3 janvier 2022 1 03 /01 /janvier /2022 14:45

 

N°10 | Célébrations | Dossier mineur | Astres & animaux

 

 

 

 

 

 

 

Se lève le soleil /تشرق الشمس

 

 

 

 

Dina Sahyouni

 

Poéticienne, éditrice,

 

lyreuse & fondatrice de la SIÉFÉGP

 

 

 

 

​​​Crédit photo : Puma dormant, image de Commons, Wikimedia domaine public. 

 

 

Se lève le soleil 

sur la laideur du quotidien

sur sa banalité, sa férocité pour les femmes

sur la bonté des végétaux, des animaux

et des êtres infiniment petits 

réparant sans cesse les horreurs commises par les humains

 

 

 

 

 

 

تشرق الشمس

على قباحة الحياة اليومية

على تفاهتها​​​​​، ضراوتها للنساء

على خير النباتات والحيوانات

وكائنات صغيرة للغاية

مصلحة بلا توقف الأهوال التي يرتكبها البشر 


 

 

©DS

 

***

 

Pour citer cet écopoème féministe engagé, bilingue français-arabe & inédit 

 

Dina Sahyouni, « Se lève le soleil /تشرق الشمس », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N° 10 | Automne-Hiver 2021-22 « Célébrations », mis en ligne le 3 janvier 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/no10/ds-lesoleil

 

 

 

Mise en page par David Simon

 

© Tous droits réservés

Retour au Sommaire du N°10 

Repost0
1 janvier 2022 6 01 /01 /janvier /2022 19:56

​​​

N° 10 | Célébrations | Éditorial [uniquement en ligne] 

​​​​​

 

 

 

 

 

Vœux poétiques pour 2022 :

 

 

 

résistons ensemble.

 

 

​​

 

 

Crédit photo :  Une fête, dessin publicitaire trouvé sur Commons. 

 

 

 

 

Avenir

 

 

Les poètes futurs, bien plus heureux que nous,

Verront l'humanité pieuse à deux genoux

Bénir dans leurs chansons avec joie écoutées,

Le doux accouplement des rimes veloutées.

Leurs ailes s'ouvriront brillantes au grand jour,

La foule sur leurs pas portée avec amour

Couronnera leurs fronts de lauriers et de roses,

Leurs vers retentiront dans leurs apothéoses !

Mais je vivrai pas dans ces âges lointains

Dont nos temps orageux ne sont que les matins,

Et pour précipiter mon voyage au but sombre,

Déjà quelque embryon qui s'ébauche dans l'ombre,

Paupière impatiente avide du réveil,

Songe à me déloger de ma place au soleil.

Il doit, (le monde est fait de ces tristes échanges),

Chercher dans mon linceul à se tailler des langes.

Comme on entend de loin, d'abord soupir confus,

Grossir bientôt la voix menaçante du flux,

J'entends, sans redouter son croissant voisinage,

Le grand flux de la mort qui monte vers la plage.

Ô Muse souriante, à d'autres tes baisers,

Tes doigts d'or, sur mon luth un seul instant posés,

Pour d'autres frémiront dans les nuits extatiques,

Lorsque j'irai dormir sur la foi des cantiques,

En rêvant que les jours seront bien tard venus

D'une immortalité sous des cieux inconnus ?*

 

 

* Cf. VACARESCO, Hélène (1864-1947), Chants d'aurore, pp. 119-120) pour lire les poèmes choisis, voir :

 

 

Cher lectorat, 

 

 

Les temps que nous vivons dans ce monde sont bien difficiles mais les braves ne manquent pas parmi vous. 

Nous arrivons grâce à vous à maintenir un rythme soutenu de publications visant à vous faire presque oublier la sévérité de la pandémie de COVID-19 (et  ses nombreux variants).

 

Nous avons su faire de l'année 2021 une période de solidarité réciproque et avons créé ensemble un espace poétique de résistance. Continuons de résister poétiquement ensemble en 2022 et comme précédemment, nous vous dédions les réussites de 2021. 

 

**********

 

"Les équipes des périodiques de l'association SIÉFÉGP avec celle de la revue LE PAN POÉTIQUE DES MUSES, adressent leurs chaleureux et meilleurs vœux pour 2022 à vous, vos proches et à la terre entière.

