10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 13:00

 

Critique & réception



Chronique : La politique d'un roman d'amour

 

 

Camille Aubaude

 



Comment une femme, universitaire et savante de surcroît, peut-elle affirmer sur France Culture, dans une série sur les romans d'amour, qu'après Belle du Seigneur, on ne peut plus écrire de romans d'amour ? Elle s'est contredite en énonçant un autre truisme : le roman d'Albert Cohen ne correspond pas au genre du roman.

Rien que le titre !... La femme se contente d'être belle. Au début, elle n'a pas de nom, tandis que Solal est sûr de se la faire : "Elle ne sait pas ce qu'il l'attend", est-il écrit. N'est-ce pas la même idéologie que les publicités révoltantes de Montsantos pour les pesticides ? Le puissant jardinier verse du poison sur la mauvaise herbe en disant : "Ah ! tu faisais la fière !", pubs anaérobies et réactionnaires que l'on voit partout depuis des années. Tout fonctionne sur la soumission de la Femme, l'esclave du "Seigneur", "sois belle et tais-toi". C'est la belle "du" seigneur, elle appartient au maître. Comme Amanda et toutes les autres.

Qu'une femme voie en cela l'amour passion, et qu'après cette atroce représentation de la femme, tout roman d'amour soit incolore et sans saveur serait grotesque s'il n'y avait les crimes impunis d'une société qui brûle vives les femmes — le pire supplice rappelait l'émission précédente, elle aussi dénuée de conscience féministe —, qu'elle bannit comme "sorcières", d'une société qui les viole, brise leur vie sexuelle, sans jamais penser à châtier l'agresseur, le don juan, "le seigneur".

C'est la politique du crime sexuel que cette interprétation cautionne et promeut. "Albert Cohen iconoclaste", encore un truisme déplacé. Il dictait son œuvre immortelle pas à un homme mais à une femme, avec le sentiment de lui faire un enfant. Pour les palmes du sexocide culturel, cela confine à Balzac1 et Stendhal2, le volume et le style en moins.
 
Ce roman prétendument "iconoclaste" contribue au maintien du système politique aberrant qui condamne les femmes à subir la loi du plus fort, innombrables Philomèles réduites au silence, avec l'argument, qu'aujourd'hui, la femme n'a jamais été aussi libre que dans les sociétés occidentales... Encore un truisme déplacé.    
 
Notes

1. Dans une lettre à Madame Hanska, il écrit, à peu près : "J'aime qu'une femme écrive, mais elle doit faire comme vous, détruire ses œuvres".
2. Voir son assassinat en règle de Claire de Duras, qu'il a plagiée, humiliée par une version pornographique d'un de ses excellents romans, parce qu'elle était noble et avait du talent.

Pour citer ce texte


Camille Aubaude, « Chronique : La politique d'un roman d'amour  », in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : « Le printemps féminin de la poésie », Hors-Série n°1 [En ligne], sous la direction de C. Aubaude, L. Delaunay, M. Gossart, D. Sahyouni & F. Urban-Menninger, mis en ligne le 10 mai 2013. Url. http://www.pandesmuses.fr/article-chronique-la-politique-d-un-roman-d-amour-117677796.html/Url.


Auteur/Autrice

 

Camille Aubaude

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le Pan poétique des muses - dans Hors-Séries du Ppdm

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Lettre n°15 | Eaux oniriques : mers/mères
    Lettre no 15 sur les Eaux oniriques : mers/mères © Horizon par Véronique Caye . Vous avez carte blanche pour en parler. La parution des documents choisis par notre équipe est successive du 14 décembre 2020 au 28 février compris. La mise en ligne se fait...
  • Un enfant n'est pas un partenaire sexuel !
    Lettre n°15 | Réflexions féministes sur l'actualité Un enfant n'est pas un partenaire sexuel ! Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Crédit photo : Fillette à l'orange par Louise Catherine Breslau (1856-1927), wikimedia, domaine public. Si...
  • perdre la mer
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques | S'ndigner, soutenir, Lettres ouvertes, Hommages, etc. | Poésie féministe pour lutter contre les violences faites aux femmes perdre la mer Houle Crédit photo : Édouard Debat-Ponsan (1847-...
  • Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | Les femmes et le désir en poésie
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DES POÈTES Les femmes & le désir en poésie © Crédit photo : Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective...
  • Adrien Cannamela, Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p.
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Critique & réception Adrien Cannamela , Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p., format A5, 20€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédit photo , Première de couverture illustrée...
  • Les dépossédé.e.s
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Les dépossédé. e. s Charlène Lyonnet Mélodie des sirènes alarmées, Par le passage, Du navire près des rochers. Naufrage. Dépêchées sur la plage, Les mariées ont retrouvé, Emportés par l’orage,...
  • l’après-midi d’un Rossignol
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie l’après-midi d’un Rossignol Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club...
  • La petite musique
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie La petite musique Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : une magnifique image de Claude Menninger,...
  • Ah, revoir la Niagara ! (haïkus)
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Ah, revoir la Niagara ! (haïkus) Chantal Robillard Crédit photo : "Niagara Falls", winter 1911 ", Commons,Wikimedia. Au bord de la rivière, Je prends les embruns Dans cheveux et figure. Penchée...
  • Inutile [enfer]tile
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Biopoépolitique | Réflexions féministes sur l'actualité Inutile [enfer]tile CAM[...]ILLE Je me présente, au moins vous serez témoins : J’ai été privée de ce qui devait être un besoin Je suis celle qu’on plaint, celle...