23 décembre 2021 4 23 /12 /décembre /2021 14:43

 

N°10 | Célébrations | Revue culturelle d'Europe | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes, hommages

 

 

 

 

 

 

 

Germaine Tillion

 

 

 

entre résistance & fraternité

 

 

 

 

 

 

 

Mustapha Saha

 

Sociologue, poète, artiste peintre

 

 

 

 

 

© Crédit photo :  Mustapha Saha, portait de "Germaine Tillion". Portrait. Peinture sur toile, dimensions : 100 x 81 cm

 

 

 

Germaine Tillion (1907-2008), qui avait fait du juste et du vrai l’emblème de son siècle d’existence, est en droit de recevoir aujourd’hui l’éternelle reconnaissance nationale. Elle incarnait la liberté, l’égalité, la fraternité entre tous les peuples, toutes les cultures, toutes les civilisations, comme des droits inviolables et des devoirs incompressibles. Elle consacra sa vie, dans une destinée maîtrisée jusqu’au dernier souffle, son intelligence d'observation, sa puissance d’analyse, sa rigueur scientifique, ses recherches ethnologiques, son intransigeance éthique, ses engagements politiques, à la défense sans répit de la dignité humaine.

 

Elle était une figure vivante de la résistance dans toutes ses dimensions, la résistance à la bête immonde qui ravagea les peuples et leurs territoires, la résistance aux souffrances inimaginables du camp de concentration de Ravensbrück où elle fut déportée sur dénonciation, où elle fit de l’humour et de la création artistique des armes de combat, la résistance aux crimes militaires contre les algériens qu’elle soutint sans faillir dans leur lutte pour l’indépendance. Elle connaissait ce peuple mieux que personne. Disciple de Marcel Mauss, elle consacra sa thèse de doctorat aux berbères des Aurès avant de publier plus tard le maître-livre « Le Harem et les cousins ».

 

 

Sa ferveur pour le genre humain et son génie culturel, à toutes les époques, partout sur la planète, était si communicative qu’elle ouvrait instantanément des horizons insoupçonnables. Elle rendait ses interlocuteurs intelligents par sa seule présence, par l’éclat permanent de son regard, les étincelles stimulantes de sa parole, qui rendaient évidentes les vérités cachées. Sa mémoire impressionnante restituait dans les moindres détails les évènements vécus, les épreuves surmontées, les territoires parcourus, les anonymes rencontrés. Elle tissait sans cesse des liens entre ses missions officielles et ses recherches ethnographiques, explorait dans ses finesses la langue tamasheq, restituait dans ses profondeurs la civilisation touareg et les autres cultures sahariennes. Elle rendait aux univers symboliques, aux dérives imaginaires, aux pratiques magiques, qui transcendent la condition humaine et la subliment, leur grâce naturelle.

 

 

Sa vie et son œuvre furent, jusqu’au bout, indissociables. Elle se sentait, dans une universalité, ou pour employer un terme qui m’est propre, dans une diversalité,  qui animait chaque fibre de son être. Elle jugeait la valeur des cultures et des civilisations à la place qu’elles accordent à l’altérité. Elle portait l’autre en elle, tous les autres, comme une mère porte ses enfants, sans jamais tomber dans le messianisme prodigueur de leçons morales. Elle disait, dans un perpétuel hymne à la vie : « Notre esprit doit rester vigilant et clair, prêt à contre nous-mêmes si c’est nécessaire. Je pense de toutes mes forces que la justice et la vérité comptent plus que n’importe quel intérêt politique. Pour moi, la résistance consiste à dire non. C’est-à-dire non à l’assassinat, au crime. Il n’y a rien de plus créateur que dire non à l’assassinat, à la cruauté, à la peine de mort ».

 

 

© M. Saha


 

 

***

 

Pour citer ce texte inédit  

 

Mustapha Saha, « Germaine Tillion entre résistance et fraternité », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N° 10 | Automne 2021 « Célébrations », mis en ligne le 23 décembre 2021Url :

http://www.pandesmuses.fr/no10/ms-germainetillion

 

 

Mise en page par David Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour au sommaire du N°10

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Bienvenue !