 

Nos équipes vous invitent à poétiser avec elles ce monde assoiffé d'amour, de justice et de paix. Elles envoient également un grand merci à toutes les personnes qui soignent, consolent, protègent, sauvent des vies, veillent sur les autres et font la paix.

Agréable année 2022 !"**

 

Nos sincères pensées et soutiens vont enfin aux familles en deuil et celles qui ont perdu des proches par féminicide.

 

 

 

Périodiques & association, 

Le Pan Poétique Des Muses, Semainier Des Muses, Iris & Mêtis, Marceline Desbordes-Valmore, LF, Orientales & l'association SIÉFÉGP***

 

 

 

** Message rédigé par Dina Sahyouni (présidente de la SIÉFÉGP). 

*** Est le sigle de la Société Internationale d'Études des Femmes & d'Études de Genre en Poésie.

 

[COMMUNIQUÉ DE PRESSE DES PÉRIODIQUES DE LA SIÉFÉGP DU 5 JANVIER 2022]

 

À la suite de nombreuses positions belliqueuses des personnalités politiques & des pro/anti vaccinés ou non-vaccinés, on continue d'encourager chaque individu à protéger sa vie & la vie de ses semblables par une autodiscipline éthique & à l'aide du vaccin.

 

***

 

 

Pour citer cet édito ​​​​​inédit

 

SIÉFÉGP, « Vœux poétiques pour 2022 : résistons ensemble. », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques N° 10| Automne-Hiver 2021-2022 « Célébrations », mis en ligne le 1er janvier 2022, Url:

http://www.pandesmuses.fr/no10/siefegp-2022

 

 

 

Mise en page par David Simon

Dernière mise à jour le 5 janvier 2022 (ajout du communiqué de presse de la SIÉFÉGP et du lien vers le message collectif du 4 janvier 2022) 

 

 

© Tous droits réservés 

 

Retour au sommaire du N°10

Repost0
1 janvier 2022 6 01 /01 /janvier /2022 19:06

​​​

N° 10 | Célébrations | Dossier mineur | Florilège | Poésie des ancêtres 

​​​​​

 

 

 

 

 

Dédicace, À ma patrie,

 

 

 

En traîneau & Avenir

 

 

​​

 

 

Hélène Vacaresco

 

Poèmes choisis & transcrits pour cette revue par Dina Sahyouni

 

 

 

 

 

Crédit photo : Portrait de la femme de lettres Hélène Vacaresco, photographie, image de Commons.

 

Référence livresque :

Les textes reproduits ci-dessous proviennent du recueil de poèmes de VACARESCO, Hélène (1864-1947), Chants d'aurore, 2e éd., Paris, Alphonse LEMERRE éditeur, 23-31 Passage Choiseul, MDCCCLXXXVI/1886. L'œuvre est dédiée à sa mère (voir l'exergue) et appartient au domaine public.

 

La femme de lettres :

 

Hélène Vacaresco, née le 21 septembre 1864 à Bucarest, décède le 17 février 1947 à Paris. On constate non sans étonnement que cette écrivaine de renommée devient méconnue de nos jours.

Elle est romaine et française, essayiste, journaliste, poète, diplomate, traductrice et lauréate de l'Académie française. Elle était la présidente d'honneur de l'Académie féminine de lettres et la première femme élue au sein de l'Académie Roumaine.

 

Poèmes choisis : 

 

 

Dédicace

 

 

Je viens de loin, ô douce France,

Pour t'apporter timidement

Mes doutes et mon espérance

Et mon premier balbutiement.

 

 

Dis à ceux qui peut-être même

N'en voudront pas avoir pitié,

Que j'ai vingt ans et que je t'aime,

Que ce livre t'est dédié ;

 

 

Sois-lui, de grâce, hospitalière,

Entrouvre-lui ton sein puissant,

D'ailleurs je te promets de faire

De meilleurs vers en vieillissant.

 

 

 

À ma patrie

 

 

Si je te deviens étrangère,

Si ma chanson pour s'essayer

N'a pas choisi la langue chère

Que l'on parle autour du foyer,

 

 

Celle qui vient, lorsque je prie,

Sur mes lèvres tout doucement,

Pourras-tu jamais, ô Patrie !

Le pardonner à ton enfant ?

 

 

Voudras-tu seulement entendre

Mes vers et les bénir tout bas

Comme tu bénis, grave et tendre,

Tes guerriers avant les combats ?

