19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 20:30

 

 

Réception

 

 

 

L’essence du corps, Olivier Bidchiren.

 

Poésie, avril 2012. Éditions

 

 

Kirographaires (14,45€)

 


Camille Aubaude

 


 

 

http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-ash3/158013_233335986767196_277475239_n.jpg

  ©Crédit photo : Stellar par Dominique Savignard

 

 

Olivier Bidchiren est né à Tours, en 1964. Son premier recueil de poèmes, Les Ondes numériques, est paru en 1988, des textes substantiels, marqués par la musique et travaillés à partir de l’astrologie et la numérologie.



Prodigieux touche à tout, Olivier Bidchiren se présente comme « poétosophe et nouvelliste ». Il est auteur de science-fiction, poète néo-surréaliste, influencé par l’Oulipo. Ses livres déjà nombreux mettent en scène des féminités de l’étrange dans un univers féminin et étrange, régit par une poétique avant tout cérébrale.

Ce nouveau recueil est publié par les intéressantes éditions Kirographaires, implantées à Marseille, pour défendre une autre manière d’éditer, de diffuser et de promouvoir les livres qui sont choisis sur des « coups de cœur ».


D’une manière très envoûtante, L’essence du corps exalte la passion amoureuse dont il joue avec la plus grande liberté. Dans ces poèmes se dévoilent les structures de l’imaginaire, donnant l’occasion d’entendre une musique intérieure. L’on ressent la rythmique du blues américain qui sous-tend l’expression poétique de l’auteur passionné des Méandres de la Folie et autres Images d’Outre-Mondes, des titres qui révèlent le sens qu’il donne à son travail. 

 

 

 

 

Pour citer ce texte


Camille Aubaude, « L’essence du corps, Olivier Bidchiren. Poésie, avril 2012. Éditions Kirographaires (14,45 €) » , in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°0 [En ligne], mis en ligne le 19 décembre  2012.  

Url. http://www.pandesmuses.fr/article-l-essence-du-corps-olivier-bidchiren-poesie-avril-2012-editions-kirographaires-113121484.html/Url. http://0z.fr/UJMcz

 

Auteur(e)


Camille Aubaude

 

 

 

 

©Camille Aubaude - LPpdm

 

 

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 07:02

 

  Couverture n°2 - Copie

  Crédit photo : The Dance of Apollo with the Muses, Baldassarre Peruzzi 


ISSN = 2116-1046

Revue féministe de poésie

électronique et apériodique 

 

  Accéder au sommaire

 

   

Logodupan©www.pandesmuses.fr

 

numéro  consultable depuis votre mobile à l'adresse suivante :

 

http://www.pandesmuses.fr/m/


 

 

...nous suivre sur Face-book

 

...nous suivre sur Twitter

 

 Vos actualités poétiques

 

Annonce de parution du n°2

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans n°2|Automne 2012
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 07:01

 

 

 

 

 

SommaireCouverture n°2 - Copie

 

 

 

Avant-propos

 

Nelly Taza & Dina Sahyouni 

 

 Éditorial

  

Michel R. Doret

  La poésie est éternelle


Hors-zone ou Bémol

 

Bémol artistique avec l'invité

Michel R. Doret   

 

Michel R. Doret (invité) 

 

Exposition virtuelle : Hommage à toi 

 

Zone des articles

Dossier  

Poésie des femmes romandes


Catherine Dubuis  

Pierrette Micheloud : la femme est l'avenir de l'humanité

 

 

Dossier

 

Muses & Poètes

 

Poésie, Femmes & Genre

 

♦ Textes des invité.e.s

Michel Briand 

Pour un parallèle intempestif. Poètes norvégiennes contemporaines/grecques anciennes|Pour un parallèle intempestif... Suite  

 

Florence Trocmé 

Geneviève Pastre [texte reproduit]


♦ Textes des contemporain.e.s

María Castrejón   
   Yo, yo misma y mi musa

 

Aurélie Chevant

 « Nous n’allons plus nous quitter » : l’influence fascinante et mystique de la muse Gala dans la vie du poète Éluard et du peintre Dalí

 

Ouattara Gouhe

Poésie féminine et modernité : la crise du vers chez Louise Labé

 

Evgenia Grammatikopoulou

De l’originalité de l’(auto)création à la banalité de la réception : l’Amazone Natalie Clifford Barney dans son Temple

 

Ingrid Junillon

  Dagny Juel|Dagny Juel : textes choisis

 

Claire Laguian

Introduction à l’œuvre de maría castrejón : du con au féminisme genderqueer |

[textes reproduits et inédits]

 maría castrejón, « Moi, moi-même et ma muse »|Sélection de poèmes de je rentrerai beaucoup plus tard que minuit de maría castrejón|Selección de poemas de volveré mucho más tarde de las doce de maría castrejón  

 

Lucie Lavergne

Mises en scène et suggestions érotiques dans les recueils Los devaneos de Erato et Devocionario d’Ana Rossetti

Zone d'excellence poétique

 

 

De la poésie dans tous ses états

Territoire dédié aux œuvres de Jean-Michel Maulpoix

invité d'honneur de la revue


 

Jean-Michel Maulpoix (invité d'honneur)

Les femmes aux yeux noirs ont le regard bleu|Quand elle défait sa robe, l'homme se tait [poèmes reproduits]

Zone de l'entretien littéraire

Nelly Taza  

Dialogue avec l'auteur et le poète Nabil Helmi Chaker (invité) [page restreinte]

 

 نيللي تازا (Nelly Taza) 

 حوار مع الكاتب والشاعر نبيل حلمي شاكر

 

Zone des poèmes & nouvelles

 

♦ Poèmes & nouvelles des invité.e.s

 

Nabil Helmi Chaker


       فتاة شرقية| المطلقة

 

Nelly Taza (trad.)

