7 décembre 2022 3 07 /12 /décembre /2022 17:33

N°12 | Poémusique des femmes & genre | Dossier majeur | Florilège

 

 

​​​​

 

 

 

 

Brésil de mes amours



 

 

 

 

 

 

Poème & peinture de

 

Sarah Mostrel

 

Site : https://sarahmostrel.wordpress.com 

Facebook www.facebook.com/sarah.mostrel

 

 

 

 

​​​​​© Crédit photo : Sarah Mostrel, "Pensive", tableau en pastel à l'huile.

​​​

 


 

Bossa nova

Tu me tiens à cœur

 

 

Tes couleurs fleurs de mer enrobent ma coupole

Je nage dans ton voile, ça y est, j’ai le moral

 

Je chante et danse au gré de la cadence folle

Je délire au son de la flûte et du piano 

Des maracas en bois et du cavaquinho

 

 

J’aime tes alternances, tes remous sensuels

Qui font de la musique une arme universelle 

 

 

Bouger est pure merveille, et voilà le soleil

Étalant sa caresse, sa câline tendresse 

Et gentiment posées, les touches me font voler

 

 

 

Forró, Frevo, samba, combien cette gaîté

Sait électriser mes intentions secrètes

 

 

M’emmenant voyager de Paris à Rio

Fredonner des chansons de Buarque, Gil ou Lobo 

Veloso, Moraes, Jobim et Gilberto

 

 

Oh que je languis les pas des joyeux Cariocas

Le baião, le funk et la Batucada 

 


Sur la princesse des mers de Copacabana
Tout le monde s’en donne à cœur joie 

au son du ganzá, Tudo bem, Tu também, é em Ipanema

 

 

Bossa, beau ça !  

C’est l’heure du bonheur

                     

   

©Sarah Mostrel


 

 

***

 

Pour citer ces poème & illustration inédits

 

Sarah Mostrel (poème & peinture), « Brésil de mes amours »Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°12 | AUTOMNE-HIVER 2022 « Poémusique des Femmes & Genre », mis en ligne le 7 décembre 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/no12/smostrel-bresildemesamours

 

 

 

 

Mise en page par David

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°12

 

Lien à venir...

***

 

Pour citer ces poème & illustration inédits

 

Sarah Mostrel (poème & peinture), « Brésil de mes amours »Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°12 | AUTOMNE-HIVER 2022 « Poémusique des Femmes & Genre », mis en ligne le 7 décembre 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/no12/smostrel-bresildemesamours

 

 

 

 

Mise en page par David

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°12

 

Lien à venir...

Repost0
7 décembre 2022 3 07 /12 /décembre /2022 16:30

N°12 | Poémusique des femmes & genre | Dossier majeur | Florilège

 

 

 

​​​​

 

 

 

 

​​​​​Une musique folle



 

 

 

 

 

 

Poème & peinture de

 

Sarah Mostrel

 

Site : https://sarahmostrel.wordpress.com 

Facebook www.facebook.com/sarah.mostrel

 

 

 

 

​​​​© Crédit photo : ©Sarah Mostrel, "Pianissimo", huile sur toile.

​​​

 

 

Une musique folle

Dans le déclin d’un soir

Soudainement retentit

Prévenant le sommeil

 

 

Les relents d’abandon

Périssent aux alentours

Fumet d’une destinée

Au soleil de l’Histoire

 

 

Un sourire d’été

Et tu refais surface

Resurgit la conscience

Et tu refais l’amour

 

 

Que de roses et détours

Il fallut traverser

Que de joie en retour

Un impensable atout !

 

 

Et tu reprends confiance

Tu retrouves l’essence

De chaque chose enfouie

Tu respires la vie

 

 

Tu recouvres enfin

Tous les sens envolés

La foi et l’espérance

Hors du froid, hors du sombre

 

 

Et tu sais que bientôt

C’est le lever du jour

Et tu sais que bientôt

Reviendra l’amour.

 

 

©Sarah Mostrel

 

***

 

Pour citer ces poème d'amour & illustration inédits

​​​​​

Sarah Mostrel (poème & peinture), « Une musique folle »Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°12 | AUTOMNE-HIVER 2022 « Poémusique des Femmes & Genre », mis en ligne le 7 décembre 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/no12/smostrel-unemusiquefolle

 

 

 

 

Mise en page par David

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°12

 

Lien à venir...

Repost0
7 décembre 2022 3 07 /12 /décembre /2022 16:24

N°12 | Poémusique des femmes & genre | Dossier majeur | Florilège | Muses au masculin 

 

 

 

​​​​

 

 

 

 

​​​​​Jazz en fait



 

 

 

 

 

 

Poème & dessin de

 

Sarah Mostrel

 

Site : https://sarahmostrel.wordpress.com 

Facebook www.facebook.com/sarah.mostrel

 

 

 

 

​​​​​​© Crédit photo : ©Sarah Mostrel, "Jazzman", dessin au fusain.

