3 avril 2022 7 03 /04 /avril /2022 09:59


Événements poétiques | Recueil numérique du festival « Le Printemps des Poètes » | Poésie contemporaine 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux poèmes extraits de

 

 

« Poèmes de faim de vie »

 

 

 

 

 

 

Thibault Jacquot-Paratte

 

 

 

 

 

Crédit photo : "Cerisiers en fleurs à Paris au Cimetière du Montparnasse ", image de Commons, domaine public. 

 

Ces deux poèmes sont extraits d'un recueil inédit :

 

*

 

n'oublie pas que

les fleurs comme les gens

ne fleurissent pas pendant toute leur existence.

 

 

Saute de joie très chère, 

dans ta bonne forme et ton enthousiasme :

tes pétales faneront moins vite

dans un voluptueux climat

 

 

n'oublie pas que

les fleurs comme les gens

se feront butiner par des papillons

aux éclats qui les dépassent

qui portent les pollens 

des uns, des autres.

 

 

*

 

 

Un cimetière est plein de fleurs

est plein de fleurs

rouges, jaunes,

aux feuilles vertes

remplies de sève

pour qui les gens se déplacent arroser,

elles prennent le soleil

éblouissantes, pétales flottants

des drapeaux au petit vent

soufflant partout

comme au cimetière

et prenant la pluie 

ne fondent pas comme les dessins de craie 

d'artistes, d'enfants 

faisant la manche 

joueurs, dans leurs quartiers suburbains

s'écoulant jusqu'au caniveau,

mais reçoivent chaque goutte

la sentent couler leur long 

salut d'embellissement 

de symbole 

flottant au vent 

se lèvent, retombent

se sauvent, éblouissantes

n'embelliront pas à l'année longue

sont pleins de fleurs

 

 

un cimetière est plein d'arbres et de fleurs

et plein de pierres bien choisies

choisies pour leur beauté 

les os en dessous

pris dans les racines, dans le roc

un cimetière est plein de fleurs de différentes tailles

de talus

mont

au loin, le couchant

et le relief de figures

de fortes figures aux larges épaules 

les chants les survolent

prières

chants de l'oiseau

chante l'oiseau, survole

est un jardin de fleurs et de chants

prière de le voir 

et d'y être content 

réminiscence 

pousse l'herbe,

parfois, des arbres

agrippant cercueils en leurs racines 

des mots pour souhaiter

remerciements pour la bravoure de la survie

de la poursuite de l'espoir.

 

Tous avons-nous une source de joie et d'espérance 

quelle est la vôtre, si ce n'est pas importun

de risquer cette question

prendre pour acquis qu'vous n'touchez pas la dépression

yeux clos

que fait la figure devant un écran d'unique lumière

dans quelle direction va-t-elle

affranchir ses souhaits

et ne plus être à leur merci 

de volatiles humeurs

un cimetière est un jardin de fleurs !

 

 

© Thibault Jacquot-Paratte

 

 

***


Pour citer ces poèmes printaniers & inédits

 

Thibault Jacquot-Paratte, « Deux poèmes extraits de "Poèmes de faim de vie" », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique / Festival Le Printemps des Poètes Mars 2022 | « L'éphémère aux féminin, masculin & autre », Recueil collectif des périodiques féministes de l'association SIÉFÉGP, mis en ligne le 3 avril 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/ephemere/tjp-poemesdefaimdevie

 

 

 

Mise en page par Aude

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Repost0
1 avril 2022 5 01 /04 /avril /2022 14:51


Événements poétiques | Recueil numérique du festival « Le Printemps des Poètes » | Poésie des siècles passés 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'éphémère

 

 

 

 

 

 

 

Marceline Desbordes-Valmore  (1786-1859)

 

Poème choisi, transcrit & modernisé légèrement avec une photographie prise par Dina Sahyouni

 

 

 

 

 

© Crédit photo : Portrait de Marceline Desbordes-Valmore jeune, dessin photographié (pour cette revue par DS.) de ses Œuvres poétiques de Marceline Desbordes-Valmore 1819-1833, Idylles, Élégies, Paris, Alphonse Lemerre éditeur, MDCCCLXXXVI) ouvrage poétique tombé dans le domaine public.