Nabil Helmi Chaker, « La divorcée » & « Jeune fille orientale »

 

Nicole Coppey

Danse l'Amour, Perle fine|Ô mon cœur

 

Jacques Ravix

Mots d'amour...

 

Marie-Alice Théard

Au pays des doubles|La permanente douleur |La ville abandonnée|Sans Filiation ni Chronologie
 

♦ Poèmes & nouvelles des contemporain.e.s

Sílvia Aymerich
Abertawe|Amsterdam|Vienne

 

Christophe Carrère

Dans tes yeux|Le mur|Elle comme la feuille au limbe d'or

 

Amandine Colson

Primerose  
Laure Delaunay
    Six poèmes extraits de Fiançailles

 

Marie Gossart

   Beyond death d’après une œuvre d'Anna Halprin |La voix 

 

Jo. Hanna

Encre|Survole

 

Styliani Kokkali

Eurydice ou le devenir|Je comme une Autre|Morte|Poésie|Rosa : s'approprier ou instituer l'action

 

LASA

    À deux|A G. A|Âge mûr|Dormir|Je Vous|Quand le temps viendra

 

Yannick Merchant

  Hors-champs|Le plus mystérieux mirage|L'oiseau qui fait signe 

 

Vojka Milovanovic

Ma forêt

 

Aurélie-Ondine Menninger 

Dialogue improbable...|Le secret de l'ange|  Lettre « Cher inconnu »

 

Françoise Urban-Menninger

La Porte du Miroir|Une voix de velours   

 

Souad Yacoub Khlif

Ma muse|  Que serais-je sans toi  

♦ Poèmes d'un poète jeune

Mario Portillo Pérez

Cinco poemas para Émeline

 

Claire Laguian

Mario Portillo, "Cinq poèmes pour Émeline" [poèmes traduits]

Poèmes des aïeules & aïeux 

Jean de La Fontaine
Une muse parle

 

Madeleine de Scudéry

Air
Suzanne Verdier-Allut
Vers à Églé
Voltaire
Épître XLIX. À mademoiselle de Lubert
Zone de la poésie érotique des (et/ou sur les) femmes & de genre
Sílvia Aymerich
Automne manqué|Bongos|Poèmes d'amour

 

Marie Gossart

Here she comes.1.11.11 (Lulu, in memory of Alban Berg)|(Tu) Ma bite

 

Lotus

Abysses du plaisir

 

Damy Tangage

Abysses du plaisir|Un rêve doux

 

 Zone pour les parutions, critiques & réceptions

(poésie, littérature, femmes, genre en sciences humaines et sociales)

♦ Annonces de parution

 

 

 Balbuciendo| Je veux juste être tranquille|L'essence du corps|Ra(ts) [page restreinte]|Recours au poème|Revisiter la « querelle des femmes »

 

 

♦ Critiques & réceptions

 

Khalifa Baba Houari
L’amour servi avec des œufs : une approche multiple du texte « Les poules aux œufs d’or » de Françoise Urban–Menninger

 

Françoise Urban-Menninger

[texte reproduit]

Michèle Finck, Balbuciendo, ouvrage poétique paru aux Éditions Arfuyen 

 

Dina Sahyouni

La fable « Circuits » de Sitaudis|À propos du recueil Je veux juste être tranquille d’Anne-Marie Reine Le Pape |À propos  du recueil  Ra(ts) [page restreinte]

 

On en parle dans les revues [page restreinte]


Zone pour s'indigner, soutenir et les lettres ouvertes

 

  Du chant aux camps….

  Lettre ouverte aux humanistes : Soutenez la RDL La Revue des Livres
  URGENT - Le Printemps des Poètes en danger

  Zone|S'indigner, soutenir et Lettres ouvertes

Zone d'Instant poétique en compagnie de...

Sophie Brassart

La voix flûtée|Saadia

 

Vous

Instant poétique avec vous

Zone des invitations [restreinte]

À lire
À se passionner

 

Zone de l'actualité de la revue


Nouvelles zones [page restreinte]
Répertoire international des éditrices (ou éditeures) de poésie
Rejoindre le calepin des spécialistes 
Contribuer à l'Almanah...
 Contribuer au n°3|dossier et poèmes sur le thème : Jardins d'écriture au féminin
Contribuer aux dossier et poèmes permanents de la revue|Muses & Poètes. Poésie, Femmes & Genre

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans n°2|Automne 2012
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 07:00

 

 

 

Épître XLIX



À madmoiselle de Lubert

Voltaire
Transcrit et remanié par Dina Sahyouni

 

 

  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/ac/Nicolas_de_Largillière%2C_François-Marie_Arouet_dit_Voltaire_(vers_1724-1725)_-002.jpg

