27 juillet 2021 2 27 /07 /juillet /2021 11:01

 

PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales...

 

 

 

 

 

 

 

Les figures des

 

 

orientales en arts & poésie

 

 

 

© Crédit photo :  Mariem Garali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. 

 

 

 

IMPORTANT :

Suite à un problème technique grave et indépendant de notre volonté, la rédaction a créé une nouvelle messagerie pour continuer à recevoir vos contributions et en remplacement de ses anciennes adresses électroniques en panne depuis plusieurs jours, voici l'ADRESSE ÉLECTRONIQUE DE REMPLACEMENT POUR L'ENVOI DE VOS CONTRIBUTIONS

 

Merci de votre compréhension et veuillez nous en excuser.

Commentaire rédigé et posté par David SIMON le 21 juin 2021.

 

 

Crédit photo : Mariana Marrache (1848-1919), auteure et poète syrienne, domaine public, Wikimedia. 

 

 

Sommaire

 

 

 

Éditorial

Dina Sahyouni, « Pourquoi Orientales ? Naissance d'un mouvement »

 

 

Dossier

 

Mona Azzam, « Nadia Tuéni : une figure inclassable » 

Renée Vivien (aïeule), « Biographie de Psappha » 

Nessrine Naccach.... À venir

Plusieurs textes sont en préparation à l'édition... 

 

 

Florilège de créations poétiques

 

 

Dina Sahyouni, « Orientale » 

 

رنا علم / Rana Alam, « فيروز »

 

Vivian O'Shaughnessy (traduction), « "Space Boy Wearing Skirt" by Lee Jenny » 

 

Mariem Garali Hadoussa (fragment, poème & peintures inédits), « Femme et désirs »« Les mains tisseuses de rêves »  & Mariem Garali Hadoussa, « Je m'aime »,  « Charme andalou »

 

Armelle Dupiat-Aellen (poème & illustrations inédits), « La Prêtresse des câlins qui parle d'Amma »

نادين عدرة / Nadine Adra, « بين قوسين » 

Nadine Adra, « J’ai été poisson » écopoème féministe 

 

Corinne Delarmor, « Israélienne », « Fille du désert » & « Pied de lys »

 

Renée Vivien (aïeule), « Caravanes »

 

Marceline Desbordes-Valmore (aïeule), « Agar (fragment) »

 

Francis Friedlander, « Lotika », poème inédit avec deux illustrations inédites du poète et de Lotika

 

Lise Coquillon (aïeule), « L'Orient »

 

Michel Orban, « À Andrée Chedid »« À Alexandra David-Néel »

 

Amable Tastu (aïeule), « L'odalisque »

Maria Delcambre (aïeule), « L'esclave (Imité de l'Oriental) »

Sarah Mostrel, « Arabesque »

Nessrine Naccach, « Acte de (dé)naissance géo-senti-mentale »

Mona Gamal El Dine, « Une femme aux yeux noirs (Victime de féminicide) » 

 

Carte blanche à une artiste

 

Nicole Coppey, « Savoir discerner dans la prudence », « Savoir pardonner dans la simplicité », « Savoir espérer dans la foi »  & « Au jardin de l'amour »

 

 

Matrimoine 

 

..................................

 

Entretien

 

....................................

 

Actualités & Varia

 

Revue ORIENTALES, « Les figures des orientales en arts et poésie (argumentaire) » 

 

Corinne Delarmor, « L’Aïd-el-Fitr »

 

...........................................

 

 

Page en cours édition...

 

 

ORIENTALES

Revue poéféminologique*, internationale & multilingue

 

ISSN électronique :

 

à venir

 

Périodique annuel 

proposé en parution

imprimée (aura lieu en Automne 2021)

numérique dans la revue 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES

 

 

 

Pour citer cet avis de parution

 

REVUE ORIENTALES, « Les figures des orientales en arts et poésie| Sommaire »Revue Orientales« Les figures des orientales en arts et poésie », n°1, mis en ligne le 9 mars 2021. Url :

http://www.pandesmuses.fr/periodiques/orientales/no1

 

 

 

Page en construction créée

le 9 mars 2021 par Aude  Simon

Dernière mise à jour : 27 juillet 2021

 

© Tous droits réservés

Repost0
26 juillet 2021 1 26 /07 /juillet /2021 15:58

 

 

 

 

Lettre no 16

 

 

 

 

À nos ivresses & aux Bacchantes ! 

