1 février 2021 1 01 /02 /février /2021 16:30

 

Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Annonces diverses | Avis de parution 

 

 

 

 

 

Questions théoriques à la littérature

 

contemporaine : rencontres 2021

 

 

 

Alexandre Gefen

 

UMR THALIM, « Théorie et histoire des arts et des littératures de la modernité » CNRS-Université Paris 3-Sorbonne nouvelle-ENS

Page web

 

 

 

Deux essais, deux rencontres

Cher.e.s collègues, cher.e.s ami.e.s,

 

 

En période de pandémie, le séminaire Questions théoriques fonctionnera en mode réduit et vous proposera deux rencontres virtuelles autour de deux parutions à portée théorique :

 

__ lundi 8 février, à 16h00, rencontre avec Pierre Schoentjes autour de son essai Littérature et écologie. Le mur des abeilles (parution novembre 2020, Corti) :

 

Lien Zoom :

https://zoom.us/j/95454478446?pwd=M0x0TlJzdGd6VlIzOGdkMnZET0ppQT09

 

__ lundi 15 mars, à 16h00, dialogue entre Dominique Rabaté et Alexandre Gefen autour de son essai L'Idée de littérature. De l'art pour l'art aux littérature d'intervention (parution le 25 février 2021, Corti) :

 

Lien Zoom :

https://zoom.us/j/99960966203?pwd=ZkxvM2RlL3A3K2NaZEI4ODFWVnRTQT09

 

Dans l'espoir de vous y retrouver,

 

Alexandre Gefen et Dominique Rabaté

 

 

Présentations des œuvres :

 

 

© Crédit photo : Première de couverture de l'œuvre de Pierre Schoentjes aux éditions Corti. 

 

 

 

Ce livre explore les rapports entre la littérature, l'environnement et l'écologie, dans une perspective écopoétique. Il est né du constat qu'avec la fin de la première décennie du 21e siècle la littérature française s'est mise à faire une place importante aux atteintes à l'environnement.

L'écologie, longtemps suspecte dans l'univers littéraire, est aujourd'hui solidement ancrée dans la littérature d'imagination.

À la lecture de ce qui a déjà été publié, l'on peut gager que la spécificité du sujet conduira aussi les auteurs à réinventer les formes romanesques. Aborder le changement climatique -phénomène qui se déroule sur une durée qui dépasse et de beaucoup le cadre habituel du roman- ou faire une place à la sensibilité des animaux -impossible à aborder par le biais romanesque de la psychologie traditionnellement privilégiée- amène déjà les romanciers à repenser en profondeur les modalités du récit.

Ce volume est donc d'abord un livre consacré à la littérature de l'extrême contemporain. Cela implique que les auteurs qui sont abordés ne disposent pas (encore) tous d'une grande visibilité. Alice Ferney, Maylis de Kerangal, Laurent Mauvignier, Jean Rolin ou Sylvain Tesson sont certes des auteurs largement célébrés, parfois simultanément par la critique universitaire et par le grand public cultivé. D'autres, Gisèle Bienne ou Claudie Hunzinger par exemple, ont depuis longtemps un cercle de lecteurs fidèles, mais ne sont pas nécessairement connus du plus grand nombre.

Guillaume Poix, Frank Bouysse et Éric Plamondon ont émergé plus récemment, mais se sont déjà rendus visibles, souvent en obtenant des prix littéraires majeurs.

Quoi qu'il en soit de leur notoriété, tous ces écrivains signent des oeuvres où la problématique environnementale est l'occasion de réfléchir aux moyens par lesquels l'écriture est à même de rendre compte des problèmes et des défis actuels en matière d'écologie.


 

 

 

 

 

© Crédit photo : Première de couverture de l'œuvre d'Alexandre Gefen aux éditions Corti.

 

 

 

Loin d'être une essence, la littérature est avant tout une idée. Cet essai entend en faire l'histoire, de l'apparition du mot et de la naissance du concept au tout début du XIXe siècle à ses étonnantes métamorphoses contemporaines.

Car le territoire de littérature connait aujourd'hui une formidable extension :

De la littérature définie par son désintéressement, son autonomie, aux écritures contemporaines volontiers sociales et politiques, du sacre de l'auteur aux amateurs de fanfictions, du souci unique du style à la non-fiction, de l'apologie de l'originalité à l'exigence de l'enquête, de la solitude du créateur aux littératures de terrain, du roman romanesque aux écritures du monde non humain, du culte du texte aux écritures hors du livre, du tropisme occidental à la world literature, d'une conception linguistique à une approche informée par l'anthropologie culturelle et les sciences de la nature.

