7 octobre 2020 3 07 /10 /octobre /2020 11:09

 

Megalesia 2020 | Critique & réception 

 

 

 

Hiyam Bseiso

 

 

Mon poème

 

 

L’Harmattan, 2020, coll. Poètes des

 

cinq continents, Espace expérimental,

 

119 p., 13€ 

 

 

 

Maggy de Coster

Site personnel

Le Manoir Des Poètes

 

 

​​​​​​​© ​​​​​​​​​​Crédits photos : "Première et quatrième de couverture illustrées du recueil aux Éditions L'harmattan".

 

 

 

« Mon Poème », édité en bilingue français/arabe, est un miroir dans lequel réfléchissent les souffrances que partage Hiyam Bseiso avec le peuple palestinien. Ce qui frappe de prime à bord c’est que « Mon poème » en tant que titre du recueil est personnifié par l’auteure au point de lui dédier le recueil- même. Aussi peut-on lire comme unique dédicace : «  À mon poème ».

L’emploi de l’adjectif possessif « Mon » est loin d’être une tendance narcissique ou une indication de possession mais un chant entonné, la gorge nouée, par une âme percluse de douleur :

 

« La douleur a cherché mon poème

Pour raconter ses blessures »

 

La poète-anthropologue est habitée par ce « Mon poème » qui, en s’humanisant, recueille les plaintes de son peuple pour lequel elle rêve d’un nouveau jour. « Mon poème » c’est un Ulysse revenu d’un voyage mouvementé. Aussi lui rapporte-t- il les nouvelles du pays :

 

« Mon poème est rentré

Avec ses senteurs

Parfumé à la fleur de henné

Portant les histoires

De toutes les maisons

Palestiniennes »

 

C’est aussi un « Mon poème » qui fait de la résistance dans l’espérance de la « vérité » éclatée et de la « justice » révélée.

« Mon poème » est comme un ami fidèle qui suit partout la poète en l’épargnant du pire :

 

« Mon poème est venu me porter sur son dos »

« Mon poème » est un totem doté d’une puissance exorcisant les maux en canalisant la colère qui bouillonne dans les poètes de la poète : 

 

« Mon poème aime la couleur des statices

Il s’en drape pour rafraîchir

Ma colère »

 

Il n’en demeure pas moins que la poète dans son exil est nostalgique de « Gaza, […] la ville de toutes les villes » où (Mon poème) :

 

« Il respire les odeurs

Et les souvenirs de toi ma sœur »

 

C’est un « Mon poème » qui semble doué de vertus curatives : 

 

«   Mon poème trempe les jambes dans le lac de Tibériade

Il respire l’air

Il guérit »

 

À bout de souffle, elle délègue. Aussi se dédouble-t-elle en laissant la « part-poème », en l’occurrence « Mon poème »   cet élément agissant aller par monts et vaux, « Souriant, traversant les montagnes ».

   

 

***

 

Pour citer ce texte

 

Maggy de Coster, « Hiyam Bseiso, Mon Poème, L’Harmattan, 2020, coll. Poètes des cinq continents, Espace expérimental, 119 p., 13€ », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiquesMegalesia 2020mis en ligne le 7 octobre 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/megalesia20/decoster-hiyambseiso-monpoeme

 

 

 

Mise en page par David Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour à la table de Megalesia

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Megalesia

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Bel été à vous et À bientôt !!!
    Bel été à vous & à bientôt !!! Crédit photo : Hiding Flower, Image de Commons. Cher lectorat, Nous vous souhaitons un bel été ! Une partie de notre rédaction sera de retour en ligne avant le 5 juillet pour reprendre les publications. Message du 27 juin...
  • La deuxième édition du Prix Littéraire de Dina Sahyouni
    N° 1I | Parfums, Poésie & Genre | Actions en faveur des femmes & LGBT+ [publication numérique uniquement du texte] La deuxième édition du Prix Littéraire de Dina Sahyouni SIÉFÉGP Société Internationale d'Études des Femmes & d'Études de Genre en Poésie....
  • L’eau de mon univers
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège | Astres & animaux L’eau de mon univers Mariem Garaali Hadoussa Artiste plasticienne & poète Présidente de l ’ association "Voix de femme nabeul" Crédit photo : Edvard Munch, Woman in Blue against...
  • Table de Megalesia 2022
    Table de Megalesia 2022 Édition du 1er avril au 15 juin* Festival International & Multilingue des Femmes & Genre en Sciences Humaines & Sociales En partenariat avec la Société Internationale d'Études des Femmes & d'Études de Genre en Poésie (SIÉFÉGP)...
  • 2-4 | Les vertiges du mystérieux et du merveilleux : l’art poétique de Fatma Gadhoumi
    REVUE ORIENTALES (O) | N° 2 | Entretiens & Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | I. Le merveilleux féerique au féminin | Articles & témoignages Les vertiges du mystérieux & du merveilleux : l’art poétique de Fatma Gadhoumi Propos...
  • Biographie de FATMINA ou Fatma GADHOUMI
    Biographie & publication disponibles numériquement Fatma GADHOUMI ou FATMINA Artiste peintre, sculptrice & ingénieure © Crédit photo : L’artiste F atma GADHOUMI ou FATMINA est une fée. « Il faut commencer dans le noir pour trouver la lumière . » Fiche...
  • Miroirs infinis
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Poésie érotique Miroirs infinis Poème & dessin Mokhtar El Amraoui © Crédit photo : Mokhtar El Amraoui, « Miroirs infinis ». De chauds rêves frétillent encore dans le feu de nos doigts Un reste de lune Un ressac de caresses...
  • André Seleanu, "Le Conflit de L’Art Contemporain. Art tactile, art sémiotique", L’Harmattan, 2022, 225 pages, 23€
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Bémols artistiques André Seleanu, Le Conflit de L’Art Contemporain Art tactile, art sémiotique, L’Harmattan, 2022, 225 pages, 23€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédit photo : Première de couverture...
  • Le chant de mon oud
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | Poésie, musique art audiovisuel | Poésie érotique & N°12 | Musique, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège | Poésie érotique Le chant de mon oud Poème & dessin Mokhtar El Amraoui © Crédit...
  • Pour que cesse !!
    Événements poétiques | Concours Féministes | Festival des poésies féministes 2021 | Recueil | Poésie féministe pour éliminer les violences faites aux femmes Pour que cesse !! Nouria Diallo-Ouedda Crédit photo : Mimosa rouge de l'été", image Wikimedia,...