5 septembre 2021 7 05 /09 /septembre /2021 17:30

​​​​N°9 | Femmes, poésie & peinture | Philosophies & sagesses en poésie

 

 

 

 

 

Parcelle de sagesse

 

 

 

 

 

Mona Gamal El Dine

 

Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire des Poètes Français, Présidente de l'association ISIS Arts & Cultures, Fondatrice des Rencontres des Poètes pour la Paix, Membre de Cercle Universel des Ambassadeurs de la paix (Genève/Paris), Historienne de cinéma & Réalisatrice

 

 

 

Crédit photo : Image de Commons. 

 

 

 

 

« Le pardon, la tolérance et la sagesse sont le langage des grands hommes. »

Proverbe Sénoufo du Burkina Faso (1988)


 

 

 

 

Je cherche mon passe découverte

Je suis le voyageur de la planète

Les barrières sont suspendues entre îles et montagnes, je suis irrésolue

Mes rêves sont si loin, si près

C’est toi encore sagesse à deux pas à peu près

Ô ! Sagesse !

Tu es la plus grande de mes illusions

Le cœur murmure sans démonstration

La raison est prestigieuse sans affirmation

L’amour est une belle émotion sans agitation

C’est toi encore la sagesse qui me parvient sans ondulations

Mes points de repères me basculent sans vibration

Mon chemin a perdu la boussole dans un train de nuit sans alternance

Le soleil joue à cache-cache sans nuances

Les couleurs de l’horizon ont déclaré leur tendance

Les colombes sont orphelines dans le silence de leur communion

Elles ont perdu leur jardin botanique et vivent sans communes 

Je suis au bord de mes larmes mais garde la patience

Pour cette douce amertume, le silence est un bon remède

 

 


 

Ô ! chère Sagesse !

Amène-moi à la première vague

Je t’ai couronnée par l’empire sacré de mes ancêtres  

Mon cœur, mes prières t’accueillent au bonheur du matin

Ô ! Sagesse éternelle !

Fais-moi des confidences

Lorsque tu pars loin

Et

Quand le long jour me pèse

À ce temps, je ne peux pas oublier mes idées cruelles

Peut-être serais-je récompensée après la belle attente

Je n’en veux pas à mon destin

Tu as le goût de séduction et parfois de destruction

Je plante mes racines pour commencer mon adoration

Je te connais bien sans refrains

Ma sagesse éternelle est conduite en modération

Ma tristesse s’envole

Ô ! Sagesse !

J’ouvre mes bras pour t’accueillir jusqu’au dernier souffle d’une bougie d’atmosphère.  

 

 

©M. Gamal El Dine

 

***

 

Pour citer ce poème

 

Mona Gamal El Dine, « Parcelle de sagesse », poème inédit, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N° 9| Fin d'Été 2021 « Femmes, Poésie & Peinture », 2ème Volet sous la direction de Maggy de Coster, mis en ligne le 5 septembre 2021Url :

http://www.pandesmuses.fr/no9/mged-parcelledesagesse

 

 

Mise en page par David Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour au sommaire du N°9 

Repost0
10 août 2021 2 10 /08 /août /2021 15:15

 

Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Poétextes thématiques | Handicaps & diversité inclusive

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À lui, je suis addicte

 

 

 

 

 

Dina Sahyouni

 

Poéticienne, éditrice, lyreuse & fondatrice de la SIÉFÉGP

 

 

​​​​​

 

 

Crédit photo : "Bleu dans la nature", domaine public, Commons. 

