2 février 2022 3 02 /02 /février /2022 14:25


Numéro Spécial | Printemps 2022 | Dossier mineur | Florilège | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes, hommages​​ ​​​​​

 

 

 

 

 

 

 

Tombeau pour une troubaderesse

 

 

 

 

 

Textes & photographie

 

Chantal Robillard

 

Art. Wikipédia​​​​​​

 

 

 

 

© Crédit photo :  Chantal Robillard, "Estours".

 

 

 

Ce sont trois poèmes dont deux en haïkus encadrant une sextine en hommage à la troubaderesse (ou troubadouresse) méconnue voire oubliée Na de Castelloza.

Les photographies ont été prises aux environs de Meyronne (43), où cette poétesse a fini ses jours. C'est un pays de loups et l'un des coins de la bête du Gévaudan au XVIIIe siècle.

 

 

Na ! (haïkus partiellement monosyllabiques)

 

 

 

 

J’ai lu hier dans un

Manuel Assimil dit

« L’Auvergnat d’ poche »,

 

Qu’il y eut ici*, joie,

Une vraie châtelaine

Troubaderesse,

 

C’est incroyable !

Que j’aimerais trouver ce

​​​​​​Hameau Meyronne !

 

Je me demandais

Pourquoi dans les sextines,

TeRines, -nines,

 

Un rien m’attirait.

Ma « Sizaine des Cendreux »**,

Sextine en prose,

 

Sur la montée de

Langeac vers le Mont Mouchet

Finit à Ruynes.

 

La châtelaine,

Dame Truc de Meyronne,

Na Castelloza,

 

A vu tous ces bois,

Forêt de Pourcheresse,

En a fait des vers,

 

J’en suis certaine,

Contre le vent qui hurle

Et contre les loups.

 

Rage d’écrire,

Contre tous les hurlements,

Haines, jalousies.

 

De vos temps, le jour,

Sur quoi, qui, écriviez-vous,

Na Castelloza ?

 

Je mets des mots sur

Vous, je vous vois près du feu,

À tourner les vers,

 

Chercher la rime,

Puis trouver la sextine

(mieux que les haïkus ?).

 

 

 

 

© Crédit photo :  Chantal Robillard, "Les gorges de la Seuge".

 

 

 

 

2. Ronces et ruines à Meyronne : sextine

 

 

 

N’ayant vu que ronces

N’arriver aux ongles,

Navire vert aux fleurs,

Naviguer d’inverse.

Narrer à mon oncle

Navrant « conte aux ruines ».

 

 

Na, ce sont tes ruines !

N’approcher tes ronces ?

N’amener mon oncle ?

Nageant sous son ongle,

Nature s’inverse,

Nacre en forme de fleur.

 

 

N’attraper nulle fleur,

N’amasser vent ; ruines

N’aimer, sens inverse,

N’attirer que ronces.

N’arrimer ses ongles :

Na(u)tilus  furoncle.

 

 

N’avait vu mon oncle,

Naguère taxi, fleur

Nappée sous son ongle.

N’abîmons ces ruines,

N’accrochons aux ronces

Nattes : tresse inverse.

 

 

N’aiguillons rien vers ce

Natif d’ici, l’oncle.

Naval champ de ronces,

N’armer d’épines fleurs.

N’a château que ruines,

N’a vallée que jongle.

 

 

N’a incarné l’ongle,

Navette à l’inverse.

Nazis vus à Ruynes :

N’avait seize ans l’oncle,

Naïfs tués en fleur,

Narines sous ronces…

 

 

Ronces : castel pour Na.

Ongle écrire mena,

Fleur d’encre mâchonna.

Inversa siècles, Na.

Onc les rimes tourna

Ruines trouva Domna.

 

 

 

 

 

© Crédit photo :  Chantal Robillard à Estours. 

 

3. Délivrance (en haïkus)

 

 

Coule la Desges,

De sa source vers l’Allier.

Nous la remontons,

 

 

Gorge sauvage,

Route en lacets tortillés,

Fatras de ronces,

 

 

Le fond de vallée,

Cul de sac désert, soudain,

Se met à grimper.

 

 

Deux chiens aboient

Férocement contre nous :

C’est donc habité !

 

 

Vient un paysan,

Soupçonneux, boiteux, taiseux.

C’est « Délivrance » ! ***

 

 

Mon oncle parle,

Ou plutôt parlemente.

Le vieux, renfrogné,

 

 

Ne le connaît pas.

N’a jamais pris de taxi.

Mais l’oncle venait !

 

 

Pour une dame,

Avec son petit enfant :

A dû bien grandir ?

 

 

Le retraité, là,

Se déride enfin : ceux, oui,

De l’autre maison.

 

 

L’homme nous mène

Au fond de la basse-cour.

Montre une porte ;

 

 

Puis grommèle un peu :

« Vous craignez pas les ronces ? ».

Nous laisse aller seuls

 

 

Par une sente,

Bordée d’orties bien fraîches !

