15 octobre 2021 5 15 /10 /octobre /2021 13:06

 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) 

 

REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE

 

ENTRE THÉORIES & PRATIQUES VOUS PRÉSENTE SON

 

 

 

 

 

N°9 | FIN D'ÉTÉ 2021


 

 

FEMMES, POÉSIE & PEINTURE


 

2ÈME  VOLET

 

 

SOUS LA DIRECTION DE

 

 

Maggy DE COSTER

 

© Crédit photo : œuvre artistique sans titre de Maggy de Coster

 

 

 

Accéder au sommaire 

​​​​​​

 

 

 

 

 

 

Le Pan Poétique des Muses (LPpdm)

 

Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre

théories & pratiques

 

 diffusée en version électronique (apériodique) & en version imprimée suspendue suite à un cas de force majeure de 2018 à 2020, reprise de l'édition imprimée dès 2021.

 

 

ISSN numérique : 2116-1046

 

(4 numéros par an dont un Hors-série & un Numéro spécial)

La reprise de la parution imprimée se fera en 2021 

 

ISSN imprimé : 2492-0487

 

ISSN imprimé Hors-série : 2554-8174

© www.pandesmuses.fr

 

Revue consultable depuis votre mobile

 

...nous suivre sur Face-book | ...nous suivre sur Twitter

 

...suivre la SIEFEGP sur Face-book

Initiative labellisée par le Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes

 

Lettre n° 9 (Avant-première de nos dernières publications de 2016)

 

© Tous droits réservés

 

Page de présentation créée le 17 juin 2021 par Aude & David SIMON

 

Dernière mise à jour le 19 août 2021.

 
Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Numéro 9 Muses et féminins en poésie
15 octobre 2021 5 15 /10 /octobre /2021 13:04

 

 

 

N°9| SOMMAIRE 

 

 

 

N°9|FIN D'ÉTÉ 2021

 

 

 

 

FEMMES, POÉSIE & PEINTURE

 

 

 

2​​​​​​ÈME VOLET

 

 

Sous la direction de Maggy DE COSTER

 

 

 

 

Nous continuons la mise en ligne interrompue

 

involontairement en 2018 avant la parution

 

du numéro en version imprimée en octobre 2021. 

 

 

Le Pan Poétique des Muses publie ce deuxième volet

 

du septième numéro pour répondre à vos nombreuses

 

demandes de publication

 

Merci bien de votre intérêt pour cette thématique !

 

Date butoir de réception de vos contributions :

le 31 août 2021

Page en construction... ​​​​​​

 

Fin de la mise en ligne du numéro :

15 octobre 2021

 

 

 

 

© Crédit photo : œuvre artistique sans titre de Maggy de COSTER

 

 

Équipe de la version en ligne :

Maggy de Coster (dir.)

Couverture illustrée par

Maggy de Coster.

Illustrations par 

Collectif d'artistes

Réalisation technique :

Aude & David Simon 

Nous écrire :

contactlppdm@pandesmuses.fr, contact@pandesmuses.fr. 

 

 

ISSN numérique : 2116-1046

 

Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques

 

 diffusée en version électronique (apériodique) 

 

& en version imprimée

 

(4 numéros par an dont un Hors-série & un Numéro spécial) 

 

ISSN imprimé : 2492-0487

 

ISSN imprimé Hors-série : 2554-8174

 

Logodupan

© www.pandesmuses.fr

 

Rappel utile : comme vous le savez bien cher lectorat la revue LPpdm (dans ses versions électronique et imprimée) décline toute responsabilité juridique concernant le contenu publié par elle parce qu'elle considère que chaque auteure/auteur est libre dans le respect de sa charte déontologique, par conséquent, est l'unique responsable du contenu de son texte, de son image, etc.

