7 novembre 2021 7 07 /11 /novembre /2021 14:35

​​​

Événements poétiques | Justice pour elles ! | Poésies féministes & N° 10 | Célébrations | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes & hommages ​​​​​​

 

 

 

 

​​​​​

 

Les femmes cadenassées

 

 

 

 

 

 

Marie-Jeanne Langrognet

 

 

 

 

Crédit photo :  Femmes en Burqa en Afghanistan, image Commons, domaine public. 

 ​​​​​

 

Ce poème est un extrait du dernier recueil Lunes et Soleils, Éditions Jardin des Poètes François Villon, octobre 2020. Cet extrait est reproduit avec l'amiable autorisation de la poète et de sa maison d'édition.

 

 

 


 

       Une voile a surgi derrière l’horizon

       puis deux puis trois

         – Moi je regarde et n’ose y croire

 

De seconde en seconde pointe au-dessus des vagues

      leur tête sans regard

         – Suis-je la seule à les voir ?

 

        Ces voiles d’aube frissonnante

– Je sais déjà que ce sont Elles

      endeuillent l’Orient.

 

        Que souffle le grand vent du large

pour escorter jusqu’au rivage

cette escadrille folle et sage

     des femmes du Défi,

           des femmes aux yeux incarcérés 

       derrière les grillages, le cœur cadenassé.

 

Que souffle souffle le Droit Vent

sur cette escorte bouche béante

et que leur cri forcissant déchire

     les voiles noirs du Déni !

 

 

 

© M-J. Langrognet.

 

 

 

****

 

 

Pour citer ce poème féministe & politique

 

Marie-Jeanne Langrognet, « Les femmes cadenassées », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N° 10 | Automne 2021 « Célébrations » & Événements poétiques | Insurrection poétique 2021 « Justice pour elles ! », mis en ligne le 7 novembre 2021. Url :

http://www.pandesmuses.fr/no10/mjl-les femmescadenassees

 

 

 

 

Mise en page par Aude SIMON

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°10

Retour à la Table des poésies 

Repost0
7 novembre 2021 7 07 /11 /novembre /2021 14:18

​​​

Événements poétiques | Justice pour elles ! | Poésies féministes & N° 10 | Célébrations | Dossier mineur | Florilège

 

 

 

​​​​​

 

 

Les femmes afghanes

 

 

& les autres

 

 

 

 

​​​​

Marie-Jeanne Langrognet

 

 

 

 

Crédit photo :  Afghanisthan, "femmes nomades", commons, domaine public. 

 ​​​​​

Ce poème est un extrait du dernier recueil Lunes et Soleils, Éditions Jardin des Poètes François Villon, octobre 2020. Cet extrait est reproduit avec l'amiable autorisation de la poète et de sa maison d'édition.

 

 

 


 

           Traversent les déserts

s’avancent sur la mer

voiles noirs voiles bleus.


 

Des lointains océans

monte du fond des temps

leur appel supplicié :


 

« Au secours au secours

nos cris sont étouffés

dans nos gorges étranglées ! »


 

Elles crient elles meurent

les petits enfants pleurent

leur mère morte de peur :


 

« Au secours ! Au secours !

nos visages s’embrument

de sueurs d’amertume ! »


 

            Voguant dans leurs linceuls

cabrées dans leur suaire

elles s’agrippent à l’air




 

qui soulève leurs voiles

et laisse apercevoir

ce que nul ne veut voir :


 

Un regard sans iris un corps dilapidé

deux mains aux dix doigts découpés :

 

« Ô gens de l’Occident ! Au secours, regardez

nos infâmes blessures chaque jour aggravées.

 

Nous avons faim d’intelligence, nos yeux

veulent savoir le beau le vrai de Dieu,

notre esprit va sombrer des vérités absentes !

 

S’il vous plaît sauvez-nous de la pire ignorance

qui fait de nous des ventres à vêler,

de notre âme un abîme à force d’être niée !

 

Oh ! Gens de l’Occident ! Au secours ! Écoutez

l’imploration dans la voilure !

