5 juin 2022 7 05 /06 /juin /2022 17:13

 

Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | Revue culturelle des Amériques | Revue culturelle d'Europe 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conversation avec le professeur brésilien

 

Roberto da Silva autour de sa biographie de

 

« Jean Mermoz » (724 pages, œuvre publiée avec

 

le soutien de l’Ambassade de France au Brésil) 

 

 

 

 

 

 

Propos recueillis par

 

Maggy de Coster

Site personnel

Le Manoir Des Poètes

 

Entrevue avec

Roberto da Silva

 

Professeur & chercheur brésilien

 

 

 

 

 

© ​​​​Crédit photo : La première biographie de Jean Mermoz en portugais par Roberto da Silva cette œuvre a été publiée avec le soutien de l’Ambassade de France au Brésil. 

 

 

 

Présentation brève de la l'œuvre biographique 

 

 

Cette biographie retrace la vie du pilote, depuis son enfance dans le Nord de la France, sa séparation d’avec sa mère, conséquence de la Première Guerre Mondiale, son adolescence à Paris, son admission au 4ème Régiment d’Aviation, son affectation à l’École d’Aviation Militaire d’Istres et à la 7e Escadrille du 11e Régiment de Bombardement de Metz-Frescaty, ses affectations au 35e Régiment d’Observation du Levant, puis à la 54e Escadrille de Saïda, au Liban, son voyage en Syrie – en Damas et son intégration à la 57e Escadrille de Palmyre –, son  retour en France, son intégration au 21e Régiment d’Aviation de Bombardement de Essey-lès-Nancy et au 1er Régiment d’Aviation de Chasse, à Thionville, ses jours de pauvreté dans les rues de Paris, son admission à l’Aéropostale, ses efforts aux côtés de M. Bouilloux-Lafont pour sauver l’Aéropostale, son engagement politique.

 

 

Ce livre comporte 35 chapitres, précédés de diverses épigraphes de Mermoz lui-même, de Jean-Pierre Duret, de Saint-Exupéry, de Suzanne Deutsch de la Meurthe, de Kessel, de Jacques Mortane, et de bien d'autres ; l’œuvre souligne quelques particularités de Mermoz : son grand amour pour sa mère, son intelligence, sa maîtrise de la technique, son courage, sa confiance en lui-même, sa foi incontestable.

L’auteur souligne que : « L’objectif de ce livre est de faire connaître aux contemporains, surtout aux plus jeunes, un héros français dont la vie est liée au Brésil et, particulièrement, à la ville de Natal. »  

« Je n’ai eu guère la prétention d’écrire une biographie définitive de l’aviateur car la vie de Jean Mermoz est un sujet inépuisable, a-t-il conclu. » 

Selon son préfacier, l’écrivain, journaliste et académicien Vicente SEREJO, ancien professeur de l’Université Fédérale de Rio Grande du Nord : « Roberto libère Mermoz du marbre froid de la mémoire statique et finie, il retire le vert-de-gris du bronze qui forge le héros et libère le mythe. Ce n’est pas l’histoire d’un mort. C’est celle de la vie d’un homme qui volait et qui un jour disparut en mer et cette disparition l’a fait renaître à l’éternité. »

 

 

© ​​​​Crédit photo : Roberto da Silva autor do livro « Jean Mermoz »

 

Biographie de Roberto da SILVA 

 

 

Né à Rio Grande du Nord, en 1956, Roberto da SILVA est diplômé en Lettres de l’Université Fédéral de Rio Grande du Nord (Natal) et il a également une Maîtrise de Lettres de l’Université Fédérale de Paraïba (João Pessoa). Il est professeur retraité de l’Institut Fédéral en Éducation, Science et Technologie de Paraïba (João Pessoa). Il a plusieurs livres à son actif, dont Louis, toujours lui, où sont réunies et annotées les lettres de l’historien et folkloriste Luís da Câmara Cascudo à Bernard Alléguède, celui le traducteur pour le français de Contos tradicionais do Brasil (Contes traditionnels du Brésil, G.-P. Maisonneuve et Larose, Colléciton Les Littératures Populaires de Toutes Les Nations, nouvelle série, nº 24, Paris, 1978), 256 p.), de Luís da Câmara Cascudo. 

Il a coécrit avec Bernard Alléguède Os Franceses no Rio Grande do Norte (2005) et il a publié plusieurs articles dans des revues culturelles au Brésil et au Portugal. Actuellement, il prépare l’édition bilingue français-portugais de Lettres des Pionniers, une réunion de lettres des pionniers de l’Aéropostale des années 70, comme Jean Dabry. Il prépare aussi l’édition bilingue français-portugais de Natal et moi, où Bernard Alléguède évoque son séjour au Brésil (1966-1972), quand il dirigeait l’Alliance Française à Natal.

