23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 23:00

S

 

 

 

Page en perpétuelle construction

 

 

 

S

 

 

 

© Crédit photo : Mustapha Saha, par Élisabeth Saha

Mustapha SAHA, depuis son enfance, il explore les plausibilités miraculeuses de la culture, furète les subtilités nébuleuses de l’écriture, piste les fulgurances imprévisibles de la peinture. Il investit sa rationalité dans la recherche pluridisciplinaire, tout en ouvrant les vannes de l’imaginaire aux fugacités visionnaires. Son travail sociologique, philosophique, poétique, artistique, reflète les paradoxalités complétives de son appétence créative. Il est cofondateur du Mouvement du 22 Mars à la Faculté de Nanterre et l’un des leaders de Mai 68 (voir Bruno Barbey, 68, éditions Creaphis. Bruno Barbey, Passages, éditions de La Martinière). Il organise l’intervention réussie de Jean-Paul Sartre dans la Sorbonne occupée. Il signe avec les éditions du Seuil le contrat du premier livre sur la révolution soixante-huitarde, « La Révolte étudiante » et collabore avec Jean Lacouture dans la collection « L’Histoire immédiate ». Il réalise, sous la direction d’Henri Lefebvre, ses thèses de sociologie urbaine (Psychopathologie sociale en milieu urbain désintégré) et de psychopathologie sociale (Psychopathologie sociale des populations déracinées), fonde la discipline Psychopathologie urbaine, et accomplit des études parallèles en beaux-arts. Il est l’ami, dans les années soixante-dix et quatre-vingt, de grands intellectuels et artistes, français et italiens, et séjourne fréquemment à Rome. Il explore l’histoire du « cinéma africain à l’époque coloniale » auprès de Jean-Rouch au Musée de l’Homme et publie, par ailleurs, sur les conseils de Jacques Berque, qui l’exhorte à renouer avec ses racines, « Structures tribales et formation de l’État à l’époque médiévale », aux éditions Anthropos. Après une parenthèse comme sociologue-conseiller au Palais de l’Elysée sous la présidence de François Hollande, Mustapha Saha décide de se consacrer entièrement à la peinture et à l’écriture. Il mène actuellement une recherche sur les mutations civilisationnelles induites par la Révolution numérique (Manifeste culturel des temps numériques), sur la société transversale et sur la démocratie interactive. Il travaille à l’élaboration d’une nouvelle pensée et de nouveaux concepts en phase avec la complexification et la diversification du monde. Dernière publications.  Mustapha Saha : La Palette occitane de Marc Varvarande, éditions Hair Tribu, Empuriabrava, Espagne, juillet 2019. Mustapha Saha : « Haïm Zafrani, penseur de la diversité » aux éditions Maisonneuve & Larose et éditions Hémisphères, Paris, janvier 2020. Ouvrages en cours de publication : « Le Calligraphe des sables » (Livre de poèmes présenté par Edgar Morin), « La Société diversitaire », « La Laboratoire marocain », « Ce Nouveau Monde en germination dans le terreau du malheur ». Exposition en préparation : « Le panthéon imaginaire de la littérature latino-américaine ». 

 

 

Dina SAHYOUNI, franco-syrienne née en juillet en 1974, est la fondatrice de la revue féministe internationale et multilingue de poésie Le Pan Poétique des Muses (LPpdm), de la Société Internationale d'Études des Femmes et d'Études de Genre en Poésie (SIÉFÉGP, association loi 1901), des périodiques féministes et paritaires en poésie le Semainier des Muses, Iris & Mêtis Messagères Bleues des Muses, de l'Académie Claudine de Tencin et l'Encyclopédie évolutive, multilingue des femmes et du genre en poésie. Elle est également universitaire depuis 1997-1998, spécialiste en poésie, presse et études des femmes du XVIIIe siècle (titulaire de deux concours scientifiques national et international pour réaliser ses recherches à plein temps). Elle consacre ses recherches depuis des années au champ disciplinaire qu'elle a créé « Études des femmes et genre en poésie ». Elle écrit depuis l'âge de 10 ans (essentiellement de la poésie) et a déjà publié certains de ses écrits poétiques dans la presse écrite et électronique. Ses premiers poèmes ont été publiés en 1990-91. Elle a été publiée en France dans Le Printemps des poètes, Écrits-vains, Sitaudis, Soc & Foc, Centre Presse, Chemins de Traverse, Pan des Muses, Honoré Champion, Florilège, etc.

