14 janvier 2022 5 14 /01 /janvier /2022 18:17

 

 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm)


 

REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE

 

ENTRE THÉORIES & PRATIQUES

 

 

 

 

N°10 | AUTOMNE-HIVER 2021-22


 

 

 

CÉLÉBRATIONS

 

VOLETS 1 & 2

 


 

DES LAURÉATES & LAURÉATS*

 

DE L'ACADÉMIE CLAUDINE DE TENCIN

 

& DIX ANS DE CE PÉRIODIQUE 

 

AVEC LES INVITÉES : Maram AL-MASRI, 

 

LA DIRECTION DES ÉDITIONS DES FEMMES-

 

Antoinette FOUQUE & Catherine GIL ALCALA

 

 

 

 

© Crédit photo :  Mariem Garaali Hadoussa,"Les mains tisseuses de rêves", tableau.

 

 

 

 

 

 

SOMMAIRE**

 

 

DATE BUTOIR POUR Y PARTICIPER :

 

30 SEPTEMBRE 

15 OCTOBRE 2021

 

MISE EN LIGNE JUSQU'AU  31 JANVIER 2022

 

DEUX VOLUMES 

 

 

APPEL À CONTRIBUTIONS DU 10ème NUMÉRO 
 

 

 

Les lauréates et lauréats de l'Académie Claudine de Tencin de la SIÉFÉGP depuis sa création sont :

Etel Adnan, Mika, Éditions Des Femmes-Antoinette Fouque, Sabine Huynh, Florence Trocmé, Angèle Paoli, Conceição Evaristo, Daniel Rodriguez, Izabella Borges, Béatrice Bonhomme, Adrienne Rich, Sarah Mostrel, Camille Aubaude, Françoise Urban-Menninger, Nicole Coppey, Maggy De Coster, Louise Michel, Marceline Desbordes-Valmore, Yolaine Blanchard, Stephen Blanchard, Annpôl Kassis, Nathanaël et Nadine Adra.***

 

 

 

Rappel utile : comme vous le savez bien cher lectorat la revue LPpdm (dans ses versions électronique et imprimée) décline toute responsabilité juridique concernant le contenu publié par elle parce qu'elle considère que chaque auteur/auteure est libre dans le respect de sa charte déontologique, par conséquent, l'auteure/auteur est l'unique responsable du contenu de son texte, de son image, etc.

 

* Cet usage binaire est uniquement utilisé pour éviter d'encombrer la page, l'écriture inclusive ne convient pas à toute l'équipe. **Lien à venir. ***On cite en désordre alphabétique leurs noms. Le sommaire du numéro sera accessible à partir du 30 novembre 2021.

 

 

Notre concours "Célébrations", dédié aux créatrices, récompense dix dessins colorés, (photographies ou tableaux) & dix poèmes sur le thème "Célébrations" par une publication (numérique puis imprimée par un classement des gagnantes) dans ce numéro & deux attestations officielles aux deux premières.

Date butoir : du 15 septembre au 10 octobre 2021. Une ou deux contributions par créatrice pour chaque catégorie. Objet : Concours LPPDM 2021". Contact : contactlppdm@pandesmuses.fr

 

 

Le Pan Poétique des Muses (LPpdm)

 

Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre

théories & pratiques

 

 diffusée en version électronique (apériodique) & en version imprimée suspendue suite à un cas de force majeure de 2018 à 2020, reprise de l'édition imprimée dès 2021.

 

 

ISSN numérique : 2116-1046

 

(4 numéros par an dont un Hors-série & un Numéro spécial)

La reprise de la parution imprimée se fera en 2021 

 

ISSN imprimé : 2492-0487

 

ISSN imprimé Hors-série : 2554-8174

© www.pandesmuses.fr

 

Revue consultable depuis votre mobile

 

...nous suivre sur Face-book | ...nous suivre sur Twitter

 

...suivre la SIEFEGP sur Face-book

Initiative labellisée par le Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes

 

Lettre n° 9 (Avant-première de nos dernières publications de 2016)

 

© Tous droits réservés

 

Présentation créée le 25 août 2021

par Aude & David SIMON

 

Édition en cours

 