 

LE SITE « PANDESMUSES.FR » DEVRA BASCULER EN HTTPS DÈS LA FIN DE SA MAINTENANCE ET LE COMPTAGE DE SES PAGES À ACTUALISER. CELA PRENDRA DES MOIS VOIRE UN AN. NOTRE SITE AURA AUSSI UN THÈME GRAPHIQUE UN PEU DIFFÉRENT DU THÈME ACTUEL. POUR UNE MAINTENANCE À COMPTER DU 20 OCTOBRE 2023. CETTE OPÉRATION POURRAIT PERTURBER VOIRE RALENTIR LA MISE EN PAGE DE NOUVEAUX DOCUMENTS. MERCI BIEN DE VOTRE COMPRÉHENSION ! 

Rechercher

Publications

Dernière nouveautés en date :

VOUS POUVEZ DÉSORMAIS SUIVRE LE PAN POÉTIQUE DES MUSES  SUR INSTAGRAM

Info du 29 mars 2022.

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

À La Une

  • FESTIVAL INTERNATIONAL MEGALESIA 2024
    BIENVENUE ! RAPPEL UTILE ! CE SITE ET SES PÉRIODIQUES SONT DEVENUS UNE RÉFÉRENCE MONDIALE EN LEUR DOMAINE DE COMPÉTENCES ET CE SUCCÈS POUSSE DES PERSONNES À SOUVENT IMITER ET PLAGIER CE SITE, SES CONCEPT ET CONTENUS. SE RÉFÉRER À NOTRE TRAVAIL DE BÉNÉVOLES...
  • Non coupable !
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2024 « Amies » & « Elles » | II. « Elles » | Florilège Non coupable ! Lydia Kowicz Loriot Crédit photo : Virginie Élodie Marie Thérèse Demont-Breton (1859-1935), « Into the water », peinture tombée...
  • « L'Homme Aux Mille Visages », un film de Sonia Kronlund
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2024 « Amies » & « Elles » | Critiques & réception / Chroniques cinématographique de Camillæ | Poésie Audiovisuelle L'Homme Aux Mille Visages , un film de Sonia Kronlund Camillæ (Camille Aubaude)...
  • « Le jardin qui bascule », de Guy Gilles
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2024 « Amies » & « Elles » | Critiques & réception / Chroniques cinématographique de Camillæ | Astres & animaux Le jardin qui bascule, de Guy Gilles Camillæ (Camille Aubaude) Sites officiels : http://www.camilleaubaude.com/...
  • Poème pour Cécile Kohler
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2024 « Amies » & « Elles » | II. « Elles » | Florilège | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes & hommages Poème pour Cécile Kohler Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit...
  • Pilier de mon foyer / Pillar of my home
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2024 « Amies » & « Elles » | II. « Elles » | Florilège / S’indigner, soutenir, lettres ouvertes & hommages Pilier de mon foyer / Pillar of my home Louise Hudon © Crédit photo : « Portrait photographique...
  • RENCONTRE AVEC GIO SAINT-PÈRE ARTISTE-PEINTRE COLOMBIEN VIVANT EN FRANCE
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2024 « Amies » & « Elles » | Entretiens poétiques, artistiques, (éco)féministes | RENCONTRE AVEC GIO SAINT-PÈRE ARTISTE- PEINTRE COLOMBIEN VIVANT EN FRANCE Propos recueillis par Maggy de Coster Site...
  • ENTREVISTA CON GIO SAINT-PÈRE PINTOR COLOMBIANO DE  FRANCIA
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2024 « Amies » & « Elles » | Entretiens poétiques, artistiques, (éco)féministes ENTREVISTA CON GIO SAINT-PÈRE PINTOR COLOMBIANO DE FRANCIA Propos recueillis par Maggy de Coster Site personnel Le...
  • Elle.. nullement morte !
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2024 « Amies » & « Elles » | II. « Elles » | Florilège / S’indigner, soutenir, lettres ouvertes & hommages Elle.. nullement morte ! Dina Sahyouni Crédit photo : Sarah Bender de Wolfe « A basket of...
  • Bona Dea. Texte original de Renée Vivien, transcrit et annoté
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2024 « Amies » & « Elles » | II – « Elles » | Florilège / Poésie des aïeules Bona Dea Texte original de Renée Vivien, transcrit & annoté * Poème en prose de Renée Vivien transcription & annotations...