24 décembre 2020 4 24 /12 /décembre /2020 16:42

 

Événements poétiques | ReConfinement | Rêveries fleuries | Jour 56 

 

 

 

 

 

Fragile

 

 

 

 

Johanna Treilles

 

 

 

​​​​​​​​​​​​​​​​​Crédit photo : "Ciel bleu en Touraine", domaine public, Commons.

​​​​

 

En passant sur le doux rivage

J’aperçu au loin la sirène

Dont le chant parfois trop bavard

Sait émouvoir le cœur des reines

 

 

Elle avait un grand bateau blanc

Les amarres tout emmêlés de vent 

Et parmi le corail poisseux

Sa coque brisée s’enivrait des cieux

 

 

Ainsi certains jours, fragile,

Je m’égaye dans le ruisseau 

Comme un oiseau malhabile

Je laisse des plumes dans l’eau 

 

 

Sur ma taille serrée par les flots 

J’ai senti le baiser de sel

l’océan qui frôle mon dos 

vient briser ses vagues sur mes lèvres

 

 

C’est ainsi que les voiles déployées,

Le soleil riant dans leurs yeux, 

les filles de l’air aux ailes brisées

Font à la terre, leurs adieux 

 

 

Ainsi certains jours, fragile,

Je divague dans le ruisseau 

Plus légère et malhabile 

Qu’une noix au fil de l’eau


 

Et L’enfant aux doigts de faïence 

Fait naviguer dans le torrent

Le navire aux ailes de papier 

Coquille frêle dans le brouillard salé

 

 

Et dans l’eau qui couvre ma voile 

J’ai retrouvé le souvenir de toi 

Dans le creux des lumière boréales 

La prière que tu chantais pour moi. 

 

 

Ainsi certains jours fragiles, 

Emportées par le courant 

Mes pétales malhabiles 

S’effeuillent dans le firmament

 

 

Les étoiles qu’égrainent la mer 

Ont toujours le même parfum

Un parfum de tempête et d’eden

Leur cristal tinte au matin 

 

 

Et l’écume retient sans savoir 

Les secrets des belles endormies 

Leur corps bleu descend dans le noir 

Reposer dans l’abîme assoupie 

 

 

Ainsi certains jours fragiles 

Je rejoindrai le ruisseau

Pour me noyer malhabile 

En suivant le fil de l’eau 

 

 

Et je laisserai les fleurs 

Aux doux parfums d’amandier

Se mêler à la douceur

Du chant de l’eau sur mon cœur *

 

 

* Paraît aussi le 30 décembre dans le no3, "IRIS & MÊTIS", éd. PAN DES MUSES de la SIÉFÉGP, 2020.

 

 

 

***

 

Pour citer ce poème 

 

 

Johanna Treilles« Fragile », poème inédit, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique| Reconfinement « Rêveries fleuries », mis en ligne le 24 décembre 2020. Url :

http://www.pandesmuses.fr/reveriesfleuries/jt-fragile

 

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Reconfinement
23 décembre 2020 3 23 /12 /décembre /2020 18:48

 

Événements poétiques | ReConfinement Rêveries fleuries | Jour 55

 

 

 

 

 

Le bon printemps

 

 

 

 

Johanna Treilles

 

 

 

​​​​​​​​​​​​​​​​​Crédit photo : "Ciel bleu en Touraine", domaine public, Commons.

​​​​

 

 

J’ai marché sur les chemins 

Sertis d’étoiles blanches 

Où l’amandier au doux parfum 

Enivre les pétales frémissantes…

 

 

J’ai suivi les sentiers 

La terre froide de l’hiver

Avait cédé au doux printemps joyeux…

Égrenant, saltimbanque, ses couleurs de primevères 

Et les clochettes d’or de mon tendre coucou 

Aux racines de miel balançant ses soleils 

Par-dessus les violettes, discrètes, mes parfumées, 

Que je voyais, princières,

Embellir la clairière d’indigos éphémères…

 

 

J’ai suivi les chemins, ils menaient au ruisseau, 

Et le geai a chanté en passant d’arbre en arbre 

J’ai caressé la mousse aux reflets de turquoise, de jade, 

D’émeraude fine, émaillée d’or… sublime…

Et le cresson dans l’eau qui miroite les étoiles 

Se souvient des lunes noires où viennent prier les femmes 

Autour du feu brûlant de cendres incandescentes 

Pour invoquer le nom de la déesse blonde, 

Brune, rousse, aux cheveux kognè d’ébène noire, 

qu’elle veille sur nos moissons, nos champs, et nos enfants.