Dernières mises à jour le 25 septembre 2021 (changement de la date butoir pour une raison interne à la rédaction), le 30 novembre 2021 (ajout du lien Web du sommaire), le 22 décembre 2021 (ajout de la date de la fin des publications du volet 2 du numéro), le 5 janvier 2022 (ajout de notre communiqué de presse)

[COMMUNIQUÉ DE PRESSE DES PÉRIODIQUES DE LA SIÉFÉGP DU 5 JANVIER 2022]

 

À la suite de nombreuses positions belliqueuses des personnalités politiques & des pro/anti vaccinés ou non-vaccinés, on continue d'encourager chaque individu à protéger sa vie & la vie de ses semblables par une autodiscipline éthique & à l'aide du vaccin.

Repost0
12 janvier 2022 3 12 /01 /janvier /2022 18:01

 

Numéro Spécial | Printemps 2022 | Dossier majeur | Florilège 

 

 

 

 

 

 

 

Chorégraphie de la

 

ponctuation

 

 

 

 

 

 

 

Anne Neige

 

 

 

 

 

Crédit photo : Point d'exclamation en gouttes d'eau, image libre de droits fournie par l'auteure. 

 

 

 

               ………………………Chorégraphie de la ponctuation………………….


 

                                      L’exclamation recherche son point

               ………...Trois points de suspension se disputent la place…..

  

                                     « Lequel est le mien ?

                                       Trop triste le premier

                                       Vulgaire le second

                                      Lointain le dernier »

 

                 En mal d’amour, les points se blottissent, se pelotonnent 

                             Se moutonnent les uns contre les autres

                                   Sur une page jaunie, peu à peu

                              Se dessine un gros pompon dodu.

 

          Et…….C’est ainsi, vous m’en croirez ou non, que dans un

 

                   VERTICAL éclat de rire naquit le point d’exclamation !

 

©A. Neige


 

                   

 

 

***

 

Pour citer ce poème inédit d'amour

 

Anne Neige, « Chorégraphie de la ponctuation », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Numéro Spécial | Printemps 2022 « L'humour au féminin » sous la direction de Françoise Urban-Menninger, mis en ligne le 12 janvier 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/ns2022/an-ponctuation

 

 

 

Mise en page par David Simon

 

© Tous droits réservés

Retour au Sommaire du Numéro Spécial 2022 

À venir 

​​​​​​​​​​

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Numéro Spécial 2022 Amour en poésie Humour
1 janvier 2022 6 01 /01 /janvier /2022 19:56

​​​

N° 10 | Célébrations | Éditorial [uniquement en ligne] 

​​​​​

 

 

 

 

 

Vœux poétiques pour 2022 :

 

 

 

résistons ensemble.

 

 

​​

 

 

Crédit photo :  Une fête, dessin publicitaire trouvé sur Commons. 

 

 

 

 

Avenir

 

 

Les poètes futurs, bien plus heureux que nous,

Verront l'humanité pieuse à deux genoux

Bénir dans leurs chansons avec joie écoutées,

Le doux accouplement des rimes veloutées.

Leurs ailes s'ouvriront brillantes au grand jour,

La foule sur leurs pas portée avec amour

Couronnera leurs fronts de lauriers et de roses,

Leurs vers retentiront dans leurs apothéoses !

Mais je vivrai pas dans ces âges lointains

Dont nos temps orageux ne sont que les matins,

Et pour précipiter mon voyage au but sombre,

Déjà quelque embryon qui s'ébauche dans l'ombre,

Paupière impatiente avide du réveil,

Songe à me déloger de ma place au soleil.

Il doit, (le monde est fait de ces tristes échanges),

Chercher dans mon linceul à se tailler des langes.

Comme on entend de loin, d'abord soupir confus,

Grossir bientôt la voix menaçante du flux,

J'entends, sans redouter son croissant voisinage,

Le grand flux de la mort qui monte vers la plage.

Ô Muse souriante, à d'autres tes baisers,

Tes doigts d'or, sur mon luth un seul instant posés,

Pour d'autres frémiront dans les nuits extatiques,

Lorsque j'irai dormir sur la foi des cantiques,

En rêvant que les jours seront bien tard venus

D'une immortalité sous des cieux inconnus ?*

 

 

* Cf. VACARESCO, Hélène (1864-1947), Chants d'aurore, pp. 119-120) pour lire les poèmes choisis, voir :

 

 

Cher lectorat, 

 

 

Les temps que nous vivons dans ce monde sont bien difficiles mais les braves ne manquent pas parmi vous. 

