5 mai 2020 2 05 /05 /mai /2020 09:40

 

Megalesia 2020 | Critique & réception

 

 

 

 

Énorme

​une nouvelle de

Marie Sellier

Éditions Maison

Malo Quirvane

2019, 48 p. 8,50€

 

 

 

Maggy de Coster

Site personnel

Le Manoir Des Poètes

 

 

© Crédit photo : "Marie Sellier", image fournie par Maggy de Coster. 

 

 

 

 

 

 

C’est l’arbre qui cache la forêt. Cet arbre énorme est celui qui occulte le chagrin aussi gros qu’une forêt. Un chagrin que même le temps ne saurait amoindrir ou rapetisser. Écrire non seulement pour se guérir mais pour témoigner contre l’oubli, c’est ce que semble faire Marie Sellier.

 

En entamant la lecture du livre on se demande perplexe de quoi il est question mais au fur et à mesure qu’on avance dans la lecture on commence à comprendre. Aussi découvre-t-on à la page 16 quelque chose de douloureux. Le maître mot est lâché : « Que reste-t-il de lui/ mon enfant de pain brûlé ». C’est un enfant qui dort à jamais dessous la terre à l’ombre de cet arbre qualifié d’Énorme comme l’indique le titre du livre.   C’est le cœur d’une mère qui se brise à l’idée de ne pas voir grandir ce petit être de rien du tout que son corps a fabriqué et dont les restes sont  « à peine une dépouille d’oiseau » !

 

À la page 17 la narration est encore plus révélatrice en ce sens qu’elle donne à voir le poignant d’une situation à laquelle des parents sont aux prises : une naissance qui vire au tragique plongeant la génitrice qu’est Marie Sellier dans l’impuissance. De son impuissance naîtra la culpabilité qu’elle traînera comme un boulet. 

 

Impossible de ne pas inscrire cette vie si courte qu’elle soit dans le patrimoine familial. Et pour cause, le reste de la fratrie se doit d’être renseigné sur la venue et le départ de ce petit être au destin tragique. Donc ce livre tient à la fois de catharsis pour une mère à qui la mort a ravi son nouveau-né que de traces biographiques post mortem d’un petit ange.

 

 

 

NDLR : Écrivaine, journaliste et Scénariste, Marie Sellier était  Présidente de la Société des Gens de Lettres (SGDL) de 2014 à 2019, voir :

 

https://www.sgdl-auteurs.org/marie-sellier/index.php/pages/Biographie

 

***

 

Pour citer ce texte

 

Maggy de Coster, « Énorme, une nouvelle de Marie Sellier, Éditions Maison Malo Quirvane, 2019, 48 p. 8,50€ », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiquesMegalesia 2020mis en ligne le 5 mai 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/megalesia20/enorme-marie-sellier

 

 

Mise en page par David Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour à la table de Megalesia

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Megalesia

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Megalesia 2020
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES vous présente son festival en ligne Megalesia édition 2020 du 1er avril au 1 er 30 septembre 2020 Crédit photo : " La Muse du chant et de la dance Terpsichore", toile de François Boucher, domaine public. Festival numérique, international...
  • Table
    Table de Megalesia 2020 Édition 2020 du 1er avril au 1er 30 septembre Festival International & Multilingue des Femmes & Genre en Sciences Humaines & Sociales En partenariat avec la Société Internationale d'Études des Femmes & d'Études de Genre en Poésie...
  • "I LOVE BEIRUT". Pour Beyrouth, pour un monde solidaire !
    Megalesia 2020 | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes, hommages, etc. "I LOVE BEIRUT" Pour Beyrouth, pour un monde solidaire ! "En solidarité avec le Liban, nous publions vos témoignages et poèmes qui soutiennent la population libanaise durement touchée...
  • « Me, Myself » ou du Care lyrique et philosophique
    Megalesia 2020 | Poésie, musique & art audiovisuel |Le néopaganisme & la sexualité dans la culture populaire du XXIe siècle | Articles & témoignages « Me, Myself » ou du Care lyrique & philosophique Dina Sahyouni © Crédit photo : L'affiche de la chanson...
  • « Reality Scares Me » ou quand la réalité de la Terre et celle de l'amour nous font peur
    Megalesia 2020 | Poésie, musique & art audiovisuel « Reality Scares Me » ou quand la réalité de la Terre et celle de l'amour nous font peur Dina Sahyouni © Crédit photo : L'affiche de la sortie de la chanson "Reality Scares Me" de MONSIEUR, c apture d'écran...
  • Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter
    REVUE LE PAN POÉTIQUE DES MUSES | Invitations à visiter Page en construction... Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter Crédit photo : Une représentation de la déesse japonaise Amaterasu sortant de la caverne. Amaterasu est la déesse...
  • L'artiste Catherine Gil Alcala au festival "Les Balladines"
    Megalesia 2020 | Annonces diverses L'artiste Catherine Gil Alcala au festival "Les Balladines" © Crédit photo : L'affiche du festival, image transmise par la maison d'édition de l'artiste-autrice citée. L'artiste Catherine Gil Alcala présente le 13 septembre...
  • « Éviter les secrètes surprises du diable » !
    Megalesia 2020 | Réflexions féministes sur l'actualité « Éviter les secrètes surprises du diable » ! Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Crédit photo : Joovs van Cleve, "La Vierge à l'enfant", domaine public, Wikipédia, Commons. Cet...
  • Papillon à la rose
    Megalesia 2020 | Astres & animaux en Poésie | Travestissements poétiques Papillon à la rose Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : Claude Menninger, " Papillon à la rose", photographie...
  • Jean-François Blavin, « Oscillations vagabondes au crépuscule », Éditions Unicité, 2020, 94 p., 13€
    Megalesia 2020 | Critique & réception J ean-François Blavin, « Oscillations vagabondes au crépuscule », Éditions Unicité, 2020, 94 p., 13€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédits photos : "Première de couverture illustrée du recueil...