 

 

 

L'extrait ci-dessous provient du recueil de poèmes, tombé dans le domaine public, de DESBORDES-VALMORE, Marceline (1786-1859), Les pleurs, poésies nouvelles, par Madame Desbordes-Valmore, Préface d'Alexandre Dumas, Paris, Librairie de Charpentier, MDCCCXXXIII/1833, volet « Aux petits enfants », pp. 377-381.

 

 

 

Je suis trop délicat, trop faible et trop petit,

Pour porter vos fruits mûrs et porter vos corbeilles,

Dépouiller les tilleuls du trésor des abeilles,

Courber de vos moissons la féconde épaisseur ;

Mais je vous enverrai l'Automne : c'est ma sœur.

M. H. DE LATOUCHE. –

 

LXV

 

 

Frêle création de la fuyante aurore,

Ouvre-toi comme un prisme au soleil qui le dore ;

Va dire ta naissance au liseron d'un jour ;

Va ! tu n'as que le temps de deviner l'amour !


 

Et c'est mieux, c'est mieux que de le trop connaître ;

Mieux de ne pas survivre au jour qui le vit naître.

Happe sa douce amorce, et que ton aile, enfant,

Joue avec ce flambeau ; rien ne te le défend.

 

 

Né dans le feu, ton vol en cercles s'y déploie,

Et sème des anneaux de lumière et de joie.

Le fil de tes hasards est court, mais il est d'or !

Nul regret ne pendra lugubre sur ton sort ;

 

 

Nul adieu ne viendra gémir dans l'harmonie

De ton jour de musique et d'ivresse infinie ;

Ce que tu vas aimer durera tes instants ;

Tu ne verras le deuil ni les rides du temps.

 

 

Les feuillets de ton sort sont des feuilles de rose.

Fiévreuse de soleil et d'encens, quel destin !

Atome délecté dans le miel qui l'arrose,

Sonne ta bienvenue au banquet du matin.


 

 

Je t'envie ! et Dieu t'aime, innocent éphémère ;

Tu nais sans déchirer le beau flanc de ta mère ;

Ce penser triste et doux ne te fait point de pleurs :

Il ne t'impose pas comme un remords de vivre.

 

 

Tu n'as point à traîner ton cœur lourd comme un livre.

Heureux rien ! ta carrière est au bout de ces fleurs.

Bois ta vie à leur âme, et que ta prompte haleine

Goûte à tous les parfums dont s'abreuve la plainte.

 

 

Hâte-toi : si le ciel commence à se couvrir,

Une goutte de pluie inondera tes ailes :

Avant d'avoir vécu, tu ne veux pas mourir,

Toi ! Les fleurs vont au soir : ne tombe qu'après elles :



 

Bonjour ! bonheur ! adieu ! Trois mots pour ton soleil.

Et pour nous, que de nuits jusqu'au dernier sommeil !

Le long vivre n'apprend que des fables railleuses.

Tristement recueillis sous nos ailes frileuses,

 

 

Nous épions l'espoir, qui n'ourdit qu'un regret :

Et l'espoir n'ouvre pas sa belle chrysalide ;

Et c'est un fruit coulé sous son écorce vide ;

Et le vrai, c'est la mort ! – et j'attends son secret.


 

Oh ! ce sera la vie : oh ! ce sera vous-même,

Rêve, à qui ma prière a tant dit : Je vous aime.

Ce sera pleur par pleur, et tourment par tourment,

Des âmes en douleurs le chaste enfantement !

 

 

***


Pour citer ce poème élégiaque

 

Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859), « L'éphémère », poème choisi, transcrit & modernisé légèrement avec une photographie prise par Dina Sahyouni de DESBORDES-VALMORE, Marceline (1786-1859), Les pleurs, poésies nouvelles... (1833), Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique / Festival Le Printemps des Poètes Mars 2022 | « L'éphémère aux féminin, masculin & autre », Recueil collectif des périodiques féministes de l'association SIÉFÉGP, mis en ligne le 1er avril 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/ephemere/mdv-Lephemere

 

 

 

Mise en page par Aude

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Repost0
29 mars 2022 2 29 /03 /mars /2022 16:23


Événements poétiques | Recueil numérique du festival « Le Printemps des Poètes » | Poésie contemporaine

 

 

 

 

 

 

 

 

Fuites

 

 

(première partie)

 

 

 

 

 

 

 

Andrea Moorhead

 

 

 

 

 

Crédit photo : "Ruby Throated Hummingbird", image de Commons, domaine public.

