27 mai 2021 4 27 /05 /mai /2021 08:19

 

Événements poétiques | Megalesia 2021 | Poésies printanières & colorées | Florilège de textes poétiques 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au cœur effeuillé,

 

 

 

La feuillée

 

 

&

 

 

Printemps

 

 

 

 

 

 

 

Monique-Marie Ihry

 

 

 

 

​​​​​Crédit photo : Allégorie de "La Peinture" par Alphonse Mucha, domaine public, Wikimedia. 

​​​​

 


 

 

Au cœur effeuillé

 


 

   Je l’ai connu au temps des roses. C’était le gai printemps lorsque fleurissent les baisers sur les lèvres des jeunes filles. C’était cette époque où l’on ose semer de fous baisers dans les sillons de l’espérance, avec toi, muse, mon amour, lorsque fleurit tout l’or du printemps et que germent les roses sur les buissons de l’innocence, quand les arbres du printemps chuchotent encore de si douces choses… 

 

   Les blanches roses dispensaient alors leur arôme dans la tendresse du matin. C’était au temps des roses belles, lorsque l’on ne soupçonne pas le chagrin lié aux peines de l’amour, quand règne l’innocence au sein du bouquet de l’espérance…

 

   Depuis, il y eut bien des automnes et leur cortège monotone. Il ne reste en notre jardin que ces buissons tristes et nus ayant fait vœu de pénitence. L’amour, les baisers se sont tus, il n’est plus qu'un chapelet d’épines au cœur effeuillé du matin…

 

 

 


 

La feuillée   

 

 

 

 

À l’ombre d’une feuillée centenaire, 

voguaient les flots paisibles du canal du Midi. 

Sous une barque nonchalante 

paraissait l’onde de l’après-midi. 

C’était un jour de mai, à l’aube,

quand les platanes du canal 

reflètent leur robe de rosée matinale 

sur l’eau calme ensommeillée. 

C’était au chant gai de l’aurore, 

près du pont où passent les péniches 

sur l’onde à peine réveillée, 

un matin balancé par une brise légère, 

doucement, avec toi mon amour.

 

 

 

Le ciel semblait d’or et le soleil chantait. 

Ton sourire, ton regard amoureux 

dans mon âme versaient. 

Le ciel se teintait de douceur, 

les nuages aux tons or chaviraient mon cœur. 

Se suspendait le temps au-delà de l’instant. 

Dans l’obscure clarté, une pause faisait le temps. 

 

 

C’était hier, un dimanche avec toi mon amour, 

quand le printemps semble s’installer tout à fait 

sur la robe des branches, dans une campagne fleurie 

empreinte de douce majesté…


 

 

 

 

Printemps

 

 

 

Dans le petit jardin offert à l’heure matinale,

un lilas se pavane à l’envi, jalouse

toutes les fleurs des champs. 

Dans l’aurore il épouse

au fil de ses désirs leur grâce virginale…

Dans la prairie d’Arras, beauté matutinale

balancée par le vent, la rosée va brodant

sur la robe des fleurs mille perles d’étoiles,

sur leur corolle ivoirine dessine 

la promesse d’un jour bercé de poésie.

La nuit, peu à peu s’incline

abandonnant son règne au jour bien décidé

à parer d’une jeune beauté le présent

que le vent d’une douce caresse

effleure langoureusement

avant de disparaître.  

 

 

Dans mon cœur ouvert au printemps de l’amour,

il est une chanson poétisant le jour

où le printemps du cœur enfante au nid de l’âme

le plus beau des cadeaux, dans le sillon fécond

d’une claire espérance, et dans l’état second

aux vertiges soumis à mon élan de femme.

 

 

Dans le jardin offert à l’aube matinale,

il est un clair bonheur logé au fond de l’âme,

celui du souvenir de ces contrées du Nord

lorsque l’aube s’éveillait au nid de bras aimants,

à mille lieues du tourment de la capitale,

avec toi, mon aimé, mon amour…


 

 

 

© M-M. Ihry

 

 

***

 

Pour citer ces trois poèmes printaniers & colorés

 

Monique-Marie Ihry, « Au cœur effeuillé », « La feuillée » & « Printemps », poèmes inédits sur le printemps & l'amour, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique|Megalesia 2021/I « Poésies Printanières & Colorées », mis en ligne le 27 mai 2021. Url :

http://www.pandesmuses.fr/megalesia21/mmi-printemps

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table de Megalesia 2021 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No1|MDV|Célébration
    PÉRIODIQUES | REVUE MDV | N°1 | CÉLÉBRATION Célébration © Crédit photo : Cristina Rap (illustration et photographie), Marceline Desbordes-Valmore, dessin inspiré de ses œuvres, été 2020. Succinct Do (Dossier) Jean-François Blavin, « Marceline Desbordes-Valmore...
  • Marceline-Desbordes Valmore témoin de son temps
    REVUE MDV | N°1 Célébration | Ré (Réceptions) Marceline Desbordes-Valmore témoin de son temps Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédit photo : Capture de l'Image présente dans les œuvres complètes de Marceline Desbordes-Valmore de...
  • Lettre n°16 | À nos ivresses et aux Bacchantes !
    Lettre no 16 À nos ivresses & aux Bacchantes ! Crédit photo : "Bacchante", domaine public, Wikimedia. La Lettre n°16 vous propose de nous parler de vos ivresses & des Bacchantes. Au plaisir de publier vos contributions : articles, poèmes, nouvelles, contes,...
  • Similitude...
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Muses au masculin Similitude... Didier Colpin © Crédit photo : Composition artistique fournie par Didier Colpin. Les différentes peaux De l’homme de la bête Sont sur les mêmes os Que Thanatos rackette… ***...
  • J’ai vu
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Astres & animaux | Croyances, religions & mysticismes en poésie J’ai vu Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes Crédit photo : Ménade,UTF-8NotreDameDeParis, image de Commons. J’ai vu brûler les...
  • Un vieillard cuvant son vin
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Poétextes thématiques Un vieillard cuvant son vin Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes Crédit photo : Ménade, Sommer Giorgio (1834-1914), image de Commons. Un vieillard cuvant son vin alors...
  • No 1 | O | Les figures des orientales en arts et poésie
    PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales... Les figures des orientales en arts & poésie © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. Crédit photo : Mariana Marrache (1848-1919), auteure et poète syrienne,...
  • Arabesque
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations poétiques Arabesque Sarah Mostrel Site : https://sarahmostrel.wordpress.com Facebook : www.facebook.com/sarah.mostrel Poème reproduit avec l'aimable autorisation de la poétesse et de sa maison d'édition...
  • Fausse ivresse
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Muses au masculin | Philosophies & sagesses en poésie Fausse ivresse Michel Orban Crédit photo : Sur les Ménades, image trouvée sur Wikimedia. L’homme recherche de superficiels plaisirs Pour fuir cette impression...
  • Les temps fauves (extraits)
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Poétextes thématiques Les temps fauves (extraits) Martine L. Jacquot Crédit photo : "Ménade" ou Bacchante, image trouvée sur Wikimedia. Une certaine déchirure ouvre la terre et le cœur Des océans obscurs...