11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 12:09

 

Poème pour Toutes à l'école

Événement poétique 2016


 

L'orpheline

 

Anaïs Ségalas

(née en 1819, décédée en 1895) 
Poème transcrit par DS

 

 
 
Morts tous deux !.. Malgré moi, je les cherche, j'appelle ;
Et cependant je vis emporter mes trésors !
Mon bonheur les suivit… Oh ! Mon culte est fidèle ;
Laissez couler mes pleurs, car c'est l'encens des morts !
 
Ils m'aimaient tant !… ma mère avait mille caresses
Pour sécher une larme ! Au coin du feu joyeux,
Mon père, en la raillant de ses douces faiblesses,
Me grondait de la voix, me caressait des yeux.
 
Enfants au front riant, au regard qui flamboie,
Vous avez vos parents, ces célestes appuis ;
Leurs baisers du matin, qui font les jours de joie,
Et leurs baisers du soir, qui font les douces nuits !
 
Tenez, je suis jalouse !.. Oh ! tout brille et s éclaire :
Le matin, le soleil fait entrouvrir la fleur ;
Moi, je n'ai plus, hélas ! cet amour d'une mère,
Qui faisait au réveil épanouir mon cœur !
 
Ô Dieu, que j'ai cherché leurs figures aimées,
Que j'ai frappé de fois à leurs portes fermées !..
Quand la mort me les prit, tout en pleurs au foyer,
Moi, j'appelai ma mère avec des cris d'alarme ;
Mais ce fut la première larme
Qu'elle ne vint pas essuyer !
 
Je regardais partout avec des yeux avides ;
Mais plus rien d'eux ! leurs lits, leurs fauteuils étaient vides.
Rien, pas même leur ombre !.. Et folle de douleur,
Je courais demandant ces amis invisibles ;
Il restait sur les murs deux portraits insensibles,
Deux portraits vivants dans mon cœur.
 
Je me sentis mourir… À mon lit de souffrance,
On venait me soigner avec indifférence,
Des mains, jamais de l'âme ! Où te cachais-tu donc,
Toi qui laissais tomber, pour apaiser ma fièvre,
Une goutte d'eau sur ma lèvre
Avec un baiser sur mon front ?
 
Puis il fallut quitter cette maison sacrée,
Tous ces meubles empreints de leur trace adorée ;
La chambre où j'essayai mes pas, faible roseau ;
Ce foyer de famille, où s'asseyait mon père ;
Ces échos tout remplis de la voix de ma mère
Et des chansons de mon berceau !
 
Mon Dieu ! ces étrangers qui sous leur toit nous gardent
Froidement, sans amour, dont les yeux nous regardent
Et ne nous aiment pas ; c'est presque l'abandon !
Des étrangers, ce sont des âmes sans faiblesses,
Des cœurs secs, des mains sans caresses,
Ce sont des lèvres sans pardon !
 
Hier on me mena dans le grand cimetière ;
On me dit : « Ils sont là, froids, muets sous tes pas ;
Ces fronts que tu baisais vont tomber en poussière,
Car tout s'anéantit. » Je ne comprenais pas.
 
Puis, me montrant les cieux, on dit : « Fais ta prière :
Ils t'attendent là-haut, dans ces pays de feu,
Où remonte l'amour, d'où descend la lumière. »
Alors je compris, ô mon Dieu !
 
Je regardai le ciel qui prend ce qui succombe,
Et conserve du moins, quand la terre détruit…
Ô mon Dieu, que c'est beau le ciel sur une tombe !
Comme un second soleil l'espérance y reluit !
 
Là j'aurai leurs baisers, leur tendresse suprême,
C'est mon foyer divin, c'est mon toit paternel :
Le ciel c'est maintenant la demeure où l'on m'aime,
Laissez-moi regarder le ciel !
 
