29 mars 2021 1 29 /03 /mars /2021 13:07

 

Événements poétiques | Megalesia 2021 | Poésies printanières & colorées | Florilège de textes poétiques

 

 

 

 

 

 

 

La cabane sur le rebord

 

de l’horizon

 

 

 

 

 

 

Martine L. Jacquot

 

 

​​​​​​​​​​​​​​​​​Crédit photo : "Ciel bleu en Touraine", domaine public, Commons.

 

 

 

    C’est en atteignant des bouts du monde que j’ai toujours trouvé des solutions. Fin de la route 138 sur la côte nord du Québec. Kanyakumari sur la pointe sud de l’Inde. Cap Nord dans le froid brumeux de la Norvège. Il existe toujours d’autres extrêmes en attente. Je rêvais souvent de passer le cap Horn ou le cap de Bonne espérance, d’être le témoin privilégié de l’incessante bataille entre les vagues bavant leur écume salée et les rochers stoïques des continents. 

 

 

    Ce jour-là, je me dirigeai vers des îles reliées entre elles par le fil invisible de mon errance, rattachant les lieux de mes arrêts comme les perles d’un collier quasi magique. Je ne savais pas ce que j’y cherchais, mais chaque image m’était talisman qui comblait un vide vertigineux. Aux confins de l’avant-dernière île, je décidai que là était ma frontière. Je m’arrêtai, ignorant que sur le dernier bout de terre, juste en face, de l’autre côté du passage où la marée montait, un phare était adossé à la lisière, dressé contre l’Atlantique, comme narrateur d’une histoire que je ne connaissais pas encore.

 

    Doigts sombres de basalte tendus vers l’ouest. Quand les premiers clignotements du fanal repoussent les derniers reflets d’ambre du couchant. C’est là que je m’assis sur un rocher anthracite bariolé de lignes d’agate blanche, les pieds dans l’eau glacée. Seuls les oiseaux conversaient. Face à l’extrémité de l’archipel, je respirai le vent de fin d’été en repoussant les questions qui me harcelaient. Ici, le monde était simple. Il suffisait de regarder, de sentir.

 

    Près de la petite cabane de pêcheur rafraîchie par une récente couche de peinture vert pomme, je m’arrêtai encore. Plantée sur des pilotis, elle semblait se tenir en suspension au-dessus de l’eau. Personne n’y vivait. Un rapace se posa sur son toit de bardeaux, puis s’envola vers le sud, comme pour me montrer le chemin. 

 

    Jamais je n’aurais deviné que cette cabane qui m’avait fait rêver, je la verrai un jour de ma fenêtre, depuis le rivage opposé, ce rivage qui était alors resté mirage. Ce jour-là, je n’étais pas allée jusqu’au fin fond du monde. Il n’était sans doute pas encore temps de terminer ma course, d’aller là où la route s’arrête, laissant au regard le privilège d’absorber toute la quiétude de la création, de se  noyer dans l’océan parmi le fracas de ses vagues aux infinis camaïeux de bleu, mais j’en avais perçu le mystère de sa beauté.


 

 

 

Biographie

Martine L. Jacquot est poète et romancière et vit au Canada depuis 40 ans. Elle a publié plus de 30 livres, dont le roman Les Oiseaux de nuit finissent aussi par d’endormir (éditions David, Ottawa) et la toute récente trilogie romanesque L’Envol des jours (éditions AfricAvenir, Douala/Berlin/Vienne)

 

 

***

 

 

Pour citer ce poème printanier & coloré

 

Martine L. Jacquot, « La cabane sur le rebord de l’horizon », poème  en prose inédit, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques Événement poétique|Megalesia 2021/I « Poésies printanières & colorées », mis en ligne le 29 mars 2021. Url : 

http://www.pandesmuses.fr/megalesia21/mlj-lacabane

​​​​​

 

 

 

 

Mise en page par David Simon

 

© Tous droits réservés 

 

Retour à la Table de Megalesia 2021 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Megalesia Nature en poésie

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 1 | O | Les figures des orientales en arts et poésie
    PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales... Les figures des orientales en arts & poésie © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. IMPORTANT : Suite à un problème technique grave et indépendant...
  • Une femme aux yeux noirs (Victime de féminicide)
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations Une femme aux yeux noirs (Victime de féminicide) Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire...
  • Lettre n°16 | À nos ivresses et aux Bacchantes !
    Lettre no 16 À nos ivresses & aux Bacchantes ! Crédit photo : "Bacchante", domaine public, Wikimedia. La Lettre n°16 vous propose de nous parler de vos ivresses & des Bacchantes. Au plaisir de publier vos contributions : articles, poèmes, nouvelles, contes,...
  • Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur
    Lettre n°16 | Bémols artistiques (réception cinématographique) | Revue culturelle d'Europe Huitième épisode du reportage-feuilleton d'Occupation du Théâtre de l'Odéon Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur Mustapha Saha Sociologue,...
  • Chante l’amour
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Varia de Poétextes Chante l’amour Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire des Poètes...
  • Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!!
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Réflexions féministes sur l'actualité Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!! Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : Capture d'écran...
  • Firmaman, textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret...
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Critique & réception Firmaman textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret. Ouvrage paru aux éditions Sans Escale avec une couverture signée par Jacques Cauda Françoise Urban-Menninger Blog officiel...
  • Agnieszka Holland, "Le Procès de l’herboriste", avec Ivan Trojan, Josef Trojan et Juraj Loj ​​​​
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Chroniques de Camillæ/Poésie & Cinéma ou Chroniques cinématographiques Agnieszka Holland, Le Procès de l’herboriste, avec Ivan Trojan, Josef Trojan & Juraj Loj Camille Aubaude Site & blog officiels : www.lamaisondespages.com/...
  • Premier bouquet poétique par Mlle Fanny Forestier
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Réception d'autrefois | Presse, média, femmes & genre Premier bouquet poétique par Mlle Fanny Forestier Paul Smith Réception journalistique choisie & transcrite par Dina Sahyouni Crédit photo : Des inondations...
  • Pluie de caresses
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Poétextes thématiques Pluie de caresses Michel Orban Poème reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur et de sa maison d'édition. © Crédit photo : Présentation visuelle avec extraits du recueil de...