Précipice, au fond :

 

 

Mieux vaut pas y choir,

La Desges coule sans bruit.

En équilibre

 

 

Plus que précaire,

On s’apprête à retourner

Chez le vieux ronchon.

 

 

Tout à coup je vois,

Un peu plus bas, sous nos pieds,

Voûte avec pierres.

 

 

Voilà tout, Na, tout

Ce qu'il reste du château !

Nous marchons sur le

 

 

Chemin de ronde.

La maison du paysan

Est sur le castel.

 

 

Toutes les pierres

Ont été prises au château.

Enfin… ses ruines.

 

 

 

 

© C. Robillard

 

*au fond de la vallée de la Desges, juste en dessous de Venteuges et du mont Mouchet.

**nouvelle publiée dans le numéro 70 de la R.A.L puis dans Hôpital Cendrillon (éd du GREF).

*** film de John Boorman.

 

 

© Crédits photos :  Chantal Robillard, "Tombeau pour une troubaderesse", images des poèmes prises par LE PAN POÉTIQUE DES MUSES pour montrer la mise en page originelle de l'ensemble poétique, ajoutées le 7 février 2022. 

 

***

 

Pour citer ces sextine & haïkus élégiaques inédits​​​

 

Chantal Robillard (poèmes & photographies), « Tombeau pour une troubaderesse », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Numéro Spécial | Printemps 2022 « L'humour au féminin » sous la direction de Françoise Urban-Menninger, mis en ligne le 2 février 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/ns2022/cr-unetroubaderesse

 

 

 

Mise en page par David Simon, dernière mise à jour le 7 février 2022. 

​​​

 

© Tous droits réservés

Retour au Sommaire du Numéro Spécial 2022 ​​​​​​​​

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • 2022 | Un Bouquet Poétique pour Toutes à l'École & La Journée Internationale des Droits des Filles
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PRÉSENTE L'ÉVÉNEMENT POÉFÉMINISTE UN BOUQUET POÉTIQUE POUR TOUTES À L'ÉCOLE & LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FILLES ÉDITION 2022 QUI FÊTE LE 11 OCTOBRE 2022 LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FILLES CET ÉVÉNEMENT...
  • Fillettes dans l’abîme de l’ignorance !
    Événements poétiques | Un Bouquet Poétique pour Toutes à l'École & La Journée Internationale des Droits des Filles 2022 Fillettes dans l’abîme de l’ignorance ! Mokhtar El Amraoui Crédit photo : Filles afghanes en costume traditionnel, Commons. Loin de...
  • Biographie de Lea NAGY
    Biographie & publications disponibles numériquement Lea NAGY Jeune poétesse hongroise traduite en français par les Éditions du Cygne © Crédit photo : Portrait photographique Lea NAGY. Est une poétesse hongroise née en 2000 à Budapest. Elle a publié trois...
  • Le chaos en spectacle en extraits
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Dossier mineur | Florilège | Instant poétique avec... Le chaos en spectacle en extraits Poèmes de Lea Nagy Traduction du hongrois par Yann Caspar © Crédit photo : Portrait photographique Lea Nagy. Île Pas de bruit...
  • Lea Nagy, Le chaos en spectacle, préface de Patrice Kanozsai, traduction du hongrois par Yann Caspar, Éditions du Cygne, 2022, format A5, 67 pages, 10€
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Critique & réception Lea Nagy, Le chaos en spectacle préface de Patrice Kanozsai, traduction du hongrois par Yann Caspar Éditions du Cygne, 2022, format A5, 67 pages, 10€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir...
  • No 12 | AUTOMNE 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°12 | AUTOMNE 2022 UNE POÉMUSIQUE DES FEMMES & GENRE* Crédit photo : Anne Vallayer-Coster, "Instruments de musique". Tableau temporaire....
  • J'ai vu la larme
    N°12 | Une Poémusique des Femmes & Genre | Astres & Nature J'ai vu la larme Poème & dessin Mokhtar El Amraoui © Crédit photo : Mokhtar El Amraoui, « J'ai vu la larme », dessin. J’ai vu la larme sur l’eau Se poser tel un pigeon Attendu en regards et semences...
  • No 11 | ÉTÉ 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°11 | ÉTÉ 2022 PARFUMERIE POÉTIQUE OU PARFUMS, POÉSIE & GENRE © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Strange roses", tableau. SOMMAIRE...
  • N°11 | ÉTÉ 2022 | SOMMAIRE
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°11 | ÉTÉ 2022 PARFUMERIE POÉTIQUE OU PARFUMS, POÉSIE & GENRE N°11 | SOMMAIRE EN COURS D'ÉDITION... © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Titre...
  • Biographie de Charlène LYONNET
    Biographie & publications disponibles numériquement Charlène LYONNET Chasseuse d'élans poétiques Discrète, vagabonde. chasseuse d'élans poétiques et de rebondissements, mélangeuse d'encritures. Publications : Puissance Dix le Mag, n°4 été 2020, parution...