19 septembre 2022 1 19 /09 /septembre /2022 17:37

N°12 | Poémusique des femmes & genre | Dossier majeur | Florilège / Muses au masculin 

 


 

 

 

​​​​​

 

 

Que musique le monde !

 

 

 

 

 

 

 

Poème & dessin

 

Mokhtar El Amraoui

 

 

 

© Crédit photo :  Mokhtar El Amraoui, « Que musique le monde ».

​​​​

 

 

Il est des airs

Qui toujours nous accompagnent,

Dans ce long brûlant désert.

Ils libèrent de leur bagne

Nos pleurs et leurs flammes.

Ils essuient par de multiples notes et gammes

Toutes leurs heures de malheurs,

Leurres et horreurs !

 

 

 

Musique alors le monde,

Explosant en notes de fleurs,

Dans tous les tristes chemins et verres

Qui se remettent à chanter,

Danser, rire et aimer,

Oubliant regrets amers,

Mordantes douleurs et nostalgies,

Pris dans les tourbillons

D’enivrantes harmonies

Portés par d’entraînants refrains

En libres voix luisant de joie sans fin !

 

 

 

Musique alors le monde

En merveilleux oueds, rivières et mers,

Loin des fanges immondes,

Nous conduisant, des rêves de leurs ondes,

Vers les odes de nouveaux rivages

Généreux pour tous âges

Avec leurs chaudes mélodies

Allumées des tréfonds d’un oud, d’une guitare,

D’un violon ivres d’amour et de vie !

Leurs cordes dénouent la corde du désespoir

Et tout par magie redevient féerie !

 

 

 

Musique alors le monde

Et un immense soleil nous inonde

Même au creux des tonnerres qui grondent,

Dans les bras d’une pluie faite flûtes

Ou chaud abri d’un généreux luth,

Par les caresses d’une tendre neige,

Qui dans sa chute,

Danse en dunes,

Loin des trahisons et pièges,

Réveillant des milliers de joyeuses étoiles et lunes,

Couronnant de leur lumière tant de doux violoncelles.

Musique alors le monde,

Loin de toute violence, en paix d’arondes,

De toutes les radieuses couleurs de ses ailes !

 

 

 

 

© Mokhtar El Amraoui in « Nouveaux poèmes »

 

 

***

 

Pour citer ces dessin & poème inédits

 

​Mokhtar El Amraoui (poème & dessin), « Que musique le monde ! », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques N°12 | AUTOMNE 2022 « Poémusique des Femmes & Genre », mis en ligne le 19 septembre 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/no12/mea-quemusiquelemonde​

 

 

 

Mise en page par David

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°12

Lien à venir...

Repost0
18 juin 2022 6 18 /06 /juin /2022 12:21

N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège

 

 

 

 

 

 

 

 

Parfum de couleurs 

 

 

 

 

 

 

 

Poème & dessin

 

Mokhtar El Amraoui

 

 

 

 

 

© Crédit photo :  Mokhtar El Amraoui, « Parfum de couleurs ».

​​​​

 

 

 

Pourquoi, humain, ne voudrais-tu être 

Que froide et laide nuit

Alors qu’au fond de toi 

Le plus beau des printemps gît ?

Laisse-le te chanter tes plus belles couleurs

Et parfumer de tes mains 

Le merveilleux cours de tes heures !

Offre-toi donc tes plus beaux jardins

Que tu étouffes de tes propres mains

Qui ne savent plus, assassin,

Que tuer tous les matins, 

Tout arbre, toute fleur, sur ton chemin!

Serais-tu donc né, humain,

Pour vivre dans la laideur, dans la puanteur ?

Serait-ce là, inhumain, ton destin ?

 

 

© Mokhtar El Amraoui in « Nouveaux poèmes »

 

 

***

 

Pour citer ces dessin & poème philanthropique  inédits

 

 

​Mokhtar El Amraoui (poème & dessin), « Parfum de couleurs », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°11 | ÉTÉ 2022 « Parfums, Poésie & Genre », mis en ligne le 18 juin 2022, Url :

http://www.pandesmuses.fr/no11/mea-parfumdecouleurs

 

 

 

Mise en page par David

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°11

Repost0
14 juin 2022 2 14 /06 /juin /2022 15:08

Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | II. Le merveilleux féerique féministe | Florilège & Recueil de nouvelles de Dicé | Avant première 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si j’étais une déesse

 

 

 

 

​​​​

 

 

 

Maggy de Coster

Site personnel

Le Manoir Des Poètes

 

 

 

 

 

 

Crédit photo :  la déesse "Ishtar on an Akkadian seal", Commons, domaine public.

