25 février 2020 2 25 /02 /février /2020 15:39

 

Lettre n°14 |Être féministe|Critique & réception

 

​Pedro Vianna

Sans raison précise

​Livre LIV, format A5,

juillet-décembre 2019, 72 p.

 

 

 

Maggy de Coster

Site personnel : www.maggydecoster.fr/

Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/

 

Sans Raison précise mais « le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point » selon Pascal.

Ce titre qui commence par la préposition Sans marque d’emblée un privatif donc l’absence, le manque. Un impromptu qui chambarde tout si bien que le poète reste comme « figé/ dans un mouvement incessant » car « la perte / est une porte / qui se déporte/ qui se fige »

On tourne en rond quand rien ne tourne rond. Quand tout est creux, néant autour de soi.  Infinitude du vide. Vide qui « remplit les nuits » et induit tant de douleur. 

L’éloquence du silence et la permanence des souvenirs étouffent les cris logés dans la gorge nouée du poète. Plus de repères. C’est comme s’il vivait dans un monde dépeuplé où ne résonne que l’écho du silence : « aller venir /notes de voyage /revenir /notes de souvenirs /

ne plus revenir /notes d’absence /haussement du silence /silence des ossements /ah si tu avais été là » 

Immortalité des souvenirs logés dans la permanence de la souffrance : la présence de l’absent s’impose au quotidien dans son univers dépeuplé : « égaré dans les pièces vides /de la maison fantôme/abandonné / avec ses pas /il brassait dans sa tête /la présence des absences confondues »

Une voix s’est éteinte, cette voix d’homme de théâtre, complice des bons et mauvais jours. Étreinte soudaine et brutale de la mort. Mort sans préavis. Injonction des Parques. Rien de précis sur cette disparition qui laisse place à tant de questionnements. Tout demeure suspension. 

Suspension de l’action. Suspension des projets. Évanouissement des rêves  « dans la vacuité des jours » car « soudain la mort se présente/et tout se perd dans l’horizon /figé dans l’absence d’avenir/serti dans l’écrin du plus jamais ».

 

Ces poèmes écrits à l’encre du désespoir résonnent comme des notes d’incertitude. C’est un truisme dire que l’avenir est incertain. N’est-il pas courant de dire : on ne sait jamais de quoi sera fait demain ? 

Mais le poète se trouve confronté à l’incertitude de l’incertitude :

« je m’accroche au quotidien /pour tenter d’étayer un avenir / bien incertain ».

Dans l’incertitude de l’avenir il continue de vivre dans la procuration de l’absence.  Aussi a-t-il fait le pari de « tenir bon ». Enfin de compte il ne lui reste qu’« à apprivoiser le quotidien /pour / que les pleurs s’abîment dans les failles du néant » même si rien ne sera plus comme avant,   quitte à « défoncer des portes ouvertes ». Bel oxymore pour lutter contre l’inéluctable et l’invincible.   

 

 

NDLR : Ce recueil dédié à Éric Meyleuc est disponible sur le site :

http://poesiepourtous.free.fr/

***

 

​​​​​​Pour citer ce texte

 

Maggy de Coster, « Pedro Vianna, « Sans raison précise », Livre LIV, format A5 juillet-décembre 2019, 72 p. », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°14|Être féministe, mis en ligne le 25 février 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/lettreno14/sansraison

 

 

Page publiée par le rédacteur David Simon

© Tous droits réservés                                 Retour au sommaire

 

Lettre n°14|Être féministe - LE PAN POÉTIQUE DES MUSES​​​​​​

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans La Lettre de la revue LPpdm

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Megalesia 2020
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES vous présente son festival en ligne Megalesia édition 2020 du 1er avril au 1 er 30 septembre 2020 Crédit photo : " La Muse du chant et de la dance Terpsichore", toile de François Boucher, domaine public. Festival numérique, international...
  • Table
    Table de Megalesia 2020 Édition 2020 du 1er avril au 1er 30 septembre Festival International & Multilingue des Femmes & Genre en Sciences Humaines & Sociales En partenariat avec la Société Internationale d'Études des Femmes & d'Études de Genre en Poésie...
  • Le chemin de la vie
    Megalesia 2020 | Les figures des philosophes chez les écrivaines en Sciences & humaines Sociales | Philosophies & sagesses en poésie Le chemin de la vie Mariem Garali Hadoussa Artiste peintre & poète Présidente de l ’ association "Voix de femme nabeul" Faire...
  • "I LOVE BEIRUT". Pour Beyrouth, pour un monde solidaire !
    Megalesia 2020 | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes, hommages, etc. "I LOVE BEIRUT" Pour Beyrouth, pour un monde solidaire ! "En solidarité avec le Liban, nous publions vos témoignages et poèmes qui soutiennent la population libanaise durement touchée...
  • « Me, Myself » ou du Care lyrique et philosophique
    Megalesia 2020 | Poésie, musique & art audiovisuel |Le néopaganisme & la sexualité dans la culture populaire du XXIe siècle | Articles & témoignages « Me, Myself » ou du Care lyrique & philosophique Dina Sahyouni © Crédit photo : L'affiche de la chanson...
  • « Reality Scares Me » ou quand la réalité de la Terre et celle de l'amour nous font peur
    Megalesia 2020 | Poésie, musique & art audiovisuel « Reality Scares Me » ou quand la réalité de la Terre et celle de l'amour nous font peur Dina Sahyouni © Crédit photo : L'affiche de la sortie de la chanson "Reality Scares Me" de MONSIEUR, c apture d'écran...
  • Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter
    REVUE LE PAN POÉTIQUE DES MUSES | Invitations à visiter Page en construction... Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter Crédit photo : Une représentation de la déesse japonaise Amaterasu sortant de la caverne. Amaterasu est la déesse...
  • L'artiste Catherine Gil Alcala au festival "Les Balladines"
    Megalesia 2020 | Annonces diverses L'artiste Catherine Gil Alcala au festival "Les Balladines" © Crédit photo : L'affiche du festival, image transmise par la maison d'édition de l'artiste-autrice citée. L'artiste Catherine Gil Alcala présente le 13 septembre...
  • « Éviter les secrètes surprises du diable » !
    Megalesia 2020 | Réflexions féministes sur l'actualité « Éviter les secrètes surprises du diable » ! Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Crédit photo : Joovs van Cleve, "La Vierge à l'enfant", domaine public, Wikipédia, Commons. Cet...
  • Papillon à la rose
    Megalesia 2020 | Astres & animaux en Poésie | Travestissements poétiques Papillon à la rose Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : Claude Menninger, " Papillon à la rose", photographie...