 

 

J’ai vu passer le temps… il tournoie comme une valse

Et m’emporte avec lui, me fait rire aux éclats 

Et je l’aime bien plus qu’un amant de roman 

Ce temps indifférent aux battements de mon cœur… 

Et s’il fait naître parfois des larmes et des sanglots, 

C’est que je le sais fort, oh bien plus fort que moi, 

Ce temps qui m’enlace, ne me laisse pas le choix, 

Je m’envole avec lui, un peu plus chaque fois…

 

 

J’ai vu le grand soleil

Il était là, partout, 

Lustrant la robe noble des chevaux aux galop

Et dans le grand étang aux carpes endormies 

Je l’ai vu mon soleil, embrasser le miroir 

Des eaux pures qui reflètent notre astre généreux.

 

 

J’ai marché sur les rails…

Plus besoin de valises.

Le train ne passera pas, il est au firmament… 

Nef qui navigue entre Orion et la belle Andromède

Il voyage et il rêve 

Et son repos est doux… et les rails s’allègent…

 

Crois-tu qu’ils soient déjà revenus les pis verts ?

Que les couleuvres discrètes, madones raffinées, viennent dorer leurs écailles ?

Et que la douce mésange éclabousse le ciel de ses jaunes, de ses bleus, 

Et de sa joie d’oiseau… ?

 

 

J’ai pris tous les chemins, 

Mon cœur dans la poitrine…

Et je n’ai vu personne.

 

 

***

 

Pour citer ce poème

 

 

Johanna Treilles« Le bon printemps », poème inédit, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique| Reconfinement « Rêveries fleuries », mis en ligne le 23 décembre 2020. Url :

http://www.pandesmuses.fr/reveriesfleuries/jt-lebonprintemps

 

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Reconfinement
23 décembre 2020 3 23 /12 /décembre /2020 17:30

 

N°8 | Penser la maladie & la vieillesse en poésie | Poésie érotique

 

 

 

 

 

free vol

 

 

 

 

 

 

 

 

Laurent Chaineux Schenmetzler

 

 

Crédit photo : Alexandre-Jacques Chantron, La Cigale ou Rêve d'été pastel​​​​, image Commons, domaine public.

 

 

Oser rare : free vol

Arrose les mots des sens
Que brûlent les idées indécentes
en incandescentes paroles.


Ose
ce ventre en prières
assoiffé d'effervescentes caresses
d'impudiques envolées.


Ose
l'obscène et la langue folle,
l'érotisme affranchi
à la page incendiaire.


Ose
les délices subtiles
Les désirs pénétrants
que dessinent tes doigts
que ruisselle ta quintessence
entre mes lignes sèches
et dépose ton sel
au crayon monolithe
de mon désir de prose. 

 

 

***

 

Pour citer ce poème

 

 

Laurent Chaineux Schenmetzler, « free vol »Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°8 | Penser la maladie & la vieillesse en poésie sous la direction de Françoise Urban-Menninger, mis en ligne le 23 décembre 2020. Url : 

http://www.pandesmuses.fr/no8/lc-free-vol

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°8 

À venir 

 

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Numéro 8 Poésie érotique
23 décembre 2020 3 23 /12 /décembre /2020 17:25

 

 

Chères Amies, chers Amis,

 

Nous avons pu rebondir en 2020 malgré les nombreuses difficultés et défis imposés par les ennuis techniques d'une part (touchant encore certains de nos collègues) et la sévérité de la pandémie de COVID-19 d'une autre part... grâce à vos patience et confiance. Nous espérons vous retrouver en bonne santé et en belles poésies en 2021. 

