13 juillet 2022 3 13 /07 /juillet /2022 16:44

 

N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Articles & témoignages
 

 

 

 

 

 

 

La fabrique du poème :

 

 

Françoise Urban-Menninger, parfum d'âme

 

 

 

 

 

 

 

Michel Loetscher

 

 

 

 

 

© ​​​​Crédit photo : 1ère de couverture de l'œuvre L'Âme du jour aux éditions Astérion.

 

 

 

La poétesse et nouvelliste Françoise Urban-Menninger « étire le fil de lumière » d'un nouveau recueil sur l'étendue foisonnante d'un jardin d'enfance sans murs.

 

Si la poésie est un « état d'enfance conservé » selon l'expression de Goethe (1749-1832), Françoise Urban-Menninger cultive la sienne en cette « grâce éphémère » – celle qui « me fait danser et rire / sur la corde du temps ».

 

La poétesse fait parler et chanter la langue commune avec cette légèreté, toute infusée de cette conscience des choses qui font lire directement le poème du monde dans un livre d'images radieuses et natives :

 

Le temps est suspendu

Dans un jardin de ciel

Où tout le bleu de l'âme

Repose dans un poème de lumière

 

 

La poésie de ce nouveau recueil s'ancre tout à la fois en terre bien ferme et d'envol, c'est-à-dire dans le carré magique du jardin de sa mère, au jour le plus neuf du monde. Elle s'irrigue dans l'image fondatrice de l'auteure de ses jours qui taille les rosiers et prend soin de ses plantes comme de ses œuvres. Hélène Martinez-Urban (1926-2000), artiste d'origine catalane reconnue a exposé notamment à l'Aubette de Strasbourg en 1982. Cette haute figure maternelle n'en finit pas de renaître comme entre les lignes, quelque part entre le chant d'un rossignol, le frémissement d'une « tulipe translucide » ou l'envol d'un cygne, au fil des recueils de Françoise Urban-Menninger.

 

C'est ce nouveau terreau fécond que la poétesse remue et retourne contre la prosaïté d'un monde dévitalisé par le morne calcul des plaisirs et des peines pour réaliser l'identité à soi, scandée par les battements d'un cœur accordé, à la fraîcheur baptismale invaincue puisque puisée dans la profondeur même du langage, sous l'apparente simplicité du propos :

 

 

J'ai choisi de revenir

Dans mon jardin pour y recueillir

L'âme du passé

 

Les plantes y font refleurir

Les ombres de l'oubli

De cette enfance paradis

 

 

À dix-neuf ans, Françoise Urban-Menninger rencontre le poète Jean-Paul Klee, son aîné d'une décennie, et anime avec lui le Café de Poésie à l'Aumônerie universitaire protestante (AUP) de Strasbourg puis à la Fête de la poésie avant de côtoyer Igor Uibo, créateur de la Zone d'Aménagement poétique (ZAP) de Colmar. En 1980, elle publie son premier recueil de poésie (À hauteur de vague et de parole,éditions Saint-Germain des Prés). Une vingtaine d'autres ont suivi ainsi que des anthologies – la plupart chez Éditiner.

 

Elle est également passeuse des œuvres d'autrui, notamment par des collaborations à des revues électroniques comme Exigence Littérature ou le Pan poétique des Muses –  une autre façon de nommer la poésie, ou de la laisser parler pour former cet humus d'un « bien commun » continuant le langage rendu à sa liberté première.

 

 

Irai-je au bout de ma vie

Avec le poème pour cri

Dans ce jardin où les roses sans bruit

Embaument le cœur de ma rime


 

J'écris dans l'enclos des mots

Qui cernent l'horizon

Pour atteindre en moi

La lumière dans le verbe


 

 

Entre l'intime et le monde, la poétesse se ressource dans la lumière inapaisée d'un temps de célébration ininterrompu pour interroger encore ce qui fait mystère et l'accorder à l'exigence d'une raison poétique vécue en présence pure, c'est-à-dire en « profonde éternité » (Nietzsche) – rien moins qu'un art de vivre une ferveur jamais démentie.