 

 

 

Si j’étais une déesse ma cour serait composée de poètes et de musiciens à la gloire de Monteverdi pour des concerts de madrigal revisité. La musique adoucit les mœurs, dit-on. Les jours seraient couleur passion et les nuits feu sacré dans la constellation des arts.

 

Je retrouverais Calliope sur le versant du Mont Olympe pour conjurer tous les malheurs de la terre  à l’apparition de l’étoile du Berger. Mon royaume, entouré d’un champ de lavande bleue, de jasmin, d’ylang-ylang, serait parfumé de vapeur de teinture d’aloès et respirerait la sérénité au long cours. 

J’aurais pour blason le V de la victoire. 

 

 

Je donnerais pour mission à mes sujets de partir à l’assaut de la corruption partout où elle existe dans le monde et j’userais de tous mes pouvoirs pour  contrer les dérives autoritaires des belligérants et leur punirais  lourdement de leurs forfaits.

 

Je pétrifierais littéralement tous les lapidateurs des femmes ainsi leur vie serait substituée à celles des pierres dont ils se seraient servis. En d’autres termes ces dernières prendraient vie parmi les humains qui vivraient en bonne intelligence avec elles dans le concert des nations.

 

J’enterrerais dans les entrailles de la nuit tous les ennuis du monde pour que luise le bonheur pour tous et je changerais le cours de l’Histoire de l’Humanité  en éliminant  les travers de ce monde  qui se fissure par l’usure de la guerre, les tsunamis géants et bien d’autres désastres. Je nettoierais la terre des empreintes  de multiples guerres et précipiterais les criminels de guerre dans l’abîme. 

 

Je repeuplerais les forêts dévastées du nord au sud. Je ressusciterais tous les animaux disparus et ils vivraient en harmonie avec ceux d’aujourd’hui et je ferais en sorte que les animaux sauvages soient invincibles aux armes létales des chasseurs. 

 

Si j’étais une déesse je peignerais en rose la solitude des femmes abandonnée et en bleu celle des hommes. Une femme abandonnée lève la tête plusieurs fois avant de retomber sur ses pieds mais un homme abandonné lève son verre plusieurs fois avant de tomber face contre terre.

 

J’établirais le Grand Conseil de Félicité le (GCF) charpenté par l’Organisation Mondiale du Bonheur pour Tous  ( OMBT) avec  à l’appui la célébration  de la Journée Mondiale du  Rire obligatoire (JMRO)  par tous  les moyens. 

 

Je changerais les neiges éternelles en cascade de joie  pour  les orphelins de guerre. Je donnerais  au monde la vertu de l’Amour et l’habillerai d’une chasuble de Paix. 

Ainsi la vie serait comme une toile de maître qui se dupliquerait à l’infini. Et tout serait beau. Beau comme un coucher de soleil sur la Mer morte ou des aurores boréales, miroirs du ciel au Levant. 

 

© Maggy DE COSTER

 

 

***

 

Pour citer cette nouvelle écoféministe & inédite

 

Maggy De Coster, « Si j’étais une déesse », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 « Les merveilleux féeriques féministe & au féminin » & Recueil collectif de nouvelles de Dicé « Ah ! si j’étais une déesse », mis en ligne le 14 juin 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/megalesia22/mdc-sijetaisunedeesse

 

 

 

Mise en page par Aude

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la table de Megalesia 2022​​

Repost0
13 mai 2022 5 13 /05 /mai /2022 15:19

Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | II. Le merveilleux féerique féministe | Florilège | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes & hommages

 

 

 

 

 

 

 

 

Les tambours de la guerre

 

 

 

 

 

 

 

Pierre Zehnacker

 

Poète, nouvelliste & artiste peintre

 

 

 

 

 

Crédit photo : Fairy in Irisés, peinture, image Commons. 

 

 

​​​​​​ Et l'or de la rivière s'est confondu avec la chevelure de cette jeune fille, comme pour saluer la naissance de l'aube aux confins de la douleur... Nous avons une langue pour dire le cauchemar de la guerre, et céder la place à l'apothéose de la mort... Et retourner, tels des oiseaux de retour en exil, dans une incantation ouverte à toutes les ténèbres... Ternissement des feuilles mortes et mélopée des portes abîmées, notre lassitude n'est qu'une expression de l'ennui qui se nourrit des coïncidences du hasard et de la destinée.