Auteure de plusieurs recueils de poésie (Murmures, Lettres à je ou d'ontologie du soit-disant moi, etc.), elle est aussi éditrice. Parmi les anthologies poétiques collectives qu'elle a éditées, figurent Introspection & Un pan de poèmes pour Toutes à l'école. Voir aussi les pages Qui sommes-nous ? & les Membres de l'équipe de la revue LPpdm.

 

 

Hafsa SAÏFI, (biographie manquante)

 

 

Alexandre SALCÈDE, est rédacteur pour le site d’actualité littéraire Nonfiction.fr et étudiant en Master 2 de recherche en Lettres Modernes. Il s’intéresse tout particulièrement à la littérature française contemporaine, il participe au colloque sur les vanités organisé par Jean-Claude Laborie (professeur à l’Université Paris X–Nanterre) où il présente ses travaux sur le vent comme symbole de la vanité dans l’œuvre de Pierre Michon. Croisant le texte de cet auteur contemporain avec celui de l’Écclésiaste, il montre que ce premier considère, d’une part, la littérature comme une entreprise vaine lorsqu’elle cherche à ressusciter les morts et, d’autre part, qu’elle est une ''forme déchue de la prière''.

Alexandre Salcède travaille actuellement sur les rapports entre la poésie et la prière dans l’œuvre du poète contemporain Philippe Jaccottet. Malgré le constat de l’absence des dieux, le poète, soucieux de ré-enchanter le monde, célèbre la présence du monde en employant, parfois, une certaine forme de prière. Une communication problématique dans un monde sans Dieu, où la Nature retrouve une place privilégiée face au poète.

 

 

Ketty SALEM, est professeure de Langue et Littérature françaises à l'Université d'Alep. Elle a été décorée des palmes académiques françaises le 9 mars 2005.

De 2001 à 2011, elle est Membre fondateur du comité de la francophonie à Alep.

 

Parcours pédagogique :

 

– Enseignement du français à l'université d'Alep.

– Maître de conférences (06/12/1991).

– Professeure titularisée (06/7/1997.)

– Enseignement de littérature française Moderne, de Nouvelle Critique, de traduction en licence, au D.E.S. et aux magistères : de Lettres, et de Traduction depuis 1983.

– Direction de mémoires de recherches, membre de jury de plusieurs soutenances.

 

Parcours administratif :

 

– Directrice du département de Français à la faculté des Lettres à Alep (1976-1977, 1977-1978) (Première personne syrienne occupant ce poste).

– Fondatrice et directrice du centre consultatif pour l’enseignement du Français du 12/01/1989 jusqu’au 22/01/1997.

– Chargée de la révision des publications françaises à la revue de recherches de l’université d’Alep depuis 84 jusqu’à 2003.

– Directrice du département de français de nouveau, depuis Septembre 2001 jusqu’au 20 Mars 2003 date de ma recherche scientifique à Paris.

– Coordinatrice des accords entre l’université d’Alep et : Lyon II (1989 à 1997), Paris III (2002-2004), depuis 2005 : l'EPUF, la Sapienza, Grenade, Caen...

 

Formation :

 

– Licence ès Lettres Françaises de l’université de Damas.

– Magistère en Lettres Françaises Modernes de l’université de Beyrouth 1974.

– Diplôme d’études approfondies de Paris IV-Sorbonne, 1979.

– Doctorat de L. F. Modernes XIXème et XXème siècles), (Thèse portant sur « L’Imaginaire de l’angoisse dans les contes de Maupassant »), sous la direction de Jean-Pierre Richard, Paris IV, 1983.

 

Publications :

 

I – Traduction en Français

– La critique littéraire de Carloni et Filloux, aux Éditions Ouédat, Beyrouth, 1973.

Le premier homme d'Albert Camus, publié par les éditions Charkiatt au Caire, 2000, Département de traduction de l’Ambassade de France.

 

II – Traductions en Arabe

 

– Ouvrage sur la Basilique de Saint-Siméon, Alep, 2000.

Naissance des fantômes de Marie Darrieusecq, Le Caire, Éditions Charkiatt, D. T. F., 2001.

Le Rivage des Syrtes de Julien Gracq, Le Caire, D.T.F., 2002.