 

 

Entrevue avec le biographe

 

 

Maggy De Coster – Roberto da Silva, vous venez de publier une biographie intitulée Jean Mermoz en portugais après celle de Joseph Kessel en français. Quels sont les éléments nouveaux que vous y avez apportés ?

 

Roberto da Silva En effet, j’ai apporté des éléments nouveaux dans cette œuvre et j’ai rectifié certaines erreurs faites par mes prédécesseurs au sujet du héros français. Par exemple, un des ses biographes a avancé que Mermoz a connu sa future femme Gilberte Chazottes à Salvador, capitale de l’État de Bahia, au Brésil et qu’elle vivait à Recife. Alors que Mermoz a connu Mlle Chazottes à Bahia Blanca, en Argentine, où elle vivait avec ses grands-parents une partie de l’année. J’ai remarqué aussi des informations relativement erronées et aux noms des personnes, des lieux et parfois des actions qui sont attribuées à d’autres pilotes. Donc j’ai rendu à Mermoz ce qui est à Mermoz. 

J’ai inséré dans mon livre des documents inédits comme des discours, des correspondances, des rapports élaborés par Jean Mermoz comme par exemple, le rapport technique sur le terrain où a été construit l’aéroport Santos-Dumont, au Centre du Rio de Janeiro.

J’ai cherché à être le plus rigoureux possible, en confrontant les informations, en gommant les divergences et en rétablissant l’exactitude des noms, des dates et des faits.

 

 

 

MDC – Qu’est-ce qui explique votre intérêt pour l’aviateur français ?

 

RDS – Quand j’ai organisé la 2ème édition du livre Os Franceses no Rio Grande do Norte (Les Français à Rio Grande do Norte) de Bernard Alléguède, j’ai intensifié mes connaissances sur Jean Mermoz au sujet duquel j’avais lu quelques éléments biographiques dans História da Aviação no Rio Grande do Norte (Histoire de l’Aviation au Rio Grande do Norte) de Paulo Pinheiro de Viveiros, publié en 1975 à Natal, alors que j’étais encore étudiant. Puis, au début des années 2000, j’ai reçu de mon ami Bernard Alléguède de Charleville Défricheur du Ciel, avec la correspondance de Mermoz. À partir de ma lecture de cette correspondance, j’ai eu l’envie de traduire quelques lettres du pilote et son testament qui fut rédigé à Natal en 1930. Mon intérêt allait grandissant et de ce fait naissait mon envie d’écrire sur sa vie pour que les Brésiliens, surtout les jeunes, puissent connaître la vie héroïque et tragique de ce grand Français, dont quelques actions furent réalisées à Natal. Comme toutes les biographies de l’aviateur sont publiées en français, donc elles sont inaccessibles aux non francophones. Je nourris l’espoir que d’autres études puissent combler les lacunes de ce travail et que la génération future puisse prendre pour modèle ce grand Français.

 

© ​​​​Crédit photo : De droite à gauche l'écrivain Roberto Da Silva et  M. Olivier Giron, Conseiller de Coopération  et Action culturelle à l'Ambassade de France au Brésil. 

 

 

 

 

 

MDC – Comment ce livre est-il reçu au Brésil, ce pays où l’aviateur a atterri pour la première fois le 16 janvier 1933, plus particulièrement à Natal que j’ai eu l’honneur de visiter avec vous en 2014 ?

 

RDS – En effet, Mermoz a atterri pour la première fois à Natal, au aérodrome de Parnamirm, en 1933, mais avant, en 1930, il avait fait sa traversée historique de l’Atlantique Sud en vol direct en pilotant l’hydravion Laté 28.3 « Comte de La Vaulx » et il a amerri sur le fleuve Potengi à Natal. 

Le livre Jean Mermoz a été bien reçu au Brésil, surtout à Natal où son nom est connu grâce à la Rue Mermoz située en plein centre de la ville. Les gens savaient qu’il était un pilote mais ils ne savaient rien de sa vie. Mon livre a dévoilé ce personnage historique et les lecteurs me parlent du plaisir qu’ils ont eu de découvrir sa vie, depuis son enfance à Aubenton et à Mainbressy, son exode à Aurillac, son adolescence à Paris et ses courageuses actions comme aviateur. Des lecteurs me parlent même de leur passion pour ce héros. 

 

 

MDC – Lors de son dernier voyage du Sénégal au Brésil sur La croix du sud le 7 décembre 1936 l’aviateur disparaît en mer avec son équipage, c’était sa 24ème traversée de l'Atlantique Sud. La France leur organisa des funérailles nationales mais qu’en était-il du Brésil ?

