6 septembre 2022 2 06 /09 /septembre /2022 11:15

N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Agenda poétique 
 

 

 

 

​​​​​

 

 

Lettre d'information du 6 septembre 2022

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo : "Chrysaora fuscescens Ripley's Aquarium of Canada", Commons.

 ​​​​​​​

 

Bonjour,

 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES a prévu de terminer la mise en ligne de son onzième numéro le 5 octobre 2022. La rédaction reçoit encore vos contributions jusqu'au 30 septembre compris à cette adresse : contactlppdm@pandesmuses.fr

 

URL DU NUMÉRO : 

http://www.pandesmuses.fr/no11

 

Je compte bientôt enrichir cette page d'information par des précisions complémentaires autour des soumissions de différents documents aux magazines de la SIÉFÉGP.

 

 

Votre précieuse aide à la diffusion de cette information dans vos réseaux poétiques est chaleureusement souhaitée !

 

 

 

Belle fin d'été à vous !

David

Rédacteur de la revue écoféministe

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES

www.pandesmuses.fr

 

 

Nouveau : 

 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Pour fêter le 11 octobre 2022, la SIÉFÉGP, ses périodiques & nous  lançons un appel à contributions intitulé "Un Bouquet Poétique pour Toutes à l'École & la Journée Internationale des Droits des Filles". Date limite de réception des documents poétiques et artistiques: 8 octobre prochain. Vous avez la possibilité de soumettre à la rédaction de 1 à 3 propositions (dans la langue de votre choix) par personne externe à nos équipes. Les contributions audiovisuelles choisies ont une parution uniquement numérique.

 

 

Cette publication numérique donnera lieu au printemps 2023 a une version imprimée en recueil composé des éditions 2020, 2021 & 2023 dans la collection "Flora" de la SIÉFÉGP.

 

Rédaction de la revue

LE PAN POÉTIQUE DES MUSE

21 septembre 2022

 

 

​​​***

 

 

 

Pour citer ce texte

 

David Simon, « Lettre d'information du 6 septembre 2022 », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°11 | ÉTÉ 2022 « Parfums, Poésie & Genre »mis en ligne le 6 septembre 2022. URL :

http://www.pandesmuses.fr/no11/lettredu6septembre


 

 

 

Mise en page par Aude

 

Dernière mise à jour : le 21 septembre 2022.

 

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°11​​

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Numéro 11 Newsletter Agenda

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • 2022 | Un Bouquet Poétique pour Toutes à l'École & La Journée Internationale des Droits des Filles
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PRÉSENTE L'ÉVÉNEMENT POÉFÉMINISTE UN BOUQUET POÉTIQUE POUR TOUTES À L'ÉCOLE & LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FILLES ÉDITION 2022 QUI FÊTE LE 11 OCTOBRE 2022 LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FILLES CET ÉVÉNEMENT...
  • Lea Nagy, Le chaos en spectacle, préface de Patrice Kanozsai, traduction du hongrois par Yann Caspar, Éditions du Cygne, 2022, format A5, 67 pages, 10€
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Critique & réception Lea Nagy, Le chaos en spectacle préface de Patrice Kanozsai, traduction du hongrois par Yann Caspar Éditions du Cygne, 2022, format A5, 67 pages, 10€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir...
  • No 12 | AUTOMNE 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°12 | AUTOMNE 2022 UNE POÉMUSIQUE DES FEMMES & GENRE* Crédit photo : Anne Vallayer-Coster, "Instruments de musique". Tableau temporaire....
  • J'ai vu la larme
    N°12 | Une Poémusique des Femmes & Genre | Astres & Nature J'ai vu la larme Poème & dessin Mokhtar El Amraoui © Crédit photo : Mokhtar El Amraoui, « J'ai vu la larme », dessin. J’ai vu la larme sur l’eau Se poser tel un pigeon Attendu en regards et semences...
  • No 11 | ÉTÉ 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°11 | ÉTÉ 2022 PARFUMERIE POÉTIQUE OU PARFUMS, POÉSIE & GENRE © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Strange roses", tableau. SOMMAIRE...
  • N°11 | ÉTÉ 2022 | SOMMAIRE
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°11 | ÉTÉ 2022 PARFUMERIE POÉTIQUE OU PARFUMS, POÉSIE & GENRE N°11 | SOMMAIRE EN COURS D'ÉDITION... © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Titre...
  • Biographie de Charlène LYONNET
    Biographie & publications disponibles numériquement Charlène LYONNET Chasseuse d'élans poétiques Discrète, vagabonde. chasseuse d'élans poétiques et de rebondissements, mélangeuse d'encritures. Publications : Puissance Dix le Mag, n°4 été 2020, parution...
  • Le corbeau amoureux
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur| Florilège | Astres & animaux Le corbeau amoureux Charlène Lyonnet © Crédit photo : Bouquet de fleurs, image prise par DS. Ombre en peine apprivoise, timide, les mots doux à la lueur des fragrances du crépuscule....
  • William Klein, l’ami américain
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Revue culturelle des Amériques | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes & hommages William Klein, l’ami américain Mustapha Saha Sociologue, poète, artiste © Crédit photo : William Kein & Mustapha Saha. Paris, 14 septembre...
  • Le cri des femmes du monde
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier mineur| Florilège | Réflexions féministes sur l'actualité Le cri des femmes du monde Lydia Kowicz Loriot © Crédit photo : Schutterstock, Natalypaint, image fournie par l'autrice. Parce qu’il faut qu’un poète crie...