19 mars 2021 5 19 /03 /mars /2021 18:31

 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES

VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART 

À SON RECUEIL DU FESTIVAL

LE PRINTEMPS DES POÈTES

​​​

 

 

 Les femmes & le désir

 

en poésie

 

 

 

 

© Crédit photo :  Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective en 2018 des œuvres d'Hélène de Beauvoir, lors de cette expo la styliste et créatrice Cléone a réalisé des robes magnifiques en lien avec les toiles de l'artiste.

 

 

Cet événement poétique, soutenu par l'association Société Internationale d’Études des Femmes et d’Études de Genre en Poésie (SIÉFÉGP), se déroule en ligne jusqu'au 20 mars 2021

L'argument ci-dessous (voir le lien) s'inscrit à la fois dans le cadre des manifestations de la 23ème  édition du festival "Le Printemps des Poètes", dans les revendications de cete revue et celles de la SIÉFÉGP. 

Veuillez adresser vos textes poétiques et/ou illustrations à la responsable éditoriale du recueil n°3 :

Françoise Urban-Menninger ou à la rédaction via contact.revue@pandesmuses.fr qui les lui transmettra. 

Nous remercions par avance les hommes poètes qui respectent l'esprit de ce périodique féministe.

À vos plumes, poétisons.

Cet ouvrage deviendra, en mai 2021, un recueil collectif imprimé à paraître aux éditions PAN DES MUSES de la SIÉFÉGP. 

 

​​​​​​

Avertissement : la date butoir de participation au recueil est fixée au 15 mars 2021.

La mise en ligne des poèmes et illustrations sélectionnés par la responsable du recueil se fera au fil des jours.

 

 

Table des désirs

 

 

Œuvre collective éditée par la revue

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES

aux éditions PAN DES MUSES de l'association SIÉFÉGP sous la direction de

Françoise Urban-Menninger

 

 

Illustrations du recueil par

les artistes peintres Martine Séchoy-Wolff, Mariem Garali-Hadoussa le photographe Claude Menninger 

 

 

 

 

Préface

 

Françoise Urban-Menninger, « Le désir d'écrire ! » 

 

 

Poèmes & fragments 

 

 

Laurent Chaineux Schenmetzler« Vierge noire et Sous les branches » & « Sous les branches »

 

Yannick Resch« Je dirai » & «Je voulais t’écrire » 

 

Barbara Polla« Charlatans », « Sans jamais une larme » & « Dance me to the end of love » 

 

Pierre Zehnacker« Son corps nu », « Ébauche »

 

Véro Ferré« Désirance » 

 

Sylvia Undata« Nous ferons l’amour » & « Mon souffle dessine » 

 

Françoise Urban-Menninger« La petite musique », illustration par Claude Menninger 

فرانسواز أوربان ميننجر / Françoise Urban-Menninger, « الموسيقى الصغيرة / La petite musique  » poème inédit traduit en arabe par Dina Sahyouni / دينا صهيوني​​​​

 

Mona Gamal El Dine« l’après-midi d’un Rossignol »

 

Anne Neige« Avoir un désir »

 

Lydia Kowicz Loriot« Désir de vivre » & « Désir de tendresse »

 

Mireille Podchlebnik, « Autour de la pièce d’eau », « Une journée de femme ordinaire » & « Téléphone maudit »

 

Christine Bouchut, « Extases discrètes »​​ 

 

 

Pep Pepió, « viaje por abril / voyage d’avril » poème traduit de l’espagnol par Maggy De Coster

 

Frédéric Rey« Lorsque tu parleras de moi », « Les frissons de l'azur », « Rouge » & « Romantisme et Tsunami »

 

Soisik Libert, « Être au monde absolument » & « cœur inassouvi » 

 

Roxane Darlot-Harel, « La Mouille scandaleuse » ensemble de trois poèmes

 

Chantal Robillard, « À mon seul désir » 

 

Olympia Alberti, « J'ai jeté l'encre dans les ports » 

 

Christine Fusarelli, « Une nuit »

 

Luxy Dark, « Le corps de l’Homme » & « Libidoll » 

 

Maggy De Coster, « Désirance »

 

Paul Tojean, « Ta nudité » & « Le désir » 

 

Sarah Mostrel, « Fêlure » 

Emmanuelle Jay, « Virgule-moi », « Éclore »,​​​​​​ & « Puissance mâle »

Jean-François Blavin« L'amoureuse »

 

Sophie Weill, « Nudité et autres poèmes »