 

 

 

 

Crédit photo : "Bacchante", domaine public, Wikimedia. 

 

 

 

 

La Lettre n°16 vous propose de

 

nous parler de vos ivresses & des Bacchantes. 

 

Au plaisir de publier vos contributions :

 

 

articles, poèmes, nouvelles, contes, fables, pensées,

 

fragments, lettres, chroniques, transcriptions des textes

 

tombés dans le domaine public, traductions, extraits de

 

recueils, illustrations, chroniques, dessins, bandes dessinées,

 

entretiens, chansons, courts-métrages, etc.

 

 

 

La publication numérique des documents sélectionnés

 

se fait successivement au fil des jours

 

 

du 5 juin au 30 juillet compris.

 

 

La rédaction n'accepte aucune contribution

 

pour cette Lettre après le 28 juillet 2021.

 

Nous réservons comme d'habitude le choix de publier

 

une sélection de documents dans certaines

 

de nos nombreuses rubriques

 

 

 

Argumentaire

 

Les bacchantes (ou Ménades) sont les prêtresses du dieu de la vigne Bacchus (ou Dionysos) et célèbrent avec lui les Bacchanales. Ces figures féminines de l'Antiquité gréco-romaine représentent les furies, l'excès, mais aussi le dionysisme, et parfois l’hédonisme et l'eudémonisme.

 

Souvent décriées, elles deviennent parias et liées au mal dans l'imaginaire collectif... Les artistes et les poètes s'emparent très tôt de ces figures tantôt célébrées, tantôt détestées pour leurs prétendues débauches réelles et/ou fantasmées. Hautement érotiques, elles ont été d'emblée associées à la sexualité débordante, à la nymphomanie, à l'hystérie et aux orgies. Ainsi, elles sont régulièrement représentées avec des peaux de fauves et de félins.

Afin de tenter de les réhabiliter, de défaire le tabou sur les excès positifs ou négatifs et de comprendre l'attachement de certaines femmes et personnes LGBTQIA+, surtout parmi les poètes et artistes, aux addictions acceptables ou dangereuses (alcool, drogue, tabac, médicament, sexe, spiritualité, réseaux sociaux, militantisme exagéré, toxicomanie, etc.)*, on vous propose de penser toutes les ivresses poétiques, artistiques, amoureuses, spirituelles… qui vous permettent de découvrir et de dépasser vos côtés sombres et d'exprimer vos émotions les plus profondes…

 

 

 

* Attention, cela ne constitue aucunement une incitation à abuser de substances illicites, ni de persister dans ses additions... mais une invitation à se soigner et en parler lorsque l'on souffre d'une addiction nuisible à sa santé (mentale, physique, psychique, etc.)

 

[Problème technique de non réception de messages

Dans l'après-midi de ce dimanche 20 juin 2021, des  membres de la rédaction ont constaté l'existence d'un problème technique de rejet des messages depuis le 18 juin, on reçoit en effet les courriels adressés à contact@pandesmuses.fr mais pas ceux envoyés aux autres adresses électroniques. Nous avons tout de suite signalé ce problème à la plate-forme qui héberge ce site. Nous vous prions de bien vouloir accepter toutes nos excuses pour ce dérangement et si votre message a été rejeté, merci de nous le renvoyer à l'adresse électronique qui fonctionne encore en attendant le rétablissement du fonctionnement habituel des autres adresses électroniques du site. À bientôt !

 

On remplace l'adresse contact.revue@pandesmuses.fr par une : ADRESSE ÉLECTRONIQUE DE REMPLACEMENT POUR L'ENVOI DE VOS CONTRIBUTIONS

 

Commentaire rédigé et posté par David SIMON le 20 juin 2021, 19h00.

Ajout d'adresse de remplacement le 21 juin 2021.

 

Crédit photo : Marche des Fiertés LGBT+, image libre de droits, photo ajoutée le 26 juin 2021.

 

 

Festival organisé par 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES

Réalisation technique 

David & Aude SIMON

Direction

Rédaction de la revue LPpdm

Contacter la rédaction :

contact@pandesmuses.fr ou

contactlppdm@pandesmuses.fr 

contactcontact.revue@pandesmuses.fr

 

Comité de rédaction : Khris Anthelme, Camille Aubaude, Cyril Bontron, Maggy de Coster, Laure Delaunay, Éric Guillot, Mario Portillo Pérez, Dina Sahyouni, David Simon, Nelly Taza & Françoise Urban-Menninger. 