 


 

 

En traîneau

 

 

Dieu ! que je voudrais aller avec toi

Au pays du Nord, au pays des neiges,

Vers ces lointains blancs pleins de sortilèges,

Ces grandes forêts où plane l'effroi.

Dieu ! que voudrais aller avec toi

Au pays du Nord, au pays des neiges.

 

 

 

Je sais que là-bas l'on glisse en traîneau

Longtemps, bien longtemps sur une mer blanche,

Le manteau des bois tombe en avalanche

Sur la fleur qui pousse au pied du bouleau.

Je sais que là-bas l'on glisse en traîneau

Longtemps, bien longtemps sur une mer blanche.

 

 

 

Pour rythmer le bruit furtif du baiser,

Nous aurions le son des clochettes grêles.

Tout ce qui frémit dans les branches frêles,

Tout ce que l'hiver ne peut apaiser

Se joindrait au son des clochettes grêles

Pour rythmer le bruit furtif du baiser.

 

 

 

Qu'importe le vent qui pique et qui cingle !

Nous avons assez d'amour dans les yeux,

On ne craint l'hiver que lorsqu'on est vieux,

Et sous ses aigus et vifs coups d'épingle,

Pour braver le vent qui pique et qui cingle

Nous avons assez d'amour dans les yeux !


 

 

 

Dans la steppe immense, infiniment blanche,

Il serait si doux de croire un moment

À l'éternité du divin calmant

Qu'en nous l'amour pur et sans borne épanche,

Pareil à la steppe infinie et blanche,

Il serait si doux d'y croire un moment.

 

 

 

Viens donc avec moi sous le ciel farouche

Au pays que j'aime, au pays du Nord ;

Qu'importe le vent qui cingle et qui mord,

Ton souffle chéri frôlera ma bouche,

Au fond du traîneau, sous le ciel farouche,

Au pays que j'aime, au pays du Nord !

 

(pp. 26-28)

 

 

 

Avenir

 

 

Les poètes futurs, bien plus heureux que nous,

Verront l'humanité pieuse à deux genoux

Bénir dans leurs chansons avec joie écoutées,

Le doux accouplement des rimes veloutées.

Leurs ailes s'ouvriront brillantes au grand jour,

La foule sur leurs pas portée avec amour

Couronnera leurs fronts de lauriers et de roses,

Leurs vers retentiront dans leurs apothéoses !

Mais je vivrai pas dans ces âges lointains

Dont nos temps orageux ne sont que les matins,

Et pour précipiter mon voyage au but sombre,

Déjà quelque embryon qui s'ébauche dans l'ombre,

Paupière impatiente avide du réveil,

Songe à me déloger de ma place au soleil.

Il doit, (le monde est fait de ces tristes échanges),

Chercher dans mon linceul à se tailler des langes.

Comme on entend de loin, d'abord soupir confus,

Grossir bientôt la voix menaçante du flux,

J'entends, sans redouter son croissant voisinage,

Le grand flux de la mort qui monte vers la plage.

Ô Muse souriante, à d'autres tes baisers,

Tes doigts d'or, sur mon luth un seul instant posés,

Pour d'autres frémiront dans les nuits extatiques,

Lorsque j'irai dormir sur la foi des cantiques,

En rêvant que les jours seront bien tard venus

D'une immortalité sous des cieux inconnus ?

 

(pp. 119-120)

 

 

***

 

 

Pour citer ces poèmes

 

​Hélène Vacaresco, «  Dédicace », « À ma patrie », « En traîneau » & « Avenir », poèmes extraits de VACARESCO, Hélène (1864-1947), Chants d'aurore (1886). textes choisis & transcrits par Dina Sahyouni, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N° 10 | Automne-Hiver 2021-2022 « Célébrations », mis en ligne le 1er janvier 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/no10/hv-avenir

 

 

 

 

Mise en page par Aude

 

 

 

© Tous droits réservés 

 

Retour au sommaire du N°10

Repost0
31 décembre 2021 5 31 /12 /décembre /2021 18:53


N° 10 | Automne-Hiver 2021-22 | Annonces diverses [Uniquement en ligne] ​​​​​

 

 

 

 

 

 

 

 

Le calendrier

 

 

de l'avent 2021 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo : Cadeaux de Noël par DesktopNexus, image trouvée sur le site : https://www.maxiapple.com/2020/11/fond-ecran-mac-pc-wallpapers-fetes-noel.html

 

 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES vous propose sa liste de livres et albums à lire, à écouter ou à offrir du 1er au 31 décembre 2021. Cette liste se compose des œuvres commentées par des membres de la rédaction ou des œuvres lues et écoutées.

