23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 23:00

H

 

Page en perpétuelle construction

 

 

H

 

 


Ahmed HAFDI, poète, auteur marocain et directeur de La Revue des Arts de l'Oralité (url. http://ocadd.org/)

 

Jo. HANNA, est le nom de plume de Johanna Treilles, est chanteuse et poétesse. Originaire de l’île de la Réunion, où elle vit actuellement, elle est l’auteure de deux recueils de poésie, Je sais l’Autre, Poèmes guerriers et d’une pièce de théâtre contemporain. De nombreux voyages en Asie, ainsi qu’un séjour de cinq ans en Europe ont inspiré certains de ses poèmes en leur donnant une dimension plutôt universel que régional même si des écrits plus récents se tournent désormais vers la langue maternelle, le créole. La mort, la vie et la transcendance animent le « je » féminin, personnage central de cette prose poétique.

 

 

Poline HARBALI, (biographie à venir) artiste franco-syrienne dont les œuvres ont été exposées au musée Bellegarde de Toulouse en janvier 2018. Site officiel : https://www.polineharbali.com/

 

 

Nicole HARDOUIN vit en Bourgogne. Enseignante, elle respire en poésie. D’après certains critiques, elle fut, dans une vie antérieure, fille du feu. Les uns savent qu’elle a publié quelques brûlots, d’autres, qu’elle participe à force revues littéraires et philosophiques. Elle est chercheur, alchimiste du verbe. La richesse de son langage a la force du plomb en fusion, ses images sont flammes et source. Elle a publié des recueils de poèmes, des essais, un roman, aime allier la plume et le trait en participant à des monographies pour divers artistes-peintres. L’écrivain Claude Luezior, lauréat de l’Académie française écrit : lire Nicole Hardouin, c’est gravir la pente d’un volcan, humer le soufre des profondeurs humaines, s’exposer aux soubresauts où des braises de la douleur ne cessent de capter le regard pour le retranscrire en une manière d’alphabet lumineux.

 

Nabila HAOUCHE est née le 30 juin 1973 à Beni yeni-tizi ouzou en Algérie, licenciée en langue française, enseignante au secondaire en Algérie. Elle a publié un recueil cuve d'espoir chez Édilivre, passionnée de poésie et de littérature.

 

 

Mhamed HASSANI est né en avril 1954 à Aokas en Kabylie maritime sur le littoral-est de Bgayet, (Bougie) en Algérie. Poète et dramaturge, il a commencé à écrire dans les années soixante-dix. Militant associatif, il a fondé et présidé plusieurs associations socioculturelles, menant ainsi de front les débats socioculturels qui s’imposent à chaque actualité et la création littéraire qui s’inspire de celle-ci. Il a écrit et monté sa première pièce de théâtre en 1978 et diffusé son premier recueil de poésie berbère « Ili » en 1981.

En 1989, il édite sa plaquette de poésie « ARU ! écris ! » et en 2011, il réédité « Ili ! Sois ! »  Alors qu’un de ses textes dramatiques « la maison de Tiche », primé à plusieurs concours d’écriture, a été produit par le théâtre public de sa ville de résidence (Bgayet- Bejaia), la même année. En 2014, les éditions SEFRABER édite « Divagations » son recueil de « prosèmes) et en 2016, il publie « Parasitages » la suite naturelle de ses prosèmes chez Publibook.com. Mhamed Hassani aime aussi accompagner ses amis artistes peintres par des textes poétiques inspirés des toiles réalisées. Ces textes sont exposés avec les toiles et publiés dans la presse accompagnés d’un entretien avec l’artiste. Ces publications sont reprises dans son blog : hassani-mhamed-aokas.overblog.com et sa page Facebook (Hassani Mhamed Auteur) et feront l’objet prochainement d’une édition en livre. Plusieurs projets d’écriture en bilingue, berbère et français, sont en voie d’édition. Il écrit aussi bien en kabyle (berbère) qu’en français, depuis les années 70. Il a édité plusieurs recueils de poésie dont Divagations aux éditions SEFRABER 2014 et Parasitages aux éditions du net/Chapitre.com en 2016. Il a écrit et monté sa première pièce de théâtre en kabyle en 1978 et sa deuxième avec le théâtre de Bejaia en 2011. Il est aussi chroniqueur indépendant.

