5 février 2018 1 05 /02 /février /2018 15:26

 

Lettre n°13 | N°8 | Dossier majeur | Florilège de textes poétiques

 

 

 

Habiter la vie & Pour elle

 

 

Yannick Resch

 

 

 

 

 

Habiter la vie

 

 

Des mois

qu’elle ne me reconnaît plus.

qu’elle ne sait plus

que je suis sa fille

 

Elle est ailleurs.

Un espace-temps

dont j’ignore tout.

 

Elle me fixe un instant.

Je cherche le détail

qui retient son attention

collier ? Coiffure ?

Le prénom que je répète,

le mien ou celui de ses petits-enfants ?

 

Elle a détourné les yeux

ni mes gestes

ni le son de ma voix

ne la ramènent à moi.

 

Je m’approche doucement

pour croiser son regard.

Une ombre passe

dans ses prunelles

quelque chose l’inquiète

ou lui déplaît.

 

Je caresse ses mains

ses cheveux

je cherche à établir

un contact.

En vain.

j’ouvre un magazine

elle regarde sans voir

 

soudain

elle tend la main,

vers une photo.

touche du doigt

les traits du visage

m’empêche de

tourner la page

 

 

 

Sa main seule

est capable

de dire non.

 

Depuis des mois

je la contemple

dans son silence

 

dans son endurance

à vouloir vivre

jusqu’au bout

du possible

 

et j’apprends

dans le doigt

qui se tend

dans le tremblement

des lèvres

de sa bouche muette

dans le frémissement

de la paupière

sur le regard perdu

 

j’apprends

cette force infinie

habiter la vie.

 

***

 

Pour elle

 

 

 

POUR ELLE

 

I

 

Longtemps je suis restée

immobile et muette

guettant son regard

ses mots et ses gestes

refusant les signes

d’un désastre à venir.

 

Maintenant je la vois

absente près de moi

dans la nuit qui l’entoure

elle ne dit rien, ma mère

ne dira plus jamais rien.

 

Son silence dans ses yeux

le mur de ses yeux

qui seulement brillent

à la vue d’un enfant.

 

Elle est toute raide

repliée dans son corps

les poings fermés

sur ses genoux serrés

elle ne desserre pas les bras

ne les ouvrira pas

comme autrefois

pour accueillir les chagrins

et les pleurs d’un tout petit.

 

Sans répit ma mémoire

 

Je la vois en des lieux

où elle était heureuse

loin dans le temps

où j’étais une enfant.

 

Elle était la reine

dans le cœur de mon père

elle était belle

mauvaise parfois

quand j’étais rebelle

elle ne comprenait pas

que je lui tienne tête

que je fuie sa présence

rejoignant mes amies

jusqu’au fond de la nuit.

 

Si différente d’elle

je ne savais l’aimer

qu’éloignée de son corps

je rêvais de tendresse

 

Aujourd’hui je lui parle

Je pose la main

dans ses cheveux

sur son visage

et je suis sans regret

quand je vois sur ses lèvres

relâchées

se dessiner un sourire

 

comme un apaisement

après une caresse.

 

 

Notice biographique

 

Yannick RESCH est professeure des universités à la retraite. Elle a consacré une partie de son travail universitaire à l’œuvre de Colette qu’elle a coéditée dans la collection de la Pléiade, éditions Gallimard, une autre partie aux littératures francophones et plus spécialement à la littérature québécoise. Sa création est tournée vers la poésie. Derniers ouvrages :

Essais / biographies

Écrire/danser la vie Colette et Isadora Duncan, (L'Harmattan)

Gaston Miron Tel un naufragé (éditions Aden, collection Le cercle des poètes disparus)

200 femmes de l’Histoire, Eyrolles


Recueils de poèmes

Au plus haut du désir, (éditions Hippocrène, 2016)

Encres vives

Publications dans des périodiques

Poèmes publiés dans les revues Phoenix, les Archers, Les Écrits (Québec)

 

Distinctions

Officier de l’Ordre des Palmes académiques,

Membre de l’Ordre des Francophones d’Amérique,

Prix Pétrarque Cénacle européen francophone 2016,

Prix Gracia-Vincent 2016

***

 

1er concours international de poésie 

 

 