 
 
Ségalas, Anaïs, Enfantines : poésies à ma fille,  Paris, Veuve L. Janet, 1845, 1 vol, 271 p.), 4ème  édition, portrait rapporté, in-18, domaine public, Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art, YE-33096, pp. 189-195, url : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5688401x

***

 

Pour citer ce poème

Anaïs Ségalas, « L'orpheline », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : n°6|Événement poétique 2016 « Un pan de poèmes pour Toutes à l'école » [En ligne], mis en ligne le 11 octobre 2016. Url : http://www.pandesmuses.fr/2016/10/orpheline.html

© Tous droits réservés Retour au sommaire

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le Pan poétique des muses - dans Événements poétiques

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Le calendrier de l'avent 2021
    Numéro Spécial | Hiver 2022 | Annonces diverses [Uniquement en ligne] Le calendrier de l'avent 2021 Crédit photo : Cadeaux de Noël par DesktopNexus, image trouvée sur le site : https://www.maxiapple.com/2020/11/fond-ecran-mac-pc-wallpapers-fetes-noel.html LE...
  • No 10 | AUTOMNE 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N° 10 | AUTOMNE 2021 CÉLÉBRATIONS DES LAURÉATES & LAURÉATS* DE L'ACADÉMIE CLAUDINE DE TENCIN & DIX ANS DE CE PÉRIODIQUE AVEC LES INVITÉES...
  • No 10 | Sommaire
    N°10|AUTOMNE 2021 N°10 | SOMMAIRE CÉLÉBRATIONS Page en construction... Fin de la mise en ligne du numéro le 10 décembre 2021 CÉLÉBRATIONS © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Les mains tisseuses de rêves", tableau. Équipe de la version en ligne :...
  • Biographie de Mustapha SAHA
    Biographies & publications disponibles numériquement Mustapha SAHA Sociologue, poète, artiste peintre © Crédit photo : Mustapha Saha. Le travail sociologique, philosophique, poétique, artistique de Mustapha Saha reflète les paradoxalités complétives de...
  • Le créateur multidimensionnel Issa Samb, alias Joe Ouakam
    N°10 | Célébrations | Muses au masculin Le créateur multidimensionnel Issa Samb, alias Joe Ouakam Mustapha Saha Sociologue, poète, artiste peintre © Crédit photo : Mustapha Saha, portait de l'auteur, artiste et poète "Issa Samb alias Joe Ouakam", peinture...
  • Le rire au Paradis
    Numéro Spécial | Hiver 2022 | Dossier | Florilège Le rire au Paradis Marie-Jeanne Langrognet-Delacroix... Crédit photo : Caroline Delestres, Woman Playing a Harp, domaine public, Wikimedia. Au temps du Paradis, elles dansaient nues les jeunes filles,...
  • Conférence avec Tatiana Mukanire Bandalire à l’Espace des femmes-Antoinette Fouque
    N° 10 | Célébrations | Actions en faveur des femmes & LGBTQ+ Conférence avec Tatiana Mukanire Bandalire à l’Espace des femmes-Antoinette Fouque © Crédit photo : Le visiuel de l'invitation de l’équipe de l’Alliance et des éditions des femmes. Nous avons...
  • Bande dessinée au Salon du livre de Colmar
    Numéro Spécial | Hiver 2022 | Dossier | Poésie & Bande dessinée Bande dessinée au Salon du livre de Colmar Andecdotes & photographies de Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Planches par Sylvain Moizie Dans mes archives, j'ai trouvé...
  • Mots Offerts..., Elle, Absence et Aphorismes
    Numéro Spécial | Hiver 2022 | Dossier mineur | Florilège Mots Offerts..., Elle, Absence & Aphorismes Frédéric Andreu Site : https://www.lulu.com/spotlight/fredericandreu Crédit photo : Un portrait de femme travaillant par l'artiste polonaise Anna Bilińska-kopciuszek,...
  • La plus rouge, Rêve de toi et Traversée
    N° 10 | Célébrations | Dossier Mineur | Florilège La plus rouge, Rêve de toi & Traversée Frédéric Andreu Site : https://www.lulu.com/spotlight/fredericandreu Crédit photo : Monet, "woman", painting, Commons, domaine public. La plus rouge À ton visage...