 

Rana Alam, « Le désir »

 

Gabriel Hecker, « Tristesse d'Actéon » 

 

Vivian O'Shaughnessy, « Cher Merlin... à ma Saint-Valentin »

 

Camille Aubaude, « Le vent », « L'urne », « Triste je suis » & « Tant rutilent mes yeux noirs » 

 

Marie-Laure Le Berre, «Les reins enveloppés de lin blanc » & « La lune s’effondre dans le ciel de Dia »

 

Camille Aubaude (traduction de l'anglais américain par), « Poems by John Wander / Poèmes de John Wander » 

 

Thibault Jacquot-Paratte, « À la lueur des flambeaux »

 

Arielle Thomann, « Sonnet ébouriffé & « Tendre »   

 

Marie-Jeanne Langrognet, « Fleurs et Mendiants » « Le désir et la peur »

 

Dina Sahyouni, « Désir »​​​​​

 

Nadine Adra, « Agile comme un calligraphe »

 

Martine L. Jacquot, « La couleur du désir (extraits) »

 

Éric Sauray, « Le désir ne parle pas » 

 

Catherine Bialais-Mathis, « Géométrie cannibale », « Amour de bois- Éros plastiqué »  & « Clima t/x »

Charlène Lyonnet, « Calligraphie dans l’espace » & « Retrouvailles »

Armelle Dupiat-Aellen, « Le patient »

Denisa Craciun, « Cinq poèmes sur le désir »

Irène Shraer, « I »  & « II » 

Christelle Reix (poème & illustration inédits), « Grisélidis et moi » & « L'origine du monde » 

Camille Simon, « Roses » & «  Muses VIII & IX »

 

 

Le recueil est désormais complet. Il paraîtra cet été en version papier. 

 

Dernière mise à jour le 20 mars 2021.

 

Événement poétique organisé par 

Françoise Urban-Menninger pour 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES

 

Réalisation technique 

David & Aude SIMON

 

Direction

Rédaction de la revue LPpdm

 

Contacter la rédaction :

contact@pandesmuses.fr,

contact.revue@pandesmuses.fr

 

Contacter Françoise Urban-Menninger : 

jardins@pandesmuses.fr

 

 

Comité de rédaction : Khris Anthelme, Camille Aubaude, Cyril Bontron, Maggy de Coster, Laure Delaunay, Éric Guillot, Mario Portillo Pérez, Dina Sahyouni, David Simon, Nelly Taza & Françoise Urban-Menninger. 

Rappel utile : comme vous le savez bien cher lectorat la revue LPpdm (dans ses versions électronique et imprimée) décline toute responsabilité juridique concernant le contenu publié par elle parce qu'elle considère que chaque auteur-e est libre dans le respect de sa charte déontologique, par conséquent, il est le/la seul-e responsable du contenu de son texte, de son image, etc.

 

En poésie avec vous ! 

​​​​

 

HEUREUSE ANNÉE 2021

 

À VOUS, VOS PROCHES

 

& AU MONDE ENTIER  !

 

 

***

 

Pour citer cet événement poétique

 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES, «  "Les femmes & le désir en poésie", recueil », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Évènement poétique|Le Printemps des Poètes « Les femmes & le désir en poésie », mis en ligne le 23 décembre 2020. Url : 

http://www.pandesmuses.fr/desir2021

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour à la page d'Accueil 

Le Pan Poétique des Muses (LPpdm)

 

Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques

 

 diffusée en version électronique (apériodique) & en version imprimée suspendue suite à un cas de force majeure de 2018 à 2020, reprise de l'édition imprimée dès décembre 2020.

 

 

ISSN numérique : 2116-1046

 

(4 numéros par an dont un Hors-série & un Numéro spécial)

La reprise de la parution imprimée se fera dès décembre 2020. 

 

ISSN imprimé : 2492-0487

 

ISSN imprimé Hors-série : 2554-8174

© www.pandesmuses.fr

 

Revue consultable depuis votre mobile

 

...nous suivre sur Face-book | ...nous suivre sur Twitter

 

...suivre la SIEFEGP sur Face-book

Initiative labellisée par le Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes

 

© Tous droits réservés

 

Page de présentation créée le 23 décembre 2020, en cours d'édition...

Dernière mise à jour le 20 mars 2021.

