(e)

Jacques Ravix 

 

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 19:00

 

 

 

Invitée de la Lettre n°1

 

   Survivance 


 

 

 

Marie-Alice Théard

 

 

Dans les premiers frissons de l’aube
Mon corps recrée l’aventure des vents inaudibles
Transmutation qui me fait revenir de l’absence
Ma chair toute illusoire et réelle jusqu’au faîte du regard
Vêtue de lumière dans le tournoiement d’un piège crépusculaire
Voyager jusqu’au vertige à travers le cabotinage
de tes doigts et le labyrinthe de tes désirs
Revoyager sur le tranchant subversif de la mémoire
Repartager les versants obscurs du territoire absolu de l’amour
Inventorier d’ineffables trésors enfouis dans le gouffre des cathédrales
englouties dans l’oubli
Je me retrouve aujourd’hui reine de mes douleurs
et de mes joies jusqu’au transport de mes reins ivres
de la poussière des astres
Exorcisant les plaies du désastre
Cassant les malédictions de fin de siècle
Pour que ne revienne jamais le vide atroce de la mort


 

Pour citer ce poème

Marie-Alice Théard, « Survivance »,  in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°1 [En ligne], mis en ligne le 8 mars  2013.

Url. http://www.pandesmuses.fr/article-survivance-115995564.html/Url. http://0z.fr/IQFHN

Auteur(e)

Marie-Alice Théard

 

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 19:00

 

 

 

 

 

Parution


   Ma jeunesse heureuse

 

comme bergère peule

 

nomade au Mali

 

          

 

 Aye Diallo

Olivier Lebret

 

 

 

  http://www.editions-pantheon.fr/components/com_virtuemart/shop_image/product/Ma_jeunesse_heur_50599db81c55d.jpg

©Crédit photo :  page du livre chez l'éditeur


Titre : Ma jeunesse heureuse comme bergère peule nomade au Mali

Auteur(e)s : Aye Diallo, Olivier Lebret  

Éditions :  Éditions du Panthéon

Parution : 9 octobre 2012

Genre : Mémoires 

Collection : N/A

Reliure :  13x20

Nombre de pages :  80 p.    

 Format : N/A    
ISBN :   978-2-7547-1392-4

Prix : 7, 49 € Izibook

Prix : 10,80 €

Url. http://portail.izibook.com/product_details/39299/9782754715249/Ma%20jeunesse%20heureuse%20comme%20bergere%20peule%20nomade%20au%20Mali/Aye%20Diallo%20Olivier%20Lebret

Url. http://www.editions-pantheon.fr/aye-diallo-et-olivier-lebret/memoires-et-temoignages/ma-jeunesse-heureuse-comme-bergere-peule-nomade-au-mali.html

Url. http://gallica.bnf.fr/VisuSNE?id=oai_portail.izibook.com_39299-9782754715249&r=&lang=FR

Mots clés : Condition féminine, Afrique, Bergère, Peule, Mali, Gandamia, Mariage forcé, Excision, Sécheresse, Famine, Fleur du désert: film, Waris Dirie, Mémoires, Autobiographie

 



 


Url. http://youtu.be/eeAxUZPCCX0

 

 

Réception/Critique dans les médias

 

 

 

 

 


Résumé

 

 
 Ma jeunesse heureuse comme bergère peule nomade au Mali décrit ma vie de ma petite enfance à mon premier mariage en 1988, à l'âge de 18 ans. Le récit est centré sur le ressenti de bonheur du début de cette période mais aussi sur les chamboulements liés à mon passage à l’adolescence. Il marque le début des convoitises jusqu’à mon mariage arrangé par mes parents, mais aussi la dramatique sécheresse et la famine de 1985. Olivier Lebret, mon mari, a su transcrire mes propos au fur et à mesure que les souvenirs sourdaient du plus profond de ma mémoire, en provenance de cette magnifique région montagneuse du Gandamia au Mali. » -

 

 

Auteur(e)s

  
Aye Diallo et Olivier Lebret : en 2010, Aye Diallo se retrouve dans le film "Fleur du désert" de l’ancien mannequin somalien, Waris Dirie. Son passé de jeune bergère nomade est très proche de l’univers que décrit Waris Dirie. Aye Diallo ressent un déclic. Une voix intérieure l’aide à trouver l’énergie et le courage d’écrire sa propre histoire. Aye Lebret, née Diallo, a vu le jour au nord du Mali, en 1970, dans une famille de bergers nomades Peules. En 2000, elle arrive en France avec son mari Olivier Lebret. Depuis leur mariage en 2002, ils vivent à Strasbourg.

 

 

Pour citer ce texte

« Parution :  Ma jeunesse heureuse comme bergère peule nomade au Mali  », in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°1 [En ligne], mis en ligne le 8 mars 2013.

