15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 16:47

 

1er concours international de poésie

 

Poème inédit pour "Les voix de la paix et de la tolérance" 

 

 

 

Poème sélectionné sur le thème "la joie"

 

 

 

La voix d'un enfant inconnu

 

 

 

Mona Gamal El-Dine

 

 

 

En souvenir des enfants coptes massacrés sur le chemin de monastère de Saint Samuel à Minieh

 

 

Musique

 

Je contemple l’arbre anéanti et la terre brûlée...

J’ai poussé un cri d’amour et de désespoir...

Je n’entends pas le chant des oiseaux, ni leurs petits gazouiller comme autrefois...

Je pleurais et le ciel pleuvait...

Je vis le présent mais le passé m’habite... j’ai effacé les souvenirs !

 

Il était une fois, des champs de blé, surface dorée, étaient l’espoir de nourrir les habitants de la vallée...

Comme ma mémoire est perturbée, je me souviens que je jouais avec les filles et les garçons : Léa, Mina, Amal, Khalid, Youssef,...

 

À l’époque, les cloches de l’église annonçaient un événement, nous rentrons avec l’espoir de partager le pain sacré...

 

Avant le coucher du soleil, c’était le retour des paysans avec leurs troupeaux, nous sautions de joie devant cette image...

Nous rentrons pour le dîner...

C’était la joie de vivre...

 

Sur le chemin, l’odeur du pain engouffré dans le four nourrit notre cœur avec un immense bonheur...

Sur la route des souvenirs, j’ai perdu mes mots, les cris des enfants et le chant des oiseaux...

 

Je ne me souviens plus des couleurs de l’arc-en-ciel, au moment du coucher de soleil, sur notre village...

J’ai oublié les couleurs de joie des costumes traditionnels des femmes,...

 

Je suis revenue pour marcher sur les cadavres de mon village, corps silencieux, yeux ouverts sans regard qui voudraient raconter l’histoire de notre village anéanti – arrêt sur l'image – sans reconnaissance de mémoires...

 

Anges innocents, ils n’ont pas touché le bonheur de la vie

Un fantôme obscure hante ses victimes

Les âmes révoltées sont en souffrance

On mutile les cadavres, on brûle leurs objets sacrés

Leur corps immobile, continue à méditer...

L’œil de la divinité est indifférent du flot de sang ? !

Combien de poèmes pour me consoler ? !

 

Musique

 

Il était une fois, un village, une montagne, des enfants qui jouaient, des femmes préparaient le pain, des hommes récoltaient le blé, des mariages et des deuils, une vie de village !...

 

Des arbres grandissaient pour faire de l’ombre sur notre village bien aimé…

Des oiseux parlaient, chantaient, ils vivaient en paix !

 

Il était une fois, des larmes de joie, mariages, fêtes, départ, tambours...

Je suis revenue à l’époque où des tambours de guerre et des nouvelles suspendues,...

Je suis abasourdie par les nouvelles diffusées, déformées par la radio qui annonce un seul gagnant, celui qui a réussi à mettre le feu dans toutes les vies...

Celui qui a triomphé en semant la peur, anéantissant des sentiments nobles...

Décadence avec fierté...

 

Musique

 

Mon cœur saignait, mes mains tremblaient, mes yeux en larmes...

Je ne pouvais pas distinguer les cadavres, même pas jeter un dernier regard,...

Mes cousines, mes cousins, mes nièces, mes neveux, les enfants du village.

Où sont-ils ?

 

Musique

 

L’œil observe la fosse commune...

Oui, ils sont tous ensemble...

Oui, nous sommes ensemble dans la douleur, dans le deuil de l’Humanité...

Les enfants du monde déposent des gerbes de fleurs rouges, devant le mémorial de l’enfant inconnu,...

Ces innocents sont massacrés sans idée légitime ?!

Est ce vrai que Dieu est puisant ?... juste ?

 

Le ciel abriterait- il les criminels ?!

 

Ces enfants envoient un message à l’Humanité…

Nous sommes la terre, nous sommes la Paix !

 

Musique

 

Ils conseillent de dire, d’écrire, de chanter l’hymne de la Paix, chaque matin à l’école...

Ils souhaiteraient offrir des fleurs, chaque jour pour fleurir les tombeaux, les protéger contre l’oubli.

