11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 12:00

 

Poèmes

 

À toi

 

&

 

Chère levantine…

 

 

 

Ahmed Hafdi

    

 

 

À Françoise Urban-Menninger,

en signe d’amitié et de haute considération

 

 

 

Chère levantine…

 


 

 

 

 

 

Aujourd’hui, je t’écris Ghada, j’ai hâte d’avoir de tes nouvelles, si tu es encore en vie. Ici, les gens se croisent sans se saluer, sans poser un regard sur vous ; oui, juste un léger regard qui vous procure cette sensation que vous existez… Suis-je transparent ? Peut-être ! Ils ne marchent pas ; ils courent tellement ils n’ont plus le temps. Vers où ? Je n’en sais rien. Te rappelles-tu ? Près du Tigre, je t’avais croisée ce jour-là, avant le dernier déluge. Nous avions joué à l’homme et à la femme, glané quelques galets, par-ci, par-là, bâti notre maison, un rectangle enchanté. Nous avions ri aux éclats profitant de cette fraîche brise léchant la surface de l’onde. Tu t’amusais à lancer des cailloux vers l’onde ruisselante, des cercles se formaient, et tu as commencé à les compter un, deux, trois… Puis rien, hormis l’écho enchanteur d’Erbil, du Mont-Liban qui chatouillait nos oreilles. L’enivrent maqâm ensorcelant de Farida nous transportait dans des contrées lointaines et indescriptibles !



  ***

 

 

 

 

 

À toi

 

 

 

 

À

Toi

Chère levantine

De l'auguste cèdre sublime

Cette douce clameur divine


 
 

Ô !

Levantine

Marine

Aux multiples vertiges

De lait et de miel

C'est là entre terre et ciel

Que l’homme peut encore s’habiller de lumière


 
 

À

Toi

Ghada

Mayada

Aïda

Aux yeux palpitants comme une liqueur

Éclairant encore les chemins de l'Orient


 
 
 
 

Ô !

Ghada

Fille du soleil

J’irai par ce chemin incertain

Humer, sentir la rosée du matin

Précieuse parure des vallons

Nul compagnon, seule ma passion

Bruit des pas de mon cœur

Peux-tu m’offrir une lueur ?

Sous ce gris ciel, j’ai perdu mon chemin

Éclaire de tes yeux ce reste de jour orphelin

Notre amour ne dure qu’un printemps

Divine, douce Ishtar de l’Orient

 

 

Ô

Muse de l’auguste Orient

Reine de Phénicie

De Mésopotamie

Au portail du levant

Traversant le firmament du Liban

Le berger égaré suit toujours ton sillon

J’ai suffisamment mordu dans la poussière

Des rayons pourpres de l'aurore

À Uruk, à Karbala, près des tablettes millénaires,

Tu m’as fais revivre les gloires de l’enfant téméraire

Accompagne-moi près du somptueux cèdre sublime,

Là je serai un homme,

Là j’oserai être.

Après la fonte des neiges,

L’hiver reculera derrière les montagnes

Et posera un dernier regard

Sur les paisibles collines voisines


 
 
 

Viens donc Ghada !

Nous irons aux portes du ciel

Là où la nuit cogne la montagne

Caresse les âmes des enfants du soleil

Là où chaque arbre raconte sa légende

Viens donc Ghada !

Sous le sable, j’ai déposé mon rêve

Je n’ai ni la patience du palmier

Ni l’endurance du chameau

Le café du matin a perdu son arôme

Ce n’est plus comme celui d’antan

Reviens douce muse de l’Orient

Traversant l’aube de mes premiers printemps

 

 

Ô

Poète

De Beyrouth

De Baalbek

De Tripoli

De Saida

Écris ton épopée

Montre-Toi

Au            soleil

Écris              Marche

Marche                     Pour

Ne                                   Pas

T’égarer



 

 

Ahmed Hafdi, 26 octobre 2003

 

 

 

 

Pour citer ces poèmes


Ahmed Hafdi,  « À toi » & « Chère levantine… »Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°5 [En ligne], mis en ligne le 11 décembre 2013.

Url.http://www.pandesmuses.fr/article-levantine-121509944.html/Url. http://0z.fr/e1hkd

 

Page précédente
Retour au sommaire Page suivante

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 11 | ÉTÉ 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°11 | ÉTÉ 2022 PARFUMERIE POÉTIQUE OU PARFUMS, POÉSIE & GENRE © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Strange roses", tableau. SOMMAIRE...
  • La jeune aveugle pianiste du concert de la loterie des artistes lyonnais en faveur des inondés du Midi
    N°12 | Musique, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège / Poésie des aïeules | Handicaps & diversité inclusive La jeune aveugle pianiste du concert de la loterie des artistes lyonnais en faveur des inondés du Midi Adèle Souchier (1832-19??) Poème...
  • Strasbourg, capitale mondiale du Livre en 2024
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Revue des Métiers du livre | Revue culturelle d'Europe Strasbourg, capitale mondiale du Livre en 2024 Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : Cette...
  • Muse
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier mineur | Florilège / Poésie des aïeules Muse Adèle Souchier (1832-19??) Poème choisi & transcrit avec une note par Dina Sahyouni Crédit photo : Johann Heinrich Tischbein, "Une Muse", peinture, domaine public, Wikimedia. Le...
  • La chanteuse
    N°12 | Musique, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège / Poésie des aïeules La chanteuse Adèle Souchier (1832-19??) Poème choisi, transcrit & annoté par Dina Sahyouni Crédit photo : Pierre-Auguste Renoir, une musicienne (et chanteuse ?) jouant de...
  • Un parfum d'âme et image éphémère
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège Un parfum d'âme & image éphémère Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Tableau par Hélène Martinez-Urban © Crédit photo : Hélène Martinez-Urban, nature morte, peinture. Un...
  • L'amie
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier mineur | Florilège / Poésie des aïeules | Voies-Voix de la sonorité L'amie Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859) Poème choisi & transcrit par Dina Sahyouni © Crédit photo : Dessin de Marceline Desbordes-Valmore...
  • En mal d'amour, la nouvelle chanson de MIKA vous console
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Poésie, musique & art audiovisuel En mal d'amour, la nouvelle chanson de MIKA vous console © Crédit photo : MIKA dessinant un cœur lors d'un de ses concerts, une des imges fournies en 2021 par Catherine Melin, @Vebemika...
  • Les Cèdres
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège & REVUE ORIENTALES (O) | N° 2 | Florilège de créations Les Cèdres Édouard Gemayel Ou Édouard Gemayel Poème choisi & transcrit avec une note par Dina Sahyouni Crédit photo : "Cèdre du Liban du...
  • Hélène Martinez-Urban
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Bémols artistiques| Revue Matrimoine Hélène Martinez-Urban Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Peintures par Hélène Martinez-Urban © Crédit photo : Hélène Martinez-Urban, tableau de nature morte,...