23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 05:30

 

 

[poète jeune, moins de vingt-six ans]

Version traduite  

Quatre poèmes inédits & un reproduit

 

 

 

Beso, Recuerdo, Fidelidad,

 

Compañera & Escribir a oscuras 

 

 

  Mario Portillo Pérez

  Le dernier poème est reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur et de la revue "PFF! - Palabras, Fonemas y Formas / Paroles Phonèmes et Formes"

 

 

BESO

 

Me besas/y grabo sobre tus labios mi dedicatoria.

Te beso/y escribo dentro de mis labios tu historia.

 

   

 

Recuerdo

 

 

 

Recuerdo que escuché la quietud

de tu cabello mientras dormías

camino de un otoño interminable,

con un perfume de hojas que caen.



Desvanecía caricias de la brisa de mis manos

a los tersos estanques de tus pechos

como si ambos fueran un paisaje aparte.



Y rescaté una flor

del silencio

de entre tus piernas.



Una mariposa fue tu sonrisa

posada en mi boca.

Desnudándote vestí a mi piel,

dentro de tu cuerpo

sembré un corazón­.

 


Fidelidad

 

 

Nada nombro cuando

sobre tu piel escribo

el roce

de mis palabras

va más allá

de cualquier contacto.

 

Escribir es abrigarte

al inventar

tu desnudez entre mis manos.

 

 


Compañera 

 

Existes en la belleza

porque mi boca

                / te nombra

 

Figura que mis manos

                 dibujan / desdibujan

hasta llegar siempre

a la maravilla de nuestra unión.  

 

Esto  me puede llevar

todas las noches

a contemplar lo sublime

de tu presencia.

 

Compañera

cuerpo tuyo es alma mía

si lo deseas

en mi corazón,

puedes guardar tu vida.



Escribir a Oscuras 

 

 

Escribir a oscuras

mientras las ideas siguen vivas

y los latidos aumentan,

escribir para opacar al silencio,

escribir sobre las páginas de los diarios,

escribir sobre las hojas rescatadas,

escribir por encima de las paredes,

escribir acomodando sentimientos,

escribir sin importar, sobre otros libros,

por encima de sus letras.

Escribir para traducir una caricia,

escribir hasta que la hoja se desgaste,

escribir para que la tinta

materialice mi voz,

porque tiene tanto que decirte

y no se atreve.

 

Escribir para ti a oscuras

esperando a que algún día

la luz de tus ojos asista por fin mis letras.

 



 

Pour citer ces poèmes

   


 

Mario Portillo Pérez , « Beso », « Recuerdo », « Fidelidad »,  « Compañera  »  & « Escribir a Oscuras » (le dernier poème cité est reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur & de la revue PFF Palabras, Fonemas y Formas), in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques :  « Poésie, Danse & Genre » [En ligne], n°1|Printemps 2012, mis en ligne en Mai 2012.

URL. http://www.pandesmuses.fr/article-beso-recuerdo-fidelidad-escribir-103792199.html ou URL.  http://0z.fr/zMQ-k

 

 

 

 

Pour visiter les pages/sites de l'auteur(e) ou qui en parlent,

 

 


http://www.facebook.com/marioportillo28


http://www.facebook.com/pages/Mario-Portillo-Attilio/170714932951087

 

 

 

 

Auteur(e)

 

 

Mario Portillo Pérez

 

Eudónimo: Attilio

Escritor y estudiante, Mario Portillo Pérez, nació en la Ciudad de México en 1989.

Poeta, cuentista y dramaturgo. Actualmente estudia la Licenciatura de Creación Literaria por la Universidad Autónoma de la Ciudad de México (UACM). Obtuvo el primer lugar en el Primer Concurso Estudiantil de Poesía Cuautepec 2010 (UACM), y una mención honorífica en el Primer Concurso Estudiantil de Cuento Cuautepec 2011 (UACM).Se ha presentado en el Foro de Poesía “El tejedor”, de la Cafebrería "El Péndulo". Ha publicado su poesía en la Revista "Palabras, Fonemas y Formas", bajo el título de "Metáfora y Atmósfera".

 

Traduction

 

Nom de plume : Attilio.

Mario Portillo Pérez, né  dans la cité de Mexico en 1989.

Poète, conteur et dramaturge, il est actuellement étudiant en licence dans la Création littéraire à l'Université Autonome de le Cité du Mexico (UACM).

Il a remporté la première place dans le premier concours pour étudients de Poésie Cuautepec 2010 (UACM), et une mention honorable dans le premier concours pour étudients de Conte Cuautepec 2011 (UACM). Il est apparu dans le forum de poésie "Le Tisserand/El Tejedor " de la Cafétéria et Librairie "Le Pendule/El Péndulo". Il a publié "La métaphore et de l'atmosphère" dans le revue "PFF! - Palabras, Fonemas y Formas / Paroles Phonèmes et Formes".

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le Pan poétique des muses - dans n°1|Printemps 2012

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | Les femmes et le désir en poésie
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DES POÈTES Les femmes & le désir en poésie © Crédit photo : Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective...
  • Lettre n°15 | Eaux oniriques : mers/mères
    Lettre no 15 sur les Eaux oniriques : mers/mères © Horizon par Véronique Caye . Vous avez carte blanche pour en parler. La parution des documents choisis par notre équipe est successive du 14 décembre 2020 au 28 février compris. La mise en ligne se fait...
  • La petite musique
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie La petite musique Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : une magnifique image de Claude Menninger,...
  • Ah, revoir la Niagara ! (haïkus)
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Ah, revoir la Niagara ! (haïkus) Chantal Robillard Crédit photo : "Niagara Falls", winter 1911 ", Commons,Wikimedia. Au bord de la rivière, Je prends les embruns Dans cheveux et figure. Penchée...
  • Inutile [enfer]tile
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Biopoépolitique | Réflexions féministes sur l'actualité Inutile [enfer]tile CAM[...]ILLE Je me présente, au moins vous serez témoins : J’ai été privée de ce qui devait être un besoin Je suis celle qu’on plaint, celle...
  • C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles
    Lettre n°15 | Réflexions féministes sur l'actualité C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles Dina Sahyouni Crédit photo : " Gousses de Haricot Tarbais", Patrick Boilla, Commons. Les témoignages associés à #MeTooInceste sur les crimes...
  • Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise et écologique Centre d'impression numérique Everest
    Lettre n°15 | Eaux oniriques...| Revue des éditrices & éditeurs ou Revue des Métiers du livre Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise & écologique Centre d'impression numérique Everest Propos recueillis par David Simon pour LE PAN POÉTIQUE DES MUSES...
  • Barbara Polla (dir.), Équinoxe, recueil collectif, Le Pan Poétique des Muses, Grenoble, éd. Pan des Muses de la SIÉFÉGP, 2020
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Annonces diverses | Annonce de parution Barbara Polla (dir.), Équinoxe recueil collectif, Le Pan Poétique des Muses, Grenoble, éd. Pan des Muses de la SIÉFÉGP, 2020 LE PAN POÉTIQUE DES MUSES a le plaisir de vous annoncer...
  • Mer infamilière
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Mer infamilière Texte de Carole Clotis Œuvres artistiques de Poline Harbali Site officiel © Crédit photo: P oline Harbali, Série Le Damas des autres, no 1. « Et ce jour-là les grands vaisseaux,...
  • Nous ferons l’amour et Mon souffle dessine
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie Nous ferons l’amour & Mon souffle dessine Textes de Sylvia Undata Site officiel Poèmes reproduits de son recueil érotique Murmures avec son aimable autorisation...