11 mars 2021 4 11 /03 /mars /2021 17:05

 

Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | « Désir » | Les femmes & le désir en poésie  

 

 

 

 

 

Le vent, L'urne,

 

 

Triste je suis

 

 

&

 

Tant rutilent mes yeux noirs

 

 

 

 

 

Camille Aubaude

Sites officiels : http://www.camilleaubaude.com/

& www.lamaisondespages.com/

Blog officiel : https://camilleaubaude.wordpress.com/

 

 

 

Crédit photo : Reclining beauty, domaine public, Wikimedia. 

 

 

 

Le vent 

 

 

Je suis enceintée par le vent

galopant à tous vents.

Personne ne m’enlève l’ivresse des mots,

galopant à tous vents.

Mirage de l’art, verte enfance empourprée

je suis encerclée par les vents,

L’harmattan, le zéphir… la brise

astucieuse enlace mes seins

ensemençant de ses caresses le blanc

entourant la colonne de sang

du giron de la Déesse.

 

 

 

 

 

L’urne  

 

 

Les baisers de la bouche dans la mer frissonnante emportent la chair dans leurs cadences.

 

 

La queue enfoncée dans la chatte chaude fait tanguer le beau cul aux tréfonds puissants, où la pierre de sang palpite, folle, en mesure, pourtant.

 

 

Il passe le long des seins, elle ouï sa voix à jamais en pressant son dessein d’aboutir au même instant qu’elle, tout prêt, nue et pâmée.

 

 

Elle sait sa toison noire aux perles ruisselantes sur la peau ambrée, la rose salée d’un baiser dans le cou, le ton haut des battements de son cœur.

 

 

Et ses doigts dans sa chatte éperdue et folâtre, où naviguent l’orque, le norval, la faune aux serpents de feu.

 

 

Plaqué contre ses reins, il manie le sceptre du sacre divin et lève les vagues de la mer. Le diamant qui ruisselle de ses yeux vers ses yeux est le sien, puis le leur, fort brillant.

 

 

La sirène a rué dans les palmes de l’ondin, occulte pouvoir de saisir l’esprit qui meut l’homme et la femme en une danse à pleines mains.

 

 

Sans être du même sang, ils ont l’envie jumelle de jaillir à l’aube de sourires d’aise. Mus dans l’étreinte de chaque jour, la lutte contre la nuit, les râles adorant le silence cadencé.

 

 

Feu perpétuel, cheveux mêlés, poitrines embrassées, aux formes arrondies de la mer dans les remous de paupières sous les jolies langues mouillées.

 

 

Oh ! que le sacre de Morphée relève le sceptre des ténèbres.

 

 

 

 

 

Triste je suis

 

 

Triste je suis, vous tordez mon désir

 

saisissez ma fleur d’étrange force

Vous me tenez sous un joug féroce

jusqu’à me faire consentir.

 

 

Je souris de n’être la première

à rester en prière penchée sur ma raison

étincelle sur la roche où vos caresses

dénudent mon corps en langueur.

 

 

Sur le roc de Lorelei brûle une fleur cueillie

au Phœnix des Veilles par un Oiseau qui fuit

tant il est blanc. Glace fendue, son vol

verse au ciel la cendre de peaux nues.

 

 

Un lys blanc, puis deux lys troublants

embaument la Maison qui m’enlace

en fils de rêverie pour que je trace

sans retard la séparation de l’Azur.

 

 

 

 

Tant rutilent mes yeux noirs

 

 

Tant rutilent mes yeux noirs

happant les tourbillons du désir 

qu’ils vous envoûtent sans gémir

en poursuivant de vains espoirs.

 

 

 

Temps de tempête dans les soirs 

mes lèvres roses vont s’ouvrir

et d’instinct mon âme mourir

tant vous dansez en ses miroirs.

 

 

Dans la cuisine aux cafés noirs

le ciel s’accorde à nos soupirs.

L’eau coule en nos abreuvoirs

tant que rutilent mes yeux noirs.


 

 

***

 

 

Pour citer ces poèmes d'amour sur le désir 

 

Camille Aubaude, « Le vent », « L'urne », « Triste je suis » & « Tant rutilent mes yeux noirs » poèmes inédits d'amour, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique|Le Printemps des Poètes « Les femmes et le désir en poésie » sous la direction de Françoise Urban-Menninger, mis en ligne le 11 mars  2021. Url :  

http://www.pandesmuses.fr/desir/ca-levent

 

 

 

 

 

 

Mise en page par Aude SIMON 

 

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans RECUEIL NO3 Amour en poésie

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 1 | O | Les figures des orientales en arts et poésie
    PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales... Les figures des orientales en arts & poésie © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. IMPORTANT : Suite à un problème technique grave et indépendant...
  • Une femme aux yeux noirs (Victime de féminicide)
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations Une femme aux yeux noirs (Victime de féminicide) Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire...
  • Lettre n°16 | À nos ivresses et aux Bacchantes !
    Lettre no 16 À nos ivresses & aux Bacchantes ! Crédit photo : "Bacchante", domaine public, Wikimedia. La Lettre n°16 vous propose de nous parler de vos ivresses & des Bacchantes. Au plaisir de publier vos contributions : articles, poèmes, nouvelles, contes,...
  • Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur
    Lettre n°16 | Bémols artistiques (réception cinématographique) | Revue culturelle d'Europe Huitième épisode du reportage-feuilleton d'Occupation du Théâtre de l'Odéon Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur Mustapha Saha Sociologue,...
  • Chante l’amour
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Varia de Poétextes Chante l’amour Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire des Poètes...
  • Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!!
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Réflexions féministes sur l'actualité Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!! Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : Capture d'écran...
  • Firmaman, textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret...
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Critique & réception Firmaman textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret. Ouvrage paru aux éditions Sans Escale avec une couverture signée par Jacques Cauda Françoise Urban-Menninger Blog officiel...
  • Agnieszka Holland, "Le Procès de l’herboriste", avec Ivan Trojan, Josef Trojan et Juraj Loj ​​​​
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Chroniques de Camillæ/Poésie & Cinéma ou Chroniques cinématographiques Agnieszka Holland, Le Procès de l’herboriste, avec Ivan Trojan, Josef Trojan & Juraj Loj Camille Aubaude Site & blog officiels : www.lamaisondespages.com/...
  • Premier bouquet poétique par Mlle Fanny Forestier
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Réception d'autrefois | Presse, média, femmes & genre Premier bouquet poétique par Mlle Fanny Forestier Paul Smith Réception journalistique choisie & transcrite par Dina Sahyouni Crédit photo : Des inondations...
  • Pluie de caresses
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Poétextes thématiques Pluie de caresses Michel Orban Poème reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur et de sa maison d'édition. © Crédit photo : Présentation visuelle avec extraits du recueil de...