Crédit photo : portrait de Voltaire Portrait de Voltaire par Nicolas de Largillière (vers 1724-1725)
château de Versailles



Charmante Iris, qui, sans chercher à plaire,
Savez si bien le secret de charmer;
Vous dont le cœur, généreux et sincère,
Pour son repos sut trop bien l'art d'aimer;
Vous dont l'esprit, formé par la lecture,
Ne parle pas toujours mode et coiffure;
Souffrez, Iris, que ma muse aujourd'hui
Cherche à tromper un moment votre ennui.
Auprès de vous on voit toujours les Grâces;
Pourquoi bannir les plaisirs et les jeux ?
L'amour les veut rassembler sur vos traces,
Pourquoi chercher à vous éloigner d'eux?
Du noir chagrin volontaire victime,
Vous seule, Iris, faites votre tourment,
Et votre cœur croirait commettre un crime
S'il se prêtait à la joie un moment.
De vos malheurs je sais toute l'histoire;
L'amour, l'hymen, ont trahi vos désirs :
Oubliez-les; ce n'est que des plaisirs
Dont nous devons conserver la mémoire.
Les maux passés ne sont plus de vrais maux;
Le présent seul est de notre apanage,
Et l'avenir peut consoler le sage,
Mais ne saurait altérer son repos. 
Du cher objet que votre cœur adore
Ne craignez rien; comptez sur vos attraits :
Il vous aima : son cœur vous aime encore,
Et son amour ne finira jamais.
Pour son bonheur bien moins que pour le vôtre
De la fortune il brigue les faveurs;
Elle vous doit, après tant de rigueurs,
Pour son honneur, rendre heureux l'un et l'autre.
D'un tendre ami, qui jamais ne rendit
À la fortune un criminel hommage,
Ce sont les vœux. Goûtez, sur son présage,
Dès ce moment le sort qu'il vous prédit.***
 

 

 

Note déjà présente dans le livre

 

La mère du président Roujault, cité dans la lettre d'avril 1734 à d'Argental. (Correspondance), s'était opposée au mariage de son fils avec Muse et Grâce, ne voulant pas, disait-elle, avoir une bru bel-esprit. Mademoiselle de Lubert est morte fille (CLOG.), pp. 136-137.

 
 

***Il s'agit de Marie-madeleine de Lubert (Marie-madeleine de lubert (url. http://www.jstor.org/discover/10.2307/458568?uid=3739256&uid=2129&uid=2&uid=70&uid=4&sid=21102202471917)


   

Pour citer ce poème


Voltaire, « Épître XLIX. À mademoiselle de Lubert » (texte extrait des Œuvres complètes de Voltaire avec des remarques et des notes historiques, scientifiques et littéraires: Poésies, vol., par MM. Auquis, Clogenson et al., éd. Delangle Frères, 1828 (livre original provenant de l'Université de Princeton), 1785, p. 192, pp.136-137), in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Dossiers « Poésie des femmes romandes », « Muses & Poètes . Poésie, Femmes et Genre », n°2|Automne 2012 [En ligne], (dir.) Michel R. Doret, réalisé par Dina Sahyouni, mis en ligne le 31 octobre 2012.

Url.http://www.pandesmuses.fr/article-2-epitre-xlix-a-mademoiselle-de-lubert-113070475.html/Url. http://0z.fr/5xZvv

Pour visiter les pages/sites de l'auteur(e) ou qui en parlent


http://gallica.bnf.fr/dossiers/html/dossiers/Voltaire/

http://gallica.bnf.fr/dossiers/html/dossiers/Voltaire/D2/voltaireG.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Voltaire

 

Auteur(e)

 

Voltaire , François-Marie Arouet (1694-1778)... 

 

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans n°2|Automne 2012
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 07:00

 

 

Critique & réception

 

 

 

À propos du recueil
 
Je veux juste être tranquille  
 
d’Anne-Marie Reine Le Pape

 

          

 Dina Sahyouni

 

 

 

Je veux être tranquille

 

© Crédit photo : couverture du recueil

 

 

 

 

Titre : Je veux juste être tranquille

Auteure : Anne-Marie Reine Le Pape

Éditions : Anne-Marie Reine Le Pape  

Parution : 2012
Taille du fichier : 296 KB
Genre : Poésie 
Langue : Français
 Format : Format Kindle
Pages de l'édition imprimée : 137 p.
ASIN : B0091VIDKS
Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.

Prix : 5, 15

Url.http://www.amazon.fr/veux-juste-être-tranquille-ebook/dp/B0091VIDKS

  

Auteure

 

Anne-Marie Reine Le Pape : est avocate. Sous le nom de plume d'Anne-Marie Reine Le Pape, elle a publié Je veux juste être tranquille, recueil de 25 textes sur la violence conjugale, en ebook (gratuitement téléchargeable pour un usage personnel les, 21, 22 et 23 novembre 2012 sur le site Amazon en l'honneur de 1) la journée internationale des droits de l'enfant (20 novembre), 2) la journée mondiale pour l'élimination des violences faites aux femmes (25 novembre à venir) et 3) du mois extraordinaire des talents des personnes handicapées (qui se déroule tout le mois de novembre à Paris). Site : url. blog.jeveuxjusteetretranquille.net/  

