4 mai 2021 2 04 /05 /mai /2021 11:28


 

Événements poétiques | Megalesia 2021 | Astres & animaux | Poésie des aïeules | Poésies printanières & colorées | Florilège de textes poétiques

 

​​​​​​

 ​​

 

 

 

 

Mother nature,

 

 

The robin,

 

 

The butterfly's day,

 

 

 

The bluebird,

 

 

April &

 

 

My rose

 

 

 

 

 

 

 

Emily Dickinson

Texte choisis, transcrits & modifiés légèrement par Dina Sahyouni

Traduction en français à venir...

 

 

 

​​​​​Crédit photo :  Emily Dickinson enfant de 9 ans, dessin en noir et blanc, domaine public, Wikimedia.

 ​​​​

 

Les poèmes ci-dessous proviennent du recueil de la poète DICKINSON Emily (1830-1886), Poems, Second series, Edited by two of her friends, T. W. HIGGINSON and Mabel LOOMIS TODD, Boston, Little, Brown, and Company, 1920, « Nature », pp. 111-112, 117, 118-119, 120, 121 & 124. Cet ouvrage est tombé dans le domaine public.

​​​​​​

 

Mother nature

I

 

Nature, the gentlest mother,

Impatient of no child,

The feeblest or the waywardest, –

Her admonition mild

 

 

In forest and the hill

By traveller is heard,

Restraining rampant squirrel

Or too impetuous bird.

 

 

How fair her conversation,

A summer afternoon, –

Her household, her assembly ;

And when the sun goes down

 

 

Her voice among the aisles

Incites the timid prayer

Of the minutest cricket,

The most unworthy flower.

 

 

When all the children sleep

She turns as long away

As will suffice to light her lamps ;

Then, bending from the sky

 

 

With infinite affection

And infiniter care,

Her golden finger on her lip,

Wills silence everywhere.

 

 

The robin

VI

 

 

The robin is the one

That interrupts the morn

With hurried, few, express reports

When March is scarcely on.

 

 

The robin is the one

That overflows the noon

With her cherubic quantity,

An April but begun ?

 

 

The robin is the one

That speechless from her nest

Submits that home and certainty

And sanctity are best.

 

 

The butterfly's day

 

VII

 

 

 

From cocoon forth a butterfly

As lady from her door

Emerged – a summer afternoon –

Repairing everywhere,

 

 

Without design, that I could trace,

Except to stray abroad

On miscellaneous enterprise

The clovers understood.

 

 

Her pretty parasol was seen

Contracting in a field

Where men made hay, then struggling hard

With an opposing cloud,

 

 

Where parties, phantom as herself,

To Nowhere seemed to go

In purposeless circumference,

As 't were a tropic show.

 

 

And notwithstanding bee that worked,

And flower that zealous blew,

This audience of idleness

Disdained them, from the sky,

 

 

Till sundown crept, a steady tide,

And men that made the hay,

And afternoon, and butterfly,

Extinguished in its sea.

 

 


 

The bluebird

 

VIII

 

 

Before you thought of spring,

Except as a surmise,

You see, God bless his suddenness,

A fellow in the skies

Of independent hues,

A little weather-worn,

Inspiriting habiliments

Of indigo and brown.

 

 

With specimens of song,

As if for you to choose,

Discrection in the interval,

With gay delays he goes

To some superior tree

Without a single leaf,

And shouts for joy to nobody

But his seraphic self !

 

 

 

 

April

 

IX

 

​​​​​​

An altered look about the hills ;

A Tyrian light the village fills ;

A wider sunrise in the dawn ;

A deeper twilight on the lawn ;

A print of a vermilion foot ;

A purple finger on the slope ;

A flippant fly upon the pane ;

A spider at his trade again ;

An added strut in chanticleer ;

A flower expected enverswhere ;

An axe shrill singing in the woods ;

Fern-odors on untravelled roads, – 

All this, and more I cannot tell,

A furtive look you know as well,

And Nicodemus' mystery

Receives its annual reply.