Vies Minuscules de Pierre Michon, Le Caire, D.T.F. 2003.

– L’exposition Hugo chargée par l’A.D.P.F. 2002.

Deux recueils de Joël Vernet, « Printemps des poètes », Bahreïn 2005.

Le Pays de Marie Darrieussecq, Kadmos,Damas 2007.

Le défi des enfants Bilingues de B. Boyer, Dar Al Farabi, Beyrouth, 2009.

– Film de Françoise Sagan, 2009, centre culturel F. Damas.

– Qu'as-tu fait de tes mômes, papa de E. A.Malak, Al-Farabi, Beyrouth, 2011.

L'Hermine était pourpre de Borromé, lauréat du prix du quai des orfèvres en  2012, Beyrouth, Dar Al Farabi, 2014.

Le 4ème mur de Sorj Chalandon, Dar Al Farabi, 2014.

– "Rien ne s'oppose à la Nuit" de D.  de Vigan: Dar Al Farabi, 2015.

Ulysse from Bagdad de E. E. Schmitt Dar Al Farabi, 2015.

« Les Perroquets de la Place d’Arezzo » de E. E. Schmitt, Dar Al Farabi, 2017.

– « Un barrage contre le Pacifique » de M. Duras, 2017 par le Haut conseil de  traduction du livre au Caire.

– « Extravagance » mémoires de Salah Stétié, en cours d'édition à Dar Al Farabi.

– « Amélia, un cœur en exil » de M. B. Dupuy, Fawasel, Syrie 2019.

– Un recueil de poèmes La Maison des pages de Camille Aubaude, 2019.

– Un recueil de poèmes Voyage en Orient de Camille Aubaude en impression.

– « Les Chrétiens du Proche-Orient du temps de la Réforme Catholique » : Bernard Hyberger, en impression à Dar-Al Machrek, Liban.

La nuit et 15 contes fantastiques de Maupassant à Dar Fawasel, 2020.

 

Traduction simultanée de colloques, conférences et tables rondes.

 

– Publications en français des recherches à l'université d’Alep, et dans d'autres revues :

– « Paysage de la folie dans le roman de Duras », Le ravissement de L. V. Stein, 1991.

– « Le monde sensible comme support du Merveilleux, de l’Étrange et du Fantastique dans les Mille et une nuits », en 1993.

– « Espace et Temps dans Les Caravanes du Soleil de Myriam Antaki », en 1993.

– « Paysage du monde sensible comme support de la violence dans l’œuvre de Zakaria Tamer » en 1996.

– « Folie et sagesse » dans « les Échelles du Levant » d'Amin Maalouf en 1999.

– « Rôle de la littérature et de la traduction littéraire dans l’Interculturel », en 2003.

 

Colloques, sessions, séjours scientifiques, congrès

– Session linguistique de 40 jours, de l’A.U.P.E.L.F. à Tunis, été 1977.

– Colloque sur Flaubert et Maupassant à Rouen, Mai 1980.

– Session sur l’enseignement du français à Lyon, Juillet 85.

– Séjour pédagogique d’un mois à Paris, Juillet 91.

– Séjour de recherche scientifique de six mois à Paris 1992-1993.

– Invitation de Recherche, d’un mois à Paris, Décembre 93.

– Séjour de recherche scientifique de quatre mois à Paris, 2003.

– Représentante de l’université d’Alep au colloque de Tunis en Juillet 93,     programmes de la C. E. Participation deux ans au programme DEFI de MED CAMPUS.

 

A participé aux événements scientifiques suivants :

 

– Colloque sur l’enseignement du français au Liban, juillet 95.

– Colloques internationaux à Trieste en Italie sur « Les rivages de la Méditerranée », décembre 1995 et décembre 1999.

– Quatre colloques à Lattaquié (Université de Tichrine).

– Congrès mondiaux de la F.I.P.F. : 1988 à Thessalonique, 1992 à Lausanne, 1996 à Tokyo, 2000 à Paris.

– Forum Euro-méditerranéen de Tempere en Finlande, Octobre 2006.

– Forum Euro-méditerranéen de Tarragone en Espagne, juin 2005.

– Colloque de Gap en France sur la traduction, juillet 2005.

– Forum Euro-méditerranéen de Malte, juin 2006.