 

RDS – En lisant les périodiques brésiliens de l'époque, on remarque la grande émotion que la disparition de Mermoz avait suscitée chez les Brésiliens. Il était aimé, admiré chez nous. Des messes avaient été célébrées à Rio et dans d’autres villes du Brésil et les autorités brésiliennes lui avaient rendu de vibrants hommages. Pendant plusieurs semaines les journaux avaient publié des articles sur cet événement tragique.   

 

 

MDC – Mais que reste-t-il de Mermoz dans l’esprit des Brésiliens ? Y a-t-il au Brésil des rues qui portent son nom ?

 

 

RDS – Oui, il y a plusieurs écoles et rues au Brésil qui portent le nom Mermoz. À Natal, comme j’ai dit, il y a la Rua Mermoz et aussi l’Escola Estadual Jean Mermoz. À Extremoz, une ville de la région du Grand Natal, il y a l’Avenida Jean Mermoz et une copropriété résidentielle dénommée Jean Mermoz. 

Récemment à l’Alliance Française de Natal a été inaugurée une sculpture en hommage au célèbre aviateur. À cet événement étaient présents M. Olivier Giron, Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Brésil et M. Sébastien Dahyot, Attaché de Coopération du Consulat Général de France à Recife. 

 

 

***

 

 

Pour citer ces photographies & entretien inédits

 

 

Maggy De Coster, « Conversation avec le professeur brésilien Roberto da Silva autour de sa biographie de « Jean Mermoz » (724 pages, œuvre publiée avec le soutien de l’Ambassade de France au Brésil)   », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 « Les merveilleux féeriques féministe & au féminin », mis en ligne le 5 juin 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/megalesia22/mdc-conversation-robertodasilva

 

 

 

Mise en page par David

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la table de Megalesia 2022​​

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Megalesia Muses et féminins en poésie

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Table de Megalesia 2022
    Table de Megalesia 2022 Édition du 1er avril au 15 juin* Festival International & Multilingue des Femmes & Genre en Sciences Humaines & Sociales En partenariat avec la Société Internationale d'Études des Femmes & d'Études de Genre en Poésie (SIÉFÉGP)...
  • André Seleanu, "Le Conflit de L’Art Contemporain. Art tactile, art sémiotique", L’Harmattan, 2022, 225 pages, 23€
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Bémols artistiques André Seleanu, Le Conflit de L’Art Contemporain Art tactile, art sémiotique, L’Harmattan, 2022, 225 pages, 23€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédit photo : Première de couverture...
  • Le chant de mon oud
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | Poésie, musique art audiovisuel | Poésie érotique & N°12 | Musique, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège | Poésie érotique Le chant de mon oud Poème & dessin Mokhtar El Amraoui © Crédit...
  • Pour que cesse !!
    Événements poétiques | Concours Féministes | Festival des poésies féministes 2021 | Recueil | Poésie féministe pour éliminer les violences faites aux femmes Pour que cesse !! Nouria Diallo-Ouedda Crédit photo : Mimosa rouge de l'été.jpg", image Wikimedia,...
  • Bains de lumière
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Témoignages & articles Bains de lumière Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Crédit photo : Edgar Degas, (1834-1917), "Une baigneuse s'épongeant la jambe" (1883). Image libre de droits. Dans...
  • Parfum de couleurs
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège Parfum de couleurs Poème & dessin Mokhtar El Amraoui © Crédit photo : Mokhtar El Amraoui, « Parfum de couleurs ». Pourquoi, humain, ne voudrais-tu être Que froide et laide nuit Alors qu’au fond...
  • La fleur et la fée
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | I. Le merveilleux féerique au féminin | Poésie des aïeules/Astres & animaux La fleur & la fée Zoé Fleurentin (1815-1863) Poème choisi & transcrit par Dina Sahyouni Crédit photo : Rose sous...
  • Scepticisme
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | Poésie des aïeules/ Philosophies & sagesses en poésies Scepticisme Zoé Fleurentin (1815-1863) Poème choisi & transcrit par Dina Sahyouni Crédit photo : "Terracotta statuette of à draped goddess",...
  • La nature
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | I. Le merveilleux féerique au féminin | Poésie des aïeules/Astres & animaux | Travestissements poétiques La nature Zoé Fleurentin (1815-1863) Poème choisi & transcrit avec un commentaire par...
  • Astarté l’immortelle
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | II. Le merveilleux féerique féministe | Florilège & Recueil de nouvelles de Dicé | Avant première Astarté l’immortelle Mona Azzam Crédit photo : la déesse "Astarté l’immortelle ", Commons,...