 

​​​​​

 

My rose

 

XI

 

 

Pigmy seraphs gone astray,

Velvet people from Vevay,

Belles from some lost summer day,

Bees' exclusive coterie.

Paris could not lay the fold

Belted down with emerald ;

Venice could not show a cheek

Of a tint so lustrous meek.

Nerver such an ambuscade

As of brier and leaf displayed

For my little damask maid.

I had rather wear her grace

Than an earl's distinguished face ;

I had rather dwell like her

Than be Duke of Exeter

Royalty enough for me

To subdue the bumble-bee !

 

 

 

***

 

 

Pour citer ces poèmes printaniers & colorés 

 

Emily Dickinson, « Mother nature », « The robin », « The butterfly's day », « The Bluebird », « April » & « My rose », poèmes extraits de DICKINSON Emily (1830-1886), Poems, Second series, (1920), ont été choisis, transcrits & modifiés légèrement par Dina Sahyouni pour Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique|Megalesia 2021/I « Poésies printanières & colorées », mis en ligne le 4 mai 2021. Url : 

http://www.pandesmuses.fr/megalesia21/ed-myrose

 

 

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

 

 

© Tous droits réservés 

 

Retour à la Table de Megalesia 2021 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Megalesia Nature en poésie

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Lettre n°16 | À nos ivresses et aux Bacchantes !
    Lettre no 16 À nos ivresses & aux Bacchantes ! Crédit photo : "Bacchante", domaine public, Wikimedia. La Lettre n°16 vous propose de nous parler de vos ivresses & des Bacchantes. Au plaisir de publier vos contributions : articles, poèmes, nouvelles, contes,...
  • Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur
    Lettre n°16 | Bémols artistiques (réception cinématographique) | Revue culturelle d'Europe Huitième épisode du reportage-feuilleton d'Occupation du Théâtre de l'Odéon Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur Mustapha Saha Sociologue,...
  • Chante l’amour
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Varia de Poétextes Chante l’amour Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire des Poètes...
  • Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!!
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Réflexions féministes sur l'actualité Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!! Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : Capture d'écran...
  • Firmaman, textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret...
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Critique & réception Firmaman textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret. Ouvrage paru aux éditions Sans Escale avec une couverture signée par Jacques Cauda Françoise Urban-Menninger Blog officiel...
  • Agnieszka Holland, "Le Procès de l’herboriste", avec Ivan Trojan, Josef Trojan et Juraj Loj ​​​​
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Chroniques de Camillæ/Poésie & Cinéma ou Chroniques cinématographiques Agnieszka Holland, Le Procès de l’herboriste, avec Ivan Trojan, Josef Trojan & Juraj Loj Camille Aubaude Site & blog officiels : www.lamaisondespages.com/...
  • Premier bouquet poétique par Mlle Fanny Forestier
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Réception d'autrefois | Presse, média, femmes & genre Premier bouquet poétique par Mlle Fanny Forestier Paul Smith Réception journalistique choisie & transcrite par Dina Sahyouni Crédit photo : Des inondations...
  • Pluie de caresses
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Poétextes thématiques Pluie de caresses Michel Orban Poème reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur et de sa maison d'édition. © Crédit photo : Présentation visuelle avec extraits du recueil de...
  • No 8 | ÉTÉ 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N° 8 | ÉTÉ 2021 PENSER LA MALADIE & LA VIEILLESSE EN POÉSIE 2ÈME VOLET SOUS LA DIRECTION DE Françoise URBAN-MENNINGER © Crédit photo :...
  • No 8 | Sommaire
    N° 8| SOMMAIRE PENSER LA MALADIE & LA VIEILLESSE EN POÉSIE 2ÈME VOLET Sous la direction de Françoise URBAN-MENNINGER Nous continuons la mise en ligne interrompue involontairement en 2018 avant la parution du numéro en version imprimée en septembre 2021....