Poèmes sélectionnés sur "le handicap"

 

Pour citer ces poèmes

 

Yannick Resch, « Habiter la vie » & « Pour elle », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N° 8 Supplément sur « la maladie et la vieillesse en poésie » sous la direction de Françoise Urban-Menninger & Événements poétiques|Concours international (édition 2017-18 sur les animaux, le handicap & la joie) mis en ligne le 5 février 2018. Url : http://www.pandesmuses.fr/2018/2/vie-elle

 

© Tous droits réservés                          Retour au sommaire

Lien à venir

Repost0
Rédaction de la revue LPpdm - dans Numéro 8 Événements poétiques Distinctions
1 février 2018 4 01 /02 /février /2018 08:27

 

Lettre n°13 | Événements & manifestations avec des membres

de notre équipe

 

 

Prix Internationaux de Poésie & d'Essai

 

de l'Académie Claudine de Tencin

 

 

 

Le 8 avril prochain l'Académie Claudine de Tencin (organisme bénévole de la SIÉFÉGP*) distribuera son "Prix International de Poésie".


 

Les conditions requises pour y participer


 

  • ce prix est ouvert uniquement aux personnes physiques

  • le recueil doit porter sur le féminin, les femmes ou le genre si l'auteur du recueil est un homme

  • le recueil collectif n'est pas admis

  • le recueil édité électroniquement est accepté

  • les recueils composés de lettres, fragments, contes, nouvelles, pensées ou d'une autre forme lyrique sont acceptés.

  • la traduction des recueils anciens est acceptée

  • la réédition des recueils anciens est acceptée

  • les ouvrages poétiques écrits par des femmes et/ou des hommes utilisant un nom de plume féminin peuvent ne pas répondre à la 1ère condition. Cela s'applique aussi sur ouvrages écrits par des femmes utilisant un nom de plume masculin

  • l'envoi de 6 exemplaires imprimés du livre à l'association SIEFEGP avec une biographie de l'auteur-e/autrice ainsi qu’une brève présentation de l'auteur/auteure/autrice (nom, prénom, adresse, courriel). Votre envoi doit comporter 4 enveloppes affranchies selon le poids du livre pour adresser les exemplaires au membres du Jury en France. Les 2 derniers exemplaires seront classés dans le catalogue de la bibliothèque Cybèle de l'association. 

  • le Prix récompense 3 (voire 4) recueils parus en 2016 et 2017

  • le recueil doit être édité à compte d'éditeur ou assimilé

  • le recueil doit être rédigé en français ou dans une des autres langues suivantes proposées par le jury : espagnol, anglais, italien et arabe

  • l'envoi des ouvrages est ouvert du 15 février au 20 mars 2017

  • tous les formats de publication et tous les tirages sont acceptés à partir de 40 pages pour les grands formats et 60 pages pour les petits formats

  • les membres de l'Académie Claudine de Tencin choisis comme Jury, leurs familles et la maison d'édition Pan des muses ne peuvent pas y participer.

le gain est symbolique (un chèque cadeau ou un billet de 10 euros) livré avec une attestation officielle pour les 3 (ou exceptionnellement 4) ouvrages récompensés. Une journée d'étude pourrait aussi être organisée sur les recueils récompensés. Le Jury se réserve toutefois le droit de ne pas attribuer son Prix de Poésie s'il estime que les ouvrages reçus ne répondent pas à ses critères de qualité.


 

Le 8 avril prochain l'Académie Claudine de Tencin (organisme bénévole de la SIÉFÉGP) distribuera son prix international d'Essai sur la poésie.


 

Les conditions requises pour y participer


 

  • ce prix est ouvert uniquement aux personnes physiques

  • l'essai doit porter sur la poésie ou sur les femmes et/ou le genre en poésie.

  • l'essai collectif n'est pas admis

  • le recueil édité électroniquement est accepté

  • la traduction d'un essai ancien est acceptée

  • la réédition d'un essai ancien est acceptée

  • les essais écrits des hommes utilisant un nom de plume féminin sont acceptés. Cela s'applique aussi sur les essais écrits par des femmes utilisant un nom de plume masculin

  • l'envoi de 6 exemplaires imprimés du livre à l'association SIEFEGP avec une biographie de l'auteur/auteure/autrice ainsi qu’une brève présentation de l'auteur/auteure/autrice (nom, prénom, adresse, courriel). Votre envoi doit comporter 4 enveloppes affranchies selon le poids du livre pour adresser les exemplaires au membres du Jury en France. Les 2 derniers exemplaires seront classés dans le catalogue de la bibliothèque Cybèle de l'association. 

