25 août 2020 2 25 /08 /août /2020 09:49

 

 

PÉRIODIQUES | JOURNAL SDM | N°1 Spécial 2020 | POÉTESSE | Poèmes 

 

 

 

Parution en ligne en avant-première

 

 

 

 

Fonction du poè-te 2.0

 

 

 

 

 

 

Maxime Deprick*

 

 

Ce texte traite d'un avenir poétique féminin. Il est engagé et féministe, et c'est une réponse au texte de Victor Hugo "Fonction du poète" :

 

 

 

Les poètes de demain

Seront tout verts et tout poilus

Déborderont de graisse et de satellites ;

 

Ils ne comprendront rien non plus.

 

Les poétesses de demain

Seront de la plus pure espèce,

 

Elles seront merveilleuses et odieuses

 

Elles auront le flair des chiens,

Le cou des girafes,

Et l’intelligence des arbres.

 

Elles seront une toupie, une boussole, un compas,

Et nourriront de biens, de lumières et de gras,

Tous les poètes de demain.

 

Les poètes de demain

Seront de sales gamins

Qui n’en font qu’à leur tête

 

Ils chercheront encore

Dans leurs têtes étriquées

À faire voler les baleines

Et marcher l’homme au pas

 

Les poétesses de demain

Sauront faire voler les baleines et les hommes

Et ne demanderont pas leur reste

Quand elles auront écrit

Les chefs d’œuvres du genre.

 

Elles sauront faire pousser

Le lys et le chiendent

Sans se préoccuper

De savoir si et comment

 

Elles le font ; elles le feront.

 

Et tous les poètes de demain se demanderont :

Mais comment elles font ?!

 

Les poètes de demain

Sont de vils animaux

Et les poétesses de grandes entités

Que l’on aura bien du mal à catégoriser.

 

De terribles anges

Au service de chacun

Et il n’y aura pas un gamin

Sans sa poétesse attitrée.

 

De grandes lionnes talentueuses

Avec tous leurs bienfaits

Qui coulent de leurs mains.

 

Les poètes de demain ne serviront à rien.

 

 

Les poétesses de demain,

N’erreront plus au hasard

Dans les territoires imbéciles,

 

Elles n’iront plus à la chasse, 

Sans se préoccuper du retour,

 

Elles décrocheront les étoiles,

D’un seul coup magistral.

Et le lait des poètes sera bien rance

Quand celui des poétesses sera bien doux.

 

Et l’esprit des poètes, comme toujours, bien tordu,

Quand celui des poétesses sera bien droit, harmonieux,

Sans s’ôter le privilège de la bizarrerie.

 

Et la bile des poètes jaunes

Et le feu de la poétesse pure

Illuminera le ciel de tes yeux.

 

Demain, tous les poètes seront nuls

Et les poétesses géniales

 

Demain, tous les poètes verront rouge

Et les poétesses bleues

 

Et ce ne sera qu’un début,

 

La femme est indispensable,

L’homme est passager,

 

Et voilà bien mes amis,

 

Une douce vérité.

 

 

Et quand tous les poètes deviendront poétesses,

Nous aurons pour un temps, un art à son sommet.

 

 

* Biographie à venir...


 

​​​​

 

Pour citer ce poème engagé & féministe

 

Maxime Deprick, « Fonction du poè-te 2 », SEMAINIER DES MUSES, Journal anthologique, international, multilingue, féministe et paritaire de poésie« Poétesse », 1er numéro spécial 2020, mis en ligne le 25 août 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/periodiques/sdm/poete-deprick

 

 

 

 

Mise en page par

Aude et David Simon

 

© Tous droits réservés

Retour à la Table du Semainier :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
SEMAINIER DES MUSES - dans JOURNAL SDM

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | Les femmes et le désir en poésie
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DES POÈTES Les femmes & le désir en poésie © Crédit photo : Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective...
  • Lettre n°15 | Eaux oniriques : mers/mères
    Lettre no 15 sur les Eaux oniriques : mers/mères © Horizon par Véronique Caye . Vous avez carte blanche pour en parler. La parution des documents choisis par notre équipe est successive du 14 décembre 2020 au 28 février compris. La mise en ligne se fait...
  • Adrien Cannamela, Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p.
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Critique & réception Adrien Cannamela , Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p., format A5, 20€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédit photo , Première de couverture illustrée...
  • Les dépossédé.e.s
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Les dépossédé. e. s Charlène Lyonnet Mélodie des sirènes alarmées, Par le passage, Du navire près des rochers. Naufrage. Dépêchées sur la plage, Les mariées ont retrouvé, Emportés par l’orage,...
  • l’après-midi d’un Rossignol
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie l’après-midi d’un Rossignol Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club...
  • La petite musique
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie La petite musique Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : une magnifique image de Claude Menninger,...
  • Ah, revoir la Niagara ! (haïkus)
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Ah, revoir la Niagara ! (haïkus) Chantal Robillard Crédit photo : "Niagara Falls", winter 1911 ", Commons,Wikimedia. Au bord de la rivière, Je prends les embruns Dans cheveux et figure. Penchée...
  • Inutile [enfer]tile
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Biopoépolitique | Réflexions féministes sur l'actualité Inutile [enfer]tile CAM[...]ILLE Je me présente, au moins vous serez témoins : J’ai été privée de ce qui devait être un besoin Je suis celle qu’on plaint, celle...
  • C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles
    Lettre n°15 | Réflexions féministes sur l'actualité C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles Dina Sahyouni Crédit photo : " Gousses de Haricot Tarbais", Patrick Boilla, Commons. Les témoignages associés à #MeTooInceste sur les crimes...
  • Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise et écologique Centre d'impression numérique Everest
    Lettre n°15 | Eaux oniriques...| Revue des éditrices & éditeurs ou Revue des Métiers du livre Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise & écologique Centre d'impression numérique Everest Propos recueillis par David Simon pour LE PAN POÉTIQUE DES MUSES...