Nous arrivons grâce à vous à maintenir un rythme soutenu de publications visant à vous faire presque oublier la sévérité de la pandémie de COVID-19 (et  ses nombreux variants).

 

Nous avons su faire de l'année 2021 une période de solidarité réciproque et avons créé ensemble un espace poétique de résistance. Continuons de résister poétiquement ensemble en 2022 et comme précédemment, nous vous dédions les réussites de 2021. 

 

**********

 

"Les équipes des périodiques de l'association SIÉFÉGP avec celle de la revue LE PAN POÉTIQUE DES MUSES, adressent leurs chaleureux et meilleurs vœux pour 2022 à vous, vos proches et à la terre entière.

 

Nos équipes vous invitent à poétiser avec elles ce monde assoiffé d'amour, de justice et de paix. Elles envoient également un grand merci à toutes les personnes qui soignent, consolent, protègent, sauvent des vies, veillent sur les autres et font la paix.

Agréable année 2022 !"**

 

Nos sincères pensées et soutiens vont enfin aux familles en deuil et celles qui ont perdu des proches par féminicide.

 

 

 

Périodiques & association, 

Le Pan Poétique Des Muses, Semainier Des Muses, Iris & Mêtis, Marceline Desbordes-Valmore, LF, Orientales & l'association SIÉFÉGP***

 

 

 

** Message rédigé par Dina Sahyouni (présidente de la SIÉFÉGP). 

*** Est le sigle de la Société Internationale d'Études des Femmes & d'Études de Genre en Poésie.

 

[COMMUNIQUÉ DE PRESSE DES PÉRIODIQUES DE LA SIÉFÉGP DU 5 JANVIER 2022]

 

À la suite de nombreuses positions belliqueuses des personnalités politiques & des pro/anti vaccinés ou non-vaccinés, on continue d'encourager chaque individu à protéger sa vie & la vie de ses semblables par une autodiscipline éthique & à l'aide du vaccin.

 

***

 

 

Pour citer cet édito ​​​​​inédit

 

SIÉFÉGP, « Vœux poétiques pour 2022 : résistons ensemble. », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques N° 10| Automne-Hiver 2021-2022 « Célébrations », mis en ligne le 1er janvier 2022, Url:

http://www.pandesmuses.fr/no10/siefegp-2022

 

 

 

Mise en page par David Simon

Dernière mise à jour le 5 janvier 2022 (ajout du communiqué de presse de la SIÉFÉGP et du lien vers le message collectif du 4 janvier 2022) 

 

 

© Tous droits réservés 

 

Retour au sommaire du N°10

Repost0
1 janvier 2022 6 01 /01 /janvier /2022 19:06

​​​

N° 10 | Célébrations | Dossier mineur | Florilège | Poésie des ancêtres 

​​​​​

 

 

 

 

 

Dédicace, À ma patrie,

 

 

 

En traîneau & Avenir

 

 

​​

 

 

Hélène Vacaresco

 

Poèmes choisis & transcrits pour cette revue par Dina Sahyouni

 

 

 

 

 

Crédit photo : Portrait de la femme de lettres Hélène Vacaresco, photographie, image de Commons.

 

Référence livresque :

Les textes reproduits ci-dessous proviennent du recueil de poèmes de VACARESCO, Hélène (1864-1947), Chants d'aurore, 2e éd., Paris, Alphonse LEMERRE éditeur, 23-31 Passage Choiseul, MDCCCLXXXVI/1886. L'œuvre est dédiée à sa mère (voir l'exergue) et appartient au domaine public.

 

La femme de lettres :

 

Hélène Vacaresco, née le 21 septembre 1864 à Bucarest, décède le 17 février 1947 à Paris. On constate non sans étonnement que cette écrivaine de renommée devient méconnue de nos jours.

Elle est romaine et française, essayiste, journaliste, poète, diplomate, traductrice et lauréate de l'Académie française. Elle était la présidente d'honneur de l'Académie féminine de lettres et la première femme élue au sein de l'Académie Roumaine.

