13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 16:46

 

 

N °7 | Dossier majeur | Textes poétiques

 

Poèmes des ancêtres

 

 

 

 

À une artiste

 

 

 

&

 

 

Pygmalion

 

 

 

 

Louise Ackermann (1813-1890)

 

Crédit photo : domaine public, Gallica, estampe de Louise Ackermann*

 

 

À une artiste

 

 

[P. 13/P. 39 PDF]

 

Puisque les plus heureux ont des douleurs sans nombre,

Puisque le sol est froid, puisque les cieux sont lourds,

Puisque l’homme ici-bas promène son cœur sombre

Parmi les vains regrets et les courtes amours,

 

Que faire de la vie ? Ô notre âme immortelle,

Où jeter tes désirs et tes élans secrets ?

Tu voudrais posséder, mais ici tout chancelle ;

Tu veux aimer toujours, mais la tombe est si près !

[P. 14/P. 40 PDF]

Le meilleur est encore en quelque étude austère

De s’enfermer, ainsi qu’en un monde enchanté,

Et dans l’art bien aimé de contempler sur terre,

Sous un de ses aspects, l’éternelle beauté.

 

Artiste au front serein, vous l’avez su comprendre,

Vous qu’entre tous les arts le plus doux captiva,

Qui l’entourez de foi, de culte, d’amour tendre,

Lorsque la foi, le culte et l’amour, tout s’en va.

 

Ah ! tandis que pour nous, qui tombons de faiblesse

Et manquons de flambeau dans l’ombre de nos jours,

Chaque pas a sa ronce où notre pied se blesse,

Dans votre frais sentier marchez, marchez toujours.

 

Marchez ! pour que le ciel vous aime et vous sourie,

Pour y songer vous-même avec un saint plaisir,

Et tromper, le cœur plein de votre idolâtrie,

L’éternelle douleur et l’immense désir.

Paris, 1840

 

***

 

Pygmalion

 

 

[P. 41/P. 67 PDF]

 

Du chef-d’œuvre toujours un cœur fut le berceau.

L’art, au fond, n’est qu’amour. Pour provoquer la vie,

Soit qu’on ait la palette en main ou le ciseau,

Il faut une âme ardente et qu’un charme a ravie.

Après tout, tes enfants ne sont point des ingrats,

Artiste ! ils sauront bien te rendre ta caresse.

Lorsque Pygmalion, ce vrai fils de la Grèce,

Croit n’avoir embrassé qu’un marbre en son ivresse,

C’est de la chair qu’il sent palpiter dans ses bras.

 

 

***

 

Référence bibliographique : ces poèmes sont des extraits sélectionnés, transcrits et remaniés par D. Sahyouni de l'ouvrage de Louise ACKERMANN (1813-1890), Œuvres de L. Ackermann, (sous titre) Ma vie – Premières poésies – Poésies philosophiques, Paris, A. Lemerre, 1885, 1 vol., XX-187 p., pp. 13-14 & p. 41, Bibliothèque nationale de France, a été mis en ligne sur Gallica en juin 2010, voir aussi les permaliens des poèmes transcrits : page 13, page 14 & page 41.

* Cette estampe a été choisie par DS : Anonyme, Recueil. Portraits de Louise Victorine Choquet, Mme Ackermann (XIXe s.), Bibliothèque nationale de France, département "Estampes et photographie", N-2 (ACKERMANN, Louise Victorine Choquet, Mme) http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41870220m. Ce document a été mis en ligne sur Gallica en novembre 2012.

***

 

Pour citer ces poèmes

 

 Louise Ackermann, « À une artiste » & « Pygmalion », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°7 | Automne 2017 « Femmes, poésie & peinture » sous la direction de Maggy de Coster, mis en ligne le 13 octobre 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/2017/10/pygmalion.html 

 

© Tous droits réservés                        Retour au n°7|Sommaire

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le Pan poétique des muses - dans Numéro 7

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Lettre n°15 | Eaux oniriques : mers/mères
    Lettre no 15 sur les Eaux oniriques : mers/mères © Horizon par Véronique Caye . Vous avez carte blanche pour en parler. La parution des documents choisis par notre équipe est successive du 14 décembre 2020 au 28 février compris. La mise en ligne se fait...
  • Une trilogie poétique pour un ténor à la voix d’airain : Jonas Kaufmann
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Critique & réception | Poésie & musique | Muses au masculin Une trilogie poétique pour un ténor à la voix d’airain : Jonas Kaufmann Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédits photos , Couvertures illustrées...
  • Un enfant n'est pas un partenaire sexuel !
    Lettre n°15 | Réflexions féministes sur l'actualité Un enfant n'est pas un partenaire sexuel ! Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Crédit photo : Fillette à l'orange par Louise Catherine Breslau (1856-1927), wikimedia, domaine public. Si...
  • perdre la mer
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques | S'ndigner, soutenir, Lettres ouvertes, Hommages, etc. | Poésie féministe pour lutter contre les violences faites aux femmes perdre la mer Houle Crédit photo : Édouard Debat-Ponsan (1847-...
  • Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | Les femmes et le désir en poésie
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DES POÈTES Les femmes & le désir en poésie © Crédit photo : Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective...
  • Adrien Cannamela, Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p.
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Critique & réception Adrien Cannamela , Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p., format A5, 20€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédit photo , Première de couverture illustrée...
  • Les dépossédé.e.s
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Les dépossédé. e. s Charlène Lyonnet Mélodie des sirènes alarmées, Par le passage, Du navire près des rochers. Naufrage. Dépêchées sur la plage, Les mariées ont retrouvé, Emportés par l’orage,...
  • l’après-midi d’un Rossignol
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie l’après-midi d’un Rossignol Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club...
  • La petite musique
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie La petite musique Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : une magnifique image de Claude Menninger,...
  • Ah, revoir la Niagara ! (haïkus)
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Ah, revoir la Niagara ! (haïkus) Chantal Robillard Crédit photo : "Niagara Falls", winter 1911 ", Commons,Wikimedia. Au bord de la rivière, Je prends les embruns Dans cheveux et figure. Penchée...