4 août 2020 2 04 /08 /août /2020 12:59

 

 

REVUE MDV | N°1 | Célébration | AS | Anthologie 

 

 

 

 

Deux illustrations

pour le poème 

"La Mort du Papillon"

d’Ondine Valmore

(vv. 21-24 et 27-32)

 

 

 

 

 

 

Cristina Rap

 

 

 

 

© Crédit photo : Cristina Rap, "La Mort du Papillon (vv. 21-24)", Encre sur papier avec des interventions numériques, 2020 

 

 

On n'emprisonne pas tes ailes sous la pierre. 

Un calice entr'ouvert sous un jeune rameau 

Nous cachera ta mort, et, comme une prière, 

La brise passera sur ton mouvant tombeau. 

 

 

 

© Crédit photo : Cristina Rap, "La Mort du Papillon (vv. 27-32)", encre sur papier, 2020 

 

 

Le soir voile les fleurs, les cieux, le soleil même : 

Tu n'attends pas le soir. Oh ! va ! tu meurs à temps. 

 

Mais si tu n'eus qu'un jour, ton bonheur éphémère

N'a pas du moins coûté la vie au moindre oiseau. 

Tu naquis et tu meurs innocent à la terre, 

Ignorant que ses fleurs te cachaient le tombeau. 

 

Le poème tout entier récupéré et transcrit par DS pour La REVUE MARCELINE DESBORDES-VALMORE : 

 

Les cahiers de Ondine Valmore avec une Introduction et des Notes de Albert CAPLAIN,... et la reproduction de 3 dessins d'Ondine Valmore. 1932, Paris, Ch. BOSSE, Libraire 16-18, Rue de l'Ancienne Comédie, 1932.

Albert CAPLAIN (Conservateur de la Bibliothèque de Compiègne), domaine public, livre disponible sur GALLICA, voir la Bibliothèque nationale de France.

 

 

La mort du Papillon (Mai 1837)

 

[P. 4 Les Cahiers/p. 14 en version PDF]

 

Papillon ! fleur du ciel où ton aile rapide

T'élevait ce matin comme un songe flottant,

La vie ouvrait son livre à ton désir timide,

Et l'orage1 a tourné le feuillet palpitant.

 

Pourquoi mourir déjà ? Tu n'avais fait que naître ;

Ton vol ne connaissait qu'un univers – ce champ.

Fallait-il donc briser ton nid pour ne paraître

Qu'un matin, puis t'éteindre et finir comme un chant ?


 

Pourquoi mourir déjà ? Tu n'avais fait que naître ;

Ton vol ne connaissait qu'un univers – ce champ.

Fallait-il donc briser ton nid pour ne paraître

Qu'un matin, puis t'éteindre et finir comme un chant ?

 

Pourquoi mourir déjà ? La fête n'est close ;

Le soleil brille encor sur les fruits veloutés ;

Chaque arbre a ses2 oiseaux, chaque tige a sa rose :

Rien ne parle de mort, et tu nous as quittés.

 

Pourquoi ? C'est que tout meurt, tout tombe3 sur la terre : 

La fleur aux champs, l'oiseau qui jette au ciel sa voix,

Jusqu'à l'homme qui cherche4 à sonder le mystère,

Jusqu'à son Dieu Sauveur5 élevé sur la croix.

 

Ah ! du moins, rien d'amer n'a corrompu ta vie ;

Ton départ d'aucun deuil n'attristera le jour.

La route que ton aile en jouant a suivie

Brilla sous le soleil, l'innocence et l'amour.

 

[P. 5 Les Cahiers/p. 15 en version PDF]

 

On n'emprisonne pas tes ailes sous la pierre.

Un calice entr'ouvert sous un jeune rameau

Nous cachera ta mort, et, comme une prière,

La brise passera sur ton mouvant tombeau.

 

Oui ! ta vie et ta mort sont belles et Dieu t'aime,

En les faisant durer moins qu'un jour de printemps.

Le soir voile les fleurs, les cieux, le soleil même :

Tu n'attends pas le soir. Oh ! va ! tu meurs à temps.

 

Mais si tu n'eus qu'un jour, ton bonheur éphémère

N'a pas du moins coûté la vie au moindre oiseau.