Url. http://www.pandesmuses.fr/article-parution-ma-jeunesse-heureuse-comme-bergere-peule-nomade-au-mali-115995231.html/Url. http://0z.fr/GDmXD

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 19:00

 

 

 

 

Invitation à lire

 

 

avis jourdan meunier

 

 

  • 1894-1914 La révolution Francis Jammes, publié en décembre 2012, grâce à  Mikaël Lugan, Vous pouvez découvrir la première de couverture du cahier Francis Jammes sur le site de l’association à cette adresse : url.  http://www.francis-jammes.com/
 

 

À lire chaque semaine le nouveau numéro de la revue  

 

Recours au poème : url.  www.recoursaupoeme.fr

 

 

 

 


Trois nouveautés pour annoncer le printemps aux Éditions SOC & FOC



imagetete.jpgLA TÊTE TOMBÉE

Megumi NEMO

Dépliant noir et blanc 18 volets, couverture couleur - 15 X 15 cm plié – ISBN 978-2-912360-80-9

Parmi les publications singulières pour textes insolites aux éditions SOC & FOC, il y avait déjà « Sur la brèche » (G. de Grissac / S. ML Possentini) et « Les pommes » de Xavier Bouguenec. Voici un second dépliant-accordéon pour suivre en gravures (sur bois et linogravures) les péripéties d’une recherche improbable : celle de sa propre tête. Le talent de Megumi Nemo court entre fantaisie et surréalisme dans cet objet original. Url. http://www.soc-et-foc.com/CAT_detail.php?id=83&PHPSESSID=32d6383d8eac3dfdccf33e9ddd9ace5a

 

 

imagevivredisentils.jpg

VIVRE, DISENT-ILS

Textes d'Emmanuelle LE CAM

Illustrés par Ghislaine LEJARD

48 pages - Quadrichromie - 13 X 21 cm – Broché - ISBN 978-2-912360-81-6

C’est un gros travail / Vivre, disent-ils. Un travail de tous les instants, dans l’attention portée au jeu cruel des chats et des rouges-gorges, comme au jeu tendre d’une sonate de Haydn. Ce sont des éclats de lumière qui redonnent du courage. Un départ d’où naît la persévérance. Un tourbillon de feuilles mortes qui permet une renaissance. Entre douceur et âpreté, les mots d’Emmanuelle le Cam dialoguent avec les collages de Ghislaine Lejard, déchirures, lambeaux colorés, fenêtres sur le monde. Avec tant de désir/ À partager. Url. http://www.soc-et-foc.com/CAT_detail.php?id=82

 

imagenaviguer.jpgNAVIGUER DANS LES MARGES

Textes de Luce GUILBAUD

Illustrés par Maïté LABOUDIGUE

48 pages - Quadrichromie - 18 X 15 cm – Broché - ISBN 978-2-912360-82-3

Naviguer dans les marges, n’est-ce pas la fonction du poète ?

Naviguer dans le quotidien, sans fermer les yeux sur sa rudesse, quand le train avance, quand les feuilles tombent, quand il pleut ou quand celui qui tend la main / qui n’a plus ni frère ni maison / traverse un océan de rouille.

Naviguer dans les marges du rêve, quand les poissons vous appellent, quand les chevaliers passent l’arme à gauche, quand l’arbre vous hisse dans ses voilures…

Naviguer dans les phrases raffinées de Luce Guilbaud pour en déceler toute la fraîcheur. Prendre le temps de savourer les escales colorées proposées par Maïté Laboudigue, avant de repartir sur le chemin du poème, car quand le poème se met en marche (…) / il mâche un peu d’herbe boit un verre d’eau / ouvre la fenêtre / respire bouge et s’invente. Url. http://www.soc-et-foc.com/CAT_detail.php?id=84

 

 

Pour commander, on peut utiliser le document en pièce jointe (tarif pour commande groupée des 4 livres du début 2013) ou se reporter au site Internet (paiement Paypal)

 

Éditions SOC & FOC - 3 rue des Vignes - La Bujaudière - 85700 La Meilleraie-Tillay

http://www.soc-et-foc.com

 

Pour citer ce texte 

« Invitation à lire », in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°1 [En ligne], mis en ligne le 8 mars 2013.

Url.http://www.pandesmuses.fr/article-invitation-a-lire-115994505.html/Url. http://0z.fr/AjRFA

 

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 19:00

 

 

Parution


 Les Areytos de ma Muse

 

Areytos, Première saison

 

          

Qualito Estimé 

 

 

 

 

385172 LCL C14 1last

  ©Crédit photo :  Couverture de l'éditeur


Titre : Les Areytos de ma Muse

Sous titre : Areytos, Première saison

Auteur : Qualito Estimé

Éditions : Édilivre 

Parution : 30 novembre 2012
Genre : Poésie 

Collection : Classique

Reliure : N/A

Nombre de pages : 54 p.