***
L'auteure nous livre dans Je veux juste être tranquille vingt-cinq poèmes poignants qui incitent à la réflexion surtout dans nos sociétés postmodernes qui fabriquent à la chaîne des formes nouvelles de violences envers autrui. Les réseaux sociaux n’échappent pas à cela et parfois on se demande pourquoi certaines personnes tombent dans la violence et agressent les autres ?
Des histoires d’adolescentes, d’écolières, d’étudiantes (pour ne citer que les violences faites aux femmes) peuplent les réseaux sociaux, l'internet et les médias. Des cas de suicides, des vies gâchées, des femmes arrachées par la violence à leurs familles. L’incompréhension, la tristesse, l’indignation et la colère hantent nos jours…
Comment faire face à tout cela ? Que faire pour réveiller les consciences, comment dire et prévenir pour préserver la vie des femmes ?
 
Le recueil d’Anne-Marie Reine Le Pape est une oasis d’espoir, un lieu de mémoire, un geste envers elles, un cri poétique qui résonne dans un dialogue de sourd.e.s.
Je suis peut-être partiale dans ma critique de cet ouvrage mais c’est surtout l'avis d'une femme qui sait, qui a un certain vécu et qui réalise à quel point les violences ravagent des vies et détruisent les sociétés. Faut-il encore que toutes les femmes se mettent à crier pour réveiller le monde ?
 
Cette femme poète s’inspire, comme l’indique sa préface (voir p. 5), des faits et des témoignages bien réels. Ses poèmes traduisent la violence faite aux femmes (et aux enfants qui assistent aux scènes de violences conjugales)…
Des violences « physique[s] » et/ou « psychique[s)] » (sic) qui trouvent leurs racines dans la différence conçue par certain.e.s comme une forme d’infériorité…
Le recueil est bien présenté et documenté. Il met en évidence le poids des préjugés dans la vie de chacun.e d'entre nous. Les violences « physique[s] » et/ou « psychique[s)] » (sic) ne sont pas l'apanage des sociétés modernes mais elles existent depuis toujours.
Dire Non autrement, c'est ce qui motive le geste créatif d'Anne-Marie Reine Le Pape qui donne la parole tour à tour aux victimes comme au personnage qui tombe dans l'engrenage de la violence.
 
La misère sexuelle dit-on est une des sources des violences faites aux femmes mais on parle peu des ravages de la misère affective issue de la Révolution de l’amour des temps modernes et encore moins de la misère qui combine les deux et s’exprime par la dénonciation, le harcèlement moral, voire même par le viol en réunion...
Si les luttes contre les violences faites aux femmes, aux enfants, aux hommes, aux animaux sont un des moteurs de la pensée contemporaine, l'auteure s'inscrit, quant à elle, dans la tradition des écrits féministes (ou au moins engagés en faveur des minorités) des femmes de lettres comme Olympe de Gouges, Cornélie Wouters de Vassé et bien d’autres.
Ses poèmes sont des scènes vives où les drames des femmes se jouent. Une épopée lyrique de l’hypercontemporain et d’un quotidien anodin mis à nu... Ses poèmes vont de pair avec les statistiques qui narrent en chiffres l’indescriptible douleur. Ces statistiques traquent sans fard et en quelques lignes ce qui se déroule souvent à huis clos…
 
Le recueil est une chorale de voix, une polyphonie de cris mêlés de sang et d’espoir. Le silence n’est là que pour ponctuer et faire défiler les voix l‘une après l‘autre, l‘une avec l‘autre…
À l’instar de Françoise Urban-Menninger en parlant de l'œuvre de Dacia Maraini, je répète avec elle pour parler cette fois-ci d'Anne-Marie Reine Le Pape : « Les associations où elle milite lui fournissent des informations qui sont autant de matériaux qui nourrissent ses écrits et dont le but est d’éclairer notre conscience dans un monde où la cause des femmes est un combat qui se gagnera sur le front de l’intelligence et à la faveur d’une réelle évolution culturelle. » (voir cf. url. http://www.e-litterature.net/publier3/spip/spip.php?page=article5&id_article=303).
 
On déroule le livre de l'auteure tel un papyrus et on se remplit page après page, vers après vers de cette révolte sacrée qui anime déjà les personnes qui défendent la vie. On fête le 25 novembre la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes et ce recueil vient en témoigner, rendre hommage à ces héroïnes de tous les jours et renouveler notre engagement à l'égard des aïeules qui se sont battues pour que chaque être humain soit libre et respecté dans le monde.
 
Notre poète représente cette poésie engagée qui nomme l‘insoutenable et met en cage le mal qui rôde dans les rues, routes et ruelles de la planète. Ce mal qui frappe ici et là nos consœurs et les rend invisibles.
Crions ensemble donc. 
 
À bas les mutilations sexuelles des femmes !
À bas les violences conjugales !
À bas le viol et le viol en réunion !
Donnez aux fœtus XX le droit à naître.
Donnez aux filles le droit à l'éducation.
Donnez aux femmes âgées et/ou handicapées le droit à une vie digne.

