5 octobre 2022 3 05 /10 /octobre /2022 13:43

 

 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm)


 

REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE

 

ENTRE THÉORIES & PRATIQUES

 

 

 

 

N°11 | ÉTÉ 2022


 

 


PARFUMERIE POÉTIQUE OU 

 

 

PARFUMS, POÉSIE & GENRE

 

 

 

© Crédit photo :  Mariem Garaali Hadoussa,"Strange roses", tableau.

 

 

 

 

 

 


SOMMAIRE

 


DATE BUTOIR POUR Y PARTICIPER :

 

30 SEPTEMBRE 2022

 

MISE EN LIGNE JUSQU'AU  5 10 OCTOBRE 2022

 

 

 

APPEL À CONTRIBUTIONS DU 11ème NUMÉRO 
 

 

 

 

 

 

Rappel utile : comme vous le savez bien cher lectorat la revue LPpdm (dans ses versions électronique et imprimée) décline toute responsabilité juridique concernant le contenu publié par elle parce qu'elle considère que chaque auteur/auteure est libre dans le respect de sa charte déontologique, par conséquent, l'auteure/auteur est l'unique responsable du contenu de son texte, de son image, etc.

 

 

 

Le Pan Poétique des Muses (LPpdm)

 

Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre

théories & pratiques

 

 diffusée en version électronique (apériodique) & en version imprimée suspendue suite à un cas de force majeure de 2018 à 2020, reprise de l'édition imprimée dès 2021.

 

 

ISSN numérique : 2116-1046

 

(4 numéros par an dont un Hors-série & un Numéro spécial)

La reprise de la parution imprimée se fera en 2021 

 

ISSN imprimé : 2492-0487

 

ISSN imprimé Hors-série : 2554-8174

© www.pandesmuses.fr

 

Revue consultable depuis votre mobile

 

...nous suivre sur Face-book | ...nous suivre sur Twitter

 

...suivre la SIEFEGP sur Face-book

Initiative labellisée par le Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes

 

Lettre n° 9 (Avant-première de nos dernières publications de 2016)

 

© Tous droits réservés

 

Présentation créée le 7 juillet 2022

par Aude & David

 

Édition en cours

 

Dernière mise à jour : 30 septembre 2022

Repost0
3 octobre 2022 1 03 /10 /octobre /2022 12:56

N°12 | Poémusique des femmes & genre | Dossier mineur | Florilège  | Instant poétique avec...

​​​​​

 

 

 

 

 

 

 

Le chaos en spectacle

 

 

en extraits

 

 

 

 

 

 

 

Poèmes de

 

Lea Nagy

​​​​​

Traduction du hongrois par

 

Yann Caspar

 

 

 

 

© ​​​​​​Crédit photo : Portrait photographique Lea Nagy.

 

Île

 

Pas de bruit humain.

Pas de bateau sur l’eau.

 

Soupir. 

Solitude. 

Fuite. 

 

Une vague s’écrase sur un rocher.

La nuit, une cigale est assise sur mon genou.

 

La pleine lune éclaire la mer.

 

Sur une petite île. Seule.

Le silence est roi. Le silence est moi. 

 

Pas de bruit humain.

Pas de bateau sur l’eau.



 

 

L’important était ailleurs

 

(en souvenir de Géza Szőcs)

 

Quand à côté de toi ton amant qui dort sera comme

une statue de toile chaude étalée sur le dos, 

et tu regardes la petite tache chauve sur le sommet de

sa tête,

parce qu’il a vieilli, 

puis tu chuchotes, comme ça : 

il a vieilli,

et tu caresses cette petite tache,

où il n’a plus de cheveux,

seulement de la peau,

plus rien ne reste à ce reste endroit,

seulement de la peau,

comme c’est soyeux, doux,

ça brille quand la lumière l’éclaire. 

 

La lumière matinale se déplace avec rythme

d’un coin de la chambre à l’autre,

tu ouvres la fenêtre,

pour mieux regarder ses rayons, 

puis tu fermes tes yeux,

dehors la mer se déchaîne,

et tu restes là comme un violon géant,

tu n’es déjà plus dans l’ambiance non plus, tu le sens,

puis tu ouvres la fenêtre encore plus grande,

comme la vapeur du ciel est douce,

tu ne l’avais même pas remarqué plus tôt,

parce que tout était trop beau, 

l’important était ailleurs, pas de 

rester là comme un violon déprimé, et

de regarder les vapeurs du ciel à l’aube,

pendant que dort sans cheveux ton amant d’une fois. 





 

Nouveau monde bleu

 

 

Tu emportes tes derniers bleus.

Plus rien ne reste de toi. 