Que s'est-il passé ? Pourquoi avons-nous longtemps identifié la littérature à l'art pour l'art ? Quels chemins a emprunté ensuite notre idée de la littérature, après s'être définie par son inutilité et son intransitivité, pour nous apparaître désormais comme une pratique communicationnelle et relationnelle, à la fonction éthique et même démocratique ? C'est en faisant la généalogie longue et complexe de l'idéologie esthétique qui a dominé la littérature moderne et ses institutions, en interrogeant ses valeurs supposées universelles, en questionnant sa religion du texte et ses manières de produire des distinctions, en mettant en perspective les études littéraires qui l'ont accompagnée, que l'on peut comprendre une conception de la littérature comme un concept ouvert, extensif et inclusif, comme un moyen et non comme une fin.


 

Assumant tous les risques expressifs, s’aventurant à ses propres frontières, renouvelant ses héritages, la littérature française d’aujourd’hui est en attente de catégories, à qui on ne demanderait pas de jouer le rôle d’étiquettes fermées, mais plutôt d’aiguillages et de balises dans un champ d’une ampleur inédite. Partant de lectures ou de relectures attentives, on explorera des pistes conceptuelles possiblement utiles à la compréhension des œuvres du XXIe siècle : genres, cadres, métaphores, méthodes et outils variés dont on essayera de saisir autant l’originalité théorique que l’effectivité pratique.

 

 

 

 

Un séminaire de Bruno Blanckeman (Paris 3), Alexandre Gefen (Paris3-CNRS) et Dominique Rabaté (Paris 7).

 

 

 

***

 

Pour citer cet avis 

 

 

Alexandre Gefen« Questions théoriques à la littérature contemporaine : rencontres 2021 »Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n° 15 « Eaux oniriques : mers/mères », mis en ligne le 1er février 2021. Url : http://www.pandesmuses.fr/lettre15/ag-questionstheoriques

 

 

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire de la Lettre n°15 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans La Lettre de la revue LPpdm

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Lettre n°16 | À nos ivresses et aux Bacchantes !
    Lettre no 16 À nos ivresses & aux Bacchantes ! Crédit photo : "Bacchante", domaine public, Wikimedia. La Lettre n°16 vous propose de nous parler de vos ivresses & des Bacchantes. Au plaisir de publier vos contributions : articles, poèmes, nouvelles, contes,...
  • Chante l’amour
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Varia de Poétextes Chante l’amour Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire des Poètes...
  • Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!!
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Réflexions féministes sur l'actualité Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!! Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : Capture d'écran...
  • Firmaman, textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret...
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Critique & réception Firmaman textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret. Ouvrage paru aux éditions Sans Escale avec une couverture signée par Jacques Cauda Françoise Urban-Menninger Blog officiel...
  • Agnieszka Holland, "Le Procès de l’herboriste", avec Ivan Trojan, Josef Trojan et Juraj Loj ​​​​
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Chroniques de Camillæ/Poésie & Cinéma ou Chroniques cinématographiques Agnieszka Holland, Le Procès de l’herboriste, avec Ivan Trojan, Josef Trojan & Juraj Loj Camille Aubaude Site & blog officiels : www.lamaisondespages.com/...
  • Premier bouquet poétique par Mlle Fanny Forestier
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Réception d'autrefois | Presse, média, femmes & genre Premier bouquet poétique par Mlle Fanny Forestier Paul Smith Réception journalistique choisie & transcrite par Dina Sahyouni Crédit photo : Des inondations...
  • Pluie de caresses
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Poétextes thématiques Pluie de caresses Michel Orban Poème reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur et de sa maison d'édition. © Crédit photo : Présentation visuelle avec extraits du recueil de...
  • No 8 | ÉTÉ 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N° 8 | ÉTÉ 2021 PENSER LA MALADIE & LA VIEILLESSE EN POÉSIE 2ÈME VOLET SOUS LA DIRECTION DE Françoise URBAN-MENNINGER © Crédit photo :...
  • No 8 | Sommaire
    N° 8| SOMMAIRE PENSER LA MALADIE & LA VIEILLESSE EN POÉSIE 2ÈME VOLET Sous la direction de Françoise URBAN-MENNINGER Nous continuons la mise en ligne interrompue involontairement en 2018 avant la parution du numéro en version imprimée en septembre 2021....
  • la rose en fer forgé
    N°8 | Dossier majeur | Florilège de poétextes la rose en fer forgé Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : Françoise Urban-Menninger, "la rose en fer forgé", photographie prise dans un cimetière à Strasbourg. c'est...