  • le Prix récompense 3 (voire 4) essais parus en 2016 et 2017

  • l'essai doit être édité à compte d'éditeur ou assimilé

  • l'essai doit être rédigé en français ou dans une des autres langues suivantes proposées par le jury : espagnol et arabe

  • l'envoi des ouvrages est ouvert du 15 février au 20 mars 2017

  • tous les formats de publication et tous les tirages sont acceptés à partir de 60 pages

  • les membres de l'Académie Claudine de Tencin choisis comme Jury, leurs familles et la maison d'édition Pan des muses ne peuvent pas y participer.

le gain est symbolique (un chèque cadeau ou un billet de 10 euros) livré avec une attestation officielle pour les 3 (ou exceptionnellement 4) ouvrages récompensés. Une journée d'étude pourrait aussi être organisée sur les essais récompensés. Le Jury se réserve toutefois le droit de ne pas attribuer son Prix d'Essai s'il estime que les ouvrages reçus ne répondent pas à ses critères de qualité.

 

ASSOCIATION SIÉFÉGP

Chez C. Bontron (trésorier)

24 rue Lucien Andrieux

38100 Grenoble, France

 

* C'est le sigle de la Société Internationale d'Études des Femmes et d'Études de Genre en Poésie (SIÉFÉGP, association 1901 à but non lucratif).

 

 

Source de l'information : présidente de la SIÉFÉGP

 

***

 

Pour citer cet avis publié par


SIÉFÉGP, « Prix Internationaux de Poésie & d'Essai de l'Académie Claudine de Tencin », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°13, mis en ligne le 1er février 2018. Url :  http://www.pandesmuses.fr/2018/2/prix-tencin

 

© Tous droits réservés                        Retour au sommaire

Repost0
12 janvier 2018 5 12 /01 /janvier /2018 09:48

 

1er concours international de poésie 

 

 

Poème sélectionné sur "les animaux"

 

 

 

Vole, beau papillon !

 

 

 

Mariem Garali Hadoussa

 

Artiste peintre poète

Présidente de lassociation "Voix de femme nabeul"

 

 

Crédit photo : The green butterfly, by Albert Joseph Moore (1841-1893)

(Le papillon vert par Albert Joseph Moore), domaine public, image trouvée sur Commons.

 

 


 

Vole, beau papillon !

Vole beau papillon, je te suis du regard !

Tes couleurs me charment,

Tes ailes essuient mes larmes,

Ta grâce anime mon âme

Quand tu butines de fleur en fleur,

Quand tu suces ce doux nectar.

Je rêve de prendre ta place,

De me déposer sur les plus belles fleurs,

De leur chuchoter les plus belles sérénades,

De boire de leur sirop de vie !

Envie d’une vie de papillon !

 

 

***

Pour citer ce poème

Mariem Garali Hadoussa, « Vole, beau papillon ! », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événements poétiques|Concours international (édition 2017 sur les animaux, le handicap & la joie), mis en ligne le 12 janvier 2018. Url : http://www.pandesmuses.fr/2018/1/papillon

 

© Tous droits réservés                        Retour au sommaire

Repost0
Le Pan poétique des muses - dans Événements poétiques Distinctions
10 novembre 2017 5 10 /11 /novembre /2017 10:54

 

1er concours international de poésie 

 

 

 

Poèmes sélectionnés sur "les animaux"

 

 

 

 

 

 L’anémone (D.L.)

 

 

 

&

 

 

 

Le dauphin (A.F.)

 

 

 

 

 

Laure Delaunay

 

Site officiel : https://lauredelaunay.com/

 

Poèmes reproduits avec l'aimable autorisation de l'autrice/auteure

 

 

 

 

 L’anémone (D.L.)

 

 

© Crédit photo :  "Anémones de mer", image trouvée sur Commons

 

 

 

 

Pincées de sel dissout accompagnent tâches et filaments. Couleurs ployées, déployées.