 

 

Pour citer ce texte

 

Dina Sahyouni, « À propos du recueil Je veux juste être tranquille d’Anne-Marie Reine Le Pape » , in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Dossiers « Poésie des femmes romandes », « Muses & Poètes. Poésie, Femmes et Genre », n°2|Automne 2012 [En ligne], (dir.) Michel R. Doret, réalisé par Dina Sahyouni, mis en ligne le 31 octobre 2012.

Url.http://www.pandesmuses.fr/article-n-2-a-propos-du-recueil-je-veux-juste-etre-tranquille-112801431.html/Url. http://0z.fr/R7wza

 

Auteur(e)

 

Dina Sahyouni

 

 

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans n°2|Automne 2012
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 07:00

 

 

Air

    

Madeleine de Scudéry

Transcription et remaniement par Dina Sahyouni 



Quand verrai-je ce que j’adore

Éclairer ces aimables lieux ?
Ô doux moments, ô moments précieux,

Ne reviendrez-vous point encore ?

 

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c0/Portrait_madame_scudery_1607_hi.jpg?uselang=fr

Crédit photo : portrait de Madeleine de Scudéry  (commons.wikimedia.org)

 

 

 



 

 
 


 


Pour citer ce poème

 

Madeleine de Scudéry, « Air » (ce poème a été publié dans l'ouvrage de Bénigne de Bacilly, Suite de la première partie du recueil des plus beaux vers qui ont été mis en chant, Paris, chez Charles de Sercy, 1661, p. 439), in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Dossiers « Poésie des femmes romandes », « Muses & Poètes . Poésie, Femmes et Genre », n°2|Automne 2012 [En ligne], (dir.) Michel R. Doret, réalisé par Dina Sahyouni, mis en ligne le 31 octobre 2012.

Url.http://www.pandesmuses.fr/article-n-2-air-112240541.html/Url. http://0z.fr/e286e


Pour visiter les pages/sites de l'auteur(e) ou qui en parlent


http://www.bibliotheque-mazarine.fr/exposcudery/exposcudery.htm

http://lesmadeleines.free.fr/littterature/scudery.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Madeleine_de_Scudéry

 

Auteur(e)


 Madeleine de Scudéry (1607-1701)

 

 

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans n°2|Automne 2012
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 07:00
 

 

 

Vers à Églé

 
Suzanne Verdier-Allut

Transcription et remaniement par Dina Sahyouni

http://academiedenimes.org/_/wp-content/uploads/2011/10/verdier-allut.jpgCrédit photo : portrait de Suzanne Verdier-Allut (site de l'Académie de Nîmes)*

 

 Ah ! Que l'amour fait bien entre les belles,
pour ses desseins partager ses faveurs !
là, deux beaux yeux domptent les plus rebelles;
grâce modeste ici gagne les coeurs.
L'une a la taille élégante et légère,
l'autre un éclat dont les lys sont jaloux.
Tous les moyens d'arracher et de plaire,
charmante Églé, se rencontrent chez vous.
Qu'on est charmé, que l'oreille est contente,
quand votre lyre à vos doigts obéit !
comme aux accents de votre voix touchante,
le cœur ému s'étonne et s'attendrit !
Ainsi que vous, Melpomène soupire ;
si vous dansez, vous nous enchantez tous.
Ce que l'on aime et ce que l'on admire,
brillante Églé, ne se trouve qu'en vous

 

 

*Url. http://academiedenimes.org/_/wp-content/uploads/2011/10/verdier-allut.jpg

 

 

Pour citer ce poème

 

Suzanne Verdier-Allut, « Vers à Églé » (texte extrait de l'Almanach des muses, par Claude Sixte Sautreau de Marsy, Charles Joseph Mathon de la Cour, Louis-Jean-Baptiste-Étienne Vigée, Marie Justin Gensoul, éd. De Lalain, 1785, p. 192), in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques: Dossiers « Poésie des femmes romandes », « Muses & Poètes . Poésie, Femmes et Genre », n°2|Automne 2012 [En ligne], (dir.) Michel R. Doret, réalisé par Dina Sahyouni, mis en ligne le 31 octobre 2012.

Url.http://www.pandesmuses.fr/article-n-2-vers-a-egle-112237558.html/Url. http://0z.fr/A-mNA


Pour visiter les pages/sites de l'auteur(e) ou qui en parlent


http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb315582555/PUBLIC


http://academiedenimes.org/_/historique/les-academiciens-celebres/

 

Auteur(e)


Suzanne Verdier-Allut  (Suzanne Verdier ou Suzanne Allut, Mme, née en 1745 et morte en 1813), est femme de lettres et académicienne (élue à l'Académie de Nîmes).

 

 

 

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans n°2|Automne 2012
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 07:00

 

 

Annonce de parution

 

 

 

Parution


L'essence du corps

 

          

Olivier Bidchiren

 

Préf. de Marc Kober

 

http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-ash3/158013_233335986767196_277475239_n.jpg

  Crédit photo : Stellar par Dominique Savignard


Titre : L'essence du corps

 Auteur : Olivier Bidchiren  

Préface : Marc Kober

Illustration de couverture : « Stellar » de Dominique Savignard

Résumé : voir ci-dessous 

Éditions : Éditions Kirographaires
Parution :  septembre 2012

Genre : Poésie 
Reliure : Broché
 Format : 140 x 210 
ISBN : 978-2-8225-0233-7 

Prix : 14,45 €

Url. http://www.edkiro.fr/l-essence-du-corps.html

 

 

Réception/critique dans les médias


 

 

Éditions Kirographaires

Cardinal BC1, 39, avenue Pontier, F–13100 Aix-en-Provence.