Tu naquis et tu meurs innocent à la terre,

Ignorant que ses fleurs te cachaient le tombeau.


 

Notes

 

1. Var. le vent, Cah. X

2. Var. son, Cah. I.

3. Var. finit, Cah. I.

4. Var. cherchant, Cah. X.

5. Var. Jusqu'au Seigneur lui-même, Cah. I.

 

 

 

 

 

 

Pour citer ce poème illustré

Cristina Rap, « Deux illustrations pour le poème "La Mort du Papillon" d’Ondine Valmore (vv. 21-24 et 27-32) »Marceline Desbordes-Valmore|Revue annuelle, internationale, multilingue & poéféministe (poefeminist)« Célébration », n°1, mis en ligne le 4 août 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/periodiques/mdv/no1/1illustrations-cristinarap

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés

 

Retour au N°1 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
REVUE MDV - dans REVUE MDV

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Megalesia 2020
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES vous présente son festival en ligne Megalesia édition 2020 du 1er avril au 1 er 30 septembre 2020 Crédit photo : " La Muse du chant et de la dance Terpsichore", toile de François Boucher, domaine public. Festival numérique, international...
  • Table
    Table de Megalesia 2020 Édition 2020 du 1er avril au 1er 30 septembre Festival International & Multilingue des Femmes & Genre en Sciences Humaines & Sociales En partenariat avec la Société Internationale d'Études des Femmes & d'Études de Genre en Poésie...
  • Inébranlable cèdre !
    Megalesia 2020 | Faits-divers & catastrophes | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes, hommages, etc. | Textes poétiques Inébranlable cèdre ! Mokhtar El Amraoui Liban altier généreux Liban Ton grand cèdre ne cédera pas Ton destin de phénix ne t’a jamais...
  • Merci, Femmes !
    Megalesia 2020 | Biopoépolitique | Réflexions féministes sur l'actualité Merci, Femmes ! Mokhtar El Amraoui Femmes Des fibres de vos nerfs et insomnies Vous offrez vos généreux douillets nids Vous abritez la vie en naissance en croissance De votre incessant...
  • Crie, Écris ton indignation !
    Megalesia 2020 | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes, hommages, etc. | revue poépolitique | Textes poétiques Poésie engagée Crie, Écris ton indignation ! Mokhtar El Amraoui Quel goût a ton pain Si tant d’autres ont faim ? Quel sens a ta liberté Si...
  • L'Étuve existentialiste du Tabou : Juliette Gréco, le dernier témoin...
    Megalesia 2020 | Revue culturelle d'Europe L'Étuve existentialiste du Tabou : Juliette Gréco, le dernier témoin... Mustapha Saha Sociologue, poète, artiste peintre © Crédit photo : "Juliette Greco", portrait par Mustapha Saha, peinture sur toile . Soirée...
  • Toujours debout !
    Megalesia 2020 | Faits-divers & catastrophes | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes, hommages, etc. Toujours debout ! Mariem Garali Hadoussa Artiste peintre & poète Présidente de l ’ association "Voix de femme nabeul" Liban pays des grandes civilisations...
  • Billard et corbillards de CoROInavirus ! et Confine-toi et réfléchis !
    Megalesia 2020 | Chroniques de la pandémie de COVID-19 (confinement, déconfinement, etc.) | Textes poétiques Billard et corbillards de CoROInavirus ! & Confine-toi et réfléchis ! Mokhtar El Amraoui Billard et corbillards de CoROInavirus ! Au-dessus de...
  • Ma jupe et moi
    Megalesia 2020 | Faits-divers & catastrophes | Réflexions féministes sur l'actualité Ma jupe & moi Dina Sahyouni Crédit photo : "Lana Turner et sa mère en 1941", image de Wikimedia, domaine public, Commons. Pour Élisabeth et les femmes violentées tous...
  • Agressée et traitée de « Pute » parce qu'elle portait une jupe
    Megalesia 2020 | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes, hommages, etc. | Réflexions féministes sur l'actualité Agressée et traitée de « Pute » parce qu'elle portait une jupe Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Dans ce texte, je...