 

 

Rappel utile : comme vous le savez bien cher lectorat la revue LPpdm (dans ses versions électronique et imprimée) décline toute responsabilité juridique concernant le contenu publié par elle parce qu'elle considère que chaque auteure/auteur est libre dans le respect de sa charte déontologique, par conséquent, est l'unique responsable du contenu de son texte, de son image, etc.

 

En poésie avec vous ! 

​​​​

 

Sommaire

 

 

Éditorial 

 

......... 

 

 Bémols artistiques

 

Mustapha Saha, « Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur » 

 

 

 

Poétextes thématiques 

 

Charlène Lyonnet, « Les cases » & « Les folles aux chats »

 

Ciela Asad, « Extraits de "Un toro en la garganta del jilguero »/ Un taureau dans la gorge du chardonneret" », traduits en français par Maggy De Coster

 

Françoise Urban-Menninger, « Une musique si légère », illustré par un tableau inédit de l'artiste Joseph Edreï

 

Sarah Mostrel, « Prophétesse enchanteresse »

 

Martine L. Jacquot, « Les temps fauves (extraits) » 

Maggy De Coster, « Un vieillard cuvant son vin » 

 

Yvan Robberechts, « Mémoires », « Mélancolie »

Madeleine Amidieu (aïeule), « Soir de juin » 

Louise Fournier (aïeule), « La fièvre » & « Adieux à la poésie »

Michel Orban, « Ivresse des profondeurs » 

Irina Moga, « Comment sécher des herbes »

Leo Zelada (poète), Maggy de Coster (traductrice), « Balada oscura para Jim Morrison / Ballade sombre pour Jim Morrison »

 

Renée Vivien (aïeule), « L'automne », « Velléité », « Locusta » & « Vers d'amour »

Barbara Polla, « Ma vulve » (poème dionysiaque, érotique) 

Michel Orban,  « Pluie de caresses » 

 

 

 

Varia de poétextes

 

Djurdja Raskovic, « Pesanteur » 

Nessrine Naccach, « Acte de (dé)naissance géo-senti-mentale » 

Mariem Garali Hadoussa, « Charme andalou »

Mona Gamal El Dine, « Chante l’amour » 

 

Astres & animaux 

 

Françoise Urban-Menninger, « Une musique si légère », illustré par un tableau inédit de l'artiste Joseph Edreï. 

Maggy De Coster, « J’ai vu »

Yvan Robberechts, « Nature », écopoème 

Renée Vivien (aïeule), « Les arbres »

 

Biopoépolitique*

 

© Concept protégé de DS. 

 

Barbara Polla, « Ma vulve »

 

Réflexions féministes sur l'actualité

 

Françoise Urban-Menninger, « Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!!» ​​​

 

Sourires & rires féministes

 

Mme Veuve Landrieu (aïeule), «  Le vin et la fillette (Air : Vrai sans chagrin) »

​​​​​​

 

Poésie audiovisuelle

............. 

 

Poésie & musique 

 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES, « Mika donne un concert virtuel ce soir. "#SoundtrackOfEmpathy" »

 

 

Revue poépolitique

 

Mustapha Saha, « Chronique d’occupation de l’Odéon. Le communisme selon Bernard Friot », reportage photographique inédit par Élisabeth et Mustapha Saha. 

 

 

Revue des métiers du livre (a remplacé la Revue des éditrices & éditeurs)

 

 

Muses au masculin

 

Michel Orban, « Fausse ivresse » 

Didier Colpin, « Similitude... » 

Yvan Robberechts, « Coquelicot » 

 

 

Poésie des ancêtres

 

La Bacchante..., « Petit blanc (chanson créole) » 

Madeleine Amidieu, « Soir de juin » 

Louise Fournier, « La fièvre » & « Adieux à la poésie »

Renée Vivien, « L'automne », « Velléité », « Locusta », « Vers d'amour » &  « Les arbres »

 

Travestissements poétiques

 

LANDRIEU, Mme Veuve (aïeule), «  Le vin et la fillette (Air : Vrai sans chagrin) »

 

Poésie érotique

 

Yvan Robberechts, « Coquelicot »

 

Poésie de circonstance

 

 

Faits divers & catastrophes 

 

Dêva Koumarane, « Après la pandémie » 

Fanny Forestier (aïeule), « inondation de 1856 »

 

Revue culturelle d'Europe

 

Mustapha Saha, « De l’art de construire un navire du XVIIème siècle à Gravelines »« Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur » 

 