 

Poèmes choisis : 

 

 

Dédicace

 

 

Je viens de loin, ô douce France,

Pour t'apporter timidement

Mes doutes et mon espérance

Et mon premier balbutiement.

 

 

Dis à ceux qui peut-être même

N'en voudront pas avoir pitié,

Que j'ai vingt ans et que je t'aime,

Que ce livre t'est dédié ;

 

 

Sois-lui, de grâce, hospitalière,

Entrouvre-lui ton sein puissant,

D'ailleurs je te promets de faire

De meilleurs vers en vieillissant.

 

 

 

À ma patrie

 

 

Si je te deviens étrangère,

Si ma chanson pour s'essayer

N'a pas choisi la langue chère

Que l'on parle autour du foyer,

 

 

Celle qui vient, lorsque je prie,

Sur mes lèvres tout doucement,

Pourras-tu jamais, ô Patrie !

Le pardonner à ton enfant ?

 

 

Voudras-tu seulement entendre

Mes vers et les bénir tout bas

Comme tu bénis, grave et tendre,

Tes guerriers avant les combats ?

 


 

 

En traîneau

 

 

Dieu ! que je voudrais aller avec toi

Au pays du Nord, au pays des neiges,

Vers ces lointains blancs pleins de sortilèges,

Ces grandes forêts où plane l'effroi.

Dieu ! que voudrais aller avec toi

Au pays du Nord, au pays des neiges.

 

 

 

Je sais que là-bas l'on glisse en traîneau

Longtemps, bien longtemps sur une mer blanche,

Le manteau des bois tombe en avalanche

Sur la fleur qui pousse au pied du bouleau.

Je sais que là-bas l'on glisse en traîneau

Longtemps, bien longtemps sur une mer blanche.

 

 

 

Pour rythmer le bruit furtif du baiser,

Nous aurions le son des clochettes grêles.

Tout ce qui frémit dans les branches frêles,

Tout ce que l'hiver ne peut apaiser

Se joindrait au son des clochettes grêles

Pour rythmer le bruit furtif du baiser.

 

 

 

Qu'importe le vent qui pique et qui cingle !

Nous avons assez d'amour dans les yeux,

On ne craint l'hiver que lorsqu'on est vieux,

Et sous ses aigus et vifs coups d'épingle,

Pour braver le vent qui pique et qui cingle

Nous avons assez d'amour dans les yeux !


 

 

 

Dans la steppe immense, infiniment blanche,

Il serait si doux de croire un moment

À l'éternité du divin calmant

Qu'en nous l'amour pur et sans borne épanche,

Pareil à la steppe infinie et blanche,

Il serait si doux d'y croire un moment.

 

 

 

Viens donc avec moi sous le ciel farouche

Au pays que j'aime, au pays du Nord ;

Qu'importe le vent qui cingle et qui mord,

Ton souffle chéri frôlera ma bouche,

Au fond du traîneau, sous le ciel farouche,

Au pays que j'aime, au pays du Nord !

 

(pp. 26-28)

 

 

 

Avenir

 

 

Les poètes futurs, bien plus heureux que nous,

Verront l'humanité pieuse à deux genoux

Bénir dans leurs chansons avec joie écoutées,

Le doux accouplement des rimes veloutées.

Leurs ailes s'ouvriront brillantes au grand jour,

La foule sur leurs pas portée avec amour

Couronnera leurs fronts de lauriers et de roses,

Leurs vers retentiront dans leurs apothéoses !

Mais je vivrai pas dans ces âges lointains

Dont nos temps orageux ne sont que les matins,

Et pour précipiter mon voyage au but sombre,

Déjà quelque embryon qui s'ébauche dans l'ombre,

Paupière impatiente avide du réveil,

Songe à me déloger de ma place au soleil.

Il doit, (le monde est fait de ces tristes échanges),

Chercher dans mon linceul à se tailler des langes.

Comme on entend de loin, d'abord soupir confus,

Grossir bientôt la voix menaçante du flux,

J'entends, sans redouter son croissant voisinage,

Le grand flux de la mort qui monte vers la plage.