​​​

 

Jazz en fait 

 

 

J’ai beau tourner autour  

C’est lui qui me fait jour

Sinon je me lamente

Et je reste dans l’obscur 

 

 

Bien sûr, j’aime le jerk

Le rock, le folk, la valse

Mais il y a par ailleurs

Une chose qui m’ensorcelle

 

 

Vous voulez savoir quoi ?

C’est vraiment une musique

Qui me met dans l’extase

Eh oui, je parle du jazz

 

 

Oui, c’est le jazz en fait 

Qui me fait tant swinguer

Et qui à mon chevet

Me réveille tout de go


 

 

Cool, hard, free, smooth, fusion

Que de variations

Chez Davis, Fitzgerald 

Ellington et Coltrane

 

 

Basie, Goodman, Miller

Gillespie ou Parker 

Gershwin, Shepp et Amstrong

Holiday ou Baker !

 

 

J’ai ri au New Morning

Au Blue note de New York

J’ai crié au P’tit Journal

Et au Duc des Lombards 

 

 

J’ai vu des stars connues

Et bien d’autres déchues

Sonnant de la trompette

Ellis et puis Bechet

 

 

Les sons sortaient des tripes

Et la sueur, des fripes 

Jamais je n’aurais cru

Ressentir tant de vibes 

 

 

À corps, à cœur perdu 

Les nuques inclinées

S’en donnaient à pleins tubes

Dans leurs altérités

 

 

Et avec mon amoureux

Lors d’un baiser salé

Une échelle de désirs

Attisait nos envies

 

 

Une impro inédite

Un idéal majeur

Me remontait le moral

Au rythme du jam, metal

 

 

Ô jazz, toi qui résonnes

Quels frissons tu me donnes

Dans l’infini sunset

Des quintets, des sextettes 

 

 

Ton tempo entraînant 

A amplifié le temps

Là se résume ma vie

Ma gaieté harmonie   

 

 

L’étreinte de ta guitare 

M’appelait dans tes bras

Et je serrais bien fort

Pour que tu n’me quittes pas

 

 

Mais ce soir, il fait noir

Mon chantre s’est fait la malle

Et quand je jazze à toi

Je défaille et je coule

 

 

Sax, alto à voix basse 

L’amour est d’venu dark 

Je suis mélancolique 

Tu es parti, c’est triste 

 

 

©Sarah Mostrel

 

 

***

 

Pour citer ces poème d'amour & illustration inédits

​​​​​

Sarah Mostrel (poème & dessin), « Jazz en fait »Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°12 | AUTOMNE-HIVER 2022 « Poémusique des Femmes & Genre », mis en ligne le 7 décembre 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/no12/smostrel-jazzenfait

 

 

 

 

Mise en page par David

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°12

 

Lien à venir...

Repost0
5 décembre 2022 1 05 /12 /décembre /2022 17:05

N°12 | Poémusique des femmes & genre | Bémols artistiques | Revue culturelle d'Europe


​​​​​​​​​​

 

 

 

 

 

 

 

Elisabeth Fréring présente ses

 

 « Contes d'automne » à la galerie

 

 Bertrand Gillig à Strasbourg

 

 

 

 

 

 

​​​​​

 

Françoise Urban-Menninger

 

Blog officiel : L'heure du poème

 

 

 

 

 

© Crédit photo : Elisabeth Fréring, exposition « Contes d'automne » à la galerie Bertrand Gillig à Strasbourg, image no 1.

 

 

 

Née le jour de Noël en 1955 à Argenteuil, l'artiste est diplômée de l'école Arts Aplicadas y  Officios Artisticos de Valence en Espagne.

 

Les œuvres d'Elisabeth Fréring, dessins et  peintures, ont toutes en commun une impression d'inachevé et de fragilité qui, paradoxalement, nous atteint au plus profond de notre inconscient. Le  poète Yves Bonnefoy ne disait pas autre chose quand il écrivait que « le trait est l'indice de ce qui ne se voit pas ». Et d'ajouter que l'artiste perçoit « une temporalité qui plonge dans un fond sans fond ».

 

 

© Crédit photo : Elisabeth Fréring, exposition « Contes d'automne » à la galerie Bertrand Gillig à Strasbourg, "Sucreries", image no 2.

 

 

 

Cet inconscient collectif dans lequel l'artiste puise son inspiration a partie liée avec les contes de fées. On y retrouve les figures symboliques récurrentes du loup ou d'un animal qui s'y apparente et du petit chaperon rouge qui hantent les labyrinthes de notre mémoire depuis l'enfance. Dans sa « Psychanalyse des contes de fées », Bruno Bettelheim expliquait que les contes plongent dans les parties les plus primitives de notre psyché.

 

Sur un fond blanc virginal, apparaît un loup, la petite fille tout en rose l'observe, entre les deux une fleur sanguine se délite, est-elle le symbole d'une défloration annoncée ?

 

 

© Crédit photo : Elisabeth Fréring, exposition « Contes d'automne » à la galerie Bertrand Gillig à Strasbourg, "Sucreries", image no 3.

 

 

Du fantasme au fantomatique, Elisabeth Fréring joue et se joue des apparences, ses toiles deviennent des lieux d'errance, voire de déshérence.

