5 novembre 2017 7 05 /11 /novembre /2017 17:43

 

N°7 | Dossier majeur | Textes poétiques

 

 

 

 

La peinture, ah, la peinture !

 

 

 

&

 

 

 

Dans le chaos de la toile blanche

 

 

 

 

 

Linda Bastide

 

Site officiel http://linda-bastide.c.la/

 

 

 

 

 

La peinture, ah, la peinture !

 

 

© Crédit photo : Linda Bastide, Rideau d'herbes ou Jaillissement 1

 

 

Pas facile de procéder par ordre, alors je le dirai dans le désordre : regardant une peinture j’ai besoin qu’elle provoque en moi une émotion esthétique, qui se situe bien au-delà de la réflexion rationnelle, qu’elle m’apporte une sorte de joie et peut-être un enrichissement personnel plus profond, qui me bouleverse parce que je sens que cela me transforme.

J’ai aussi besoin d’étonnement, ce bonheur que j’ai de s’émerveiller, d’admirer ce qui est n’est pas banal. Je veux entrer dans une sorte de contemplation désintéressée du monde de l’artiste.

J’ai besoin aussi – et on nous en parle souvent – de beauté, dans le sens où elle va va m’aider à m’épanouir, me transformer, pourquoi pas ?

J’ai du bonheur à entrer dans un monde différent, ce que je regarde me transcendant (par un paysage, un être, une idée, un rien inexplicable).

Tout en étant attachée à ce que vois, je veux ressentir de façon intense l’immense sentiment de liberté de l’artiste, liberté intérieure qui se matérialise là, sous mes yeux, parce quelle est le fruit d’un long cheminement, dont je ressens qu’il ressemble au mien.


 

***

 

Dans le chaos de la toile blanche

 

 

© Crédit photo : Linda Bastide, Rideau d'herbes ou Jaillissement 2

 

 

Dans le chaos de la toile blanche

lourde de silence

un chemin invisible

va

de nulle part à n’importe où

un chemin invisible

fugue

affamé de couleurs

affamé de vertiges

affamé de meurtrissures

affamé de lumières

alors te voilà,

femme aux mains pleines d’étoiles,

tu arrives là,

dans le chaos de la toile blanche,

avec

des rêves au bout de tes doigts,

fulgurants de couleurs,

de vertiges,

de bonheurs,

de meurtrissures,

alors

la vie revient

du fond

de son voyage sur ses chemins perdus

alors

juste là sur la toile blanche

éclate la joie de la liberté,

femme aux doigts pleins d’étoiles

tu peins !

 

***

 

Pour citer ces poèmes

 


Linda Bastide (poèmes & illustrations), « La peinture, ah, la peinture ! » & « Dans le chaos de la toile blanche », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques :  N°7 | Automne 2017 « Femmes, poésie & peinture » sous la direction de Maggy de Coster, mis en ligne le 5 novembre 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/2017/11/toileblanche.html

 

© Tous droits réservés                        Retour au n°7|Sommaire

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le Pan poétique des muses - dans Numéro 7

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Événements poétiques | Reconfinement | Rêveries fleuries
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DE RECONFINEMENT EN FRANCE Rêveries fleuries Crédit photo : Jane Atché (1872–1937), "Rêverie", Peinture sur porcelaine, dessin de J. Atché, peinture de Evalina Guenthoer, domaine public,...
  • Calendrier poéféministe 2021 portant sur le féminicide
    Événements poétiques | Calendrier poéféministe 2021 contre le féminicide Calendrier poéféministe 2021 pour lutter contre les violences faites aux femmes et particulièrement le féminicide © Crédit photo : Sarah Mostrel, Stop . 2020. En cours d'édition.......
  • AOÛT 2021 | Épitaphe pour nos sœurs
    Événements poétiques | Calendrier poéféministe contre le féminicide | Août 2021 Épitaphe pour nos sœurs Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Illustration de Mariem Garali Hadoussa Artiste peintre & poète Présidente de l ’ association...
  • Va et viens
    Événements poétiques | ReConfinement | Rêveries fleuries | Jour 28 Va & viens Myriam OH Facebook : Myriam OH, Instagram : oh myriam, Youtube : poéTICo Crédit photo : Charles Joshua Chaplin, "Rêverie" image de Commons, domaine public. va, et viens, va...
  • JUILLET 2021 | Gardiennes de l'honneur
    Événements poétiques | Calendrier poéféministe contre le féminicide | Juillet 2021 Gardiennes de l'honneur Mariem Garali Hadoussa Artiste peintre & poète Présidente de l ’ association "Voix de femme nabeul" Poème édité par notre revue dans le calendrier...
  • Je vais te raconter
    N°9 | Catastrophes & faits divers en poésie | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes, hommages Je vais te raconter Nadine Adra Histoire poétique et philanthropique inédite sur les explosions du 4 août 2020 au Liban Crédit photo : La baie de Chekka au...
  • JUIN 2021 | Chambre 9
    Événements poétiques | Calendrier poéféministe contre le féminicide | JUIN 2021 Chambre 9 Véro Ferré Illustration de Mariem Garali Hadoussa Artiste peintre & poète Présidente de l ’ association "Voix de femme nabeul" © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa,...
  • MAI 2021 | Déphasage
    Événements poétiques | Calendrier poéféministe contre le féminicide | Mai 2021 Déphasage Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes Poème reproduit de Maggy de Coster avec son aimable autorisation et celle de la maison d'édition Unicité Illustration...
  • Le petit pays qui n’aimait pas ceux qui l’aimaient
    Événements poétiques | ReConfinement | Rêveries fleuries | Jour 27 Le petit pays qui n’aimait pas ceux qui l’aimaient Nadine Adra Poème reproduit de Dr. Nadine ADRA avec son aimable autorisation Histoire poétique et philanthropique sur les explosions...
  • Les yeux parlent aux yeux
    N°9 | Sourires & rires féministes Les yeux parlent aux yeux Nsanzimana Avec tes gros trous dans les narines Tu ne peux manquer d’hémoglobines Ni de globules rouges et tes babines Injectent une profondeur féline À tes baisers tant doux que mirifiques Il...