 

Le silence tremble seul.




 

Demi-mots

 

 

Je ne vois pas ce dont tu parles. 

Je vois ton chapeau. 

Tes doigts s’agitant nerveusement. 

 

Pourquoi es-tu nerveux ? 

 

Tu touches ton chapeau. 

Tu es assis en hauteur,

j’imagine un cheval en-dessous de toi. 

 

« Sois humble ma petite fille ».

« Honorable ». 

Me disait toujours ma mère. 

 

Maintenant c’est ce que je te dirais. 

Si je t’entendais seulement. 

Mais tu ne fais qu’expliquer. 

 

Demi-mots : 

Tu le fais. 

Non, je ne te menace pas,

tu fais ce que je dis,

je suis ton chef, 

je dis,

tu fais,

tu le fais. 

 

Enlève ta main de ma cuisse.

Mon oreille bourdonne. 

 

Pourquoi es-tu nerveux ?







 

Cordes de lumière

(Rê, dieu solaire)

 

Sa matière s’est transformée en fil de lumière. 

 

La voûte céleste se rétrécit,

les rêves s’y déversent. 

 

Sol temporel mouvant, 

dont l’existence est chantée par des coquillages. 

 

Les vents brûlants voltigent, 

volent dans les hauteurs,

la tête du faucon, sa grandeur,

se voit jusque depuis le fond de la mer. 

 

Il rame dans une yole dorée. 

Voyage dans le ciel du Nil. 

 

Apophis tisse une ombre aux arrivants de la lumière. 

 

Aigle en pétroglyphe, frai de l’espace-temps. 

Péninsule lors du crépuscule du serpent.

 

La voûte céleste est bruyante. 

Les membranes du temps s’entremêlent. 

 

La lune brille jusque dans un sombre marécage. 

La lumière s’étend sur les barques. 

 

Elles tanguent en silence. 

Un voilier s’y approche doucement, 

argenté. 

 

Un guerrier brûlant danse 

dans le voûte céleste enfumée. 





 

Sur la mer

 

Me voici donc

 

J’ai embarqué sur l’eau. 

 

Je signale mon départ en sifflant

dans un coquillage. 

 

Où suis-je donc :

 

Sur des îles plus rouges qu’en rêve,

dans des parfums de figue,

des sphères digne d’un conte. 

 

Je débarque sur la côte. 

 

Me voici donc.

 

 

 

© Lea Nagy.

 

Ces extraits sont publiés avec l'aimable autorisation des autrices & auteurs de Lea Nagy, Le chaos en spectacle, préface de Patrice Kanozsai, traduction du hongrois par Yann Caspar, Éditions du Cygne, 2022, format A5, 67 pages, 10€.

 

***

 

Pour citer ces extraits poétiques inédits 

 

Lea Nagy, Yann Caspar (traducteur), « Le chaos en spectacle en extraits », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques N°12 | AUTOMNE 2022 « Poémusique des Femmes & Genre », mis en ligne le 3 octobre 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/no12/leanagy-lechaosenspectacleenextraits

 

 

 

 

Mise en page par David

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°12

Lien à venir...

Repost0
1 octobre 2022 6 01 /10 /octobre /2022 16:12

N°12 | Une Poémusique des Femmes & Genre | Astres & Nature 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai vu la larme

 

 

 

 

 

 

 

Poème & dessin

 

Mokhtar El Amraoui

 

 

 

 

© Crédit photo :  Mokhtar El Amraoui, « J'ai vu la larme », dessin.​

​​​​

 

 

J’ai vu la larme sur l’eau

Se poser tel un pigeon

Attendu en regards et semences

De nuits offertes

À ce pied lunaire d’argile.

.

J’ai vu la larme sur l’eau,

Lame aiguisée d’insomnies.

.

Les voiles des rides

S’élèvent à l’aube des dunes

Pour dire le cratère des cris.

À ce pôle d’ivresse,

Un soleil riant de mains,

Un azur chaussé de rêves

Et d’oliviers chantant ta brillante éclosion.

.

Quel écho donc

Recueillera l’or de ce fétu donné ?

.

Une gerbe encore assoiffée pourtant

Recollera notre envol vers ce lac des naissances !

 

 

© Mokhtar El Amraoui , extrait de « Le souffle des ressacs »

 

***

 

Pour citer ces dessin & poème inédits 

 

 

​Mokhtar El Amraoui (poème & dessin), « J'ai vu la larme », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°12 | AUTOMNE 2022 « Une Poémusique des Femmes & Genre », mis en ligne le 1er  octobre 2022, Url :

http://www.pandesmuses.fr/no12/mea-jaivulalarme

 

 

 

Mise en page par David

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°12

Lien à venir...