 

Yves Bonnefoy disait de la poésie qu'elle était « de l'ordre de l'inachevé ». Voilà comment l'on pourrait éclairer la quête d'Elisabeth Fréring qui taille des brèches dans le réel en réenchantant la pensée magique de notre enfance qui ne cesse de travailler dans les abysses de notre inconscient en le questionnant.

 

 

 

© Crédit photo : Elisabeth Fréring, exposition « Contes d'automne » à la galerie Bertrand Gillig à Strasbourg, "Sucreries", image no 4.

 

 

 

Son univers onirique nous donne à voir des silhouettes et des formes à peine suggérées qui nous font signe dans un entre-deux où le non-dit, l'irrationnel, l'obscur et la mort jettent le trouble en le mettant parfois crûment en scène. Le regard s'abandonne dans des paysages rêvés, des robes de baptême nous renvoient encore et toujours dans ce bal de l'enfance où dansent derrière le miroir des apparences, les ombres et les terreurs de nos nuits.

 

 

© Crédit photo : Elisabeth Fréring, exposition « Contes d'automne » à la galerie Bertrand Gillig à Strasbourg, "Les dessous.", image no 5.

 

 

Dans les sous-bois de sa  mémoire et de la nôtre, Elisabeth Fréring lève les lièvres, débusque les pièges cachés  de nos peurs pour nous en livrer les traces et les empreintes dans une écriture picturale qui distille une petite mélodie qui s'inscrit subrepticement dans  notre imaginaire.

 

 

© Françoise Urban-Menninger

 

 

Les illustrations sont proposées par la galerie Bertrand Gillig à Strasbourg, URL : https://www.bertrandgillig.fr/

 

 

***

 

Pour citer ce bémol artistique inédit

 

Françoise Urban-Menninger, « Elisabeth Fréring présente ses « Contes d'automne » à la galerie Bertrand Gillig à Strasbourg » avec des photographies inédites des peintures de l'artiste, Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques N°12 | AUTOMNE-HIVER 2022 « Poémusique des Femmes & Genre », mis en ligne le 5 décembre 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/no12/fum-elisabethfreringcontes

 

 

 

 

Mise en page par David

Dernière mise à jour le 7 décembre 2022 (ajout de deux nouvelles peintures inédites)

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°12

Lien à venir...

Repost0

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 12 | HIVER 2022-23
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°12 | HIVER 2022-23 UNE POÉMUSIQUE DES FEMMES & GENRE* © Crédit photo : Delphin Enjolras (1865-1945), ce tableau représente des musiciennes...
  • De la finance à l'art
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Entretiens artistiques, poétiques & féministes | Dossier majeur | Articles & témoignages De la finance à l'art Propos recueillis par Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes Entrevue avec & peintures de...
  • Douleur de Manfred
    Événements poétiques | Festival des poésies féministes 2023 | Recueil | Poésie féministe pour éliminer les violences faites aux femmes & N°2 | REVUE ORIENTALES O | Varia Douleur de Manfred Pierre Zehnacker Poète & artiste peintre Crédit photo : Gauguin,...
  •  la chevelure du vent
    Événements poétiques | Festival des poésies féministes 2023 | Recueil | Poésie féministe pour éliminer les violences faites aux femmes & N°2 | REVUE ORIENTALES O | Varia la chevelure du vent Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Crédit...
  • À Marlene Dumas, pour la peur abolie
    Événements poétiques | Festival des poésies féministes 2023 | Recueil À Marlene Dumas, pour la peur abolie Barbara Polla Crédit photo : Berthe Morisot, La cage, 1885, image capturée via Wikipédia. Un poème inspiré par votre exposition (Venise, 2022-2023),...
  • Invitation à prendre part à notre agenda poétique de 2023
    N°13 | (Auto)Portraits poétiques & artistiques des créatrices | Appel à bénévoles | Agenda poétique Invitation à prendre part à notre agenda poétique de 2023 SIÉFÉGP Société Internationale d'Études des Femmes et de Genre en Poésie Crédit photo : Conteuse,...
  • Chevelure dorée, prix de la liberté
    Événements poétiques | Festival des poésies féministes 2023 | Recueil | Poésie féministe pour éliminer les violences faites aux femmes & N°2 | REVUE ORIENTALES O | Varia Chevelure dorée, prix de la liberté رنا علم / Rana Alam A enseigné au Liban & en...
  • Déchirons le voile de l’obscurantisme
    Événements poétiques | Concours Féministes| Festival des poésies féministes 2023 | Recueil | Poésie féministe pour éliminer les violences faites aux femmes & filles & N°12 | Poémusique... | Dossier mineur | Florilège | Revue Poépolitique Déchirons le...
  • Les voix des femmes afghanes à Strasbourg
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Réflexions féministes sur l'actualité Les voix des femmes afghanes à Strasbourg Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Reportage photographique par Claude Menninger © Crédit photo : Reportage...
  • Soyons la voix des soeurs afghanes à Strasbourg
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes & hommages Soyons la voix des sœurs afghanes à Strasbourg Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : Le visuel du rassemblement à Strasbourg...