Pitié pour nous ! Pitié ! »

 

 

 

 

© M-J. Langrognet​​​​​​​

 

***

 

 

Pour citer ce poème féministe & politique​​​​​​

 

Marie-Jeanne Langrognet, « Les femmes afghanes et les autres », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N° 10 | Automne 2021 « Célébrations » & Événements poétiques | Insurrection poétique 2021 « Justice pour elles ! », mis en ligne le 7 novembre 2021. Url :

http://www.pandesmuses.fr/no10/mjl-lesfemmesafghanes

 

 

 

 

Mise en page par Aude SIMON

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°10

Retour à la Table des poésies 

Repost0
4 novembre 2021 4 04 /11 /novembre /2021 10:18

 

N°10 | Célébrations | Critique & réception 

 

 

 

 

 

 

 

Maria Zaki, 

 

 

Au dédale de l'Âme /

 

Nel Labirinto dell’anima,

 

 

traduction italienne de

 

Mario Selvaggio,

 

 

illustration de Giulia Spano,

 

 

L’Harmattan Aga

 

 

 

 

 

 

Maggy de Coster

​​​​Site personnel

Le Manoir Des Poètes

 

 

 

 

© Crédit photo : Première de couverture illustrée par Giulia Spano de l'œuvre Au dédale de L'Âme / Nel Labirinto dell’anima de Maria Zaki, traduction italienne de Mario Selvaggio aux éditions L'harmattan Aga. 

 

 

 

Des poèmes tout en finesse et d’une grande profondeur. La vie y est contée et célébrée dans ses aspects divers et variés : la naissance d’un enfant, la faune et la flore, la déploration de la poète de l’abattage des arbres de sa ville. Elle est celle qui regarde le réel en face sans faire abstraction de l’imaginaire car la sincérité réside bien aux sources du poème. Aussi nous intime-t-elle l’ordre suivant :


 

« Il est temps de boire

Jusqu’aux racines

Aux sources du poème

Yeux fermés

Et cœur sincère »

 

La sensibilité de la poète, traduite en images, est manifeste :


 

« Jour et nuit je relève

Les signes de l’espoir

Brodés au fil du destin »

 

Certains vers relèvent même de l’aphorisme comme par exemple : 

 

« Ce qu’on cache

À tout œil finit

Par échapper

À notre propre regard »

 

Dans un élan de sagesse, la poète belgo-marocaine nous met en garde contre les mirages du monde :

 

«  Nombreux sont les mirages

Dont le monde nous appâte »

 

Maria Zaki invite à prendre de la distance par rapport à soi-même afin de mieux se découvrir et de définir la voie à suivre. Et aussi à apprécier la nature dans sa diversité et à capter le secret des abeilles, un message tacite pour préserver de la nature :

 

« De toutes les fleurs

Humectées de rosée

Capter le secret

Que les abeilles

Se murmurent »


 

Sagesse, spiritualité, dépassement de soi, combat de l’Homme face à lui-même sont le fer de lance de ce recueil de poèmes qui en appelle à la réflexion, à la quête de soi. 

 

 

« Dans une ferveur

Renouvelée

L’être se dépouille

De ses craintes

Et de ses chaînes

Pour poursuivre

Son chemin »

 

 

© M. DE COSTER

 

 

***

 

Pour citer ce texte inédit 

 

Maggy De Coster« Maria Zaki, Au dédale de l'Âme / Nel Labirinto dell’anima, traduction italienne de Mario Selvaggio, illustration de Giulia Spano, L’Harmattan Aga, 2020  », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°10 | Automne 2021 « Célébrations », mis en ligne le 4 novembre 2021. Url :

http://www.pandesmuses.fr/no10/mdc-audedaledelame

 

 

 

 

Mise en page par David Simon

 

© Tous droits réservés

Retour au Sommaire du N°10 

À venir 

​​​​​​​​​​

Repost0
3 novembre 2021 3 03 /11 /novembre /2021 11:03

 

Numéro Spécial | Hiver 2022 | Dossier | Florilège | Astres & animaux 

 

 

 

 

 

 

 

tango dans un verre d'eau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Françoise Urban-Menninger

 

Blog officiel : L'heure du poème

 

 

 

Crédit photo : Carte humoristique, domaine public, image fournie par F. Urban-Menninger. 

 

 

 

 

c’est au bord de l’étang

que parfois en rêvant

j’observe la danse des poissons

 

 

c’est le tango polisson

des truites arc-en-ciel

en pleine lune de miel

 

 

 

c’est le tango argenté

dans leur fourreau étoilé

des carpes amoureuses

 

 

 

c’est le tango timide

des ablettes ferrées

par de vieux brochets impavides

 

 

 

c’est le tango des soupirs

des ombres langoureuses

voguant sur l’onde des souvenirs

 

 

 

c’est le tango des tanches

qui sur ma page blanche

parfois en silence se penchent

 

 

 

c’est mon tango au bord des mots

c’est mon tango dans un verre d’eau

qui trinque avec les vers de mon ego

 

 

© F. Urban-Menninger, 2021.