 

 

Œuvres recommandées : 

 

Le 1er décembre 

 

Le recueil de poèmes en prose Lettres à Bleue :

Le 2 décembre

 

Le roman Violences :

Le 3 décembre ​​​​​​

 

Le recueil de poèmes :

Le 4 décembre ​​​​​​

 

Le recueil de poèmes en braille :

Le 5 décembre ​​​​​​

 

L'album poétique intitulé "Muses, les filles de la mémoire" de l'artiste Sarah Amsellem (sortie officielle de l'album digital le 10 décembre 2021), en voici un extrait :

Le 6 décembre ​​​​​​

 

Le récit Au-delà de Nos larmes :

Le 7 décembre ​​​​​​

 

Le recueil de poèmes Dialogues avec le jour d'Isabelle Poncet-Rimaud

Le 8 décembre ​​​​​​

 

Le recueil de poèmes Mujer de sombra / La Femme de l'ombre et Lectora de tu voz / Lectrice de ta voix

Le 9 décembre ​​​​​​

 

Le recueil de poèmes Como decíamos / Comme nous disions hier. Poèmes de Celia Vázquez

Le 10 décembre ​​​​​​

 

Le recueil de poèmes La strophe d'après

Le 11 décembre ​​​​​​

 

L'essai poétique de Nataneli :

Le 12 décembre ​​​​​​

 

L'essai L'art est une fête :

Le 13 décembre ​​​​​​

 

Les œuvres suivantes de Barbara Polla

Le 14 décembre ​​​​​​

 

L'œuvre intitulée Ayne, femme africaine insoumise par Aye Diallo

Le 15 décembre ​​​​​​

 

Le recueil de nouvelles Ses yeux d'eau

Le 16 décembre ​​​​​​

 

La bande dessinée Hshouma par Zainab Fasiki

Le 17 décembre ​​​​​​

 

Les recueils de poèmes de Catherine Gil Alcala, La Foule Divinatoire Des Rêves & La Somnambule dans une Traînée de Soufre

 

Le 18 décembre

Le recueil de récits de Françoise Urban-Menninger, Le jour du muguet et autres récits

Le 19 décembre

 

Le recueil collectif de nouvelles Dimension Jardins​​​​​​ par Françoise Urban-Menninger (éd.).

 

Le 20 décembre

 

Le recueil de poèmes de Chantal Robillard Dentelles des reflets de Venise

Le 21 décembre

 

Le Consentement de Vanessa Springorae

 

Le 22 décembre

 

La soirée grandiose sur la chaîne de télévision CULTUREBOX (canal 14 & sur France TV4) à 21h05 "Mika at the Philharmonie de Paris"/"Mika à la Philharmonie de Paris

Bis | Le 22 décembre

 

Le recueil de Hiyam Bseiso, Mon Poème

Le 23 décembre

 

La nouvelle Énorme, une nouvelle de Marie Sellier

Le 24 décembre

 

Le roman autobiographique de Maïde Maurice, Nina, une enfance en Haïti

Le 25 décembre

 

Le documentaire "Le sexe du rire" par Julie Peyrard et Lise Thomas

Bis | Le 25 décembre

 

L'album féerique de MIKA à l'Opéra de Versailles

& son récital à "Philharmonie de Paris Live - Mika Philharmonique". Orchestre national d'île-de-France, Choeur Stella Maris, Simon Leclerc

Ce sublime concert est à (ré)voir :

Le 26 décembre

 

Zhifang Tang, Postface du conte Bo Ya et Ziqi de Zhifang Tang

Bis | Le 26 décembre

 

L'œuvre de Ivanka Paul, Goodby Tito, Mémoires d’une jeune provinciale aux idées arriérées...