– Forum Euro-méditerranéen d'Alexandrie, juin 2007.

– Colloque de Caserta en Italie Novembre 2007.

– Colloque sur la francophonie à Alep 2008.

 

 

 

 

Filomena SALLEY, artiste-peintre (biographie manquante)

 

 

Roberto SALVATIERRA, poète et professeur de littérature espagnole à Salta (Argentine), ami de J.-L. BORGES, éditeur d'Ateliers d'écriture poétique et auteur d'un essai sur Marguerite DURAS.

 

 

Nelly SANCHEZ est universitaire et artiste. C'est une féminité ambiguë que donnent à voir les collages de Nelly Sanchez. Ils sont publiés depuis une dizaine d'années dans des revues comme Sein und Werden, Black Scat Review, Peculiarmormyrid, Cults of Life, Comic Boom, Rollick Magazine... En plus d'exposer, elle a illustré La Falaise était nue de B. Baritaud (2013) et la traduction américaine de la Vénus à la fourrure de Sader-Masoch (2015) ainsi que le dossier sur Médée de Musemedusa, une revue canadienne. Sites : www.nellysanchez.fr / www.nellysanchez.com.

 

 

Renato SANDOVAL, poète, éditeur, directeur de la revue Fornix, organisateur du Festival International de Poésie à Lima (FIPLIMA), au Pérou, il figure dans la collection « Dialogues de Poésie ».

 

 

 

SATB (Chorale),

 

(biographie manquante)

 

 

 

Éric SAURAY, 

(biographie à venir) 

 

 

 

 

Christophe SCHAEFFER, est musicien, plasticien et docteur en philosophie (sa thèse porte sur l’œuvre de Lévinas). Il est aussi auteur d’une douzaine d’ouvrages. Son premier recueil de poésie s'intitule Fecha a été publié en 1990 aux éditions Saint-Germain-des Prés quant à l’avant dernier Traces D’hématome, préfacé par Bernard Noël, il a paru en 2015 aux éditions Librécrit. Voir aussi son article sur Wikipédia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Christophe_Schaeffer) et sa page d'auteur aux éditions L’Harmattan (http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=auteurs&obj=artiste&no=14807)

 

 

 

 

Gunter SCHOLLER, artiste et musicologue allemand, (biographie à venir)

 

 

Audrey SCHOUTEETEN, 

(biographie à venir) 

 

 

Irène SHRAER, poète, (biographie à venir)

 

 

Marcia SCHVARTZ​​​​​, a contribué au n°5 disponible en version papier. Biographie manquante.

 

Martine SECHOY-WOLFF, est diplômée des Arts Décoratifs de Strasbourg, est peintre. Elle a exposé ses œuvres aux USA, en Allemagne, en Suisse, au Danemark... Elle peint le couple qui s’élève dans la lumière libéré de toute entrave terrestre... Sa peinture est une quête de la lumière. 

 

 

Zohra SEDIRA, doctorante à l'Université de Biskra (Algérie). Biographie à venir.

 

Julien SERVENT, âgé de 24 ans, est étudiant en lettres, passionné de poésie, n'ayant encore jamais publié.

 

 

Présentation en français par  Dana SHISHMANIAN

 

Historien des religions, diplômé de l’Université de Bucarest, Ara Alexandre SHISHMANIAN a dû s’exiler en France en 1983, suite à des persécutions politiques. Il a publié des études sur l’Inde védique et la Gnose, dans des publications de spécialité en Belgique, France, Italie, Roumanie, États-Unis. Il est également l’auteur de 17 volumes de poèmes publiés en Roumanie depuis 1997. Des poèmes en traduction française et anglaise sont parus dans des revues et anthologies et sur des sites de poésie en France et États-Unis. Recueils : Fenêtre avec esseulement (juillet 2014), Le sang de la ville (novembre 2016), dans la collection Accent tonique de l’Harmattan (traduction française par Dana Shishmanian).
 