 

 

 

 

 

Au bleu, à Bleu, l'ami de toujours

 

 

 

Son sourire me transforme

en colombe blanche, 

en arc-en-ciel, 

en danseuse de flamenco

en vestale d'antan 

et parfois en poète héroïque, 

son beau visage me rend

allègrement euphorique 

Pour lui, lui, je deviens lyrique

À lui, à lui, je suis addicte

 

 

Sa douceur me rend

empathique, et souvent emphatique, 

Pour lui, lui, je deviens lyrique

À lui, à lui, je suis addicte

 

 

Son sourire enfantin, cristallin 

soutire du moi autistique, 

et gaiement mélancolique, 

la noirceur mélodramatique

et étrangement pathologique

des idées suicidaires...

sans drogues, ni alcools,

j'suis vraiment euphorique

Pour lui, lui, je deviens lyrique

À lui, à lui, je suis addicte

 

 

Lui, avec sa bonté angélique, 

il me rend vraiment euphorique, 

lui, mon bleu, le bleu azur, 

mon éternelle basilique 

Pour lui, lui, je deviens lyrique

À lui, à lui, je suis addicte

 

 

Grâce à la beauté authentique

de sa douce voix mélodique 

au ton bellement homérique, 

j'suis vraiment euphorique.

Pour lui, lui, je deviens lyrique

À lui, à lui, je suis addicte*

 

 

 

* © DS, poème issu de "Bleutée d'Autisme", écrit cet été 2021. Cette chanson ou litanie est marquée par des répétitions accentuées et rimes internes et finales répétitives, telles en "ique", "thique", "tique"...qui renvoient aux langages répétitifs des personnes avec autisme et/ou atteintes de tics et/ou toc.

 

 

***

 

 

Pour citer ce poème sur l'amitié 

 

Dina Sahyouni, « À lui, je suis addicte »,  poème inédit, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°16, mis en ligne le 10 août 2021. Url :

http://www.pandesmuses.fr/lettreno16/ds-addicte

 

 

 

 

 

Mise en page par David Simon

 

 

 

© Tous droits réservés 

 

Retour à la Lettre n°16  

Repost0
9 août 2021 1 09 /08 /août /2021 16:57

 

Lettre n°16 | À nos ivresses  & aux Bacchantes | Muses au masculin | Handicaps & diversité inclusive

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le S. D. F. 

 

 

 

 

 

 

 

Yvan Robberechts

 

 

 

 

Crédit photo : "Homeless on Paulista Avenue, São Paulo city, Brazil, Wikimédia, domaine public​​​​​​. 

 

 

 

 

Sous la pluie, blotti sur le trottoir, vissé dans le bitume.

Tes jambes repliées dans ton imperméable en guenilles et tes chaussures ouvertes

te font ressembler à un canard mouillé.

Tu pues la vinasse, la pisse aigre et la mélancolie.

Tu regardes par le trou de tes yeux, derrière les barreaux de ta tête,

les gens passent comme des miradors.


 

Peut-être que tu ressasses ton passé,

tes rêves de chiffons rouges encornés par la vie.

Peut-être que tu arpentes des souvenirs égarés dans une salle des pas perdus.

Ou peut-être que dans ta tête il n'y a déjà plus que du sable.

Un sablier qui efface et fond vers l'oubli.

Dans ton portefeuille tu gardes un photomaton de toi jeune homme,

du temps jadis, du temps d'avant.

Avant cette trogne de gargouille.

Avant d'être cabossé, éreinté, déchu, entarté par la vie.


 

Avant d'être livré à ton ombre de bitume.

Tu t'es levé.

En gueulant.

Tu es passé devant moi sans me voir.

je t'ai regardé t'éloigner

et à cet instant précis j'ai vu,

sur tes épaules,

le diable,

assis en souriant.

 

 

 

© Robberechts, janvier 2021.

 

 

 

***

 

Pour citer ce poème philanthropique 

 

 

Yvan Robberechts, « Le S. D. F. », poème philanthropique inédit, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°16, mis en ligne le 9 août 2021. Url :

http://www.pandesmuses.fr/lettreno16/yr-lesdf

 

 

 

 

 

Mise en page par David Simon

 

 

 

© Tous droits réservés 

 

Retour à la Lettre n°16  

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans La Lettre de la revue LPpdm Poésie philanthropique
24 juin 2021 4 24 /06 /juin /2021 16:09

 

Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Musique & poésie 

 

 

 

 

Mika

 

donne un concert virtuel

 

 

ce soir. 

 

 

"#SoundtrackOfEmpathy" 

 

 

 

 

FLASH MUSICAL

 

L'artiste philanthrope et engagé MIKA a dernièrement lancé une opération originale de soutien aux personnes LGBT+ au travail en partenariat avec Indeed autour de l'empathie.

