11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 06:16

   

 

 

Poèmes reproduits

 

Les examens et les bébés

  
&

Quand elle peut, ma fille me donne un peu 

 

 

 

Anne-Marie Reine Le Pape

 Extraits reproduits du recueil Je veux juste être tranquille  

avec l'aimable autorisation de l'auteure

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/518d7jcP8YL._AA278_PIkin4,BottomRight,-52,22_AA300_SH20_OU08_.jpg 

 

Les examens et les bébés

 

À l’Université 

nous nous sommes rencontrés

nous nous sommes vite mariés.

Les examens et les bébés

m'ont vite fait abandonner.

Tes astreintes à l'hôpital

tes consultations dans le privé

les urgences à assurer

tu m'as laissée tout assumer

ta famille tu as oublié.

Dans le milieu j'ai perdu pied

à tes yeux j'ai rétrogradé

des nouvelles thérapies tu ne m’as plus parlé

avec tes associées tu m'as trompée

en congrès tu en as profité.

À coups de poings tu objectais et tu niais

comme une souillon je me sentais

dans notre maison tu m'enfermais

les enfants, alors, tu véhiculais

des prescriptions tu me signais

de pommades tu me badigeonnais.

Mon enfance je me rappelais

étant malade on me dorlotait

tes attentions me consolaient

tant de visites par jour me réchauffaient

puis s'estompaient, puis reprenaient

puis s'estompaient, puis reprenaient.

Mon visage tant de fois pommadé

ne devrait pas être ridé.

De la distribution à la décoration

j'ai tout pensé dans notre maison.

Pour moi seule tu as redistribué

dans la chambre du fond tu m'as affectée.

Notre maison ne m'a pas comblée

vaste salle d'attente pour impatiente patiente.

De mon addiction tu n'as rien vu

jusqu'à une arrivée imprévue.

 

En cure de désintoxication tu m'as placée

une nourrice tu as engagé

d'une interne tu t'es entiché

notre maison tu lui as fait visiter

les enfants tu lui as présenté

à ma place tu l'as placée.

Un avocat tu as engagé

au juge les enfants tu as demandé.

Nos enfants que j'ai élevés

que j'ai toujours entourés

lors des droits de visite ne peuvent s'apaiser

du peu de temps ils veulent tant profiter

que contre moi ils viennent s'allonger.

Le montant de ma pension est élevé

mais pas suffisamment pour me reloger.

La moitié de la maison est à moi

tu me la dois

c'est la loi mais pas ta loi.

Quinze ans de sacrifice

quinze ans à ton service

pour me retrouver dans une chambre de service

est-ce que c'est logique ?

La nourrice tu as congédié

L'interne tu as vite épousé

les examens, nos enfants et son bébé

l'ont vite fait abandonner.

 

 

 

Quand elle peut, ma fille me donne un peu 

 

 

On m'a retirée de l'école

pour aller vendre des bricoles

le doux commerce des guenilles

c'est pour ton avenir, ma fille.

Mon mari avait une addiction

qui dévorait les allocations.

J'obtenais quelques petits deniers

des fripes gardées les mois derniers.

Par la vitre du café je le voyais

toujours concentré sur ses mêmes journaux

le peu de courses qu'il ramenait

décevait autant que ses chevaux.

J'ai ouvert un compte à mon nom

pour transférer les allocations

C'est moi l'homme, qu'est-ce que tu crois ?

Je sais pas, ça veut dire quoi ?

Que de tracas pour une seule fois

je continuerai à me débrouiller sans toi.

La pendule de ma mère

qui patiente chez " ma tante "

compte les heures

et ça me hante.

Mes enfants sont ma seule fierté

tous ont fini leur scolarité.

J'ai tout fait pour qu'ils mangent à leur faim

mais aujourd'hui, c'est moi qui ai faim.

Quand elle peut

ma fille me donne un peu.

Je ne leur demande jamais rien

les cadets ne s'inquiètent de rien

je suis restée leur mère courage

mais j'ai plus l'âge.

 

 

Avec quoi pourrais-je payer mes traites ?

Je n'ai rien versé à Caisse Retraite

elle me le rend bien

elle ne me verse rien.

Tout ce qu'on m'a appris

c'est vendre des bricoles

finalement, ça m'a servi

et desservi.

Même en cherchant ce qu'il me reste

je n'ai plus rien à vendre

alors je peste

je me déteste.

Sur le marché des breloques

c'est combien pour cette loque ?