 

 

Sommaire 

 

 

Avant-propos

 

Dina Sahyouni, « Quand la peinture devient Poésie »

 

Éditorial

 

Maggy De Coster, « Femmes en poésie & en peinture, rien de nouveau sous le soleil ! »

 

Bémol artistique

 

Maggy De Coster (texte et reportage photographique inédits), « Le Chat de Geluck dans tous ses états sur Les Champs Elysées »

 

Entretiens poétiques, artistiques & féministes


Maggy de Coster, « Autoportrait de Julienne Morisseau, Présidente du ZONTA Paris Port Royal Concorde », « Rencontre avec Zhifang Tang, une femme Calligraphe » 

 

Articles & témoignages

 

Dossier majeur

 

Femmes, Poésie & Peinture

 

 

​​​​​Maggy de Coster, « Rencontre avec Annie Quatresol Dieufrance, une artiste polyvalente », « Entrevista con Celia Vázquez », « Zohreh Khaleghi, celle qui immortalise en photographie des instants fugitifs », portrait artistique illustré par Zohreh Khaleghi

Françoise Urban-Menninger, « L’art au féminin à ST’ART 2017 », photographies par Claude Menninger

Sarah Mostrel, «  La peinture, une passion » 

Hanen Marouani, « Entretien avec l'artiste Martine Nicole Geronimi » 

 

 

 

Dossier mineur 

 

Muses & Poètes

 

Poésie, Femmes & Genre

 

 

Maggy De Coster, « "Versos azules / Vers bleus" de Susana Sánchez Nardón »« Amores y amantes/Noche de sombra / Amoureux et amants/Nuit d’ombre de Jacinta Ceballos » 

Catherine Dubuis, « Les "Orientales" de Marguerite » 

 

Poéticiennes ou théoricien nes de la poésie

Lidia Chiarelli, « La poésie ekphrastique d'hier et d'aujourd'hui »

 

Florilège des dossiers (Poétextes) 

 

Majeur 

 

Michel Orban, « Portrait »

Dina Sahyouni, « Dessin féministe » 

 

Mineur

 

Mariem Garaali Hadoussa, « Nuits d’été » & « Nuits d’hiver»​​​​

Celia Vázquez,  « Mujer de sombra / La Femme de l'ombre » & « Lectora de tu voz / Lectrice de ta voix », poèmes traduits par Maggy de Coster

Dina Sahyouni, « Sarabande ou vision lugubre » 

 

La poésie dans tous ses états ou Varia d'articles & poétextes 

 

Maggy De Coster, « Setenta balcones y ninguna flor / Soixante-dix balcons et pas une fleur de Baldomero Fernández Moreno »

 

Instant poétique en compagnie de... 

......... 

Poètes âgés de moins de 26 ans

..... 

 

Poésie des ancêtres (aïeules/aïeux)

Se trouve dans plusieurs rubriques. 

 

Poésie érotique

Nicole Hardouin, « Intime mythologie » 

Barbara Polla« La grâce triomphera » 

Sarah Mostrel (poème & peinture inédits), « Féminin extrême »

 

[Uniquement en ligne] 

Poésie audiovisuelle 

/Poésie, musique & arts audiovisuels 

....... 

 

 

Travestissements poétiques

......... 

 

Critique & réception

Maggy De Coster (texte et reportage photographique inédits), « Le Chat de Geluck dans tous ses états sur Les Champs Elysées »

 

Réception d'autrefois

........ 

Réflexions féministes sur l'actualité 

Françoise Urban-Menninger, « Instagram et le téton qu'on ne saurait voir ! »

 

Muses au masculin

 

Mustapha Saha (poèmes, photographies & peintures inédits), « Le dernier maître de Montmartre », « Où sont les philosophes ? » 

Michel Orban, « Une histoire de cœur »

 

Littérature pour la jeunesse 

...... 

Encart des langues étrangères 

Voir les textes publiés dans plusieurs rubriques. 

