1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 07:00

 

Poème
Oubliée

Martine Blanché  

 

 

  Numero-3 5489Crédit photo : photographie (prise par Martine Blanché) dans le parc du musée Rodin 


 

 

 

La blessure du baiser

La chair à naître

L’envolée du marbre

Dans la moisissure de l’atelier


 

Oubliée

La fissure de la pierre

La veine tailladée

La solitude avortée

Dans l’humidité de l’asile


 

Oubliée

La sœur rebelle

La douche partagée

La main au creux de l’aine

Dans la torpeur de la salle


 

Oubliée

L’excentrique jeunesse

La tendresse du frère

La brassée de la terre

Dans la tranchée de glaise


 

Oubliée

De n’avoir pu saisir

La vie à pleines mains

La masse trop compacte

Dans l’exiguïté de la chambre


 

Oubliée

D’avoir voulu créer

L’agitation de la matière

La levée vers d’autres sphères

Dans la frénésie de l’impuissance


 

Oubliée

La rivalité de la carrière

La force imposée du silence

La saignée du cœur à vif

Dans l’ombre de la folie schizophrène.

  

Martine Blanché 01/04/2014

  

 

Pour citer ce poème

 

Martine Blanché, « Oubliée », poème illustré par une photographie fournie par M. Blanché, Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Dossiers « Jardins d'écritures au féminin », « Muses & Poètes. Poésie, Femmes et Genre », n°3|Été 2013 [En ligne], (dir.) Françoise Urban-Menninger, mis en ligne le 1er juin  2013.

Url.http://www.pandesmuses.fr/article-n-3-oubliee-117752827.html/Url. 

 

Auteur(e)

Martine Blanché, née à Mulhouse, où elle réside et enseigne l’allemand (et l’option langue et culture régionales) au Lycée Lambert.Titulaire d’un Doctorat d’études germaniques (Strasbourg 1997) sur « L’œuvre dramatique d’Emile Storck » (après une Maîtrise sur « Le lyrisme de Georges Zink »). Son premier recueil Sentes et sens, paru chez Jérôme Do Bentzinger (Colmar) (80 poèmes), a été récompensé par le Prix de Poésie (2007) de la Société des Ecrivains d’Alsace, de Lorraine et du Territoire de Belfort (SEAL).Un deuxième recueil de 80 poèmes, indiennes, est paru chez Do Bentzinger en mars 2011. Carmin sur glace, son troisième recueil (60 poèmes), vient de paraître (en janvier 2013), également chez Jérôme Do Bentzinger Éditeur (Colmar). De nombreux poèmes en français ont été publiés dans la Revue Alsacienne de Littérature (RAL n°s 87, 90, 92, 95 (avec traduction par Adrien Finck), 97, 99, 100, 110, 115-116, 117) ; Peut-être (n°2) et en ligne sur Temporel.fr (n°s 5-12-14). Les trois recueils sont mentionnés dans L’Écrivain et sur Poezibao (20 janvier 2008/27 mars 2011/12 janvier 2013).

Sentes et sens, préface de Maryse Staiber (Professeur à l’Université Marc Bloch, Strasbourg) ; indiennes, préface d'Anne Mounic (Professeur à Paris-Sorbonne) ; Carmin sur glace, préface de Jacques Goorma, poète (Agrégé de Lettres et Docteur).

Réception dans les médias :

Sentes et sens : L’Alsace, 23/11/2007 « Cheminer dans les pas de Martine Blanché » par François Fuchs. RAL n°101 (2008) « Quelques pas sur les sentes du sens » par Maryse Staiber 

indiennes : Dans le supplément culturel DNA Reflets, 16/07/2011, « Couleurs d’Asie et d’ici » par Antoine Wicker. L’Alsace région, 12/05/2011, « Les racines du voyage » par Jean-Christophe Meyer. RAL n°113-114 (2011), note de lecture par Anne Mounic

Carmin sur glace : Sur Exigence-Littérature (e-littérature.net), 27/3/2013, par Françoise Urban-Menninger. Dans L’Écho mulhousien, n° 355, avril 2013 p.26 : « La poésie visuelle de Martine Blanché » (voir aussi n°340 pour indiennes et précédemment pour Sentes et sens)

Partager cet article

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans n°3|Été 2013

Rechercher

À La Une