31 août 2021 2 31 /08 /août /2021 17:29

 

REVUE ORIENTALES ​​​​REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations​

​​​​​

 

 

 

 

 

 

Dans la cité des jasmins

 

 

 

 

 

 

Mariem Garaali Hadoussa

 

Artiste plasticienne & poète

Présidente de lassociation "Voix de femme nabeul"

 

 

 

​​​​​​© Crédit photo : Jasmins, domaine public, Commons. 

 

 

Dans la cité des jasmins, 

Sous le regard bienveillant 

D’une belle lune,

Dans le labyrinthe du théâtre 

De la vie et de la mort,

Le doux chuchotement de la mer nous berce.

Je t’enlace mon beau jardin céleste

Et je m’engouffre dans tes sentiers fleuris,

Quand se réveille le papillon des nuits

Et me vole un baiser qui me chatouille l’âme

Avec ses ailes soyeuses !


 

 

 

Mais tu t’en vas papillon des nuits ?

Tu n’oses pas réveiller la douce houle

D’une mer dormante,

Sous la caresse d’une lune souveraine,

Complice de tous les amoureux ?

Tu rentres chez toi papillon des nuits,

En emportant mon doux parfum sur tes ailes,

Tu t’en vas tisser avec les fils de ma vie,

L’étoffe de tes jours,

Tendre jardin céleste, douce cité des jasmins !

 

©MGH


 

 

Pour citer ce poème

 

Mariem Garaali Hadoussa, « Dans la cité des jasmins », poème inédit, Revue Orientales, « Les figures des orientales en arts et poésie », n°1,  mis en ligne le 31 août 2021. Url : 

http://www.pandesmuses.fr/periodiques/orientales/no1/mgh-citedesjasmins

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés

 

Retour au N° 1

 

Repost0
31 août 2021 2 31 /08 /août /2021 13:51

 

​​​​REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations​  & N°10 | Célébrations | Dossier mieur

​​​​​

 

 

 

 

 

 

Je ne suis pas poète ! 

 

 

 

 

 

 

Mariem Garaali Hadoussa

 

Artiste plasticienne & poète

Présidente de lassociation "Voix de femme nabeul"

 

 

 

© Crédit photo :  Mariem Garaali Hadoussa,"« Fluidité », acrylique et huile 50/45 Cm. 

 

 

 

 

Je ne suis pas poète

Je suis une marionnette

Parents, école et rue

M'ont façonnée

Et la vie a fait de moi 

Ce que je suis

 

 

 

Je ne suis pas poète

Mon âme se démène 

Cherchant un dilemme 

J'écris des mots qui viennent

Du fond du cœur

Pour des êtres que je chéris

Pour un pays que je défends 

Pour le soleil, la lune et les étoiles

Pour cette douce brise

Et ce fabuleux parfum 

de roses et de jasmins

 

 

 

Mes mots dansent sur le chant des vagues

Et voyagent sur le dos des mouettes

En plumes légères 

Pour soulager les maux 

Et soulever les fardeaux

Des âmes égarées 

Pourtant je ne suis pas poète ! 

Qui suis-je d'après vous ? 

 

 

 

Des nuits blanches

À remplir des pages blanches 

À effacer des ombres 

À écouter ces voix qui chuchotent

Dans un silence morbide

Qui te donnent des frissons 

 

 

Peut-être serais-je poète le jour 

Où on lira mes vers

Cris de peine ou de joie 

Poète ou pas 

J'aime rire et écrire 

Des chants d'amour 

Champs de fleurs ! 

 

 

©MGH, le 17/7/21.

 

 

***

 

Pour citer ce poème

 

Mariem Garaali Hadoussa (poème & peinture inédits), « Je ne suis pas poète ! », Revue Orientales, « Les figures des orientales en arts et poésie », n°1 & Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N° 10 | Automne 2021 « Célébrations »,  mis en ligne le 31 août 2021. Url : 

http://www.pandesmuses.fr/periodiques/orientales/no1/no10/mgh-poete

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés

 

Retour au N° 1

 

Retour au Sommaire du N°10

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES ET REVUE ORIENTALES - dans Numéro 10 REVUE ORIENTALES Amour en poésie Muses et féminins en poésie
30 août 2021 1 30 /08 /août /2021 16:59

 

​​​​REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations​ / Invitées

 

 

 

 

 

 

Déposée & Longtemps

 

 

 

 

 

 

Evelyne Charasse

 

 

 

 

Crédit photo : Daniel Israël, "Frau am Fenster", image Commons.