Revue culturelle d'Orient & d'Afrique 

 

 

Revue culturelle des Amériques

 

 

Philosophies & sagesses en poésie 

Michel Orban, « Fausse ivresse »

 

Croyances, religions & mysticismes en poésie 

 

Maggy De Coster, « J’ai vu »

 

Mon mémoire en dix mille caractères 

(Nouvelle rubrique de 2021) 

 

​​​​

S'indigner, soutenir, lettres ouvertes, hommages

​​​​​

Mustapha Saha, « Hommage photographique pour le centenaire d'Edgar Morin » 

 

 

Réception d'autrefois &

Presse, média, femmes & genre 

 

Madeleine Amidieu, « Soir de juin »

Paul Smith, « Premier bouquet poétique par Mlle Fanny Forestier » 

 

 

Annonces diverses

 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES, « Actualité poéartistique de Catherine Gil Alcala »

 

Actions en faveur des femmes & genre

 

 

Événements & manifestations avec des membres de notre équipe 

Agenda poétique 

 

 

 

Service de presse

Nous avons reçu les revues

  • Florilège, N° 183, Juin 2021 ;
  • Libelle

 

Cuisiner en poétissant

Irina Moga, « Comment sécher des herbes » 

 

On a Soutenir nos actions en faveur des femmes & genre 

 

Vous avez la possibilité de soutenir nos actions en faisant un don de

 

_ 1€ ou plus, nous ajoutons votre nom à la page des Mécènes sous la section "Personnes donatrices".

12 € ou plus, vous recevez sous trois semaines en remerciement de votre don un exemplaire papier gratuit du Calendrier 2021 de la revue LE PAN POÉTIQUE DES MUSES pour lutter contre les violences faites aux femmes et particulièrement le féminicide.*

 

_ 12 € ou plus, vous recevez sous trois semaines en remerciement de votre aide un exemplaire papier gratuit du recueil "Équinoxe" la revue LE PAN POÉTIQUE DES MUSES.*

 

*Dix exemplaires du calendrier et dix exemplaires d'"Équinoxe", éd. 2020 sont disponibles. Pour éviter de faire un don sans avoir votre exemplaire, veuillez demander le nombre d'exemplaires qui restent en stock avant de faire votre don en France métropolitaine.

 

Voilà le lien pour soutenir l'association SIÉFÉGP :

 

 

Le Pan Poétique des Muses (LPpdm)

 

Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques

 

 diffusée en version électronique (apériodique) & en version imprimée suspendue suite à un cas de force majeure de 2018 à 2020, reprise de l'édition imprimée dès 2021.

 

 

ISSN numérique : 2116-1046

 

(4 numéros par an dont un Hors-série & un Numéro spécial)

La reprise de la parution imprimée se fait en 2021 

 

ISSN imprimé : 2492-0487

 

ISSN imprimé Hors-série : 2554-8174

© Créditphoto : Logo de la revue par DS.

 

© www.pandesmuses.fr

 

Lettre n°0 | Lettre n°1|Lettre n°2 | Lettre n°3 | Lettre n°4 | Lettre n°5 | Lettre n°6 | Lettre n°7 | Lettre n°8 | Lettre spéciale édition 2016 | Lettre n°9 (avec une publication partielle nos derniers numéros imprimés de 2016) | Lettre n°10 | Lettre n°11 | Lettre n°12Lettre n°13 | Lettre n°14 | Lettre n°15 | Lettre n°16

 

 

Revue consultable depuis votre mobile

 

...nous suivre sur Face-book | ...nous suivre sur Twitter

 

...suivre la SIEFEGP sur Face-book

Initiative labellisée par le Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes

 

© Tous droits réservés

 

Page de présentation créée le 6 juin 2021 par Aude & David SIMON 

 

Dernière mise à jour le 26 juillet 2021 

Repost0
25 juillet 2021 7 25 /07 /juillet /2021 16:20

 

Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Varia de Poétextes 

 

 

 

 

 

 

 

Chante l’amour

 

 

 

 

 

Mona Gamal El Dine

 

Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire des Poètes Français, Présidente de l'association ISIS Arts & Cultures, Fondatrice des Rencontres des Poètes pour la Paix, Membre de Cercle Universel des Ambassadeurs de la paix (Genève/Paris), Historienne de cinéma & Réalisatrice

 

 

 

Crédit photo :  Charles de Steuben (1788-1856), "Andalouse", Commons. 