 Format :    Roman (134x204)
ISBN : 9782332517289 

Prix : 11, 50 €

Url. http://www.edilivre.com/les-areytos-de-ma-muse-qualito-estime.html

 

Ouvrage disponible aussi en version e-book

 

 

 

Réception/critique dans un média


  • Dina Sahyouni, « Les Areytos de ma Muse de Qualito Estimé »,  Le Pan poétique des muses n°3, sous la direction de Françoise Urban-Menninger, à paraître en 2013.

 

 

 

 

Résumé

 

 
Areytos de ma Muse est le premier opus d’une série de trois recueils, chacun d'entre eux relate une étape de la création poétique allant du classicisme au modernisme.
Le poète emploie « [l]e principe du losange » pour créer des poèmes alliant l'image et la diction. Ce recueil contient 31 textes qui, dans cette première saison, retournent à la source, à la base de toute création. Qualito Estimé puise son art dans les mythologies haïtiennes, aborigènes et gréco-romaines de l’époque classique pour offrir au lectorat une poésie mélodieuse.

 

 

Auteur

  
Qualito Estimé, poète et auteur haïtien âgé de 25 ans, est diplômé en lettres modernes à l’École normale supérieure d’Haïti.

©Qualito Estimé

 

Pour citer ce texte

« Parution : Les Areytos de ma Muse  », in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°1 [En ligne], mis en ligne le 8 mars 2013.

Url. http://www.pandesmuses.fr/article-parution-les-areytos-de-ma-muse-115974571.html/Url. http://0z.fr/8HXP7

 

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm

Rechercher

À La Une

  • Lettre n°10
    Publication successive Lettre n°10 Nous fêtons dans cette Lettre Le Printemps des Poètes au féminin jusqu'au 31 mars 2017 Crédit photo : Allegoria dell'Inclinazione 1615-1616 (Allégorie de Inclination) par Artemisia Gentileschi, huile sur toile (152 cm...
  • H. Arendt « et, dans ce parler, nous apprenons à être humains »
    Poème sur l'amour & l'amitié H. Arendt « et, dans ce parler, nous apprenons à être humains » Sophie Brassart Poème & illustration Blog officiel : http://graindeble.blogspot.fr/ Site officiel : www.toilesonore.com © Crédit photo : Pensée rouge par Sophie...
  • Réponse à Breton
    Poème sur l'amour & l'amitié Réponse à Breton Barbara Polla Blog officiel : https://barbarapolla.wordpress.com/ Illustration par Gordan Ćosić © Crédit photo : "Japan 2" par Gordan ĆOSIĆ Un homme aux cheveux d'airain Et boucles de pain À la pensée de cavalier...
  • Un amour sous emprise (extraits)
    Vidéo & entretien poétiques sur l'amour Un amour sous emprise (extraits) Sarah Mostrel Site officiel : www.sarahmostrel.online.fr Page facebook officielle : www.facebook.com/sarah.mostrel *** Il s'agit d'une vidéo d' Un amour sous emprise , qui vient...
  • Florilège sur l'amour
    Clips poétiques sur l'amour Florilège sur l'amour Sarah Mostrel Site officiel : www.sarahmostrel.online.fr Page facebook officielle : www.facebook.com/sarah.mostrel *** « Des fleurs dans le regard » : www.youtube.com/watch?v=r9u1DK2SF8Y « Tout feu tout...
  • Illusion fatale
    Clips poétiques sur l'amour Illusion fatale Sarah Mostrel Site officiel : www.sarahmostrel.online.fr Page facebook officielle : www.facebook.com/sarah.mostrel *** Ce texte est divisé en quatre parties filmées : Illusion fatale 1 : www.youtube.com/watch?v=sVkNQ9pq5xA...
  • Lettre à l'être aimé
    Lettre inédite sur l'amour Lettre à l'être aimé Sarah Mostrel Site officiel : www.sarahmostrel.online.fr Page facebook officielle : www.facebook.com/sarah.mostrel Mon ami, mon amour Je ne sais trop ce que nous sommes, mais peu importe finalement les interprétations....
  • Chair de mon esprit
    Poème inédit Poésie sacrée sur l'amour et l'amitié Chair de mon esprit Dina Sahyouni Crédit photo : Various, Die Gartenlaube (1862), Leipzig , image trouvée sur Wikipédia, domaine public Cher amour, cher corps de mon cœur chair de mon âme, enfant de mes...
  • L’ancêtre
    Poème inédit pour l'Afrique L’ancêtre Huguette Bertrand Site personnel : http://www.espacepoetique.com/Espace/intime.html Illustration par Gordan ĆOSIĆ © Crédit photo : "Konak 20" par Gordan ĆOSIĆ Au panthéon des diversités les rebelles s'affranchissent...
  • L’Afrique notre berceau commun
    Poème indédit Quatrain sans titre pour l'Afrique L’Afrique notre berceau commun Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ Illustration par Gordan ĆOSIĆ © Crédit photo : "Konak 20" par...