 

 

 

Déposée

Par les vagues

Saoulée d'écume

Griffée de sel

Je suis

 

 

 

 

 

Longtemps

Fétu de femme

Le vent

M'a faite

Embrun

 

© E. Charasse

 

 

Pour citer ces deux poèmes

 

Evelyne Charasse, « Déposée  » & « Longtemps », poèmes inédits, Revue Orientales, « Les figures des orientales en arts et poésie », n°1, mis en ligne le 30 août 2021. Url : 

http://www.pandesmuses.fr/periodiques/orientales/no1/ec-longtemps

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés

 

Retour au N° 1

Repost0
26 août 2021 4 26 /08 /août /2021 14:44

​​​N°9 | Dossier majeur | Articles & Témoignages 

 

 

 

 

 

 

 

La peinture, une passion

 

 

 

 

 

 

 

Sarah Mostrel

 

Site : https://sarahmostrel.wordpress.com 

Facebook www.facebook.com/sarah.mostrel

 

 

 

Artiste peintre, photographe, poète et journaliste, passionnée par l’art contemporain, Sarah Mostrel est amoureuse des couleurs et de la forme. La peinture à l’huile lui offre un accès à la beauté, à une esthétique qu’elle cherche à retranscrire. Peindre est une grâce, une émotion à partager. C’est pour elle un acte qui engage, enrichit et participe au meilleur être du monde. « La création est un miracle à renouveler éternellement, dit-elle. Elle est source de vie. Cet espace sensible auquel j’aspire. »

Sarah Mostrel a commis plusieurs livres d’artiste et a exposé à Paris. Cinq de ses ouvrages sont illustrés de ses peintures et photos. Son style s’est forgé par les influences successives des impressionnistes, mais aussi de ses peintres préférés, Nicolas de Staël, Mark Rothko.

https://sarahmostrel.wordpress.com/peintures/huile

 

 

« La peinture est ma grande passion. Étaler de la matière sur la toile est pour moi un acte. Lorsqu’on arrive à une certaine harmonie, c’est une véritable jouissance, un plaisir sensuel, un accomplissement. On peut comparer cet acte à celui de à l’écriture.  Quand on écrit un livre, il n’est pas toujours facile de savoir quand s’arrêter. L’équilibre est précaire. Un rien peut tout faire basculer. Il faut définir la juste dose, ne pas en faire trop, ni trop peu. Là, il s’agit de trouver la juste pose, cela n’est pas sans risque. L’artiste vise le définitif. Il faut l’anticiper.

Comme la plume noircit la page blanche, après maintes pensées et tergiversations, la couleur ne se pose pas sur la toile instantanément. L’acte est crucial, dangereux. Il est important, certainement pas anodin. Le risque de l’échec effraie. 

Il y a le signe, le trait, la couleur, la perspective, la profondeur, le cadre, le rendu, un simple ajout peut tout déséquilibrer, une touche tout salir. Certes, la peinture à l’huile permet d’y retourner mais ce sera un autre jour, autre temps, autre pensée. Tout le long, le mystère reste présent. »

 

La peinture est une histoire d’amour avec la toile, le peintre trace, l’œuvre se dessine, parfois apparaît une vie, vite effacée, retrouvée, tout reste toujours très fragile, et sensible : la dose, l’intensité, l’intention, l’objet, la figure, même dans l’abstrait. Les teintes se mélangent, se parlent, se courtisent, se battent, jusqu’à ce qu’une image arrête le peintre. Celle qu’il a imaginée, voulu créer, ou celle qui est venue subrepticement, sans prévenir, mais celle recherchée. Dans le meilleur des cas, il est satisfait de son œuvre, l’osmose a eu lieu. Le désir est assouvi, l’acte d’amour s’est opéré, le peintre savoure la trêve d’un horizon plus beau. Un soir de blues, comme il y en a tant d’autres, les bleus à l’âme se sont étalés pour se transformer en vie meilleure. Ce soir-là, le cygne, ce magnifique oiseau volant au plumage blanc immaculé et aux ailes splendides s’est transformé sous le pinceau de l’artiste, prenant d’autres couleurs, se fondant dans une autre, avant de… disparaître.