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Événements poétiques Agenda RECUEIL NO3
19 mars 2021 5 19 /03 /mars /2021 18:29

 

Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | « Désir » | Les femmes & le désir en poésie

 

 

 

 

 

 

 

Muses

 

 

 

 

VIII & IX

 

 

 

 

 

 

 

Camille Simon

 

 

 

 

Crédit photo : La Muse Érato, peinture trouvée sur Commons, domaine public.

 

 

VIII

 

Érato, mon aimable, Érato ma désirée.

Toi qui depuis ce baiser déposé sur tes lèvres, va et vient entre les mots et quelques frontières inconnues.

Par la main tu m’as mené sur la terrasse d’un Opéra, un soir d’été. Huit Muses nous tournaient le dos, regardaient le soleil se coucher.

Là je t’ai reconnue, debout, détendue, charmant la vue des passants loin en bas, sur la place du disque solaire en bronze. Tu lançais quelques élégies à ceux qui marchent la tête en l’air. Tu envoyais tes flèches dorées – couleur de ta peau, et taillées par le dieu Éros – transpercer les pensées des passants qui n’ont plus d’Amour.

Une phrase m’est revenue, gravée sur le bronze : « Permets mamour penser quelques folies ».

Ta statue en disait aussi long : avec un grand drap blanc enroulé autour de la taille ; recouvrant les deux épaules et juste le bras droit. Un déhanché de danseuse orientale. La main droite tirant fortement ta tunique, plaquée sur ta jolie poitrine.

Le bras gauche dénudé, une main fine retient près du corps la cithare à neuf cordes d’Apollon.

Ton regard doux est auréolé d’une couronne de roses et de myrtes. Auréole de parfums enivrants et de saveurs aigres-douces…

 

Érato, je dépose mes armes à tes pieds. Elles ne sont pas bien nombreuses : un lance pierre qui n’a plus d’élastique, un couteau corse mal aiguisé, et ma plume bien encrée !

Érato mon aimable, Érato ma désirée

Je reviens de mes pensées, face à tes yeux d’amandes. Nous sommes attablés sur cette terrasse perchée – le soleil est rouge-orangé. Je bois tes mots par le filtre d’un élixir ambré ou les bulles font des étoiles filantes. Je vis tes songes et tes doutes. Je vibre de tes combats, de tes révolutions. J’ouvre grands les yeux sur des mondes bizarres ou merveilleux. Je ris de tes folies et tu ries des miennes aussi !

Tes cheveux volent aux vents doux, volent aux vents salés, volent aux vents de sables…

Ton sourire emporte ta valise légère, emporte le temps, nos histoires et nos caresses.

Un instant j’ouvre tes mains ; de mes yeux je colorie de bleu tes lignes de Vie. Et comme cela est beau, j’y dépose un baiser…

Le soleil s’est couché, les huit muses restent debout face aux étoiles. Comme tu me prends par la manche pour redescendre sur Terre, je sais alors qu’il en est une qui m’accompagne. Nous marchons au rythme des mots. J’accorde mon pas sur le chant des argonautes, et sur le balancement de ton épaule nue. J’imagine déjà quelles images et quelles musiques envelopperont notre épopée.

Moi héros ? serait-ce possible ? Ou Muse…mais laquelle alors ?...

 

Il en est une neuvième oubliée : 

 

 

IX

 

 

Uranie « la céleste »

Uranie, c’est bien moi, qui frôle ton épaule gauche comme les anneaux de saturne.

Je connais le langage des arbres – qui se touchent par la terre et parlent aux galaxies par le bruissement de leurs feuilles.

J’ai troqué ma couronne d’étoiles pour un bracelet d’homme libre. J’ai ôté ma robe bleue azur enroulée sur l’iris de tes yeux.

Approchant ton corps d’ambre, une douce chaleur s’empare de tout ton être. Les lettres d’un alphabet Abjab s’enroulent ondulent et dansent autour de Nous.

Du bout des doigts, du bout des lèvres je déchiffre tes dunes.

Et ainsi

Décrochés du temps

Nous voici

Deux Fous déliés

Emportés Par le parfum de la Peau

 

2020

 

 

***

 

 

Pour citer ces poèmes d'amour

 

Camille Simon, «  Muses VIII & IX », poèmes inédits sur le désir, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique|Le Printemps des Poètes « Les femmes et le désir en poésie » sous la direction de Françoise Urban-Menninger, mis en ligne le 19 mars  2021. Url : 

http://www.pandesmuses.fr/desir/cs-muses​​​​​​

 

 

 

 

 

 

Mise en page par Aude SIMON 

 

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans RECUEIL NO3 Amour en poésie
19 mars 2021 5 19 /03 /mars /2021 18:15

 

Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | « Désir » | Les femmes & le désir en poésie

 

 

 

 

 

 

 

Roses

 

 

 

 

 

 

 

Camille Simon

 

 

 

 

 

Crédit photo : roses blanches, domaine public.

