11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 12:00

 

Critique & réception

 

 

Danny Marc

 

Un grand vent s'est levé

 

Préface de Michel Cazenave, post-face de Gaëtan de Courrèges

 

illustration de Danièle Maffray

 

Éditions Pippa, 2013

 

 

Marie-Josée Desvignes

 

   

 

Couverture de : Un grand vent s’est levé - Ouverture dans une nouvelle fenêtre

 

  © Crédit photo : Couverture illustrée par Danièle Maffray

 


 

 

   « Dès qu'on parle d'amour, on a vite fait de constater comme une femme ne s'exprime pas comme un homme... parce qu'elle est plus profonde... »  nous dit M. Cazenave dans sa préface au très joli recueil de Danny Marc,Un grand vent s'est levé. C'est un chant d'amour que nous délivre Danny Marc, porté par le désir et tout le corps d'une femme, l'amour venu du plus loin de soi sur lequel un jour « un grand vent s'est levé ». Désir métamorphosé par ces «  mains de soleil », ces« mains d'orfèvre », ces « mains de violence[qui]ont creusé au puits de ma tendresse », des« mains de soif »qui ont transcendé tous les rêves, épuisé toutes les certitudes,« ramené sur mes lèvres le chant des vagues ».

 

   Un chant qui, au-delà des mers, dans l'attente et jusqu'à Ostende s'écrira« sur la pageblanche de l'amour », « Ostende, plage de liberté ouverte »,écrit Danny Marc. Aborder le jour, dépasser l'attente et ses heures si longues, retrouver le« miracle de vivre »et cette nuit où« j'ai largué le monde/et pour quelques heures/lui ai demandé le silence ». Tolède à midi pour aller« chercher un grand cri de soleil »viendra au fil des saisons et du retour de l'autre dire encore et encore« la lampe allumée au cœur de vivre », dire la ferveur et faire« le tour de l'amour ».

 

    Entre les deux, rêver« comme un bateau prend la mer »dit-elle encore, citant J.P Rosnay. Lui, toujours dans le désir illuminé, elle dans l'attente renouvelée, c'est une poésie simple et belle qui questionne l'autre, l'aimé :

de quel volcan as-tu peuplé l'attente

de quelle vague as-tu soulevé le temple

de quelle déchirure as-tu fait basculer l'ordre établi

 

La femme demeure dans cette nostalgie des« tendresses démesurées »du temps d'avant, celui « de toi que je ne connaissais pas/celui de moi que tu ne savais pas », souffre l'absence, cultive la patience et se souvient de« ce chemin du temps »« tu inventais le temps en invitant le jour ». Ce « grand cadeau de vivre » qui naît toujours de l'amour, voilà ce que nous offre avec ce petit recueil délicieux, Danny Marc que la magnifique post-face de Gaétan de Courrèges vient attester :

 

 

Dire je t'aime c'est mettre au monde

Donner la vie, donner la route, rompre cordons et amarres » et quand l'absence est séparation « la plage redevient désert, les étoiles se voilent et le pain quotidien n'a plus son goût de fête.

C'est alors que la femme invente l'écriture***

 

 

 


***Toutes les citations proviennent du livre de Danny Marc, Un grand vent s'est levé, préface de Michel Cazenave, post-face de Gaëtan de Courrèges, illustration de Danièle Maffray, Éditions Pippa, 2013

 

 

  ***

 

Née en 1937 à Paris, Danny-Marc, après cinq années d’enseignement en Afrique, débute dans les années 1965 une carrière d’auteur-compositeur-interprète (chansons à texte et poèmes mis en musique). Elle chante tout aussi bien au Club des Poètes que contre l’apartheid avec Jacqueline Dulac et John Littleton. Contrainte d’interrompre la scène pour raison de santé, elle fonde avec Gaston Lefebvre l’opération W, association de coopération dans le cadre de la FAO, puis le Centre Didro, association d’aide aux toxicomanes, qu’elle dirige jusqu’en 1998. Avec Jean-Luc Maxence, elle assure depuis plus de vingt ans la direction des Éditions Le Nouvel Athanor. Très investie dans la défense et la promotion des auteurs des Cahiers du Sens notamment, elle y signe quelques poèmes mais surtout, régulièrement, des récits de voyage à travers le monde (biographie empruntée au site de l'éditeur). 

