12 janvier 2021 2 12 /01 /janvier /2021 17:05

 

Lettre n°15  | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques

 

 

 

 

 

Mer infamilière

 

 

​​

 

Texte de

 

Carole Clotis

 

 

Œuvres artistiques de

 

Poline Harbali

 

Site officiel

 

 

 

 

© Crédit photo:  Poline Harbali, Série Le Damas des autres, no 1.

 

 

« Et ce jour-là les grands vaisseaux, 

Fuyant le port qui diminue

Sentent leur masse retenue

Par l’âme des grands berceaux. »

Gabriel Fauré, Sully Prudhomme, Les berceaux

 

 

 

 

 

 

Lointaine tache d’huile toujours en devenir autre

Ligne fragile et accaparante

Ô ferry de l’enfance jeune fend chacun derrière ses armes, parfois

Revenu de soi on pourra dessiner 

Sur les mythologies familiales répétées en écume trop épaisse

S’y engouffrer et mettre une croix sur un visage connu

On y peint en rouge rappel d’un maillot rayé 

Veines vives en fratrie ou réseau augmenté des couleurs éteintes

Les chausses des dames anciennes toujours vues portées sous les chevilles enflées,

Qui ont eu un jour les cheveux noirs de là-bas

C’est toujours ce qui retient si tangage et rien autour,

Point hanté de l’univers

Toujours d’autres eaux à vêtir entre le proche et le lointain

Partir comme ouvrir une mer, l’immensité venue d’une faille

 

 

© Crédit photo:  Poline Harbali, Série Le Damas des autres, no 2.

 

 

 

Saignée blanchâtre entre toi et devant

L’albatros pélagique qui fiente dans l’Éternel

C’est toi qui vogues avec ton atavisme

Ça fume en ton vaisseau cheminée au visage maternel 

Tu penses l’ailleurs sous cette cape une main sur la cuisse 

Du père ou du frère la chair en point d’appui

Tes gouttes encrées pleuvent ce que tu es

À la proue tu écris une mer noire et deviens le monde 

 

Nouvel Euphrate tranché dans les flots déjà là 

Parce que tu suis et sèmes en chemin ton chez-toi

Tu traces tes cieux en traits étiques à l’horizon

Là naît le neuf nouveau-né ou l’adieu aux empreintes

Tu sais l’abysse utérin devenir loin

Qu’on oubliera les dates anniversaires de l’enfant regardé, 

Vieilli dans sa peau, incarné, passé

Abandon dernier des vivants hors de ses eaux premières

Tu sais l’âme jamais noyée dans le trop grand

Parce que mille bouées discutent, flottent, ayant posé leur marque

Traversé l’immuable, fait bouger et peut-être écaillé, fait changer son visage

 

Alors tu peux converser en fauteuil l’horizon dans le dos.


 

©CC

 

 

* Ce poème est écrit d'après deux œuvres de l'artiste franco-syrienne Poline Harbali. Les deux œuvres sont tirées de sa série "Le Damas des autres", voir le lien vers son site et en particulier cette série : https://www.polineharbali.com/Le-Damas-des-autres

 

***

 

Pour citer ce poème philanthropique 

 

Carole Clotis« Mer infamilière », poème inédit d'après les œuvres artistiques de Poline HarbaliLe Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°15 « Eaux oniriques : mers/mères », mis en ligne le 12 janvier 2021. Url : http://www.pandesmuses.fr/lettre15/cc-merinfamiliere

 

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire de la Lettre n°15

​​​​​​

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 1 | O | Les figures des orientales en arts et poésie
    PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales... Les figures des orientales en arts & poésie © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. IMPORTANT : Suite à un problème technique grave et indépendant...
  • Une femme aux yeux noirs (Victime de féminicide)
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations Une femme aux yeux noirs (Victime de féminicide) Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire...
  • Lettre n°16 | À nos ivresses et aux Bacchantes !
    Lettre no 16 À nos ivresses & aux Bacchantes ! Crédit photo : "Bacchante", domaine public, Wikimedia. La Lettre n°16 vous propose de nous parler de vos ivresses & des Bacchantes. Au plaisir de publier vos contributions : articles, poèmes, nouvelles, contes,...
  • Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur
    Lettre n°16 | Bémols artistiques (réception cinématographique) | Revue culturelle d'Europe Huitième épisode du reportage-feuilleton d'Occupation du Théâtre de l'Odéon Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur Mustapha Saha Sociologue,...
  • Chante l’amour
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Varia de Poétextes Chante l’amour Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire des Poètes...
  • Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!!
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Réflexions féministes sur l'actualité Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!! Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : Capture d'écran...
  • Firmaman, textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret...
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Critique & réception Firmaman textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret. Ouvrage paru aux éditions Sans Escale avec une couverture signée par Jacques Cauda Françoise Urban-Menninger Blog officiel...
  • Agnieszka Holland, "Le Procès de l’herboriste", avec Ivan Trojan, Josef Trojan et Juraj Loj ​​​​
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Chroniques de Camillæ/Poésie & Cinéma ou Chroniques cinématographiques Agnieszka Holland, Le Procès de l’herboriste, avec Ivan Trojan, Josef Trojan & Juraj Loj Camille Aubaude Site & blog officiels : www.lamaisondespages.com/...
  • Premier bouquet poétique par Mlle Fanny Forestier
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Réception d'autrefois | Presse, média, femmes & genre Premier bouquet poétique par Mlle Fanny Forestier Paul Smith Réception journalistique choisie & transcrite par Dina Sahyouni Crédit photo : Des inondations...
  • Pluie de caresses
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Poétextes thématiques Pluie de caresses Michel Orban Poème reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur et de sa maison d'édition. © Crédit photo : Présentation visuelle avec extraits du recueil de...