5 mai 2020 2 05 /05 /mai /2020 09:40

 

Megalesia 2020 | Critique & réception

 

 

 

 

Énorme

​une nouvelle de

Marie Sellier

Éditions Maison

Malo Quirvane

2019, 48 p. 8,50€

 

 

 

Maggy de Coster

Site personnel

Le Manoir Des Poètes

 

 

© Crédit photo : "Marie Sellier", image fournie par Maggy de Coster. 

 

 

 

 

 

 

C’est l’arbre qui cache la forêt. Cet arbre énorme est celui qui occulte le chagrin aussi gros qu’une forêt. Un chagrin que même le temps ne saurait amoindrir ou rapetisser. Écrire non seulement pour se guérir mais pour témoigner contre l’oubli, c’est ce que semble faire Marie Sellier.

 

En entamant la lecture du livre on se demande perplexe de quoi il est question mais au fur et à mesure qu’on avance dans la lecture on commence à comprendre. Aussi découvre-t-on à la page 16 quelque chose de douloureux. Le maître mot est lâché : « Que reste-t-il de lui/ mon enfant de pain brûlé ». C’est un enfant qui dort à jamais dessous la terre à l’ombre de cet arbre qualifié d’Énorme comme l’indique le titre du livre.   C’est le cœur d’une mère qui se brise à l’idée de ne pas voir grandir ce petit être de rien du tout que son corps a fabriqué et dont les restes sont  « à peine une dépouille d’oiseau » !

 

À la page 17 la narration est encore plus révélatrice en ce sens qu’elle donne à voir le poignant d’une situation à laquelle des parents sont aux prises : une naissance qui vire au tragique plongeant la génitrice qu’est Marie Sellier dans l’impuissance. De son impuissance naîtra la culpabilité qu’elle traînera comme un boulet. 

 

Impossible de ne pas inscrire cette vie si courte qu’elle soit dans le patrimoine familial. Et pour cause, le reste de la fratrie se doit d’être renseigné sur la venue et le départ de ce petit être au destin tragique. Donc ce livre tient à la fois de catharsis pour une mère à qui la mort a ravi son nouveau-né que de traces biographiques post mortem d’un petit ange.

 

 

 

NDLR : Écrivaine, journaliste et Scénariste, Marie Sellier était  Présidente de la Société des Gens de Lettres (SGDL) de 2014 à 2019, voir :

 

https://www.sgdl-auteurs.org/marie-sellier/index.php/pages/Biographie

 

***

 

Pour citer ce texte

 

Maggy de Coster, « Énorme, une nouvelle de Marie Sellier, Éditions Maison Malo Quirvane, 2019, 48 p. 8,50€ », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiquesMegalesia 2020mis en ligne le 5 mai 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/megalesia20/enorme-marie-sellier

 

 

Mise en page par David Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour à la table de Megalesia

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Megalesia

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Lettre n°16 | À nos ivresses et aux Bacchantes !
    Lettre no 16 À nos ivresses & aux Bacchantes ! Crédit photo : "Bacchante", domaine public, Wikimedia. La Lettre n°16 vous propose de nous parler de vos ivresses & des Bacchantes. Au plaisir de publier vos contributions : articles, poèmes, nouvelles, contes,...
  • Ivresses mortelles, ivresses salutaires
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Poétextes thématiques Ivresses mortelles, ivresses salutaires Laure Delaunay Site officiel : https://lauredelaunay.com/ Crédit photo : "Bacchante" par Élisabeth Vigée Le Brun, Commons. Presque, pas tout...
  • Certaines l'aiment chaud
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Articles & témoignages & N° 10 | Célébrations | Poésie érotique Certaines l'aiment chaud Barbara Polla* Site où elle publie régulièrement : https://sarasvati.fr/ ou https //womentoday.fr/ Blog officiel :...
  • No 1 | O | Les figures des orientales en arts et poésie
    PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales... Les figures des orientales en arts & poésie © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. IMPORTANT : Suite à un problème technique grave et indépendant...
  • Une femme aux yeux noirs (Victime de féminicide)
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations Une femme aux yeux noirs (Victime de féminicide) Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire...
  • Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur
    Lettre n°16 | Bémols artistiques (réception cinématographique) | Revue culturelle d'Europe Huitième épisode du reportage-feuilleton d'Occupation du Théâtre de l'Odéon Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur Mustapha Saha Sociologue,...
  • Chante l’amour
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Varia de Poétextes Chante l’amour Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire des Poètes...
  • Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!!
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Réflexions féministes sur l'actualité Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!! Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : Capture d'écran...
  • Firmaman, textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret...
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Critique & réception Firmaman textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret. Ouvrage paru aux éditions Sans Escale avec une couverture signée par Jacques Cauda Françoise Urban-Menninger Blog officiel...
  • Agnieszka Holland, "Le Procès de l’herboriste", avec Ivan Trojan, Josef Trojan et Juraj Loj ​​​​
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Chroniques de Camillæ/Poésie & Cinéma ou Chroniques cinématographiques Agnieszka Holland, Le Procès de l’herboriste, avec Ivan Trojan, Josef Trojan & Juraj Loj Camille Aubaude Site & blog officiels : www.lamaisondespages.com/...