10 mars 2018 6 10 /03 /mars /2018 17:39

 

Megalesia 2018 | Articles & témoignages sur le handicap & sur les violences faites aux femmes

 

 

 

Robert-Fleury,

 

 

Le docteur Pinel libérant

 

 

les aliénées à la Salpêtrière en 1795

 

 

 

 

Texte reproduit avec l’aimable autorisation de

 

 

Dina Sahyouni

 

 

 

​Crédit photo : Tony Robert-Fleury, Le docteur Pinel libérant les aliénées à la Salpêtrière,

1876, image trouvée sur Wikipédia, domaine public.

 

 

 

Présentation sélectionnée par les Commissaires de l'exposition « Fenêtres sur cours » du Musée des Augustins pour le guide audio (10 décembre 2016 17 avril 2017)

 

Tony Robert-Fleury, Le docteur Pinel libérant les aliénées à la Salpêtrière toile peinte en 1876.

 

"Cette œuvre donne à voir la cour comme un lieu de sociabilité du peuple où les femmes ont leur place d’actrices de la vie sociopolitique. Dina Sahyouni, directrice de la revue féministe Le Pan poétique des muses, commente ainsi cette représentation :"

 

© Crédit photo : Le visuel de l'exposition au Musée des Augustins.

 

 

Cette cour sombre, misérable, est peinte avec réalisme. Elle est toutefois chargée d'une poésie issue de la beauté de ces femmes libérées par le regard de l’artiste. Dans la toile, la cour symbolise l'espace public. C’est aussi l'expression de la liberté sociale des femmes.

 

Ici, la cour de la Salpêtrière a quatre fonctions : elle est une scène d'un événement historique, un espace de discipline pour les malades, un lieu de sociabilité et de métamorphose sociale des aliénées. Elle est simultanément le lieu morbide d'enfermement des corps des rejetées socialement, celui de leur libération et du commencement d'une nouvelle vie sociale. Le centre du tableau est occupé par une aliénée, debout, le regard flou, délivrée de ses chaînes par un homme. Cette partie du tableau incarne le présent, le moment où elles retrouvent leur place, leur dignité, leurs droits civiques d'êtres humains et de membres de la société. La partie droite met en scène l'ancienne vie de ces malheureuses délaissées et réduites à une mort lente et douloureuse. La partie gauche du tableau témoigne, elle, de leur libération, avec une femme agenouillée embrassant la main de leur libérateur, Philippe Pinel. Cette attitude est un signe de reconnaissance d'un nouveau contrat social établi entre les vulnérables et l'autorité médicale.

 

Ce tableau relate la tragédie de l'enfermement, l'isolement et la libération des femmes différentes ou atteintes de maladies psychiques et mentales. Ses trois parties narrent ainsi la métamorphose sociale et médicale nécessaires à l'intégration des aliénées dans la société en 1795.

 

 

***

 

Voir aussi :

 

 

***

Pour écouter ce témoignage lu par l'acteur du Musée des Augustins :

 

***

 

Pour citer ce témoignage


Dina Sahyouni, « Robert-Fleury, "Le docteur Pinel libérant les aliénées à la Salpêtrière en 1795" », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Le Festival Megalesia 2018, Le Printemps des Poètes au féminin, mis en ligne le 10 mars 2018. Url : http://www.pandesmuses.fr/2018/3/les-alienees

 

© Tous droits réservés                            Retour au sommaire

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Rédaction de la revue LPpdm - dans Megalesia

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | Les femmes et le désir en poésie
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DES POÈTES Les femmes & le désir en poésie © Crédit photo : Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective...
  • Lettre n°15 | Eaux oniriques : mers/mères
    Lettre no 15 sur les Eaux oniriques : mers/mères © Horizon par Véronique Caye . Vous avez carte blanche pour en parler. La parution des documents choisis par notre équipe est successive du 14 décembre 2020 au 28 février compris. La mise en ligne se fait...
  • Les dépossédé.e.s
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Les dépossédé. e. s Charlène Lyonnet Mélodie des sirènes alarmées, Par le passage, Du navire près des rochers. Naufrage. Dépêchées sur la plage, Les mariées ont retrouvé, Emportés par l’orage,...
  • l’après-midi d’un Rossignol
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie l’après-midi d’un Rossignol Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club...
  • La petite musique
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie La petite musique Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : une magnifique image de Claude Menninger,...
  • Ah, revoir la Niagara ! (haïkus)
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Ah, revoir la Niagara ! (haïkus) Chantal Robillard Crédit photo : "Niagara Falls", winter 1911 ", Commons,Wikimedia. Au bord de la rivière, Je prends les embruns Dans cheveux et figure. Penchée...
  • Inutile [enfer]tile
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Biopoépolitique | Réflexions féministes sur l'actualité Inutile [enfer]tile CAM[...]ILLE Je me présente, au moins vous serez témoins : J’ai été privée de ce qui devait être un besoin Je suis celle qu’on plaint, celle...
  • C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles
    Lettre n°15 | Réflexions féministes sur l'actualité C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles Dina Sahyouni Crédit photo : " Gousses de Haricot Tarbais", Patrick Boilla, Commons. Les témoignages associés à #MeTooInceste sur les crimes...
  • Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise et écologique Centre d'impression numérique Everest
    Lettre n°15 | Eaux oniriques...| Revue des éditrices & éditeurs ou Revue des Métiers du livre Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise & écologique Centre d'impression numérique Everest Propos recueillis par David Simon pour LE PAN POÉTIQUE DES MUSES...
  • Barbara Polla (dir.), Équinoxe, recueil collectif, Le Pan Poétique des Muses, Grenoble, éd. Pan des Muses de la SIÉFÉGP, 2020
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Annonces diverses | Annonce de parution Barbara Polla (dir.), Équinoxe recueil collectif, Le Pan Poétique des Muses, Grenoble, éd. Pan des Muses de la SIÉFÉGP, 2020 LE PAN POÉTIQUE DES MUSES a le plaisir de vous annoncer...