6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 12:30

 

Poésie & théâtre

 

Chronique d’Edmond

 

au Théâtre du Palais Royal

 

 

Camille Aubaude

Rédactrice de la revue LPpdm, membre de la SIEFEGP

responsable de la rubrique en ligne Chroniques de Camille Aubaude

Sites officiels : http://www.camilleaubaude.com/

& www.lamaisondespages.com/

Blog officiel : https://camilleaubaude.wordpress.com/

 

 

© Crédit photo : portrait de Rosemonde Gérard à la Villa Arnaga (pays basque),

image fournie par Camille Aubaude

 

 

 

Le poète Edmond Rostand revit dans l’univers du théâtre, porté par le grand acteur de l'époque, le célèbre Coquelin, superbe matamore. On est littéralement happé par une mise en scène qui donne sa place à l’ivresse d’écrire, qui montre le créateur, Edmond, assis à son bureau pour écrire Cyrano quand il a le couteau sous la gorge. À la différence de Cyrano, Edmond ne s’attaque pas à l’hypocrisie et aux fausses valeurs. Le spectacle se déploie comme un sortilège où se drapent d’excellents comédiens, dont une jeune Roxane très sensible à la poésie d’Edmond Rostand, une « fan », en somme, qui admire sans écrire.

 

Rosemonde Gérard, la femme d’Edmond Rostand, est dépossédée de son génie poétique. Une technique dramatique ou un oubli ? Même s’il s’agit d’un univers de fantaisie, on est si loin de la réalité que c’en est agaçant. Dans un simple respect de véracité, le talent merveilleux et la grande beauté Rosemonde Gérard devraient être représentés dans la pièce d’Alexis Michalik, qui, à 32 ans, peut ignorer une poétesse du XXe siècle que je n’ai même pas réussi à publier sur la Toile, car ses poèmes ne sont pas libres de droits. Mais peut-il la traiter de la sorte en présentant une pièce sur son époux ?

 

De plus, en 2017, il n’est plus possible d’imposer la domination masculine. Je n’ai pas été la seule à trouver stéréotypé le rôle de l’épouse du « grand homme ». N’est-ce pas maladroit dans une pièce fort bien menée ? Je ne suis pas la seule non plus à avoir lu Rosemonde Gérard, primée à 24 ans par l’Académie française pour Les Pipeaux (1889), alors qu’Edmond Rostand était inconnu.

 

Voir ainsi humiliée, jalouse de Roxane, Rosemonde Gérard qui, avec Lucis Delarue Mardrus et Amélie Murat était une grande créatrice du XXe siècle accrédite le mouvement actuel qui veut séparer l’art des « mascus » de celui des femmes. J’entends le nom de Rosemonde déformé par Sarah Bernard, dans une scène où l’admirable poétesse est montrée en bonne femme qui donne la bouillie aux enfants. Wikipédia indique que Rosemonde Gérard a interprété Roxane de Cyrano de Bergerac, avec Sarah Bernhardt lui donnant la réplique en « Cyrano ». Comble d’éreintement de la créatrice, l’actrice qui endosse le rôle de Rosemonde endosse à la fin celui d’une prostituée du bordel « Aux Belles poules ». Ce n’était pas suffisant, voilà qu’elle caquète !

 

Nurse, femme au foyer jalouse, pute, poule sans langage, j’ai cru que l’éviction de la créatrice était portée à son comble. Eh bien non ! je vous réserve d’écouter le mot de la fin qu’en 2017, toujours, cette pièce met dans la bouche de Rosemonde Gérard quand son mari connaît enfin la gloire. C’est lamentable !

Je ne suis pas seule à admirer cette poétesse dont chaque poème est une épure. D’autres que moi pensent qu’éteindre la gloire d’une créatrice d’une extrême élégance est assez choquant. Dira-t-on dans quelque temps qu’elle révèle l’inconscient mascu... ? Question…

La pièce ayant un grand succès, demandons à Alexis Michalik d’y apporter des retouches pour ne pas condamner au silence une poétesse.

 

***

Pour citer ce texte

 

Camille Aubaude, « Chronique d’Edmond au Théâtre du Palais Royal », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°10, mis en ligne le 6 avril 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/edmond.html


 

© Tous droits réservés                          Retour au sommaire

Partager cet article

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm

Rechercher

À La Une

  • N°6|Sommaire
    N°6|Printemps 2017 Mise en ligne progressive avant sa parution en version imprimée © Crédit photo : Fanny , par l'artiste photographe Claude Menninger . Équipe de la version en ligne : Françoise Urban-Menninger (dir.). Couverture illustrée par l'artiste...........................
  • Marguerite d’automne
    Dossier majeur | Textes poétiques Marguerite d’automne Poème et illustration de l'artiste Anick Roschi Cet extrait est reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur et des éditions Stellamaris © Crédit photo : Henri Roschi, Vieille & oiseau Sur son...
  • Lettre à Assureur
    Dossier majeur | Textes poétiques Lettre à Assureur Claude Luezior Site officiel : www.claudeluezior.weebly.com/ Cet extrait est reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur et des éditions tituli Illustration de l'artiste Henri de Lescoët © Crédit...
  • « Ô temps contre lequel il n’est repaire ». La poésie de la vieillesse de Giovanna Bemporad
    Dossier majeur | Articles « Ô temps contre lequel il n’est repaire » La poésie de la vieillesse de Giovanna Bemporad Giovanna Bellati Università di Modena e Reggio Emilia Les poèmes de Giovanna Bemporad sont reproduits et traduits par Giovanna Bellati...
  • À regarder passer le temps & Partance
    Dossier mineur | Textes poétiques À regarder passer le temps & Partance Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ Le premier poème est un extrait reproduit avec l'aimable autorisation...
  • Lettre n°10
    Publication successive Lettre n°10 Nous fêtons dans cette Lettre Le Printemps des Poètes au féminin & le festival Megalesia 2017 jusqu'au 31 mars 2017 30 avril 2017 Mise en ligne jusqu'au 14 mai compris Crédit photo : Allegoria dell'Inclinazione 1615-1616...
  • Charlie Hebdo
    N°6 | S'indigner, soutenir, hommages, lettres ouvertes Charlie Hebdo Françoise Urban-Menninger © Crédit photo : Couverture du 10 mai 2017 du journal Charlie Hebdo , image prise et fournie par Françoise Urban-Menninger Charlie Hebdo aujourd'hui j'ai envie...
  • Chna n Nabila (Djehnine), le chant de Nabila (Hommage à Nabila)
    N°6 | S'indigner, soutenir, hommages, lettres ouvertes Chna n Nabila (Djehnine) le chant de Nabila (Hommage à Nabila) Mhamed Hassani Ce poème extrait est reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur et des éditions SEFRABER © Crédit photo : Nabila...
  • Christophe Schaeffer, aImer à quatre temps, préface de Werner Lambersy, Éditions Librécrit, coll. « Hors collection », 2017, 82 p.
    Critique & réception Christophe Schaeffer aImer à quatre temps préface de Werner Lambersy, Éditions Librécrit, coll. « Hors collection », 2017, 82 p. Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ ©...
  • Toi en moi
    N°6 | Sourires & rires féministes Nouvelle rubrique dédiée aux poésies caricaturale, humoristique et satirique Toi en moi Laure Delaunay Site officiel : https://lauredelaunay.com/ Illustration de Gordan Ćosić © Crédit photo : Gordan Ćosić, Rosa. Ton pied...