 

 

 

L’amour parle, même à lèvres closes

(Proverbe allemand)


 

 

 

Il était un poème dont le thème, me rappelle quelques lettres d’amour

C’était un souvenir comme blanche neige et son prince

L’oiseau chantait une mélodie d’amour

Je ne suis capable que de te regarder...

Je peux seulement sentir ton odeur


 

J’ai peur de te dire

J’ai tourné sept fois autour des rosiers de l’oubli

Je t’ai vu dans les vergers silencieux

Renaissant de ses cendres


 

Chantant le jour et la nuit comme un rossignol joyeux

Je t’ai confié mes chagrins et mes larmes

J’ai appris à connaître tes ruses 


 

J’ai planté un cactus dans mon jardin

C’est difficile de dire « je t’aime »

 

Amour,

 

Tu m’as mis à l’épreuve

Je t’ai courtisé, caressé

 

Amour,

Je pense à toi, c’est tout ...

 

Amour,

plus que jamais, tu es mon destin ! 



 

© M. Gamal El Dine

 

***

 

Pour citer ce poème d'amour 

 

 

Mona Gamal El Dine, « Chante l’amour », poème inédit, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°16, mis en ligne le 25 juillet 2021. Url :

http://www.pandesmuses.fr/lettreno16/mged-chantelamour

 

 

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

 

 

© Tous droits réservés 

 

Retour à la Lettre n°16  

Repost0
23 juillet 2021 5 23 /07 /juillet /2021 10:42

 

Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Critique & réception

 

 

 

 

 

 

Firmaman​​​​ 

 

 

textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret. 

 

Ouvrage paru aux éditions Sans Escale

 

avec une couverture signée par Jacques Cauda

 

 

 

 

Françoise Urban-Menninger

 

Blog officiel : L'heure du poème

 

 

 

© ​​​​​Crédit photo : Couverture illustrée du recueil "Firmaman" par Jacques Cauda. 

 

 

 

Écrivain, critique d'art, auteur de très nombreux livres, Jean-Paul Gavard-Perret se complaît, comme il l'affirme dans une interview donnée au magazine Openeye, « dans la jouissance de tripatouiller les mots ». Le titre de son ouvrage « Firmaman » illustre d'emblée la déclaration de l'auteur qui se dit également « fasciné par les images ».

 

Il est fréquent de rencontrer dans les écrits des écoliers, invités à rédiger un texte dit « d'expression libre », le mot «  firmament » élevé au rang de « firmaman », celui de « marraine » transformé d'un coup de baguette de fée en « ma reine ». C'est dire qu'avec son « Firmaman », Jean-Paul Gavard-Perret renoue avec cette pensée magique inhérente à l'imaginaire que l'on attribue aux enfants.

 

Mais très vite, l'auteur, à l'instar de George Bataille dans « Mme Edwarda » transgresse les conventions, voire les interdits pour aborder les thèmes de l'amour maternel et de l'inceste. Comme chez Bataille l'obscène et le divin cohabitent et se conjuguent dans la chair crue des mots où « Amour et haine à l'aine » débordent la page blanche et sa marge, transcendant le texte par-delà les mots. On songe à cette phrase de Bataille à propos de Mme Edwarda « Ce livre a son secret, je dois le taire : il est plus loin que les mots ». Et Jean-Paul Gavard-Perret d'en prolonger le mystère dans son texte « Les Edwarda » où il écrit « On voulut me retirer la langue, je la tire » ou encore « Que les Edwarda du futur fassent partie de moi ».

Pour Lacan, la figure de la mère ne peut se saisir de manière univoque, elle est double. On distingue la mère du désir et celle de l'amour maternel que le film de Jean Eustache « La maman et la putain » illustre parfaitement et qui trouve son écho dans « Firmaman ». « Mère putain se balance nue dans la salle à manger », lit-on sous la plume de Jean-Paul Gavard-Perret…

 

Cette plume court sur la page, la soulève, la pénètre de ses saillies érotiques de telle sorte que le corps fantasmé de la mère finit par s'incarner dans le corps du texte !

Dès lors, l'écriture désinhibée « déchire le voile de la langue » pour reprendre une expression de Beckett que l'auteur affectionne puisqu'il lui a consacré une thèse et dans ce recueil un poème en prose où l'on peut lire « La bouche broie l'annonciation du temps ».

Mais loin de produire « une musique du silence » comme chez Beckett, Jean-Paul Gavard-Perret fait retentir et imploser les cymbales de lumière du désir et  de l'érotisme débridé libéré de tout refoulement où les images abondent et où « les mots font l'amour » selon l'assertion d'André Breton en 1924 dans « Les pas perdus ».