 

 

Dana SHISHMANIAN est diplômée en lettres modernes, spécialité littérature comparée, de l’Université de Bucarest. Elle vit et travaille en France depuis 1983. Elle a publié des poèmes dans des revues, sur le Net, dans des anthologies, et collabore régulièrement à la revue en ligne Francopolis. Elle est l’auteur de plusieurs recueils personnels dont les derniers sont parus à Échappée belle édition et aux Éditions du cygne. elle a débuté sur le net dans Le Capital des Mots et publié aussi dans des revues comme Arpa, Décharge, Comme en poésie, Esprits poétiques (Hélices), Les cahiers du sens 2010 (Le Nouvel Athanor), des anthologies comme Francopolis 2008-2009, Flammes vives (2010 et 2011), L’Athanor des poètes 1991-2011, des sites de poésie comme Patrimages, Le manoir des poètes, Textes et prétextes (Le chasseur abstrait), Poésie en liberté – Anthologie progressive, et dans la revue en ligne Francopolis, dont elle est devenue membre du comité de lecture en février 2012. Elle a animé en 2010, avec l’écrivain mauricien Khal Torabully, la collecte de poèmes Poètes pour Haïti (parue chez L’Harmattan en janvier 2011, dans la collection Témoignage poétique). Une plaquette, représentant une sélection du volume inédit Exercices de résurrection, est parue en octobre 2008 dans la collection « Poètes Ensemble » d’Hélices. En décembre 2011 est paru chez L’Harmattan son recueil Mercredi entre deux peurs (collection Accent tonique).

 

Astrid SHRIQUI GARAIN, vit en Val d’Oise. Plusieurs de ses textes ont été publiés aux Éditions Flammes Vives, dans les revues Recours au Poème, Paysages écrits, Le capital des mots, NanterrePoévie, Les amis de Thalie. Imaginne Poesia, ainsi que sur sur le site unjourunpoeme.fr (ATOS). Son premier recueil Ynys Avallach est publié aux Éditions du Littéraire- Paris, mai 2014. En 2014, elle a reçu le prix du comité de lecture, 30e grand prix littéraire du pays de Buch – Palmarès Fraternité- Ville de la Teste de Buch ainsi que le deuxième prix des poèmes du Nord, 1er concours de Poésie de la Ville de Denain (59). Elle collabore au collectif d'artistes Lumière de Jade (Vendée), regroupant peintres, sculpteurs, plasticiens, photographes et poètes.

 

SIAMCHINOIS, poète (biographie manquante)

 

SIÉFÉGP

 

 

Camille SIMON, poète biographie à venir 

 

 

Demie D. SIMON, poète (biographie à venir).

 

 

Elisabetta SIMONETTA, étudiante en Master 2 (Paris 3 – Sorbonne Nouvelle, CIRRI/LECEMO)

 

 

Alberto SORBELLI, est un artiste peintre, danseur, auteur et metteur en scène. Il est né à Rome en 1964. Il dansait pour le Théâtre de l'Opéra de Rome (Teatro dell'Opera di Roma). Artiste international, il exprime dans ses oeuvres une vision nouvelle de l'homme, des arts et des lettres où l'« Aléatoire » et « la passion » prennent une place importante dans la création. Parmi ses nombreux ouvrages, on peut citer : L'Agressé, Le Fol, La Pute, Le Secrétaire. On trouve certains de ses dessins sur le site suivant, url : http://www.bartschi.ch/abc.php?opt=work&op=prev. Voir aussi, url : https://fr.wikipedia.org/w/index.php? title=Alberto_Sorbelli&oldid=123228125.

 

 

Anne-Marie SOULIER, née à Lunéville, elle a d’abord longtemps vécu à l’étranger (Allemagne, Algérie, Norvège, Angleterre…) avant de choisir Strasbourg. Titulaire entre autres d’un diplôme de Sciences Politiques, d’un doctorat sur le théâtre d’Eugene O’Neill, d’un diplôme de langues et littérature norvégiennes de l’université d’Oslo, sa carrière de Maître de conférences d‘anglais à l’université de Strasbourg s’est poursuivie à l’université de Hangzhou (Chine) de septembre 2007 à janvier 2008. Depuis 1989, nombreuses publications en revues françaises et étrangères (Décharge, Friches, Froissart, Jalons, La Revue Alsacienne de Littérature, L’Encrier, L’Arbre à Paroles, Autre Sud, Dans la Lune …). En septembre 2006 elle a été invitée au Festival international de poésie de Trois-Rivières (Québec), en septembre 2007 au Festival international de la Rivière des Perles (Canton)

Parmi ses recueils de poèmes

- Eloge de l’Abandon, Chambelland, 1994.

