31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 07:00

 

   

Amsterdam, Abertawe & Vienne

 

 

 

 

Sílvia Aymerich

 

 

Amsterdam

 


Le prestige de la vieille Europe

S’est écroulé devant tes propres eaux,

Amsterdam,

Sur la verdeur de tes parcs,

Sur des milliers de fleurs.

 

Je t’ai suivie en silence,

J’ai écouté le battement arythmique

De tes ponts…

(L’Europe se meurt)

Et malgré tout,

Paradis de réfugiés,

De sans-logis, d’apatrides,

Je te préfère

Sans maquillage,

Si honnête,

Si sincère.

 

 

 

 

Abertawe 

 


 

Tu portes des desseins de mer : le mal astre,

Des tempêtes qui irritent les ondes

Pour décharner ta côte escarpée

Si tes rochers hardis, tes marées subtiles 
laissent au découvert 
un coeur de coquille brisée.

 
On t’appelle Swansea,  
mais je sais que les montagnes 
n’oublient pas que tu es esclave 
et gardent, obstinément, 
la langue ancestrale. 
Elles sont peuplées par des hommes de mer

et de tendresse, 
qui ont autant de sel que toi dans les veines, 
et ne savent chanter qu’avec le cœur plein de vin, 
dans les tavernes. Un vent glacé leur gèle les tempes 
s’ils osent, à marée basse, 
traverser la mémoire.

 
Mais tu as choisi l’oubli, 
la sentence des siècles. 
Toi, fils cadet de Cymru, 
pays de la gentillesse.

 

 

 

 

Vienne


 

 

Un immense gâteau de noces

Pour la Kaiserin la plus belle d’Europe ! 

 

Une grande guerre,

Un empire qui meurt,

Fléchit son corps et libère,

Des palais sucrés, sans héritière,

Des parterres à la menthe et à la fraise…

–Shönnbrunn, ta belle fontaine,

Belvédère, ton histoire d’amour

N’étouffent plus les cris de la Mitteleuropa

 

Une petite paix,

Un Danube qu’il faut sauver,

Des gens venus de très loin

Fuyant le génocide,

Quelqu’un qui chante Dylan

Sur une place

Où un peuple a grandit

À force de respect. 

 

Hors Strauss,

Strauss, dans les nuées,

L’éclair sur ses doigts dorés,

Un immense gâteau de poupée,

Une valse pour sa bien-aimée :

Vienne, Vienne,

Vienne !

 

 

 


 

Pour citer ces poèmes

 

Sílvia Aymerich, « Amsterdam  », « Abertawe  » & « Vienne »  , in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Dossiers « Poésie des femmes romandes », « Muses & Poètes. Poésie, Femmes et Genre », n°2|Automne 2012 [En ligne], (dir.) Michel R. Doret, réalisé par Dina Sahyouni, mis en ligne le 31 octobre 2012.

Url. http://www.pandesmuses.fr/article-n-2amsterdam-abertawe-vienne-111550386.html/Url. http://0z.fr/dfBxy


Pour visiter les pages/sites de l'auteur(e) ou qui en parlent


http://blocs.xtec.cat/poetic/francais/

 

Auteur(e)

 

Sílvia Aymerich fait ses études au Lycée Français de Barcelone, « son berceau littéraire », puis obtient une première licence en Biologie et une deuxième en Philologie, avant de décrocher son diplôme de traductrice à l'Université de Perpignan. Parallèlement, elle commence sa carrière d’écrivaine. En 1985, elle reçoit le Prix Amadeu Oller décerné à de jeunes poètes et, par la suite, divers prix pour ses romans de voyages. Invitée par les écrivains suisses en 1994, elle traduit ses poèmes pour leur annuaire. À son retour, paraissent ses romans pour adolescents, plusieurs fois réédités dès lors. En 2009, elle présente le Projet Solaris à l’Université de Londres, puis fait un séjour en résidence à Hugoenea. En 2012, elle participer au Writers’ Camp organisé par le P.E.N Club Hongrois. Sans quitter la poésie, elle travaille à diffuser la science au moyen de la littérature.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le Pan poétique des muses - dans n°2|Automne 2012

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Lettre n°15 | Eaux oniriques : mers/mères
    Lettre no 15 sur les Eaux oniriques : mers/mères © Horizon par Véronique Caye . Vous avez carte blanche pour en parler. La parution des documents choisis par notre équipe est successive du 14 décembre 2020 au 28 février compris. La mise en ligne se fait...
  • Une trilogie poétique pour un ténor à la voix d’airain : Jonas Kaufmann
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Critique & réception | Poésie & musique | Muses au masculin Une trilogie poétique pour un ténor à la voix d’airain : Jonas Kaufmann Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédits photos , Couvertures illustrées...
  • Un enfant n'est pas un partenaire sexuel !
    Lettre n°15 | Réflexions féministes sur l'actualité Un enfant n'est pas un partenaire sexuel ! Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Crédit photo : Fillette à l'orange par Louise Catherine Breslau (1856-1927), wikimedia, domaine public. Si...
  • perdre la mer
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques | S'ndigner, soutenir, Lettres ouvertes, Hommages, etc. | Poésie féministe pour lutter contre les violences faites aux femmes perdre la mer Houle Crédit photo : Édouard Debat-Ponsan (1847-...
  • Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | Les femmes et le désir en poésie
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DES POÈTES Les femmes & le désir en poésie © Crédit photo : Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective...
  • Adrien Cannamela, Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p.
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Critique & réception Adrien Cannamela , Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p., format A5, 20€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédit photo , Première de couverture illustrée...
  • Les dépossédé.e.s
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Les dépossédé. e. s Charlène Lyonnet Mélodie des sirènes alarmées, Par le passage, Du navire près des rochers. Naufrage. Dépêchées sur la plage, Les mariées ont retrouvé, Emportés par l’orage,...
  • l’après-midi d’un Rossignol
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie l’après-midi d’un Rossignol Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club...
  • La petite musique
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie La petite musique Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : une magnifique image de Claude Menninger,...
  • Ah, revoir la Niagara ! (haïkus)
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Ah, revoir la Niagara ! (haïkus) Chantal Robillard Crédit photo : "Niagara Falls", winter 1911 ", Commons,Wikimedia. Au bord de la rivière, Je prends les embruns Dans cheveux et figure. Penchée...