 

S'indigner, soutenir, lettres ouvertes & hommages

 

Françoise Urban-Menninger, « Voleurs de rêves »

Nadine Adra, « Il paraît... » 

Félix Luna (poème de), Maggy De Coster​ (traduction de), « Alfonsina y El Mar / Alfonsina et la mer »

 

Revue poépolitique 

 

Maggy de Coster (poèmes traduits & présentés par), « Derecho de admisión, Yeison F. García López, La imprenta, Collection Hojas de yerba, Madrid, 2021» 

Françoise Urban-Menninger, « Voleurs de rêves »

Nadine Adra, « Il paraît... » 

 

Sourires & rires féministes

 

Caroline-Eugénie Puissan, « Pastel (Boutade) » 

Nsanzimana, « Les yeux parlent aux yeux » 

 

Faits divers & catastrophes

Mustapha Saha, « Où sont les philosophes ? » 

 

Astres & animaux

 

Handicaps & diversité inclusive

Dina Sahyouni, « Dessin féministe » 

 

Philosophies & sagesses en poésie

Mona Gamal El Dine, « Parcelle de sagesse »

 

Revue Matrimoine

Blanche Moria (aïeule), « Les femmes artistes à l'École des Beaux-Arts – Les prix de Rome » 

 

 

Revue culturelle d'Europe

Dina Sahyouni, « Poésie printanière de Mika, Yasmine et autres artistes pour Paris » photographies par Marc Voinchet & Catherine Melin

Mustapha Saha (texte, peintures & photographies inédits), « Escapade au Musée Rodin » 

 

Revue culturelle des Amériques 

 

Françoise Urban-Menninger, « Rencontre Buenos-Aires-Strasbourg à la galerie Art’Créenvol de Strasbourg », photographie par Claude Menninger

Maggy de Coster (poèmes traduits & présentés par), « Derecho de admisión, Yeison F. García López, La imprenta, Collection Hojas de yerba, Madrid, 2021» 

 

Revue culturelle d'Orient  & d'Afrique

 

Barbara Polla & Charia Bertini, « HOPE. Mounir Fatmi (focus artist), Janet Biggs, Debi Cornwall & Alexandre d’Huy. Beirut Art Fair »

 

Annonces diverses

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES, « Mustapha Saha,"Le calligraphe des Sables", Éditions Orion, 2021  » 

 

 

Logodupan©www.pandesmuses.fr

 

...nous suivre sur Face-book & Twitter

 

...suivre la SIEFEGP sur Face-book

 

Initiative labellisée par

le Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes

 

 

 

Lettre n° 9 (Avant-première de nos dernières publications de 2016)

 

Page créée le 11 juillet par Aude & David SIMON 

 

Dernière mise à jour le 15 octobre 2021

 

Édition en ligne

 

© Tous droits réservés

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Numéro 9 Muses et féminins en poésie
15 octobre 2021 5 15 /10 /octobre /2021 10:00

 

N°9 | Femmes, poésie & peinture | Éditorial

 

 

 

 

​​​​​

 

Femmes en poésie & en peinture,

 

 

rien de nouveau sous le soleil !

 

 

 

 

 

​​​​​​

Maggy de Coster

​​​​Site personnel

Le Manoir Des Poètes

 

 

 

 « La femme est l’avenir de l’homme », dit Aragon, donc impossible de ne pas compter avec elle sinon ce sera parjure à l’Humanité. Dans nombre de domaines elle a été rendue invisible. C’est un truisme de dire que derrière chaque grand homme ou homme de pouvoir se cache une femme. Ainsi derrière Einstein il y eut Mileva, la grande oubliée. Derrière Pablo Neruda il y eut Matilde Urrutia, première femme thérapeute en pédiatrie au Chili qui le soigna de sa phlébite et qui plus tard publiera les «  Mémoires » du poète à titre posthume. Maria Kodama est actuellement la mémoire vivante de Borges en Argentine et dans le monde. La liste est bien longue mais notre propos est plutôt de faire la lumière sur les femmes en poésie et en peinture. 