 

 

Jennifer HENDRYCKS, 

(biographie à venir) 

 

 

Laure HENNEQUIN-LECOMTE, née en 1971, mariée à Pierre-Luc LECOMTE, est mère de deux enfants, Louis, né en 1999 et Paul, né en 2002. Elle est professeur agrégée au lycée Marc Bloch de Bischheim et chargée de cours et de TD à l'Institut de préparation générale de Strasbourg. Membre associé de l’EA 3400, ARCHE, (UDS), elle a soutenu sa thèse intitulée Les réseaux d'influence du patriciat strasbourgeois 1789-1830, le 24/02/2007, à l’Université de Strasbourg. Une version remaniée a été publiée aux Presses Universitaires de Strasbourg en 2011 avec le titre suivant Le patriciat strasbourgeois (1789-1830), Destins croisés et voix intimes. Ses thèmes de recherche sont les transformations économiques, sociales, politiques de l'élite européenne, la culture et les mentalités de lignées de premier plan à la jointure de la période moderne et contemporaine.

 

Masami HAYASAKI (biographie à venir), artiste peintre. 

 

 

 

© Tous droits réservés
 

Dernières mises à jour : mai 2017, juin 2017, novembre 2017, novembre 2020, décembre 2020, janvier 2021.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le Pan poétique des muses - dans Index des auteurEs et artistes

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | Les femmes et le désir en poésie
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DES POÈTES Les femmes & le désir en poésie © Crédit photo : Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective...
  • Lettre n°15 | Eaux oniriques : mers/mères
    Lettre no 15 sur les Eaux oniriques : mers/mères © Horizon par Véronique Caye . Vous avez carte blanche pour en parler. La parution des documents choisis par notre équipe est successive du 14 décembre 2020 au 28 février compris. La mise en ligne se fait...
  • Adrien Cannamela, Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p.
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Critique & réception Adrien Cannamela , Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p., format A5, 20€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédit photo , Première de couverture illustrée...
  • Les dépossédé.e.s
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Les dépossédé. e. s Charlène Lyonnet Mélodie des sirènes alarmées, Par le passage, Du navire près des rochers. Naufrage. Dépêchées sur la plage, Les mariées ont retrouvé, Emportés par l’orage,...
  • l’après-midi d’un Rossignol
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie l’après-midi d’un Rossignol Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club...
  • La petite musique
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie La petite musique Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : une magnifique image de Claude Menninger,...
  • Ah, revoir la Niagara ! (haïkus)
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Ah, revoir la Niagara ! (haïkus) Chantal Robillard Crédit photo : "Niagara Falls", winter 1911 ", Commons,Wikimedia. Au bord de la rivière, Je prends les embruns Dans cheveux et figure. Penchée...
  • Inutile [enfer]tile
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Biopoépolitique | Réflexions féministes sur l'actualité Inutile [enfer]tile CAM[...]ILLE Je me présente, au moins vous serez témoins : J’ai été privée de ce qui devait être un besoin Je suis celle qu’on plaint, celle...
  • C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles
    Lettre n°15 | Réflexions féministes sur l'actualité C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles Dina Sahyouni Crédit photo : " Gousses de Haricot Tarbais", Patrick Boilla, Commons. Les témoignages associés à #MeTooInceste sur les crimes...
  • Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise et écologique Centre d'impression numérique Everest
    Lettre n°15 | Eaux oniriques...| Revue des éditrices & éditeurs ou Revue des Métiers du livre Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise & écologique Centre d'impression numérique Everest Propos recueillis par David Simon pour LE PAN POÉTIQUE DES MUSES...