Repost0
30 septembre 2022 5 30 /09 /septembre /2022 11:00

N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur| Florilège | Astres & animaux 

 

 

 

 

 

​​​​​

Le corbeau amoureux

 

 

 

 

 

 

Charlène Lyonnet

 

 

 

 

 

© Crédit photo : Bouquet de fleurs, image prise par DS.

 

 

 

Ombre en peine

apprivoise, timide, les mots doux

à la lueur des fragrances du crépuscule.



 

Le corbeau amoureux enveloppe 

une lettre enflammée

à l’essence des fleurs sauvages.



 

L’alcôve de papier bruisse.

Éclosion écarlate des sentiments.



 

Froissée, fragmentée,

la missive s’ourle 

d’enluminures dévorantes.



 

Dans le sillage du feu 

une traîne de cendres

parfum de déception.

 


 

©Charlène Lyonnet

 

***​​​​​​

 

Pour citer cette fable & image inédites

 

Charlène Lyonnet, « Le corbeau amoureux », image par DS., Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°11 | ÉTÉ 2022 « Parfums, Poésie & Genre »mis en ligne le 30 septembre 2022. URL :

http://www.pandesmuses.fr/no11/clyonnet-lecorbeauamoureux

 

 

 

 

Mise en page par Aude

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°11​​

Repost0

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • 2022 | Un Bouquet Poétique pour Toutes à l'École & La Journée Internationale des Droits des Filles
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PRÉSENTE L'ÉVÉNEMENT POÉFÉMINISTE UN BOUQUET POÉTIQUE POUR TOUTES À L'ÉCOLE & LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FILLES ÉDITION 2022 QUI FÊTE LE 11 OCTOBRE 2022 LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FILLES CET ÉVÉNEMENT...
  • زواج القاصرات في بلاد الجهل
    Événements poétiques | Un Bouquet Poétique pour Toutes à l'École & La Journée Internationale des Droits des Filles 2022 & N°2 | REVUE ORIENTALES O| Varia زواج القاصرات في بلاد الجهل رنا علم / Rana Alam Crédit photo : Fille habillée en blanc, avril 2016,...
  • No 11 | ÉTÉ 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°11 | ÉTÉ 2022 PARFUMERIE POÉTIQUE OU PARFUMS, POÉSIE & GENRE © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Strange roses", tableau. SOMMAIRE...
  • N°11 | ÉTÉ 2022 | SOMMAIRE
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°11 | ÉTÉ 2022 PARFUMERIE POÉTIQUE OU PARFUMS, POÉSIE & GENRE N°11 | SOMMAIRE EN COURS D'ÉDITION... © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Titre...
  • Sous le baobab, un livre…
    Événements poétiques | Un Bouquet Poétique pour Toutes à l'École & La Journée Internationale des Droits des Filles 2022 & N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Instant poétique en compagnie de... Sous le baobab, un livre… Mona Azzam Crédit photo : Boab, Commons. Chaque...
  • Fillettes dans l’abîme de l’ignorance !
    Événements poétiques | Un Bouquet Poétique pour Toutes à l'École & La Journée Internationale des Droits des Filles 2022 Fillettes dans l’abîme de l’ignorance ! Mokhtar El Amraoui Crédit photo : Filles afghanes en costume traditionnel, Commons. Loin de...
  • Biographie de Lea NAGY
    Biographie & publications disponibles numériquement Lea NAGY Jeune poétesse hongroise traduite en français par les Éditions du Cygne © Crédit photo : Portrait photographique Lea NAGY. Est une poétesse hongroise née en 2000 à Budapest. Elle a publié trois...
  • Le chaos en spectacle en extraits
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Dossier mineur | Florilège | Instant poétique avec... Le chaos en spectacle en extraits Poèmes de Lea Nagy Traduction du hongrois par Yann Caspar © Crédit photo : Portrait photographique Lea Nagy. Île Pas de bruit...
  • Lea Nagy, Le chaos en spectacle, préface de Patrice Kanozsai, traduction du hongrois par Yann Caspar, Éditions du Cygne, 2022, format A5, 67 pages, 10€
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Critique & réception Lea Nagy, Le chaos en spectacle préface de Patrice Kanozsai, traduction du hongrois par Yann Caspar Éditions du Cygne, 2022, format A5, 67 pages, 10€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir...
  • No 12 | AUTOMNE 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°12 | AUTOMNE 2022 UNE POÉMUSIQUE DES FEMMES & GENRE* Crédit photo : Anne Vallayer-Coster, "Instruments de musique". Tableau temporaire....