 

À la Bourse, c'est l'euphorie.

Un tel trésor, c'est à quel prix ?

Une femme comme elle

ça vaut de l'or !

Valeur refuge

c'est mieux que l'or :

l'or, dans les mines il faut descendre

les mères courage sont déjà là

à nous attendre.

Dès création du titre " Mère courage "

ça déménage !

Les cotations s'envolent

les traders se passionnent

l'économie est délaissée

mieux vaut ne pas laisser passer

le cours ne pourra que monter monter

la loi de la Bourse est bouleversée

j'achète, encore, encore.

L'indice Nikkei

est en éveil

 

Hong Kong

termine.. hong, hong

l'indice Footsie

a le tournis

Euro stoxx

croit à l'intox

à mi-journée, le CAC 40

...séance éreintante

l'indice Nasdaq

prend des claques

à la clôture de Wall Street

jamais connu un pareil trip ! 

 

 

 

Pour citer ces poèmes

 

Anne-Marie Reine Le Pape, « Les examens et les bébés  » & « Quand elle peut, ma fille me donne un peu » (extraits reproduits du recueil Je veux juste être tranquille avec l'aimable autorisation de l'auteure du recueil), in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques ; n°0|Événement poétique : « Un pan de poèmes pour Toutes à l'école », automne 2012, mis en ligne le 11 octobre 2012. URL.http://www.pandesmuses.fr/article-les-examens-et-les-bebes-quand-elle-peut-ma-fille-me-donne-un-peu-111004521.html/URL. http://0z.fr/l9qyA     

 

 

Auteur(e)

Anne-Marie Reine Le Pape, Anne-Marie Le Pape est avocate. Sous le nom de plume d'Anne-Marie Reine Le Pape, elle a publié Je veux juste être tranquille, recueil de 25 textes sur la violence conjugale, en ebook (gratuitement téléchargeable ce jeudi 11 octobre 2012 sur le site Amazon en l'honneur de la première journée internationale des filles (ici).

Site : blog.jeveuxjusteetretranquille.net/  

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le Pan poétique des muses - dans Événements poétiques

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | Les femmes et le désir en poésie
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DES POÈTES Les femmes & le désir en poésie © Crédit photo : Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective...
  • Désirance
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie Désirance Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes Désir de feu feu de braise braise étincelant dans l’âtre de mes nuits nuits matérialisées dans les rêves Connivence...
  • Le corps de l’Homme et Libidoll
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie Le corps de l’Homme & Libidoll Luxy Dark © Crédit photo : Luxy Dark, "La Déchirure", tableau. Le corps de l’Homme Le corps de l'Homme est une toupie, Une toupie qui s'enroule...
  • Une nuit
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie Une nuit Christine Fusarelli © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "Désir", peinture. Et cette nuit qui vient Est-elle menace d’immobilité Ou promesse de recommencement...
  • tes mains
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie tes mains* Houle Crédit photo : Hands, domaine public, image de Commons, Wikimedia. je clos mes paupières dans les profondeurs du lit. immobile, comme le poème d'un mort....
  • J'ai jeté l'encre dans les ports
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie J'ai jeté l'encre dans les ports Olympia Alberti Crédit photo : Olympia Alberti en 2 016, image de Commons, Wikimédia. J'ai jeté l'encre dans les ports en pluie en amertume...
  • À mon seul désir
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie À mon seul désir Chantal Robillard Crédit photo : Mon seul désir, un détail de la tapisserie de la dame à la licorne, Commons, Wikimédia. A u milieu du ciel rouge vif et...
  • Lettre n°15 | Eaux oniriques : mers/mères
    Lettre no 15 sur les Eaux oniriques : mers/mères © Horizon par Véronique Caye . Vous avez carte blanche pour en parler. La parution des documents choisis par notre équipe est successive du 14 décembre 2020 au 28 février compris. La mise en ligne se fait...
  • Merci Overblog ?
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes, hommages, etc. Merci Overblog ! Chère plate-forme Overblog France, La revue LE PAN POÉTIQUE DES MUSES vous adresse ses sincères remerciements pour la qualité de votre entreprise,...
  • La Mouille scandaleuse
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie La Mouille scandaleuse* Roxane Darlot-Harel P rofesseur agrégée de lettres modernes Son blog Crédit photo : La naissance de Vénus par Sandro Botticelli, Commons, Wikimédia. Tempus...