Tél. : 04 75 45 55 48. Mob. : 06 13 15 24 72.

E-mail : direction-editoriale@edkiro.fr

URL : url. http://www.edkiro.fr

 

 

Mot de l'éditeur

 

Ce recueil de poèmes néo-surréalistes, à la croisée de l'Oulipo et de l'avant-garde, dont le thème central est l'érotisme dans la passion charnelle et amoureuse, vous conduira dans un cocon de sensations au travers d'un prisme qui prend naissance dans le psychisme, puis qui s'abîme dans l'être et la chair… jusque dans la mort. De ce fait, certains textes métaphysiques et romantiques font référence à une « poétique » plutôt cérébrale, tantôt écrits sous forme libre, automatique, tout en suivant une rythmique puisée dans le blues, tantôt pour se construire au fur et à mesure dans une musicalité s'inscrivant dans la musique classique et l'opéra, afin de s'amalgamer à la corporéité et à la jouissance. Ce cheminement précieux et complexe, exploité par des auteurs tels que Charles Duits, William Burroughs, Malcolm de Chazal ou Boris Vian, se déploie tant dans l'essence même du corps que dans ses sens tactiles et émotionnels, dans une gourmandise aphrodisiaque toujours croissante.

 

Auteur

 

Olivier BIdchiren est né le 29 avril 1964 à Tours (France). Poétosophe, nouvelliste, dramaturge, scénariste et critique littéraire, ses domaines de prédilection sont la science-fiction, le fantastique et le surréalisme où s’entremêlent avec bonheur les impressions de la poésie, de la peinture, de la musique, du cinéma, de la bande dessinée, de l’Histoire et des sciences traditionnelles.

Olivier Bidchiren a été aussi rédacteur de la revue Micronos et président-fondateur de Mouvement Khronos Éditions (1989-1997), auteur d’un conte musical pour l’association Art Quand Rêve (1998-1999), animateur d’un atelier d’écriture au sein de l’association Perce Plume (2000) et publié dans le magazine boursier News Bourse en 2002. Avec le soutien de l’association organisatrice de salons, L’Esperluette, Olivier Bidchiren a dirigé un concours de nouvelles imaginaires (S.-F. et fantastique), intitulé Écris-moi une histoire, auprès des élèves de collèges d’Indre-et-Loire. Un recueil des meilleurs textes est paru en mai 2003.

1998 voit la parution de son premier recueil de nouvelles, Images d’outre-mondes aux Éditions de l’Agly, réédité en 2000, et récompensé par la Plume d’Honneur du prix du Haut-Poitou 2004. En 2001, paraît son second recueil de nouvelles,  les Aventures du Chevalier Caravan aux Éditions New Legend. En 2002, paraît un troisième recueil de nouvelles, Ésosphères, uniquement disponible en édition numérique, aux Éditions Sycomor, et un quatrième, Les sept vallées de la gloire aux Éditions des Écrivains. Ce dernier, courant 2004, a fait l’objet d’une étude et d’une intervention de l’auteur auprès des élèves de collèges de la Vienne. Toujours en 2004, paraît son cinquième recueil de nouvelles, Les Méandres de la Folie, aux

Éditions Nuit d’Avril, récompensé en 2005 par le prix du public de l’Armée des Douze Singes et recueil qui vient d'être réédité aux Éditions Lokomodo. Chez ce même éditeur, sont parus également, Dans l'Antre des Esprits en réédition poche, et les Mémoires émouvantes, novella qui a obtenu le prix Naji Naaman en 2010. D'autre part, c'est en Belgique, aux Éditions d'Euryale, en 2008, que paraît Les Miracles du Temps, édition augmentée des aventures du Chevalier Caravan.

Olivier Bidchiren a été aussi critique littéraire pour l’hebdomadaire poitevin Le Journal de Civray et rédacteur, critique en littérature, cinéma, musique & arts plastiques pour le magazine culturel Détours & des Nuits.

Aujourd'hui, l'auteur dirige un atelier d'écriture au sein de l'association Arts & Couleurs au Mans et au Carré à Tours, et est formateur sur le thème de l'Amélioration des Écrits professionnels ainsi qu'acteur de complément.

 

Pour citer ce texte


« L'essence du corps : annonce de parution en poésie », in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Dossiers « Poésie des femmes romandes », « Muses & Poètes. Poésie, Femmes et Genre », n°2|Automne 2012 [En ligne], (dir.) Michel R. Doret, réalisé par Dina Sahyouni, texte mis en ligne le 31 octobre 2012.

Url.http://www.pandesmuses.fr/article-n-2-l-essence-du-corps-112225069.html/Url. http://0z.fr/fWEQ5

 

 

 

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans n°2|Automne 2012
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 07:00

 

Une muse parle*

 

 

Jean de La Fontaine

  Transcription de Mario Portillo Pérez

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/dd/Jean_de_La_Fontaine.PNG

Crédit photo : Jean de La Fontaine par Hyacinthe Rigaud, en 1690 (commons.wikimedia.org)

 

 

 


 Recevez de nos mains cette illustre couronne,
 Dont l'éclat immortel a des charmes si doux;
 Nous n'avons encor vu personne
 Qui la méritât mieux que vous.
 Vos vers sont d'un tel prix que rien ne les surpasse1 ;
 Ce mont en retentit de l'un à l'autre bout;
 Vous saurez régner au Parnasse :
 Qui règne sur les coeurs sait bien régner partout.



