4 novembre 2020 3 04 /11 /novembre /2020 14:24

 

Hommage poéféministe | Textes poétiques

 

 

 

 

La mort des dieux

 

​​​​​

 

​​

 

Jeanne Loiseau

 

Poème choisi, transcrit & remanié pour cette revue par Dina Sahyouni

 

 

 

​© ​​​​​​​​​​​​​​​​Crédit photo : "Première de couverture du poème", capturée par la revue LPpdm. 

 

 

Dans le ciel vaporeux aux fascinants abîmes,

Au-dessus des brouillards d'argent, de cendre ou d'or,

Sur leurs trônes d'azur siégeaient les dieux sublimes,

Écoutant si vers eux nos chants montaient encor.

 

Ils étaient là, ces fils de notre immortel rêve.

Unis et fraternels dans leur commun séjour,

Car un même désir les enfanta sans trêve,

Car ils furent aimés du même ardent amour.

 

Ils étaient là, sans haine et sans amère envie :

Jupiter, Jéhovah, si promets en leur courroux,

Le grand Baal, Ishtar, déesse de la vie,

Et le pâle Jésus sous ses longs cheveux roux ;

 

Bouddha, dont la pitié s'épanche en flots mystiques,

Vishnou, qui de toute âme est l'éternel amant,

Allah, qu'ont célébré de belliqueux cantiques,

Et le farouche Odin, roi du nord inclément.

 

Et sur les fronts hautains de la célèbre foule

Régnaient le calme auguste et la sécurité :

Les siècles devant eux passeraient, sombre houle,

Mais sans pouvoir jamais ternir leur majesté.

 

Car l'homme, qui les fit du meilleur de son âme,

Et qui par leur splendeur s'était laissé charmer,

Quand il douterait d'eux ne serait point infâme

Assez pour les maudire et pour les blasphémer.

 

Mais, les enveloppant d'un respect doux et tendre,

Il bénirait toujours leurs fantômes puissants,

Qui l'ont fait espérer avant qu'il pût comprendre,

En lui donnant pour but les cieux éblouissants.

 

Il n'oublierait jamais que, sur sa route amère,

Eux seuls ont soutenu, guidé ses premiers pas,

Et qu'ils l'ont doucement calmé par leur chimère,

Comme on clame un enfant en lui chantant tout bas.

 

Ainsi rêvaient les dieux au fond du ciel immense,

Quand soudain, les troublant dans leur bleu paradis,

Monta comme un long cri d'insulte et de démence :

L'homme se disait libre... et les avait maudits !

 

Homme, pauvre insensé que mène un vain mirage,

Maudis donc ton cerveau, ton cœur et ta raison !

Les dieux ne sont-ils pas, réponds, ton propre ouvrage ?

Qui donc les a dressés, hors toi, sur l'horizon ?

 

Tu brandis contre eux un inutile glaive

C'est ton illusion que menace ta main ;

Si tu crois saluer une aube qui se lève,

Vois, tes propres flambeaux blanchissent ton chemin.

 

Va donc, poursuis un songe après un autre songe,

Tu ne peux échapper à la loi de ton cœur.

Mais écoute... dans l'ombre où ton blasphème plonge,

C'est de ta seule voix que rit l'écho moqueur.

 

C'est toi, c'est ton passé, dont ainsi tu te railles.

Soit, tous tes dieux sont morts sous ton bras forcené...

Mais d'autres de ton sein vont naître, et tes entrailles

Demain feront jaillir ton rêve nouveau-né.*

 

 

* Le texte reproduit ci-dessus provient de LESUEUR, Daniel (1854-1921 pseudonyme de Jeanne LOISEAU), Rêves et visions, [Titres des volets ou des Sous-titres : Souvenirs, Visions divines, Visions antiques, Sonnets philosophiques, Échos et reflets, Paroles d'amitié, Paroles  d'amour], Paris, Alphonse Lemerre, MDCCCLXXXIX (1889), « Visions divines », pp. 28-30. Ce recueil appartient au domaine public.

 

***

 

Pour citer ce poème

 

Jeanne Loiseau, « La mort des dieux », extrait de LESUEUR, Daniel pseudonyme de), Rêves et visions, (1889) poème choisi, transcrit & remanié par Dina SahyouniLe Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiquesHommage poéféministe au professeur Samuel Paty, mis en ligne le 4 novembre 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/21octobre/jl-lamortdesdieux

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour au sommaire de l'Hommage 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans S'indigner - soutenir - etc.

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 10 | AUTOMNE 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N° 10 | AUTOMNE 2021 CÉLÉBRATIONS DES LAURÉATES & LAURÉATS* DE L'ACADÉMIE CLAUDINE DE TENCIN & DIX ANS DE CE PÉRIODIQUE AVEC LES INVITÉES...
  • No 1 | O | Les figures des orientales en arts et poésie
    PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales... Les figures des orientales en arts & poésie © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. Ce premier numéro sera entièrement mis en ligne le 30 septembre...
  • Vision d’Iran / Visión de Irán
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations & N° 10 | Célébrations | Dossier mineur | Florilège Vision d’Iran / Visión de Irán* Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes Crédit photo : photographie d'une villageoise du désert iranien,...
  • À une Soudanaise et La mort d'une joyeuse
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations , Événements poétiques | Justice pour elles ! | Poésies féministes & N° 10 | Célébrations | Dossier mineur | Florilège À une Soudanaise & La mort d'une joyeuse* Imèn Moussa Poétesse, Docteure en Littératures...
  • Le Prix Littéraire de Dina Sahyouni
    N° 10 | Célébrations | Actions en faveur des femmes & LGBT+ [parution numérique uniquement] Le Prix Littéraire de Dina Sahyouni SIÉFÉGP Société Internationale d'Études des Femmes & d'Études de Genre en Poésie. Crédit photo : Image d'une auteure "Ana de...
  • No 8 | ÉTÉ 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N° 8 | ÉTÉ 2021 PENSER LA MALADIE & LA VIEILLESSE EN POÉSIE 2ÈME VOLET SOUS LA DIRECTION DE Françoise URBAN-MENNINGER © Crédit photo :...
  • No 8 | Sommaire
    N° 8| SOMMAIRE PENSER LA MALADIE & LA VIEILLESSE EN POÉSIE 2ÈME VOLET Sous la direction de Françoise URBAN-MENNINGER Nous continuons la mise en ligne interrompue involontairement en 2018 avant la parution du numéro en version imprimée en fin septembre...
  • Éditorial
    N°8 | Penser la maladie & la vieillesse en poésie | Édito Éditorial Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème La vieillesse en poésie existe-t-elle réellement ? On peut en douter quand on découvre le magnifique livre de Léo Henry qui...
  • La situation de la femme noire dans le domaine artistique au Maghreb : l’expérience de la peintre tunisienne Youssra Chouchène
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Dossier & N° 10 | Célébrations | Entretien artistique & Féministe | Réflexions féministes sur l'actualité | Revue culturelle d'Afrique & d'Orient La situation de la femme noire dans le domaine artistique au Maghreb : l’expérience...
  • À Béatrice Bonhomme
    N° 10 | Célébrations | Dossier majeur | Florilège À Béatrice Bonhomme Michel Orban Ta poésie est souffle d’oiseau, Parole du regard, silence de la lumière. Elle métamorphose l’anonymat du désert En lieu-dit du bout du monde. Elle déshabille la pierre,...