Marie de France à la Renaissance fut la première femme à donner à la poésie son titre de noblesse avec ses lais. Quant à Christine de Pizan (1364-1430), elle fut la première poète et femme de lettres ayant vécu de sa plume. Avec La Cité des dames, elle se révéla une féministe avant la lettre.

Callirrhoé ou Kora de Sicyone peintre et sculptrice serait à l’origine de la peinture dans la Grèce antique. Confirmation faite par Pline l’Ancien.

Chez les femmes il y eut toujours des velléités d’embrasser les différents domaines d’activités de la vie mais elles n’eurent de cesse de subir des brimades. Nombre de celles qui ont poussé leur audace se sont vues supplantées ou reléguées par des hommes à un rang inférieur en raison de leur sexe. Elles furent donc frappées d’illégitimité.

Souvenons-nous qu’Élisabeth Vigée-Lebrun sans l’intervention de Marie-Antoinette n’aurait jamais été admise à l’Académie royale de peinture et de sculpture le 31 mai 1783 car Jean-Baptiste-Marie Pierre, le premier peintre du roi s’y opposa en raison de son sexe et de la condition sociale de son mari, marchand d’arts auquel elle ferait sans doute de l’ombre.

Notons qu’avec Adélaïde Labille Guiard, Anne Vallayer-Coster elle essuya des injures au salon de 1783 en tant que femme de talent.

 

Dans ce numéro nous découvrions l’univers féminin en poésie et en peinture d’où la plurivalence des arts avec Annie Quatresol Dieufrance, les prouesses calligraphiques de Zhifang Tang, les échos des amours impossibles dans la poésie de Susana Sánchez Nardón, l’esprit d’altérité et de sororité de Celia Váquez. Et Sarah Mostrel d’avouer intelligiblement : «  La peinture est ma grande passion ».

 

 

© M. DE COSTER

 

 

***

 

 

Pour citer cet éditorial

 

Maggy De Coster, « Femmes en poésie & en peinture, rien de nouveau sous le soleil ! », édito inédit, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°9 | Fin d'Été 2021 « Femmes, Poésie & Peinture », 2ème Volet sous la direction de Maggy de Coster, mis en ligne le 15 octobre 2021. Url :

http://www.pandesmuses.fr/no9/mdc-femmesenpoesieetpeinture

 

 

 

Mise en page par David SIMON

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°9 

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Numéro 9 Féminismes Muses et féminins en poésie
14 octobre 2021 4 14 /10 /octobre /2021 16:33

 

Événements poétiques | Un Pan de Poèmes pour Toutes à l'École & La Journée Internationale des Droits des Filles 2021 & N°10 | Célébrations | Dossier majeur | Florilège​​​

 

 

 

 

 

 

 

La niña que sabe

 

 

 

 

 

 

Ciela Asad

 

 

 

 

 

© ​​​Crédit photo : "Première de couverture de l'œuvre pour la jeunesse de Ciela Asad, illustrée par Matias De Brasi image fournie par l'auteure.

 

 

 

 

María es un hermoso nombre, dijo, cuando Juan se burlaba porque le parecía antiguo. 

-La tierra es antigua, dijo María, y si hubo muchas Marías, será porque está bueno.  Lo dijo sin pensar y siguió pensando que los nombres no son importantes. Entonces…¿qué es importante?

Decidió hacer una lista, le costó decidir si empezar de afuera hacia adentro o de adentro hacia afuera. Es decir, de las estrellas a ella, o de ella a las estrellas.

El sol es importante y lo saludó. Las nubes son importantes y las saludó una por una, y les puso nombres :  pluma tímida, playa de agua, condorita, ojo de sandía…La tierra es importante y se tiró sobre ella, sin importarle nada que tenía puesta la remera blanca nueva y el pantalón que más le gustaba.

Cuando estaba acostada boca abajo, vio los pastos que estaban creciendo, y les dijo: ustedes sí que son importantes, los acarició y le parecieron tan suaves que se dio vuelta para quedar  boca arriba, y se imaginó que esos yuyos verdes eran sus cabellos: una inmensa cabellera verde que brillaba con el sol.