 

 

 

Un soir d’hivers

Posé sur les hauteurs

Quelques fleurs empruntées

J’ai lustré des senteurs

 

Orange au col écarlate

La Rose du Couchant

Laisse passer l’orage

Parmi les vapeurs

Et les belles paroles

Une étoile

Première du crépuscule

Vacille au fond de l’œil

Au Rouge vire

Et plonge à travers

Un fil vert fluorescent

 

L’horizon s’est étendu

Sur la Rose des Sangs

A ses lèvres, suspendu

Un baiser perdu

Et deux cœurs battants

Échappés du jour

 

À la proue d’un navire de Fer

La Rose Pourpre s’est ouverte

Vers le ciel des possibles

Parmi les étoiles folles

Deux constellations nouvelles

L’homme Libre

Et la Femme Intrépide

Ensemble

Enlacés

En équilibre

 

Plaqués par le souffle d'Éros

Le vent chaud, humide

Des saisons égarées

Ce vent qui forme sur la peau

Des perles d’océan

ô délices ! 

Voiles évanescentes !

Vagues inconscientes !

Cœurs lâchés !

Parmi les étoiles folles

Les parfums fougueux

Font des avalanches

Une Rose détachée

Dans l'Éther a lancé

Ses pétales Blanches

 

Lentement

Les battements

De cœurs

Ont repris leur place

Au bout d’une tige lisse

La Rose Rose

Reflète nos joues enjouées

Étonnées d’avoir imaginé

Un si beau voyage

 

Tout est calme

Sous la brise nocturne

Une voile reprend forme

Et trace à la surface

Une frontière d’écume

Dans la nuit les délices

Libèrent des couleurs douces

Et des formes de soupirs

Peu à peu s’évanouissent

 

Sur l’aube où se lève

La Rose jaune

Lumière prémonitoire

Des grandes chaleurs

Quand la terre et le ciel

Sont face à face

Quand l’ambre et le bleu

Façonnent une Rose Ocre et fragile

Une Muse seule

Libre et intrépide

Née des vents du la dune

Peut cueillir cette fleur

D’un baiser sur la paume

La Rose Éphémère Fond

Et le long des lignes s’écoulent

Des filets de sable…

 

La Rose Éphémère Fond

Et le long des lignes s’écoulent

Des filets de sable 

 

2021.

 

 

 

***

 

 

Pour citer ce poème d'amour

 

Camille Simon, « Roses », poème inédit sur le désir, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique|Le Printemps des Poètes « Les femmes et le désir en poésie » sous la direction de Françoise Urban-Menninger, mis en ligne le 19 mars  2021. Url : 

http://www.pandesmuses.fr/desir/cs-roses 

 

 

 

 

 

 

Mise en page par Aude SIMON 

 

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Repost0
19 mars 2021 5 19 /03 /mars /2021 16:47

 

Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | « Désir » | Les femmes & le désir en poésie

 

 

 

 

 

 

 

L'origine du monde

 

 

 

 

 

 

 

Christelle Reix

 

Poétesse plasticienne

 

 

​© ​​​​​Crédit photo : Christelle Reix, "L'origine du monde". 

 

 

 

Dimanche, 16h, Musée d'Orsay, égaré salle 20 du rez-de-chaussée.

Je tombe nez à nez sur la belle alanguie.  

À l'ombre du paysage d'un ventre dénudé, l'indécente vestale, allongée sur un lit, abandonne aux regards le secret dévoilé d'un continent noir.

Le regard vacille devant ce corps troué de femme sans visage, sans nom.

Impudeur affirmée à hauteur de mon œil, je deviens voyeur, la crudité du trait me frappe de plein fouet.

La raison chancelle devant ce fragment féminin. Hypnotique vision d'une terre inconnue, l'énigme de la femme se révèle à chacun, fantasme célébré, vérité mise à nu.

J'invente son visage, en extase ou bien sage, assoupie, abandonnée, la couleur de ses yeux, le dessin de ses lèvres, les cheveux détachés en toute liberté.

La main tient une cigarette, peut-être. 

Qui est-elle ? 