Ô Muse souriante, à d'autres tes baisers,

Tes doigts d'or, sur mon luth un seul instant posés,

Pour d'autres frémiront dans les nuits extatiques,

Lorsque j'irai dormir sur la foi des cantiques,

En rêvant que les jours seront bien tard venus

D'une immortalité sous des cieux inconnus ?

 

(pp. 119-120)

 

 

***

 

 

Pour citer ces poèmes

 

​Hélène Vacaresco, «  Dédicace », « À ma patrie », « En traîneau » & « Avenir », poèmes extraits de VACARESCO, Hélène (1864-1947), Chants d'aurore (1886). textes choisis & transcrits par Dina Sahyouni, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N° 10 | Automne-Hiver 2021-2022 « Célébrations », mis en ligne le 1er janvier 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/no10/hv-avenir

 

 

 

 

Mise en page par Aude

 

 

 

© Tous droits réservés 

 

Retour au sommaire du N°10

Repost0

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Numéro Spécial | PRINTEMPS 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES NUMÉRO SPÉCIAL | PRINTEMPS 2022 HUMOUR AU FÉMININ Crédit photo : "Madame Vigée Le Brun et sa fille, 1786, musée du Louvre, Paris, huile...
  • Deux poèmes
    Numéro Spécial | Printemps 2022 | Dossier mineur | Florilège | Poésie visuelle Deux poèmes Sabine Aussenac Blog et sites officiels : https://sabineaussenac.blog/ www.sabineaussenac.com www.sabine-aussenac.com www.poesie-sabine-aussenac.com © Crédit photo...
  • Biographie de Sabine AUSSENAC
    Biographie & publications disponibles numériquement Sabine AUSSENAC Poète, novelliste, romancière & agrégée d’allemand Sabine AUSSENAC. Née de mère rhénane et de père tarnais, Sabine Aussenac a toujours vécu entre lumières du Sud et sombres forêts de...
  • ليلى بن سيديرا : صورة أول شادية مسلمة في الأوبرا الكوميدية في باريس
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Dossier & N° 10 | Célébrations| Revue Matrimoine | Revue culturelle d'Orient & d'Afrique ليلى بن سيديرا : صورة أول شادية* مسلمة في الأوبرا الكوميدية في باريس L'Égyptienne Document retitré, photographié & traduit en arabe par...
  • Leïla Ben Sidera : portrait de la première cantatrice musulmane à l'Opéra Comique à Paris
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Dossier & N° 10 | Célébrations| Revue Matrimoine | Revue culturelle d'Orient & d'Afrique Leïla Ben Sidera : portrait de la première cantatrice musulmane à l'Opéra Comique à Paris L'Égyptienne Document choisi, photographié,...
  • Filière de femmes d'Anna Jouy, paru aux éditions Sans Escale
    Numéro Spécial | Printemps 2022 | Critique & Réception Filière de femmes d'Anna Jouy, paru aux éditions Sans Escale Texte par Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : Première couverture illustrée de Filière de femmes...
  • La disconvenance dans La Princesse Printanière de Madame d’Aulnoy
    Numéro Spécial | Printemps 2022 | Dossier majeur | Articles & témoignages La disconvenance dans La Princesse Printanière de Madame d’Aulnoy Emilie Cauvin Doctorante à l’Université de Nice, Littératures d’Ancien Régime Crédit photo : Gravure de Madame...
  • Les policiers italiens refusent de porter un masque rose !
    Numéro Spécial | Printemps 2022 | Dossier majeur | Articles & témoignages Les policiers italiens refusent de porter un masque rose ! Texte par Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Crédit photo : Image de masque canard FFP2, domaine...
  • No 10 | AUTOMNE-HIVER 2021-22
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°10 | AUTOMNE- HIVER 2021-22 CÉLÉBRATIONS VOLETS 1 & 2 DES LAURÉATES & LAURÉATS* DE L'ACADÉMIE CLAUDINE DE TENCIN & DIX ANS DE CE PÉRIODIQUE...
  • No 10 | Sommaire
    N°10 | AUTOMNE-HIVER 2021-22 N°10 | SOMMAIRE CÉLÉBRATIONS Page en construction... Fin de la mise en ligne du numéro le 31 janvier 2022 pour le numéro en ligne & deux volumes imprimés 2022 CÉLÉBRATIONS © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Les mains...