 

  * Nous remercions le poète Mario Portillo Pérez d'avoir proposé ce poème transcrit à la revue...
 


Note


1. Nous avons eu la patience de lire tous les vers imprimés sous le nom de Claudine Colletet, épars dans les œuvres de son mari, ou dans différents recueils, sans pouvoir en trouver qui puissent être cités.

 


Pour citer ce poème

 

 Jean de La Fontaine, « Une muse parle » (extrait des Œuvres complètes de Jean de La Fontaine, éd. Walckenaer, 1836, p. 578), in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Dossiers « Poésie des femmes romandes », « Muses & Poètes . Poésie, Femmes et Genre », n°2|Automne 2012 [En ligne], (dir.) Michel R. Doret, réalisé par Dina Sahyouni, mis en ligne le 31 octobre 2012.

Url. http://www.pandesmuses.fr/article-n-2-une-muse-parle-111995228.html/Url. http://0z.fr/K74BO


Pour visiter les pages/sites de l'auteur(e) ou qui en parlent


http://www.msee-jean-de-la-fontaine.fr/

http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/

http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Jean_de_La_Fontaine?uselang=fr 

 

Auteur(e)


Jean de La Fontaine

 

 

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans n°2|Automne 2012
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 07:00

 

 

 

Date limite : 30 avril 2013


 

 

I- Dossier et poèmes pour le thème majeur


Jardins d’écritures au féminin


http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6f/Giovanni_Boldini_The_Hammock.jpgLe Hamac par  Giovanni Boldini

 



Suzanne Prou dans son merveilleux petit livre Le Cygne de Fanny, paru au Mercure de France (en 1980), nous rappelait que « le mot jardin est chargé de poésie », elle ajoutait : « Sa sonorité est pleine de charme, et son graphisme élégant : le J qui se dresse à son commencement ressemble aux grands jets d’eau sveltes parmi les marbres chers à Verlaine. ».

C’est bien pour cette raison que nombre de poètes ont choisi pour cadre un jardin afin d’y restituer leurs états d’âme, autrement dit y transcrire l’ombre et la lumière de leur jardin intérieur. On pense d’emblée au traité d’esthétique écrit en 637 par le poète persan Sadi de Chiraz, au Jardin des racines grecques, à celui des racines latines, aux jardins suspendus de Babylone, aux écrits de Delille, aux poèmes de Katherine Mansfield, aux Enfantines de Valéry Larbaud, au Cahier de Pivoines de Maximine, aux Géorgiques de Virgile où apparaît l’image de la muse qui deviendra ici et là l’image intemporelle de la femme-fleur.…

À vrai dire, du Jardin des supplices au Jardin des Délices, le jardin nous ouvre ses allées où poèmes, chansons, récits, peintures, musiques n’ont de cesse d’exhaler ces fleurs du désir parfois vénéneuses dont Baudelaire nous disait aussi qu’elles étaient Les fleurs du mal. Car si les jardins cultivent en nous notre lumière intérieure et n’ont de cesse de nous éclairer, ils nous permettent aussi d’appréhender, voire d’apprivoiser, notre mort. Dans les jardins de l’Écriture, selon la Bible, toute l’aventure humaine aurait commencé au jardin d’Éden mais c’est au jardin des Oliviers que Jésus abordera la réalité de sa mort.



Les jardins font partie intégrale de l'histoire littéraire et philosophique comme ceux de l'école d'Épicure et des écrits de George Sand. Mais les jardins d'écritures chez les femmes apparaissent dernièrement comme des oasis poétiques où les possibilités de renverser le destin sont palpables. Rien d'étonnant en ces temps de crise de constater ce retour à la nature et au jardin qui renvoient à l'origine, à nos origines. Des milliers de livres sur le jardinage, la vertu des plantes, la recherche de légumes oubliés nous renvoient à un art de vivre et à une philosophie qui fait signe à notre âme végétale. N'est-ce pas une preuve, s'il en fallait une, de la nostalgie du jardin d'Éden, de son manque et peut-être aussi la découverte que nos émotions de l'enfance sont souvent liées à des jardins où reviennent, dans les allées du temps, les images des êtres chers aujourd'hui disparus ?



Le Pan poétique des muses prépare dès à présent la parution de son numéro 3 sur des Jardins d'écritures au féminin et accueillera sur ce thème choisi : poèmes, nouvelles, articles, illustrations...

 

Alors dès à présent, à vos écrits !  

Françoise Urban-Menninger

 



II- Contribuer aux dossier et poèmes  permanents de la revue

 



 Muses & Poètes

Poésie, Femmes & Genre

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/48/The_Muse_of_Poesie_by_Konstantin_Makovsky.jpg

  La Muse de la poésie par Konstantin Makovsky


Depuis l'émergence du champ de recherche de la poésie des femmes à la fin du XXe siècle, les études et les anthologies se succèdent. Notre revue s'inscrit dans cette démarche tout en élargissant les frontières qui la déterminent.  