 

 

***

 

Pour citer ce poème inédit

 

Françoise Urban-Menninger« tango dans un verre d'eau », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Numéro Spécial | Hiver 2022 « L'humour au féminin » sous la direction de Françoise Urban-Menninger, mis en ligne le 3 novembre 2021. Url :

http://www.pandesmuses.fr/ns2022/fum-tango

 

 

 

Mise en page par David Simon

 

© Tous droits réservés

Retour au Sommaire du Numéro Spécial 2022 

À venir 

​​​​​​​​​​

Repost0

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Le calendrier de l'avent 2021
    Numéro Spécial | Hiver 2022 | Annonces diverses [Uniquement en ligne] Le calendrier de l'avent 2021 Crédit photo : Cadeaux de Noël par DesktopNexus, image trouvée sur le site : https://www.maxiapple.com/2020/11/fond-ecran-mac-pc-wallpapers-fetes-noel.html LE...
  • No 10 | AUTOMNE 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N° 10 | AUTOMNE 2021 CÉLÉBRATIONS DES LAURÉATES & LAURÉATS* DE L'ACADÉMIE CLAUDINE DE TENCIN & DIX ANS DE CE PÉRIODIQUE AVEC LES INVITÉES...
  • No 10 | Sommaire
    N°10|AUTOMNE 2021 N°10 | SOMMAIRE CÉLÉBRATIONS Page en construction... Fin de la mise en ligne du numéro le 10 décembre 2021 CÉLÉBRATIONS © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Les mains tisseuses de rêves", tableau. Équipe de la version en ligne :...
  • Biographie de Mustapha SAHA
    Biographies & publications disponibles numériquement Mustapha SAHA Sociologue, poète, artiste peintre © Crédit photo : Mustapha Saha. Le travail sociologique, philosophique, poétique, artistique de Mustapha Saha reflète les paradoxalités complétives de...
  • Le créateur multidimensionnel Issa Samb, alias Joe Ouakam
    N°10 | Célébrations | Muses au masculin Le créateur multidimensionnel Issa Samb, alias Joe Ouakam Mustapha Saha Sociologue, poète, artiste peintre © Crédit photo : Mustapha Saha, portait de l'auteur, artiste et poète "Issa Samb alias Joe Ouakam", peinture...
  • Le rire au Paradis
    Numéro Spécial | Hiver 2022 | Dossier | Florilège Le rire au Paradis Marie-Jeanne Langrognet-Delacroix... Crédit photo : Caroline Delestres, Woman Playing a Harp, domaine public, Wikimedia. Au temps du Paradis, elles dansaient nues les jeunes filles,...
  • Conférence avec Tatiana Mukanire Bandalire à l’Espace des femmes-Antoinette Fouque
    N° 10 | Célébrations | Actions en faveur des femmes & LGBTQ+ Conférence avec Tatiana Mukanire Bandalire à l’Espace des femmes-Antoinette Fouque © Crédit photo : Le visiuel de l'invitation de l’équipe de l’Alliance et des éditions des femmes. Nous avons...
  • Bande dessinée au Salon du livre de Colmar
    Numéro Spécial | Hiver 2022 | Dossier | Poésie & Bande dessinée Bande dessinée au Salon du livre de Colmar Andecdotes & photographies de Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Planches par Sylvain Moizie Dans mes archives, j'ai trouvé...
  • Mots Offerts..., Elle, Absence et Aphorismes
    Numéro Spécial | Hiver 2022 | Dossier mineur | Florilège Mots Offerts..., Elle, Absence & Aphorismes Frédéric Andreu Site : https://www.lulu.com/spotlight/fredericandreu Crédit photo : Un portrait de femme travaillant par l'artiste polonaise Anna Bilińska-kopciuszek,...
  • La plus rouge, Rêve de toi et Traversée
    N° 10 | Célébrations | Dossier Mineur | Florilège La plus rouge, Rêve de toi & Traversée Frédéric Andreu Site : https://www.lulu.com/spotlight/fredericandreu Crédit photo : Monet, "woman", painting, Commons, domaine public. La plus rouge À ton visage...