- Bouche, ris ! recueil de textes sur des huiles de Marie Jaouan, mis en musique pour chœurs d’enfants par Coralie Fayolle, créé en avril 1997 à la Cité de la Musique de Paris.

- Patience des Puits, Éditinter, 1998.

- Dire tu, éd. Lieux-Dits, 2003.

- Je construis mon pays en l’écrivant, et Carnets de doute et autres malentendus, livres d’artiste avec le peintre Germain Roesz, éd. Lieux Dits, 2007.

- Entre Temps, textes d’un spectacle musical pour nonette de jazz et 3 voix de femmes, musique de Sylvain Marchal, mise en scène de Chiara Villa, 2009.

Nombreuses lectures avec musiciens et dans des ateliers d’artistes.

Traductions du norvégien

- La Pluie en janvier, recueil de traductions du poète norvégien Øyvind Rimbereid, 2003, éditions “bf” à Strasbourg.

- Trois Poètes norvégiens, présentation et anthologie, éditions du Murmure, 2011.

- Le Blues du coquillage, poèmes pour petits et grands de Hanne Bramness, PO&PSY 2013.

- Dossier « Poètes norvégiens » paru dans Décharge n°154 (juin 2012)

Traductions du chinois (en collaboration avec l’auteur) : Dans l’océan du monde, recueil de traductions de Cai Tianxin, L’Oreille du Loup, Paris, 2008.

 

Thór STEFÁNSSON est islandais, né à Reykjavik en 1949. Il a réalisé ses études universitaires en France. Depuis son premier recueil publié en 1989, la poésie prend de plus en plus de place dans sa vie avec une douzaine d'ouvrages de poésie originale en islandais et autant de traductions, notamment de poésie francophone (cf. Présentation reproduite via le site de l'éditeur)

 

© Tous droits réservés

 

Dernières mises à jour : juin 2017, février 2018, mars 2020, janvier 2021, mars 2021, mai 2021.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le Pan poétique des muses - dans Index des auteurEs et artistes

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Lettre n°16 | À nos ivresses et aux Bacchantes !
    Lettre no 16 À nos ivresses & aux Bacchantes ! Crédit photo : "Bacchante", domaine public, Wikimedia. La Lettre n°16 vous propose de nous parler de vos ivresses & des Bacchantes. Au plaisir de publier vos contributions : articles, poèmes, nouvelles, contes,...
  • Ivresses mortelles, ivresses salutaires
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Poétextes thématiques Ivresses mortelles, ivresses salutaires Laure Delaunay Site officiel : https://lauredelaunay.com/ Crédit photo : "Bacchante" par Élisabeth Vigée Le Brun, Commons. Presque, pas tout...
  • Certaines l'aiment chaud
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Articles & témoignages & N° 10 | Célébrations | Poésie érotique Certaines l'aiment chaud Barbara Polla* Site où elle publie régulièrement : https://sarasvati.fr/ ou https //womentoday.fr/ Blog officiel :...
  • No 1 | O | Les figures des orientales en arts et poésie
    PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales... Les figures des orientales en arts & poésie © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. IMPORTANT : Suite à un problème technique grave et indépendant...
  • Une femme aux yeux noirs (Victime de féminicide)
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations Une femme aux yeux noirs (Victime de féminicide) Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire...
  • Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur
    Lettre n°16 | Bémols artistiques (réception cinématographique) | Revue culturelle d'Europe Huitième épisode du reportage-feuilleton d'Occupation du Théâtre de l'Odéon Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur Mustapha Saha Sociologue,...
  • Chante l’amour
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Varia de Poétextes Chante l’amour Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire des Poètes...
  • Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!!
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Réflexions féministes sur l'actualité Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!! Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : Capture d'écran...
  • Firmaman, textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret...
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Critique & réception Firmaman textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret. Ouvrage paru aux éditions Sans Escale avec une couverture signée par Jacques Cauda Françoise Urban-Menninger Blog officiel...
  • Agnieszka Holland, "Le Procès de l’herboriste", avec Ivan Trojan, Josef Trojan et Juraj Loj ​​​​
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Chroniques de Camillæ/Poésie & Cinéma ou Chroniques cinématographiques Agnieszka Holland, Le Procès de l’herboriste, avec Ivan Trojan, Josef Trojan & Juraj Loj Camille Aubaude Site & blog officiels : www.lamaisondespages.com/...