Le 27 décembre

 

Anne-Marie Claire, "L'âme à l'amour tranché. Dénouer le destin d'inceste"

Bis | Le 27 décembre

 

L'Ange et les Pervers de Lucie Delarue-Mardrus, Édition critique établie par Nelly Sanchez, Classiques Garnier

 

Le 28 décembre

 

La téméraire de Marine Westphal, paru chez Stock

 

Bis | Le 28 décembre

 

Le recueil de poèmes espèce par Frédérique Guétat-Liviani aux éditions le Temps des cerises

 

Le 29 décembre

 

Nothingwood, réalisé par Sonia Kronlund. Film documentaire, 2017

 

BIS | Le 29 décembre

 

Brève chronique sur "Adèle" de Patricia Kaas

Le 30 décembre 

 

Anne Marty, La littérature haïtienne dans la modernité, Éditions KarthalaPrésentation du recueil Femmes du monde entier contre les violences (récits-poèmes)

Le 31 décembre 

 

Présentation du recueil Femmes du monde entier contre les violences (récits-poèmes)

 

***

 

Pour citer ce calendrier féministe 

 

Le Pan Poétique des Muses, « Le calendrier de l'avent 2021 », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°10 | Automne-Hiver 2021-22 « Célébrations », mis en ligne le 1er décembre 2021. Url :

http://www.pandesmuses.fr/ns2022lecalendrierdelavent2021

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

Dernière mise à jour le 30 décembre 2021

 

© Tous droits réservés

Retour au Sommaire du N°10 ​​​​​​​​

Repost0

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 12 | AUTOMNE 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°12 | AUTOMNE 2022 UNE POÉMUSIQUE DES FEMMES & GENRE* Crédit photo : Anne Vallayer-Coster, "Instruments de musique". Tableau temporaire....
  • Les robes d'Ewa Bathelier
    N°11 | Poémusique des femmes & genre | Bémols artistiques Les robes d'Ewa Bathelier Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Peintures de Artiste peintre Ewa Bathelier © Crédit photo : Les robes de l'artiste Peinture Ewa Bathelier, Balticum...
  • 2022 | Un Bouquet Poétique pour Toutes à l'École & La Journée Internationale des Droits des Filles
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PRÉSENTE L'ÉVÉNEMENT POÉFÉMINISTE UN BOUQUET POÉTIQUE POUR TOUTES À L'ÉCOLE & LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FILLES ÉDITION 2022 QUI FÊTE LE 11 OCTOBRE 2022 LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FILLES CET ÉVÉNEMENT...
  • Que musique le monde !
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Dossier majeur | Florilège / Muses au masculin Que musique le monde ! Poème & dessin Mokhtar El Amraoui © Crédit photo : Mokhtar El Amraoui, « Que musique le monde ». Il est des airs Qui toujours nous accompagnent,...
  • les femmes font tourner la terre
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Dossier majeur | Florilège les femmes font tourner la terre Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Artiste peintre & sculptrice Maria-Grazia Surace Ses sites & page facebook officiels : http://mariagrazia-surace.com...
  • No 11 | ÉTÉ 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°11 | ÉTÉ 2022 PARFUMERIE POÉTIQUE OU PARFUMS, POÉSIE & GENRE © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Strange roses", tableau. SOMMAIRE...
  • N°11 | ÉTÉ 2022 | SOMMAIRE
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°11 | ÉTÉ 2022 PARFUMERIE POÉTIQUE OU PARFUMS, POÉSIE & GENRE N°11 | SOMMAIRE EN COURS D'ÉDITION... © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Titre...
  • Le petit oiseau prisonnier par Désirée Pacault
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Astres & animaux | Réception d'autrefois / Poésie des aïeules Le petit oiseau prisonnier par Désirée Pacault Auguste de Roosmalen (18??-18??) Désirée Pacault (1798-1881) Texte choisi, transcrit, corrigé & commenté brièvement...
  • Nourdine Tabbai expose une peinture allégorique de l'Apocalypse à la Fondation Mohammed VI en octobre 2022
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Revue culturelle d'Afrique & d'Orient Nourdine Tabbai expose une peinture allégorique de l'Apocalypse à la Fondation Mohammed VI en octobre 2022 Mustapha Saha Sociologue, poète, artiste peintre © Crédit photo : Tableau...
  • La fleur sans parfum
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège / Poésie des aïeules La fleur sans parfum Désirée Pacault (1798-1881) Texte choisi & transcrit avec une photographie de la poète par Dina Sahyouni © Crédit photo : . Dessin, portrait de Désirée...