Entonces pensó que ella también es importante, con esa cabellera verde y ese corazón que le galopa tu tum tu tum.

Las manos golpeaban la tierra al ritmo de su corazón, la tierra también es un tambor.

De pronto el galope de su pecho se hizo más y más fuerte y sintió que su pecho era una montaña que se elevaba más alto con cada respiración. En el pico más alto de esa elevación, un caballo alazán, se asomó, erguido sobre dos patas con un relincho estremecedor. 

María no se asustó. El caballo la miró complacido y salió al trote por el campo a todo galope.

Ella se quedó mirando sin pensar en nada de nada, solo eso, mirando cómo se alejaba el caballo que había brotado de  su pecho.

 

Esa noche no tenía ganas de cenar, aunque su mamá insistiera. Tampoco tenía ganas de hablar, porque sentía una felicidad deliciosa, más rica que cualquier comida o postre. Lo único que dijo antes de ir a dormir es: quiero tener el cabello verde.  La madre para no contradecirla a esa hora le dijo:-  bueno, mañana vemos.

María se durmió felíz, imaginando llegar a la escuela con su cabellera verde,  y al salir …su alazán esperándola en la puerta.

 

A la mañana siguiente fue la primera en despertarse. Se miró al espejo y se desilusionó un poco porque el cabello seguía siendo oscuro. Toda la noche soñó que cabalgaba por el campo abrazada a su caballo… y su cabellera haciéndole cosquillas.

Mientras se cepillaba los dientes se dio cuenta que caballo y cabello eran palabras muy parecidas, y también se acordó de una canción que le cantaba su tía cuando era chiquita:

Yo tengo un caballo verde que hace piruetas….

 

Pero ahora esa canción le parecía un poco tonta entonces inventó:

 

“Una cabellera verde y un caballo negro no necesitan caballero

ni anillos, ni llaveros, ni baberos

solo necesitan una pradera

para cabalgar anhelos”

 

Le salió así, y como no sabía qué quería decir anhelos, buscó la palabra en el diccionario. 

“deseo intenso de una cosa”

¿Y cuál era su deseo intenso?

Encontrarse con su caballo alazán.

 

Pasaron las horas de ese día, de otro y de otro, y nada. Cuando ya empezaba a pensar que no lo vería más, sintió un relincho. Sus oídos se alargaban y acercaban como un trombón, al tiempo que giraba sobre sí misma… y fue entonces cuando vio un barullo de polvo entre dos árboles, una larga y brillante cola negra de caballo, otro relincho y ahí estaba él, parado en dos patas saludándola medio en el aire y medio en la tierra. 

 

Se miraron largamente. Nada le hubiera gustado más que montarlo.  Pero era un caballo salvaje y libre…y ella también. Así que ambos eligieron un punto del paisaje y ahí se quedaron en silencio, mirando los pinos, y todo lo que había adentro, detrás y detrás.

 

Caballo y María se sonrieron:  ella se sintió caballo. El se sintió Marìa. 

 

Al cerrar los ojos, llevó las manos al pecho. Y no sabe cómo sucedió, pero:  Tu tum tu tum, su caballo alazán salvaje estaba ahí en su pecho.  Recordó que de ahí había salido y ahí podía buscarlo cada vez que lo necesitara. 

Al día siguiente, su mamá la dejó pintarse una mecha de cabello verde, y para ella fue suficiente, se fue corricabalgando a la escuela, sintiéndose feliz como los árboles que rodeaban su casa, linda como las plantas verdes que había plantado su mamá,  y fuerte como su caballo alazán.

 

 

© Ciela Asad.

