11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 12:29

 

 

Poèmes

 

Le septième tome de Poémitude en extraits

 

 

Khris Anthelme

Poèmes reproduits du 7ème tome de Poémitude ; Entre muse et plume,

avec l'aimable autorisation de l'auteur et des éditions Stellamaris

 

 

 

À ma muse

 


Jongler avec les mots, frôler la frénésie,
Remettre dans leurs gonds les soupirs ressassés,
Déplacer quelques maux par un verbe chassés,
Le soluté répond au nom de poésie.
N’y voyez nul miracle à la rime choisie,
N’ont de valeur que les seuls traits bien embrassés ;
Ni d’autre oracle au fil des vers cadenassés,
Qu’une douce chaleur de peine dessaisie ;
Moins encore d’honneur dans la masse fondu,
Ni de reconnaissance au mètre bien pondu,
J’en passe et des meilleurs, est plein mon répertoire !
Mais deviner sa muse avec un brin d’esprit,
Apporte un gisement plus fort que bourse et gloire,
Constatez, ce n’est moi, c’est elle qui l’écrit !

 

 

 

Mes respects, Muse !

 


Il faut bien vivre avec son temps disent certains ;
Tout a changé, tout va plus vite et tout progresse,
L’ère est au modernisme. Oui, mais la politesse
Avance à vilains traits, pour ouïr des « Putains »

 

À longueur de journée ; un mot qui ne caresse
En rien les faux tracas ou les mauvais potins.
La prévenance est enfouie et les catins
À faire ont mieux que de panser une détresse !

 

Enfant, notre parler était respectueux,
Qui se serait permis d’être délictueux ?
Craignant le pied au cul ou le grand coup de latte.

 

De jour en jour se perd le clair et bon Français,
Deviendrais-je vieux jeu ? C’est ce que je pensais !
Mais que nenni, ma Muse encor ma langue flatte !

 

 

 

Mouwachah à Lise

 

 (À Élisabeth)

 

 

Élisabeth, te souviens-tu de ce village

 

Où nous vivions, toi dans ta vie et moi tout près

Au moulin, cependant proches dans un bel âge

Mais trop loin sur nos seuils entourés par les prés ?

 

Nous fréquentions les mêmes bancs, la même église,

Sans le savoir vraiment, comme le temps est gourd !

Ont coûté nos saisons pour qu’enfin il se brise,

Et se remémorer un souvenir trop court

Perdu dans une gare, au fond d’une valise

Où se trouvaient les mots des instants aboutis ;

Mais c’est en relisant un poème de Lise,

Qu’un virus s’est posé sur des vers engloutis.

 

Oui, c’est toi, grande Dame, et mince est mon langage

Pour t’offrir un bouquet de vers cueillis auprès

De Muse, mais elle est douce en coloriage

Pour te dire ô combien mes traits sont diaprés.

Car grand fut le plaisir, sans autre convoitise

Que d’écrire un mémoire entre Nord et Sud, pour

Partager ces moments sur une verve acquise

Dans un lycée où la tiédeur faisait le jour.

 

 

 

Partez, ma muse !

 


Ma chère, je vous sers un triolet,
Avec bel espoir qu’il ne vous déplaise,
N’ayant de temps pour vous instruire un lai,
Ma chère, je vous sers un triolet.
Ne me dites surtout qu’il est trop laid,
Vous m’en trouveriez bien fort mal à l’aise,
Ma chère, je vous sers un triolet

Avec bel espoir qu’il ne vous déplaise !

 

 

Il est vrai, j’aurai pu, d’un virelai
Vous servir mon ardeur sur une braise,
Mais le moment fait défaut au délai,
Il est vrai, j’aurai pu, d’un virelai …
Mais ma plume hier soir m’interpellait,
Asséchée hélas de cette fournaise,
Il est vrai, j’aurai pu, d’un virelai
Vous servir mon ardeur sur une braise !

 

 

 

Pour citer ces poèmes

 Khris Anthelme, « À ma muse », « Mes respects, Muse ! »,  « Mouwachah à Lise (À Élisabeth) »« Partez, ma muse ! », Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°6 [En ligne], mis en ligne le 11 novembre 2015. Url :  http://www.pandesmuses.fr/2015/11/extraits-poemitude-entre-muse-plume.html/Url :   

 

Page précédente Retour au sommaire Page suivante

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm

Rechercher

À La Une

  • N°6|Sommaire
    N°6|Printemps 2017 Mise en ligne progressive avant sa parution en version imprimée © Crédit photo : Fanny , par l'artiste photographe Claude Menninger . Équipe de la version en ligne : Françoise Urban-Menninger (dir.). Couverture illustrée par l'artiste...........................
  • Marguerite d’automne
    Dossier majeur | Textes poétiques Marguerite d’automne Poème et illustration de l'artiste Anick Roschi Cet extrait est reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur et des éditions Stellamaris © Crédit photo : Henri Roschi, Vieille & oiseau Sur son...
  • Lettre à Assureur
    Dossier majeur | Textes poétiques Lettre à Assureur Claude Luezior Site officiel : www.claudeluezior.weebly.com/ Cet extrait est reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur et des éditions tituli Illustration de l'artiste Henri de Lescoët © Crédit...
  • « Ô temps contre lequel il n’est repaire ». La poésie de la vieillesse de Giovanna Bemporad
    Dossier majeur | Articles « Ô temps contre lequel il n’est repaire » La poésie de la vieillesse de Giovanna Bemporad Giovanna Bellati Università di Modena e Reggio Emilia Les poèmes de Giovanna Bemporad sont reproduits et traduits par Giovanna Bellati...
  • À regarder passer le temps & Partance
    Dossier mineur | Textes poétiques À regarder passer le temps & Partance Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ Le premier poème est un extrait reproduit avec l'aimable autorisation...
  • Lettre n°10
    Publication successive Lettre n°10 Nous fêtons dans cette Lettre Le Printemps des Poètes au féminin & le festival Megalesia 2017 jusqu'au 31 mars 2017 30 avril 2017 Mise en ligne jusqu'au 14 mai compris Crédit photo : Allegoria dell'Inclinazione 1615-1616...
  • Charlie Hebdo
    N°6 | S'indigner, soutenir, hommages, lettres ouvertes Charlie Hebdo Françoise Urban-Menninger © Crédit photo : Couverture du 10 mai 2017 du journal Charlie Hebdo , image prise et fournie par Françoise Urban-Menninger Charlie Hebdo aujourd'hui j'ai envie...
  • Chna n Nabila (Djehnine), le chant de Nabila (Hommage à Nabila)
    N°6 | S'indigner, soutenir, hommages, lettres ouvertes Chna n Nabila (Djehnine) le chant de Nabila (Hommage à Nabila) Mhamed Hassani Ce poème extrait est reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur et des éditions SEFRABER © Crédit photo : Nabila...
  • Christophe Schaeffer, aImer à quatre temps, préface de Werner Lambersy, Éditions Librécrit, coll. « Hors collection », 2017, 82 p.
    Critique & réception Christophe Schaeffer aImer à quatre temps préface de Werner Lambersy, Éditions Librécrit, coll. « Hors collection », 2017, 82 p. Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ ©...
  • Toi en moi
    N°6 | Sourires & rires féministes Nouvelle rubrique dédiée aux poésies caricaturale, humoristique et satirique Toi en moi Laure Delaunay Site officiel : https://lauredelaunay.com/ Illustration de Gordan Ćosić © Crédit photo : Gordan Ćosić, Rosa. Ton pied...