 

Nous avons su faire de l'année 2020 une période de solidarité réciproque et avons créé ensemble de nouvelles poésies.

Nous vous dédions toutes nos réussites de 2020 et adressons nos meilleurs et chaleureux vœux à vous, vos proches et le monde entier, 

Mille remerciements poétiques, 

 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES 

 

 

 

 

 

Le Pan Poétique Des Muses,

Semainier Des Muses,

Iris & Mêtis, 

les revues

Marceline Desbordes-Valmore, LF

& l'association

SIÉFÉGP* vous

souhaitent de 

 

joyeuses

fêtes de fin

d'année

 

2020 ! 

 

 

 

* Est le sigle de la Société Internationale d'Études des Femmes & d'Études de Genre en Poésie.

 

 

Au plaisir de vous lire et de vous publier !

© www.pandesmuses.fr
 

 

 

Pour nous suivre sur les réseaux sociaux :

 

  LPpdm sur Face-book LPpdm sur Twitter

 

SIEFEGP sur Face-book | SIEFEGP sur Twitter | SDM sur Twitter

 

© 2020 Le Pan poétique des muses - Tous droits réservés
Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Vœux de fêtes La Lettre de la revue LPpdm

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | Les femmes et le désir en poésie
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DES POÈTES Les femmes & le désir en poésie © Crédit photo : Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective...
  • Nudité et autres poèmes
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie Nudité & autres poèmes Textes de Sophie Weill Peinture de Martine Séchoy-Wolff © Crédit photo : Martine Séchoy-Wolff, peinture sur le désir. Nudité Tu me déshabilles et...
  • Megalesia 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PRÉSENTE SON FESTIVAL EN LIGNE Megalesia édition 2021 du 8 mars 2021 au 31 mai 2021 © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, une femme en désir, peinture. Festival numérique, international & multilingue des femmes & genre...
  • L'amoureuse
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie L'amoureuse Jean-François Blavin Le vent frôle l’herbe De tant de vertes amours Au goût de rhubarbe L’amoureuse joue Avec ses brûlants désirs Embrasant ses joues Le piano...
  • Virgule-moi, Éclore et Puissance mâle
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie Virgule-moi, Éclore & Puissance mâle Emmanuelle Jay Peinture de Martine Séchoy-Wolff © Crédit photo : Martine Séchoy-Wolff, peinture sur le désir. Virgule-moi Met ta virgule...
  • Fêlure
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie Fêlure Sarah Mostrel Site : www.sarahmostrel.online.fr Facebook : www.facebook.com/sarah.mostrel © Crédit photo : Sarah Mostrel, "Fêlure", huile sur toile. À l’extrême...
  • Ta nudité et Le désir
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie Ta nudité & Le désir Paul Tojean © Crédit photo : Paul Tojean, Je vois la femme cachée dans la forêt" *. Ta nudité Lumineuse sous un lustre diamant Ta silhouette se propage...
  • Lettre n°15 | Eaux oniriques : mers/mères
    Lettre no 15 sur les Eaux oniriques : mers/mères © Horizon par Véronique Caye . Vous avez carte blanche pour en parler. La parution des documents choisis par notre équipe est successive du 14 décembre 2020 au 28 février compris. La mise en ligne se fait...
  • Hommage en image à Jean-Paul Sartre
    Lettre n°15 | Eaux oniriques | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes, hommages, etc. Hommage en image à Jean-Paul Sartre Mustapha Saha Sociologue, poète, artiste peintre © Crédit photo : Jean-Paul Sartre à la Sorbonne le 20 mai 1968. Photo avec Mustapha...
  • Désirance
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie Désirance Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes Désir de feu feu de braise braise étincelant dans l’âtre de mes nuits nuits matérialisées dans les rêves Connivence...