 

 

© Michel LOETSCHER*

 

Réf. Françoise Urban-Menninger, L'âme du jour, éditions Astérion, 88 pages, 12 euros.

 

 

*Texte paru dans Les Affiches d'Alsace et de Lorraine, (N°50, 24 Juin 2022, « Culture », p. 21) et reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur.

 

© ​​​​Crédit photo : L'image de l'article, juin 2022.

​​​​​​

 

 

***

 

 

Pour citer ce texte

 

Michel Loetscher, « La fabrique du poème : Françoise Urban-Menninger, parfum d'âme », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°11 | ÉTÉ 2022 « Parfums, Poésie & Genre », mis en ligne le 13 juillet 2022, Url :

http://www.pandesmuses.fr/no11/ml-lafabriquedupoeme

 

 

 

Mise en page par David

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°11​​

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Numéro 11 Amour en poésie Muses et féminins en poésie

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 12 | AUTOMNE 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°12 | AUTOMNE 2022 UNE POÉMUSIQUE DES FEMMES & GENRE* Crédit photo : Anne Vallayer-Coster, "Instruments de musique". Tableau temporaire....
  • Exposition de Marie Salomé au Musée d'Histoire Naturelle et d'Ethnographie de Colmar
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Bémols artistiques | Astres & animaux | Revue culturelle d'Europe Exposition de Marie Salomé au Musée d'Histoire Naturelle & d'Ethnographie de Colmar Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Peintures...
  • Violence des lâches
    Festival des poésies féministes 2021 | Recueil | Poésie féministe pour éliminer les violences faites aux femmes Violence des lâches Nicolas Bodereau Crédit photo : Fleurs du mal hymne, image de Commons. L'eau pâle est taillée dans un écrin humide et désiré...
  • Concours de poésies féministes 2022
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Agenda poétique Concours de poésies féministes 2022 Crédit photo : Paul Ranson, "La chevelure d'or", peinture, Commons. Le concours du plus beau poème féministe sur les droits des femmes et personnes LGBTQ+ revient...
  • De l'autre côté du tableau
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Revue Poépolitique | Fictions féministes [Nouvelle rubrique]* De l'autre côté du tableau Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Crédit photo : Charles-François, Marchal, "La foire aux servantes...
  • L'espoir et Cette nuit d'hiver
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Dossier mineur | Florilège L'espoir & Cette nuit d'hiver Poèmes & peinture Pierre Zehnacker Poète, nouvelliste & artiste peintre © Crédit photo : Pierre Zehnacker, peinture récente de femme de sa série sur les figures...
  • La voix de l'ombre
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Critique & réception | Dossier mineur | Florilège La voix de l'ombre Poème & peinture Pierre Zehnacker Poète, nouvelliste & artiste peintre © Crédit photo : Pierre Zehnacker, peinture récente de femme de sa série...
  • Ode au champagne
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Poétiser en cuisinant Ode au champagne Judith Gautier (1845-1917) Poème choisi & transcrit pour cette revue par Dina Sahyouni Crédit photo : Affiche publicitaire pour le vin de Champagne, "Champagne, tribunes", image...
  • Pierre Boening-Scherel, « De l’attente et Après », (traduit de l’anglais par Maïa Brami), Éditions Unicité, 2021, 239 pages, 16€
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Critique & réception | Revue culturelle d'Europe Pierre Boening-Scherel « De l’attente et Après » (traduit de l’anglais par Maïa Brami), Éditions Unicité, 2021, 239 pages, 16€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir...
  • Le réveil-Matin et Appartements à louer
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Sourires & rires féministes Le réveil-Matin & Appartements à louer Élisa Fleury Poèmes choisis & transcrits pour cette revue par Dina Sahyouni Crédit photo : Henry Caro-Delvaille, "Portrait de jeune femme rousse",...