 

 La revue Le Pan poétique des muses se voue à la poésie des femmes comme aux autres formes de leur existence en poésie et elle y inclut le genre. Vous êtes donc invité(e)s à prendre part à cette manifestation et vous avez carte blanche pour votre contribution en articles, notes de lecture, comptes-rendus, fragments, textes théoriques peu connus et poèmes de vous ou de nos aïeules (par votre intermédiaire). Merci d'envoyer votre contribution au plus tard le 30 avril 2013. Cet appel à contribution comme cela est indiqué plus haut est permanent, il se renouvelle donc au lancement de chaque numéro de la revue. 

 

 

Responsable scientifique 

 

Françoise Urban-Menninger


Consignes à respecter 


Prénom, nom, nom de plume, adresse postale et profession. Biobibliographie (de dix lignes). Pièces jointes acceptées : en format Word (pour les textes) et JPEG (pour les illustrations, dessins et annonces), police Book Antiqua, taille 12, interligne double, justifier, notes de fin.  Merci d'envoyer une contribution (qui ne dépasse pas la longueur de vingt-cinq mille caractères (espaces compris)) à l'adresse électronique suivante : jardins@pandesmuses.fr. La revue accepte de publier des textes et des poèmes déjà parus. 

 

 

 


 

   

Pour citer ce texte


« Contribuer au n°3|dossier et poèmes sur le thème : Jardins d'écriture au féminin  », in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Dossiers « Poésie des femmes romandes », « Muses & Poètes. Poésie, Femmes et Genre », n°2|Automne 2012 [En ligne], (dir.) Michel R. Doret, réalisé par Dina Sahyouni, mis en ligne le   31 octobre 2012.

Url . http://www.pandesmuses.fr/article-n-2-contribuer-au-n-3-111994532.html/Url. http://0z.fr/G6Xxs

 

 

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans n°2|Automne 2012

Rechercher

À La Une

  • N°7 |Automne 2017|Femmes, poésie et peinture
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°7 | AUTOMNE 2017 Femmes, poésie & peinture 1er volet sous la direction de Maggy de COSTER © Crédit photo : œuvre artistique sans titre...
  • N°7|Femmes, poésie et peinture|Sommaire
    N°7 | Sommaire N°7 | AUTOMNE 2017 Femmes, poésie & peinture 1er volet sous la direction de Maggy de COSTER Mise en ligne progressive avant sa parution en version imprimée en décembre 2017 © Crédit photo : œuvre artistique sans titre de Maggy de COSTER...
  • Lettre n°12 | Vers des vers verts...
    Publication successive du 27 septembre jusqu'au 31 octobre 2017 Lettre n°12 Vers des vers verts... © Crédit photo : Roses par DS, septembre 2017 . ISSN numérique : 2116-1046 Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques...
  • Interview avec l’artiste peintre Isabelle Venet
    N °7 | Entretien artistique LPpdm a rencontré Interview avec l’artiste peintre Isabelle Venet Propos recueillis par Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ *** Présentation de l’artiste...
  • La peinture de Louise Cara ou l'espace du monde en son féminin
    N °7 | Dossier majeur | Articles & témoignages La peinture de Louise Cara ou l'espace du monde en son féminin Nicole Barrière Illustration de Louise Cara © Crédit photo : Toile "Trames" (157 x 150 cm, TM, 2013) de de l'artiste peintre Louise Cara. La...
  • Les belles ancêtres
    N °7 | Dossiers majeur & mineur | Textes poétiques Les belles ancêtres Ghyslaine Leloup Cet extrait est reproduit avec l'aimable autorisation de l'autrice/auteure et des éditions L'Harmattan © Crédit photo : 1ère de couverture illustrée de Sur le seuil,...
  • Le concours international, poétique & artistique du périodique Le Pan Poétique des Muses. Édition 2017 sur les animaux, le handicap & la joie
    Événements poétiques | 2017 | Concours international (1ère édition) Le concours international, poétique & artistique du périodique Le Pan Poétique des Muses Édition 2017 sur les animaux, le handicap & la joie N'hésitez pas à prendre part au 1er concours...
  • La voix d'un enfant inconnu
    1er concours international de poésie Poème inédit pour "Les voix de la paix et de la tolérance" Poème sélectionné sur le thème "la joie" La voix d'un enfant inconnu Mona Gamal El-Dine En souvenir des enfants coptes massacrés sur le chemin de monastère...
  • Inspiration et improvisation sur le poème calligramme « Neige »
    Lettre n°12 | Poèmes Performance poétique & artistique Poésie, musique & art audiovisuel Inspiration et improvisation sur le poème calligramme « Neige » Nicole Coppey Sites officiels : http://www.nicolecoppey.com/ & http://www.123.musique.ch Chaîne officielle...
  • À une artiste & Pygmalion
    N °7 | Dossier majeur | Textes poétiques Poèmes des ancêtres À une artiste & Pygmalion Louise Ackermann (1813-1890) Crédit photo : domaine public, Gallica, estampe de Louise Ackermann* À une artiste [P. 13/P. 39 PDF ] Puisque les plus heureux ont des...