 

Voir ausssi : url. http://www.pippa.fr/Un-grand-vent-s-est-leve

 

 

Pour citer ce texte 

Marie-Josée Desvignes, « Danny Marc, Un grand vent s'est levé, préface de Michel Cazenave, post-face de Gaëtan de Courrèges, illustration de Danièle Maffray, Éditions Pippa, 2013 », Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°5 [En ligne], mis en ligne le 11 décembre 2013. Url.http://www.pandesmuses.fr/article-danny-marc-un-grand-vent-s-est-leve-editions-pippa-2013-121510092.html/Url.http://0z.fr/bmqYY

 

Page précédente
Retour au sommaire Page suivante

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 10 | AUTOMNE 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N° 10 | AUTOMNE 2021 CÉLÉBRATIONS DES LAURÉATES & LAURÉATS* DE L'ACADÉMIE CLAUDINE DE TENCIN & DIX ANS DE CE PÉRIODIQUE AVEC LES INVITÉES...
  • No 1 | O | Les figures des orientales en arts et poésie
    PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales... Les figures des orientales en arts & poésie © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. Ce premier numéro sera entièrement mis en ligne le 30 septembre...
  • Vision d’Iran / Visión de Irán
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations & N° 10 | Célébrations | Dossier mineur | Florilège Vision d’Iran / Visión de Irán* Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes Crédit photo : photographie d'une villageoise du désert iranien,...
  • À une Soudanaise et La mort d'une joyeuse
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations , Événements poétiques | Justice pour elles ! | Poésies féministes & N° 10 | Célébrations | Dossier mineur | Florilège À une Soudanaise & La mort d'une joyeuse* Imèn Moussa Poétesse, Docteure en Littératures...
  • Le Prix Littéraire de Dina Sahyouni
    N° 10 | Célébrations | Actions en faveur des femmes & LGBT+ [parution numérique uniquement] Le Prix Littéraire de Dina Sahyouni SIÉFÉGP Société Internationale d'Études des Femmes & d'Études de Genre en Poésie. Crédit photo : Image d'une auteure "Ana de...
  • No 8 | ÉTÉ 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N° 8 | ÉTÉ 2021 PENSER LA MALADIE & LA VIEILLESSE EN POÉSIE 2ÈME VOLET SOUS LA DIRECTION DE Françoise URBAN-MENNINGER © Crédit photo :...
  • No 8 | Sommaire
    N° 8| SOMMAIRE PENSER LA MALADIE & LA VIEILLESSE EN POÉSIE 2ÈME VOLET Sous la direction de Françoise URBAN-MENNINGER Nous continuons la mise en ligne interrompue involontairement en 2018 avant la parution du numéro en version imprimée en fin septembre...
  • Éditorial
    N°8 | Penser la maladie & la vieillesse en poésie | Édito Éditorial Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème La vieillesse en poésie existe-t-elle réellement ? On peut en douter quand on découvre le magnifique livre de Léo Henry qui...
  • La situation de la femme noire dans le domaine artistique au Maghreb : l’expérience de la peintre tunisienne Youssra Chouchène
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Dossier & N° 10 | Célébrations | Entretien artistique & Féministe | Réflexions féministes sur l'actualité | Revue culturelle d'Afrique & d'Orient La situation de la femme noire dans le domaine artistique au Maghreb : l’expérience...
  • À Béatrice Bonhomme
    N° 10 | Célébrations | Dossier majeur | Florilège À Béatrice Bonhomme Michel Orban Ta poésie est souffle d’oiseau, Parole du regard, silence de la lumière. Elle métamorphose l’anonymat du désert En lieu-dit du bout du monde. Elle déshabille la pierre,...