Courtisane ou païenne, gueuse ou soumise, n'en rien savoir, non. L'imaginaire au galop, est-elle mère ou bien fille,  de joie ou de roi ? Son mystère m'étourdit, la broussaille femelle exhale son parfum. L'odeur de pain d'épice mêlé à la cannelle dessine des volutes dans mes yeux qui se troublent. J'imagine ce moment où les cuisses se rejoignent, le torse se relève, la femme se rhabille. Culotte, string ou panty, elle est intemporelle. L'indécence cachée sous des draps de pudeur, quitter la toile et garder cette énigme, ce rien troué qui occupe désormais d'une absence douloureuse l'œuvre de Courbet.

Je me souviens que Lacan et Masson, déjà, cachaient sous une oeuvre trompe-l'oeil la toison aux fils bruns brillant par son absence.

Du mystère féminin entre désir et jouissance, naissance et décadence.

Point commun à chaque homme né de ce paysage  singulier de chacune.

​​​​Dans l'abandon de la pose, l'origine du monde se montre, expose, cet obscur objet d'un désir dont nous sommes tous issus.


 

 

***

 

 

Pour citer ce poème érotique

 

Christelle Reix (poème & illustration inédits), « L'origine du monde », poème en prose inédit sur le désir, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique|Le Printemps des Poètes « Les femmes et le désir en poésie » sous la direction de Françoise Urban-Menninger, mis en ligne le 19 mars  2021. Url : 

http://www.pandesmuses.fr/desir/cr-originedumonde

 

 

 

 

 

 

Mise en page par Aude SIMON 

 

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans RECUEIL NO3 Amour en poésie Poésie érotique

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Megalesia 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PRÉSENTE SON FESTIVAL EN LIGNE Megalesia édition 2021 du 8 mars 2021 au 31 mai 2021 © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "La Tendresse", no 1, Collection "dame nature", acrylique, peinture. Festival numérique, international...
  • Table de Megalesia 2021
    Table de Megalesia 2021 Édition 2021 du 8 mars au 31 mai Festival International & Multilingue des Femmes & Genre en Sciences Humaines & Sociales En partenariat avec la Société Internationale d'Études des Femmes & d'Études de Genre en Poésie (SIÉFÉGP)...
  • À mesure que je t’aime, Une saveur de ciel et I have a dream
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | Poésie audiovisuelle À mesure que je t’aime, Une saveur de ciel & I have a dream Poème & peinture de Sarah Mostrel Site : https://sarahmostrel.wordpress.com Facebook : www.facebook.com/sarah.mostrel À mesure que...
  • Adieu Philippine (film de 1962)
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | Chroniques de Camillæ | Revue culturelle d'Europe Adieu Philippine (film de 1962) Camille Aubaude Site & blog officiels : www.lamaisondespages.com/ https://camilleaubaude.wordpress.com/ C’est magique de voir enfin...
  • Frivole et Le jardin douceur
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | Poésie érotique Frivole & Le jardin douceur Poème & peinture de Sarah Mostrel Site : https://sarahmostrel.wordpress.com Facebook : www.facebook.com/sarah.mostrel © Crédit photo : Sarah Mostrel, "Fête", peinture. Frivole...
  • Le désir...
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | Varia de textes poétiques sur Le Printemps des Poètes 2021 Le désir... Anick Roschi Peinture de Mariem Garali Hadoussa Artiste plasticienne & poète Présidente de l ’ association "Voix de femme nabeul" © Crédit photo...
  • No 1 | O | Les figures des orientales en arts et poésie
    PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales... Les figures des orientales en arts & poésie © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. Crédit photo : Mariana Marrache (1848-1919), auteure et poète syrienne,...
  • Savoir discerner dans la prudence, Savoir pardonner dans la simplicité et...
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Carte blanche à une artiste | Poésie audiovisuelle Savoir discerner dans la prudence, Savoir pardonner dans la simplicité & Savoir espérer dans la foi Nicole Coppey Site officiel : http://www.nicolecoppey.com/ Chaîne officielle...
  • Les amants et Le baiser
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | Varia de textes poétiques Les amants & Le baiser Poème de Corinne Delarmor Peinture de Mariem Garali Hadoussa Artiste plasticienne & poète Présidente de l ’ association "Voix de femme nabeul" © Crédit photo : Mariem...
  • Je vous aime
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | Poésies printanières & colorées | Florilège de textes poétiques Je vous aime Poème de Corinne Delarmor Peinture de Mariem Garali Hadoussa Artiste plasticienne & poète Présidente de l ’ association "Voix de femme...