28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 07:57

 

 

Revue des éditrices & éditeurs en poésie | Compte rendu

 

 

 

L'Ange et les Pervers de Lucie Delarue-Mardrus,

 

 

Édition critique établie par Nelly Sanchez,

 

 

Classiques Garnier, N°258, 210 p., 25 €

 

 

 

 

Nelly Sanchez

 

 

© Crédit photo : 1ère de couverture illustrée aux éditions Classiques Garnier

 

 

 

Publié en 1930 puis en 1934, L'Ange et les Pervers occupe à plus d'un titre une place particulière dans la carrière littéraire de Lucie Delarue-Mardrus. Sa construction narrative, le style employé, laisse penser qu'il s'agit d'un roman à quatre mains. D'autre part, il est le premier roman à clefs de l'auteure, inaugurant ainsi une série d'écrits autobiographiques, laquelle s'achève en 1938 avec Mes Mémoires. Dans le Paris des Années folles, l'auteure refait vivre des personnalités de la Belle Époque comme Natalie Clifford Barney. Chaque fois que cela a été possible, nous avons établi une corrélation entre réalité et fiction, mettant à jour certaines constructions de personnage.
 
Il est surtout le premier écrit où Lucie Delarue-Mardrus évoque son orientation sexuelle et tâche de la justifier. Le protagoniste, Marion Hervin de Valdeclare, est un hermaphrodite, qui mène une double vie. Suivant qu'il est Miss Hervin ou Mario de Valdeclare, il fréquente les sphères gays ou lesbiennes de la Capitale, le monde du théâtre. La bisexuation du personnage, particularité biologique, est à considérer comme la métaphore du caractère inné de l'homosexualité de l'auteure. Comme le protagoniste, celle-ci ne fait, en définitive, que suivre sa nature.
 
Au-delà de l'intérêt biographique, Lucie Delarue-Mardrus développe dans L'Ange et les Pervers sa conception de la féminité, adoptant une démarche qualifiée plus tard de constructiviste. Pour elle, point d’essence féminine, tout n’est qu’apprentissage forcé de comportements socialement attendus d’une femme. L’Ange et les Pervers semble dès lors porter en germe tous les éléments qui conduiront Simone de Beauvoir à écrire, en 1941, Le Deuxième sexe
 
Table des matières : https://www.classiques-garnier.com/editions-tabmats/StfMS265_tabmat.pdf
 
Pour commander ce livre chez l'éditeur :
 
L'Ange et les Pervers de Lucie Delarue-Mardrus, Édition critique établie par Nelly Sanchez, STFM n°258, édité par Classiques Garnier. N°258, 210 p., 11,5 x 17,4 cm Broché, ISBN 978-2-86503-307-2, 25 €
 

***

 

Pour citer ce texte


Nelly Sanchez, « L'Ange et les Pervers de Lucie Delarue-Mardrus, Édition critique établie par Nelly Sanchez, Classiques Garnier, N°258, 210 p., 25 € », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°11, mis en ligne le 28 août 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/2017/8/ange-pervers.html

 

© Tous droits réservés                            Retour au sommaire

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Lettre n°15 | Eaux oniriques : mers/mères
    Lettre no 15 sur les Eaux oniriques : mers/mères © Horizon par Véronique Caye . Vous avez carte blanche pour en parler. La parution des documents choisis par notre équipe est successive du 14 décembre 2020 au 28 février compris. La mise en ligne se fait...
  • Un enfant n'est pas un partenaire sexuel !
    Lettre n°15 | Réflexions féministes sur l'actualité Un enfant n'est pas un partenaire sexuel ! Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Crédit photo : Fillette à l'orange par Louise Catherine Breslau (1856-1927), wikimedia, domaine public. Si...
  • perdre la mer
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques | S'ndigner, soutenir, Lettres ouvertes, Hommages, etc. | Poésie féministe pour lutter contre les violences faites aux femmes perdre la mer Houle Crédit photo : Édouard Debat-Ponsan (1847-...
  • Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | Les femmes et le désir en poésie
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DES POÈTES Les femmes & le désir en poésie © Crédit photo : Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective...
  • Adrien Cannamela, Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p.
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Critique & réception Adrien Cannamela , Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p., format A5, 20€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédit photo , Première de couverture illustrée...
  • Les dépossédé.e.s
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Les dépossédé. e. s Charlène Lyonnet Mélodie des sirènes alarmées, Par le passage, Du navire près des rochers. Naufrage. Dépêchées sur la plage, Les mariées ont retrouvé, Emportés par l’orage,...
  • l’après-midi d’un Rossignol
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie l’après-midi d’un Rossignol Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club...
  • La petite musique
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie La petite musique Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : une magnifique image de Claude Menninger,...
  • Ah, revoir la Niagara ! (haïkus)
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Ah, revoir la Niagara ! (haïkus) Chantal Robillard Crédit photo : "Niagara Falls", winter 1911 ", Commons,Wikimedia. Au bord de la rivière, Je prends les embruns Dans cheveux et figure. Penchée...
  • Inutile [enfer]tile
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Biopoépolitique | Réflexions féministes sur l'actualité Inutile [enfer]tile CAM[...]ILLE Je me présente, au moins vous serez témoins : J’ai été privée de ce qui devait être un besoin Je suis celle qu’on plaint, celle...