1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 07:00

 

Parution en poésie


Magnétique
 

 François Térrog 

 

 

  

©Crédit photo :  Couverture illustrée du livre Magnétique 

 

 

Titre :  Magnétique
Auteur : François Térrog
Couverture illustrée
Collection : Arabesque
Genre : Poésie
Éditions : François Térrog (éd.)
Imprimerie : The BookEdition (TheBookEdition.com)
Imprimé en France à Lille
Impression : Noir & Blanc
Référence : 88645
Parution : 2012
Format : Romantique (11x20cm)
Reliure : N/A
Nombre de pages : 113 p.
Prix :  9,85 € (version papier)
Pour commander le livre : url. http://www.thebookedition.com/magnetique-de-francois-terrog-p-88645.html

 

 

 

Résumé


Qu’est que la poésie ? Est-ce un voyage près des dieux ? Une vision de l’art ? L’auteur de ce livre a choisi de représenter la poésie à travers une histoire d’amour, un songe, qui l’a peut-être surpris une nuit. Une histoire faite de figures féminines, de musique, de peinture non loin s’il est possible de la lyre d’Orphée. Poésie, être initiatique comme ce char mystérieux courant au devant du soleil, franchissant arbres et montagnes. John Keats l’esquisse dans Sommeil et Poésie, Ovide nous le raconte dans Les Métamorphoses. Ici, se dessine ce chemin du poète. A-t-il tranché le nœud gordien évitant des brûlures mortelles ? Les muses entendant son chant d’âmes prisonnières lui ont-elles ouvert les songes? Voilà, l’histoire d'un poète avec ces lieux communs et ces vies aperçues

 

Auteur

François Térrog est trentenaire faisant usage de la plume depuis maintenant deux ans, j'ai commencé par le versant poétique, art qui à ma grande satisfaction est d'une richesse insoupçonnée. Après un premier ouvrage nommé Les Espaces Murmurants, composé de poésies chantant paysages et souvenirs. Voila l'arrivée d'un deuxième ouvrage, Magnétique en lien avec la mythologie. De mon écriture, que dire ? Elle est à ce jour influencée par les poètes des 16ème et  19ème siècles et commence petit à petit à s'intéresser aux postures techniques de la poésie contemporaine qui est plutôt foisonnante d'images métaphoriques ou d'empreintes d'images. Site web de l'auteur : url. http://terrog.blog.lemonde.fr

 

Pour citer ce texte 


LPpdm, « Parution en poésie : François Térrog (éd.), Magnétique », Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Dossiers « Jardins d'écritures au féminin », « Muses & Poètes. Poésie, Femmes et Genre », n°3|Été 2013 [En ligne], (dir.) Françoise Urban-Menninger, mis en ligne le 1er juin 2013. 

Url.http://www.pandesmuses.fr/article-n-3-parution-en-poesie-fran-ois-terrog-ed-magnetique--117752626.html/Url.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le Pan poétique des muses - dans n°3|Été 2013

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Lettre n°15 | Eaux oniriques : mers/mères
    Lettre no 15 sur les Eaux oniriques : mers/mères © Horizon par Véronique Caye . Vous avez carte blanche pour en parler. La parution des documents choisis par notre équipe est successive du 14 décembre 2020 au 28 février compris. La mise en ligne se fait...
  • Un enfant n'est pas un partenaire sexuel !
    Lettre n°15 | Réflexions féministes sur l'actualité Un enfant n'est pas un partenaire sexuel ! Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Crédit photo : Fillette à l'orange par Louise Catherine Breslau (1856-1927), wikimedia, domaine public. Si...
  • perdre la mer
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques | S'ndigner, soutenir, Lettres ouvertes, Hommages, etc. | Poésie féministe pour lutter contre les violences faites aux femmes perdre la mer Houle Crédit photo : Édouard Debat-Ponsan (1847-...
  • Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | Les femmes et le désir en poésie
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DES POÈTES Les femmes & le désir en poésie © Crédit photo : Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective...
  • Adrien Cannamela, Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p.
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Critique & réception Adrien Cannamela , Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p., format A5, 20€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédit photo , Première de couverture illustrée...
  • Les dépossédé.e.s
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Les dépossédé. e. s Charlène Lyonnet Mélodie des sirènes alarmées, Par le passage, Du navire près des rochers. Naufrage. Dépêchées sur la plage, Les mariées ont retrouvé, Emportés par l’orage,...
  • l’après-midi d’un Rossignol
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie l’après-midi d’un Rossignol Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club...
  • La petite musique
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie La petite musique Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : une magnifique image de Claude Menninger,...
  • Ah, revoir la Niagara ! (haïkus)
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Ah, revoir la Niagara ! (haïkus) Chantal Robillard Crédit photo : "Niagara Falls", winter 1911 ", Commons,Wikimedia. Au bord de la rivière, Je prends les embruns Dans cheveux et figure. Penchée...
  • Inutile [enfer]tile
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Biopoépolitique | Réflexions féministes sur l'actualité Inutile [enfer]tile CAM[...]ILLE Je me présente, au moins vous serez témoins : J’ai été privée de ce qui devait être un besoin Je suis celle qu’on plaint, celle...