À lire aussi : 

 

***

 

Pour citer ce poème espagnol en prose

 

Ciela Asad, « La niña que sabe » poème en prose engagé & reproduit avec l'aimable autorisation de l'autrice & de sa maison d'édition, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Évènement poéféministe | « Un Pan de Poèmes pour Toutes à l'École & La Journée Internationale des Droits des Filles 2021 » N° 10 | Automne 2021 « Célébrations », mis en ligne le 14 octobre 2021. Url :

http://www.pandesmuses.fr/11octobre21/cielaasad-laninaquesabe

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

 

© Tous droits réservés

Retour au Sommaire du N°10 ▼ À venir 

Retour à la Table de l'anthologie 

Repost0

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Le calendrier de l'avent 2021
    Numéro Spécial | Hiver 2022 | Annonces diverses [Uniquement en ligne] Le calendrier de l'avent 2021 Crédit photo : Cadeaux de Noël par DesktopNexus, image trouvée sur le site : https://www.maxiapple.com/2020/11/fond-ecran-mac-pc-wallpapers-fetes-noel.html LE...
  • No 10 | AUTOMNE 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N° 10 | AUTOMNE 2021 CÉLÉBRATIONS DES LAURÉATES & LAURÉATS* DE L'ACADÉMIE CLAUDINE DE TENCIN & DIX ANS DE CE PÉRIODIQUE AVEC LES INVITÉES...
  • No 10 | Sommaire
    N°10|AUTOMNE 2021 N°10 | SOMMAIRE CÉLÉBRATIONS Page en construction... Fin de la mise en ligne du numéro le 10 décembre 2021 CÉLÉBRATIONS © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Les mains tisseuses de rêves", tableau. Équipe de la version en ligne :...
  • Biographie de Mustapha SAHA
    Biographies & publications disponibles numériquement Mustapha SAHA Sociologue, poète, artiste peintre © Crédit photo : Mustapha Saha. Le travail sociologique, philosophique, poétique, artistique de Mustapha Saha reflète les paradoxalités complétives de...
  • Le créateur multidimensionnel Issa Samb, alias Joe Ouakam
    N°10 | Célébrations | Muses au masculin Le créateur multidimensionnel Issa Samb, alias Joe Ouakam Mustapha Saha Sociologue, poète, artiste peintre © Crédit photo : Mustapha Saha, portait de l'auteur, artiste et poète "Issa Samb alias Joe Ouakam", peinture...
  • Le rire au Paradis
    Numéro Spécial | Hiver 2022 | Dossier | Florilège Le rire au Paradis Marie-Jeanne Langrognet-Delacroix... Crédit photo : Caroline Delestres, Woman Playing a Harp, domaine public, Wikimedia. Au temps du Paradis, elles dansaient nues les jeunes filles,...
  • Conférence avec Tatiana Mukanire Bandalire à l’Espace des femmes-Antoinette Fouque
    N° 10 | Célébrations | Actions en faveur des femmes & LGBTQ+ Conférence avec Tatiana Mukanire Bandalire à l’Espace des femmes-Antoinette Fouque © Crédit photo : Le visiuel de l'invitation de l’équipe de l’Alliance et des éditions des femmes. Nous avons...
  • Bande dessinée au Salon du livre de Colmar
    Numéro Spécial | Hiver 2022 | Dossier | Poésie & Bande dessinée Bande dessinée au Salon du livre de Colmar Andecdotes & photographies de Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Planches par Sylvain Moizie Dans mes archives, j'ai trouvé...
  • Mots Offerts..., Elle, Absence et Aphorismes
    Numéro Spécial | Hiver 2022 | Dossier mineur | Florilège Mots Offerts..., Elle, Absence & Aphorismes Frédéric Andreu Site : https://www.lulu.com/spotlight/fredericandreu Crédit photo : Un portrait de femme travaillant par l'artiste polonaise Anna Bilińska-kopciuszek,...
  • La plus rouge, Rêve de toi et Traversée
    N° 10 | Célébrations | Dossier Mineur | Florilège La plus rouge, Rêve de toi & Traversée Frédéric Andreu Site : https://www.lulu.com/spotlight/fredericandreu Crédit photo : Monet, "woman", painting, Commons, domaine public. La plus rouge À ton visage...