Ainsi fut ce soir de blues : https://youtu.be/89EUNkVjoUQ (extrait de son nouvel album « Ce qui nous lie »).

Son rapport à la peinture (lecture) : https://youtu.be/82yf3T2VTIk


 

 

***

 

Pour citer ce témoignage 

 

Sarah Mostrel, «  La peinture, une passion », texte inédit, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N° 9| Fin d'Été 2021 « Femmes, Poésie & Peinture », 2ème Volet sous la direction de Maggy de Coster, mis en ligne le 26 août 2021Url :

http://www.pandesmuses.fr/no9/sm-lapeinturepassion

 

 

 

Mise en page par David Simon

 

 

© Tous droits réservés 

Retour au sommaire du N°9 

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Numéro 9 Amour en poésie Muses et féminins en poésie

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 11 | ÉTÉ 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°11 | ÉTÉ 2022 PARFUMERIE POÉTIQUE OU PARFUMS, POÉSIE & GENRE © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Strange roses", tableau. SOMMAIRE...
  • La jeune aveugle pianiste du concert de la loterie des artistes lyonnais en faveur des inondés du Midi
    N°12 | Musique, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège / Poésie des aïeules | Handicaps & diversité inclusive La jeune aveugle pianiste du concert de la loterie des artistes lyonnais en faveur des inondés du Midi Adèle Souchier (1832-19??) Poème...
  • Strasbourg, capitale mondiale du Livre en 2024
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Revue des Métiers du livre | Revue culturelle d'Europe Strasbourg, capitale mondiale du Livre en 2024 Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : Cette...
  • Muse
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier mineur | Florilège / Poésie des aïeules Muse Adèle Souchier (1832-19??) Poème choisi & transcrit avec une note par Dina Sahyouni Crédit photo : Johann Heinrich Tischbein, "Une Muse", peinture, domaine public, Wikimedia. Le...
  • La chanteuse
    N°12 | Musique, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège / Poésie des aïeules La chanteuse Adèle Souchier (1832-19??) Poème choisi, transcrit & annoté par Dina Sahyouni Crédit photo : Pierre-Auguste Renoir, une musicienne (et chanteuse ?) jouant de...
  • Un parfum d'âme et image éphémère
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège Un parfum d'âme & image éphémère Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Tableau par Hélène Martinez-Urban © Crédit photo : Hélène Martinez-Urban, nature morte, peinture. Un...
  • L'amie
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier mineur | Florilège / Poésie des aïeules | Voies-Voix de la sonorité L'amie Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859) Poème choisi & transcrit par Dina Sahyouni © Crédit photo : Dessin de Marceline Desbordes-Valmore...
  • En mal d'amour, la nouvelle chanson de MIKA vous console
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Poésie, musique & art audiovisuel En mal d'amour, la nouvelle chanson de MIKA vous console © Crédit photo : MIKA dessinant un cœur lors d'un de ses concerts, une des imges fournies en 2021 par Catherine Melin, @Vebemika...
  • Les Cèdres
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège & REVUE ORIENTALES (O) | N° 2 | Florilège de créations Les Cèdres Édouard Gemayel Ou Édouard Gemayel Poème choisi & transcrit avec une note par Dina Sahyouni Crédit photo : "Cèdre du Liban du...
  • Hélène Martinez-Urban
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Bémols artistiques| Revue Matrimoine Hélène Martinez-Urban Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Peintures par Hélène Martinez-Urban © Crédit photo : Hélène Martinez-Urban, tableau de nature morte,...