 

Ils seraient satisfaits d’envoyer aux victimes des lettres d’amour car ils sont les martyrs de la Paix...

 

Musique

 

Ils voudraient être la mémoire vivante dans le cœur de l’Humanité…

Ils s’adressent à l’Humanité pour nous dire : le temps est venu pour vivre en Paix ensemble !

 

 

En ce moment, sur cette note d’espoir, ainsi s’achève le message d’un enfant inconnu...

 

Mon crayon cesse de bouger et s’arrête sur ces mots en or : Ensemble pour la Paix !

 

 

Musique

 

Ya May, .. waladi... (appel d’un enfant à sa mère)

 

Ya May...Waladi... (réponse de la mère)

 

Ya May...Waladi...

 

 

Accompagnement musical

Thomas LALLEMAND

Guitare

 

26 mai 2017, ce poème a été traduit en espagnol

 

Poésie engagée

 

 

Lettre n°12 | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes, hommages

 

***

Pour citer ce poème

 

Mona Gamal El-Dine, « La voix d'un enfant inconnu », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n° 12 & Événements poétiques|Les voix de la paix et de la tolérance|Concours international (édition 2017 sur les animaux, le handicap & la joie), mis en ligne le 15 octobre 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/concours-voix-enfant.html

 

© Tous droits réservés                            Retour au sommaire

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 12 | AUTOMNE 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°12 | AUTOMNE 2022 UNE POÉMUSIQUE DES FEMMES & GENRE* Crédit photo : Anne Vallayer-Coster, "Instruments de musique". Tableau temporaire....
  • Les robes d'Ewa Bathelier
    N°11 | Poémusique des femmes & genre | Bémols artistiques Les robes d'Ewa Bathelier Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Peintures de Artiste peintre Ewa Bathelier © Crédit photo : Les robes de l'artiste Peinture Ewa Bathelier, Balticum...
  • 2022 | Un Bouquet Poétique pour Toutes à l'École & La Journée Internationale des Droits des Filles
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PRÉSENTE L'ÉVÉNEMENT POÉFÉMINISTE UN BOUQUET POÉTIQUE POUR TOUTES À L'ÉCOLE & LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FILLES ÉDITION 2022 QUI FÊTE LE 11 OCTOBRE 2022 LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FILLES CET ÉVÉNEMENT...
  • Que musique le monde !
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Dossier majeur | Florilège / Muses au masculin Que musique le monde ! Poème & dessin Mokhtar El Amraoui © Crédit photo : Mokhtar El Amraoui, « Que musique le monde ». Il est des airs Qui toujours nous accompagnent,...
  • les femmes font tourner la terre
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Dossier majeur | Florilège les femmes font tourner la terre Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Artiste peintre & sculptrice Maria-Grazia Surace Ses sites & page facebook officiels : http://mariagrazia-surace.com...
  • No 11 | ÉTÉ 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°11 | ÉTÉ 2022 PARFUMERIE POÉTIQUE OU PARFUMS, POÉSIE & GENRE © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Strange roses", tableau. SOMMAIRE...
  • N°11 | ÉTÉ 2022 | SOMMAIRE
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°11 | ÉTÉ 2022 PARFUMERIE POÉTIQUE OU PARFUMS, POÉSIE & GENRE N°11 | SOMMAIRE EN COURS D'ÉDITION... © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Titre...
  • Le petit oiseau prisonnier par Désirée Pacault
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Astres & animaux | Réception d'autrefois / Poésie des aïeules Le petit oiseau prisonnier par Désirée Pacault Auguste de Roosmalen (18??-18??) Désirée Pacault (1798-1881) Texte choisi, transcrit, corrigé & commenté brièvement...
  • Nourdine Tabbai expose une peinture allégorique de l'Apocalypse à la Fondation Mohammed VI en octobre 2022
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Revue culturelle d'Afrique & d'Orient Nourdine Tabbai expose une peinture allégorique de l'Apocalypse à la Fondation Mohammed VI en octobre 2022 Mustapha Saha Sociologue, poète, artiste peintre © Crédit photo : Tableau...
  • La fleur sans parfum
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège / Poésie des aïeules La fleur sans parfum Désirée Pacault (1798-1881) Texte choisi & transcrit avec une photographie de la poète par Dina Sahyouni © Crédit photo : . Dessin, portrait de Désirée...