 

​​​​​​ Le doute rafraîchit la pensée, lui donne la coloration d'une espérance qui joue avec le pressentiment de l'infini, le désert endormi des veuves, l'ensorcellement d'une étoile innommée, prise au piège de la rhétorique. « On sent bien que notre siècle rivalise avec la folie des époques les plus sombres », me glisse la jeune fille que le maître de cérémonie avait placée près de moi (un grand jeune homme brun et barbu aux manières de pope défroqué). Certains de nos convives faisaient songer à des fauves échappés d'un enclos. Paroles fortes, sourires carnassiers.

 

​​​​​​ Il nous dit : « Derrière cette porte, quelle souffrance nous attend ?... » Pense-t-il, comme nous, que la vie insatiable finit immanquablement par détruire ses enfants les plus beaux, les jeunes filles les plus délicieuses, l'amour le plus désintéressé et le plus pur ?... Le nombre des morts n'a-t-il pas brusquement augmenté ?... Les destructions sont colossales, les malheurs sont innombrables. Et les tambours de la guerre rouleront encore.

 

 

© Pierre Zehnacker

 

 

 

***

 

Pour citer ce poème féministe en prose & inédit

 

Pierre Zehnacker, « Les tambours de la guerre », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 « Les merveilleux féeriques féministe & au féminin », mis en ligne le 13 mai 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/megalesia22/pz-lestamboursdelaguerre

 

 

 

 

Mise en page par David Simon

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la table de Megalesia 2022​​

Repost0

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • 2022 | Un Bouquet Poétique pour Toutes à l'École & La Journée Internationale des Droits des Filles
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PRÉSENTE L'ÉVÉNEMENT POÉFÉMINISTE UN BOUQUET POÉTIQUE POUR TOUTES À L'ÉCOLE & LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FILLES ÉDITION 2022 QUI FÊTE LE 11 OCTOBRE 2022 LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FILLES CET ÉVÉNEMENT...
  • Lea Nagy, Le chaos en spectacle, préface de Patrice Kanozsai, traduction du hongrois par Yann Caspar, Éditions du Cygne, 2022, format A5, 67 pages, 10€
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Critique & réception Lea Nagy, Le chaos en spectacle préface de Patrice Kanozsai, traduction du hongrois par Yann Caspar Éditions du Cygne, 2022, format A5, 67 pages, 10€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir...
  • No 12 | AUTOMNE 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°12 | AUTOMNE 2022 UNE POÉMUSIQUE DES FEMMES & GENRE* Crédit photo : Anne Vallayer-Coster, "Instruments de musique". Tableau temporaire....
  • J'ai vu la larme
    N°12 | Une Poémusique des Femmes & Genre | Astres & Nature J'ai vu la larme Poème & dessin Mokhtar El Amraoui © Crédit photo : Mokhtar El Amraoui, « J'ai vu la larme », dessin. J’ai vu la larme sur l’eau Se poser tel un pigeon Attendu en regards et semences...
  • No 11 | ÉTÉ 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°11 | ÉTÉ 2022 PARFUMERIE POÉTIQUE OU PARFUMS, POÉSIE & GENRE © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Strange roses", tableau. SOMMAIRE...
  • N°11 | ÉTÉ 2022 | SOMMAIRE
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°11 | ÉTÉ 2022 PARFUMERIE POÉTIQUE OU PARFUMS, POÉSIE & GENRE N°11 | SOMMAIRE EN COURS D'ÉDITION... © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Titre...
  • Biographie de Charlène LYONNET
    Biographie & publications disponibles numériquement Charlène LYONNET Chasseuse d'élans poétiques Discrète, vagabonde. chasseuse d'élans poétiques et de rebondissements, mélangeuse d'encritures. Publications : Puissance Dix le Mag, n°4 été 2020, parution...
  • Le corbeau amoureux
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur| Florilège | Astres & animaux Le corbeau amoureux Charlène Lyonnet © Crédit photo : Bouquet de fleurs, image prise par DS. Ombre en peine apprivoise, timide, les mots doux à la lueur des fragrances du crépuscule....
  • William Klein, l’ami américain
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Revue culturelle des Amériques | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes & hommages William Klein, l’ami américain Mustapha Saha Sociologue, poète, artiste © Crédit photo : William Kein & Mustapha Saha. Paris, 14 septembre...
  • Le cri des femmes du monde
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier mineur| Florilège | Réflexions féministes sur l'actualité Le cri des femmes du monde Lydia Kowicz Loriot © Crédit photo : Schutterstock, Natalypaint, image fournie par l'autrice. Parce qu’il faut qu’un poète crie...