Danse, orientale ou japonaise. Bras « lacs des cygnes » et lacets de signes jusqu’à l’épanouissement. Croix, points, ronds : tissu, soie corpulente.

Petit nu d’arc en ciel.

Fleuves sur les hauts fonds du cœur amollissants de pigments toute cruauté.

Parcelle, part belle.

Souffles d’eau. Bibelots.

Et la murine navigue, mosaïque. Moelleuse.

 

***

 

Le dauphin (A.F.)

 

 

© Crédit photo : "Dauphins", image trouvée sur Commons

 

 

 

L’ondée avive le vertige.

Pourtant le souffle ne perturbe ni l’allant ni la courbe. Se nourrit d’air, de bouffées et d’une vague.

Voltige, est prince, une brassée d’écumes.

Respire, jet d’air, et accompagne l’autre en sa trouée, en sa promenade, lui est ami, berce ses flots de rires.

L’aileron navigue, arrondit la surface. Profond soleil, léger bambin.

Aller là où luit l’eau.

Et découvrir, intense, l’espace, le loin. Fendre alors les mers, caresser l’horizon à une touche, y puiser l’espoir d’être toujours et infini, le premier. Avant-gardiste ? Anachronique. Et utopiste. Le pionnier ne laisse pas de sillon.

D’un bond gagner le large et se souvenir comme d’un trésor de la main croisée au bas de l’esquif.

Frère d’un jour, furtif. À l’âme éphémère. À l’élan temporel. Au flux parfait.

Liberté belle.

 

***

 

Pour citer ces poèmes

 

Laure Delaunay, « L’anémone (D.L.) » & « Le dauphin (A.F.) », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événements poétiques|Concours international (édition 2017 sur les animaux, le handicap & la joie), mis en ligne le 10 novembre 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/concours-dauphin.html

 

 

© Tous droits réservés                            Retour au sommaire

Repost0
Le Pan poétique des muses - dans Événements poétiques Distinctions

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | Les femmes et le désir en poésie
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DES POÈTES Les femmes & le désir en poésie © Crédit photo : Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective...
  • Lettre n°15 | Eaux oniriques : mers/mères
    Lettre no 15 sur les Eaux oniriques : mers/mères © Horizon par Véronique Caye . Vous avez carte blanche pour en parler. La parution des documents choisis par notre équipe est successive du 14 décembre 2020 au 28 février compris. La mise en ligne se fait...
  • Adrien Cannamela, Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p.
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Critique & réception Adrien Cannamela , Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p., format A5, 20€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédit photo , Première de couverture illustrée...
  • Les dépossédé.e.s
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Les dépossédé. e. s Charlène Lyonnet Mélodie des sirènes alarmées, Par le passage, Du navire près des rochers. Naufrage. Dépêchées sur la plage, Les mariées ont retrouvé, Emportés par l’orage,...
  • l’après-midi d’un Rossignol
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie l’après-midi d’un Rossignol Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club...
  • La petite musique
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie La petite musique Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : une magnifique image de Claude Menninger,...
  • Ah, revoir la Niagara ! (haïkus)
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Ah, revoir la Niagara ! (haïkus) Chantal Robillard Crédit photo : "Niagara Falls", winter 1911 ", Commons,Wikimedia. Au bord de la rivière, Je prends les embruns Dans cheveux et figure. Penchée...
  • Inutile [enfer]tile
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Biopoépolitique | Réflexions féministes sur l'actualité Inutile [enfer]tile CAM[...]ILLE Je me présente, au moins vous serez témoins : J’ai été privée de ce qui devait être un besoin Je suis celle qu’on plaint, celle...
  • C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles
    Lettre n°15 | Réflexions féministes sur l'actualité C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles Dina Sahyouni Crédit photo : " Gousses de Haricot Tarbais", Patrick Boilla, Commons. Les témoignages associés à #MeTooInceste sur les crimes...
  • Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise et écologique Centre d'impression numérique Everest
    Lettre n°15 | Eaux oniriques...| Revue des éditrices & éditeurs ou Revue des Métiers du livre Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise & écologique Centre d'impression numérique Everest Propos recueillis par David Simon pour LE PAN POÉTIQUE DES MUSES...