​​​​

Il se démène depuis le début de ce mois de Fiertés LGBT+ à défaire les normes qui causent de réels préjudices aux personnes LGBT+ dans les milieux professionnels.

 

Par ailleurs, il donne ce soir un concert virtuel de "45 minutes" (cf. Voir son entretien avec Elle Québec) par l'intermédiaire de sa chaîne YouTube en solidarité avec Born This Way Foundation. Indeed versera à cette fondation un dollar pour chaque visionnage du concert durant les premières vingt-quatre heures.

 

Liens utiles :

 

***

 

Pour citer ce flash inédit 

 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES, « Mika donne un concert virtuel ce soir. "#SoundtrackOfEmpathy" », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°16, mis en ligne le 24 juin 2021. Url :

http://www.pandesmuses.fr/lettreno16/empathie-concert

 

 

 

 

 

Mise en page par David Simon

 

 

 

© Tous droits réservés 

 

Retour à la Lettre n°16  

Repost0

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 10 | AUTOMNE 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N° 10 | AUTOMNE 2021 CÉLÉBRATIONS DES LAURÉATES & LAURÉATS* DE L'ACADÉMIE CLAUDINE DE TENCIN & DIX ANS DE CE PÉRIODIQUE AVEC LES INVITÉES...
  • No 1 | O | Les figures des orientales en arts et poésie
    PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales... Les figures des orientales en arts & poésie © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. Ce premier numéro sera entièrement mis en ligne le 30 septembre...
  • Vision d’Iran / Visión de Irán
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations & N° 10 | Célébrations | Dossier mineur | Florilège Vision d’Iran / Visión de Irán* Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes Crédit photo : photographie d'une villageoise du désert iranien,...
  • À une Soudanaise et La mort d'une joyeuse
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations , Événements poétiques | Justice pour elles ! | Poésies féministes & N° 10 | Célébrations | Dossier mineur | Florilège À une Soudanaise & La mort d'une joyeuse* Imèn Moussa Poétesse, Docteure en Littératures...
  • Le Prix Littéraire de Dina Sahyouni
    N° 10 | Célébrations | Actions en faveur des femmes & LGBT+ [parution numérique uniquement] Le Prix Littéraire de Dina Sahyouni SIÉFÉGP Société Internationale d'Études des Femmes & d'Études de Genre en Poésie. Crédit photo : Image d'une auteure "Ana de...
  • No 8 | ÉTÉ 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N° 8 | ÉTÉ 2021 PENSER LA MALADIE & LA VIEILLESSE EN POÉSIE 2ÈME VOLET SOUS LA DIRECTION DE Françoise URBAN-MENNINGER © Crédit photo :...
  • No 8 | Sommaire
    N° 8| SOMMAIRE PENSER LA MALADIE & LA VIEILLESSE EN POÉSIE 2ÈME VOLET Sous la direction de Françoise URBAN-MENNINGER Nous continuons la mise en ligne interrompue involontairement en 2018 avant la parution du numéro en version imprimée en fin septembre...
  • Éditorial
    N°8 | Penser la maladie & la vieillesse en poésie | Édito Éditorial Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème La vieillesse en poésie existe-t-elle réellement ? On peut en douter quand on découvre le magnifique livre de Léo Henry qui...
  • La situation de la femme noire dans le domaine artistique au Maghreb : l’expérience de la peintre tunisienne Youssra Chouchène
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Dossier & N° 10 | Célébrations | Entretien artistique & Féministe | Réflexions féministes sur l'actualité | Revue culturelle d'Afrique & d'Orient La situation de la femme noire dans le domaine artistique au Maghreb : l’expérience...
  • À Béatrice Bonhomme
    N° 10 | Célébrations | Dossier majeur | Florilège À Béatrice Bonhomme Michel Orban Ta poésie est souffle d’oiseau, Parole du regard, silence de la lumière. Elle métamorphose l’anonymat du désert En lieu-dit du bout du monde. Elle déshabille la pierre,...