Mais si « les mots font l'amour », ils le font avec humour chez notre auteur, « Histoire d'O vive et d'Ovide » en est un exemple ! Les jeux de mots foisonnent, se culbutent, fascinent, interpellent, nous font jubiler : « Et ça promet encore des embrouilles de ne pas travailler le terre pour en tirer les vers du nez », « Mère Deux Nids », « Con Prenez », « Princesse de Clèves Coeur », « Verte Tige »…

Car chez l'auteur les mots et les images s'enchaînent bien évidemment « sans chaîne » ! La loufoquerie se met de la partie jusqu'à faire trépider et disjoncter le texte « Ses orgasmes commencent à avoir fière allure. Parfois elle m'attend dans le coffre de la voiture où je l'ai ligotée. Ses mots ont devancé mes actes ».

Ces poèmes en prose qui peuvent déranger certains lecteurs comme le signale la quatrième de couverture nous invitent à une gymnastique de l'esprit et à appréhender par le biais d'une écriture époustouflante à sonder les fantasmes

indicibles, voire parfois inaudibles qui travaillent notre inconscient car derrière le paraître, les mots ont partie liée avec le « parlêtre » cher à Lacan ou pour évoquer Freud, on peut affirmer que le « ça » se met à parler... Nul doute que c'est le « ça » qui « déchire le voile de la langue », car sous la trame du langage tissée par le couple oxymore Éros et Thanatos se trame le jeu (je) obscur du ça qui s'invite dans le corps organique, voire jouissif du texte.

 

 

 

***

 

Pour citer ce texte inédit

 

 

Françoise Urban-Menninger, « Firmaman, textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret. Ouvrage paru aux éditions Sans Escale avec une couverture signée par Jacques Cauda », Le Pan poétique des muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°16, mis en ligne le 23 juillet 2021. Url :

http://www.pandesmuses.fr/lettreno16/fum-firmaman

 

 

 

 

 

Mise en page par David Simon

 

 

 

© Tous droits réservés 

 

Retour à la Lettre n°16  

Repost0

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 1 | O | Les figures des orientales en arts et poésie
    PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales... Les figures des orientales en arts & poésie © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. IMPORTANT : Suite à un problème technique grave et indépendant...
  • Une femme aux yeux noirs (Victime de féminicide)
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations Une femme aux yeux noirs (Victime de féminicide) Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire...
  • Lettre n°16 | À nos ivresses et aux Bacchantes !
    Lettre no 16 À nos ivresses & aux Bacchantes ! Crédit photo : "Bacchante", domaine public, Wikimedia. La Lettre n°16 vous propose de nous parler de vos ivresses & des Bacchantes. Au plaisir de publier vos contributions : articles, poèmes, nouvelles, contes,...
  • Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur
    Lettre n°16 | Bémols artistiques (réception cinématographique) | Revue culturelle d'Europe Huitième épisode du reportage-feuilleton d'Occupation du Théâtre de l'Odéon Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur Mustapha Saha Sociologue,...
  • Chante l’amour
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Varia de Poétextes Chante l’amour Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire des Poètes...
  • Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!!
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Réflexions féministes sur l'actualité Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!! Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : Capture d'écran...
  • Firmaman, textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret...
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Critique & réception Firmaman textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret. Ouvrage paru aux éditions Sans Escale avec une couverture signée par Jacques Cauda Françoise Urban-Menninger Blog officiel...
  • Agnieszka Holland, "Le Procès de l’herboriste", avec Ivan Trojan, Josef Trojan et Juraj Loj ​​​​
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Chroniques de Camillæ/Poésie & Cinéma ou Chroniques cinématographiques Agnieszka Holland, Le Procès de l’herboriste, avec Ivan Trojan, Josef Trojan & Juraj Loj Camille Aubaude Site & blog officiels : www.lamaisondespages.com/...
  • Premier bouquet poétique par Mlle Fanny Forestier
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Réception d'autrefois | Presse, média, femmes & genre Premier bouquet poétique par Mlle Fanny Forestier Paul Smith Réception journalistique choisie & transcrite par Dina Sahyouni Crédit photo : Des inondations...
  • Pluie de caresses
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Poétextes thématiques Pluie de caresses Michel Orban Poème reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur et de sa maison d'édition. © Crédit photo : Présentation visuelle avec extraits du recueil de...