 

 

 

 

Corps blond et distant

 

 

 

Ils n’ont rien trouvé 

au lever du jour,

des lignes tracées dans la poussière

auraient révélé la direction de la fuite

ou la profondeur de son désespoir.




 

 

 

 

Échanges

 

 

Il faut prononcer des syllabes sans pronoms

pour éviter des barrages à la tendresse

des fuites dans les tuyaux de la mémoire,

mais la tentation restera à la lisière de la conscience

dans sa densité voluptueuse 

toi et moi d’une nudité surprenante

après des averses soudaines.



 

 

 

 

L’attente

 

 

Une ombre vient chaque nuit

tissée de tes mots, de tes souffrances diaphanes,

elle s’approche

sans souffle ni chaleur,

une brosse chinoise

sur la surface oscillante.

 

 

© A. Moorhead


 

 

***


Pour citer ces poèmes inédits

 

Andrea Moorhead, « Fuites (première partie) », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique / Festival Le Printemps des Poètes Mars 2022 | « L'éphémère aux féminin, masculin & autre », Recueil collectif des périodiques féministes de l'association SIÉFÉGP, mis en ligne le 29 mars 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/ephemere/am-fuites1

 

 

 

Mise en page par Aude

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans RECUEIL NO5 Nature en poésie Muses et féminins en poésie
29 mars 2022 2 29 /03 /mars /2022 12:50

 

Événements poétiques | Recueil numérique du festival « Le Printemps des Poètes » | Poésie contemporaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La seconde annoncée

 

 

 

 

 

 

​​

 

Nataneli

 

 

 

 

Crédit photo : "Allégorie de la musique", image de Commons, domaine public.​​

 

 

 

Il y a sur ma voie plusieurs voix

Tantôt douce et angélique

Parfois trop incertaine d’émois 

Les soirs d’obscures dramatiques

 

 

Ça tangue, chavire de questions

Et racle là les soucis enfouis, 

Puis flottant en surface du lit

Remonte tout le passé occis.

 

 

 

Certaines murmurent en silence 

Pour ne pas trop déranger la nuit

D’autres aiment louer l’éloquence

​​​​​​​​​​D’une messe d’orient qui prend vie 

 

 

Cette mélopée contant l’instant, 

Jouant à en perdre haleine

Les arpèges d’un souffle vivant, 

Narre aux ombres ses poèmes.

 

 

Et dans ce monde si pernicieux 

Où l’on mesure trop les hommes 

On jette ainsi les voies au feu 

De tous ces choix que l’on consomme

 

 

Ô toi petite voix en thème  

Que ton refrain enfin éclaire

Au-delà des vents et des plaines 

La vie si belle et si claire.

 

 

Enveloppe moi de ta poésie 

Toi ! Sœur de mes mots et cantates​​​​​​

Charme moi de vers en mélodie

Viens encore jouer ta sonate.

 

 

Il y a en moi tant d’autres voix

Que celle qui parle à haute-voix 

Comme tous ces airs de cantiques

D’une chorale poétique,

 

 

Celle que je chérie, la belle, 

Devant chaque nouvelle journée,

Celle qui m’est tant essentielle

C’est elle que j’entends s’extasier

 

 

 

©️ Nataneli, extrait de son recueil « Le journal d’une auteur en vers de saisons » à paraître.

 

 

***

 

Pour citer ce poème inédit

 

Nataneli« La seconde annoncée », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événements poétiques / Festival Le Printemps des Poètes Mars 2022 | « L'éphémère aux féminin, masculin & autre », Recueil collectif des périodiques féministes de l'association SIÉFÉGPmis en ligne le 29 mars 2022. Url  :

http://www.pandesmuses.fr/ephemere/n-lasecondeannoncee

 

 

 

Mise en page par Aude

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

​​​​​​​​

Repost0

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Calendrier du matrimoine poétique 2022
    Événements poétiques | Calendrier du matrimoine poétique 2022 Calendrier du matrimoine poétique 2022 Crédit photo : Klimt, Poésie. Présentation LE PAN POÉTIQUE DES MUSES remercie sa fondatrice d'avoir initié le projet du calendrier féministe du matrimoine...
  • Elisabeth Fréring présente ses « Contes d'automne » à la galerie Bertrand Gillig à Strasbourg
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Bémols artistiques | Revue culturelle d'Europe Elisabeth Fréring présente ses « Contes d'automne » à la galerie Bertrand Gillig à Strasbourg Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo...
  • Il a fallu gérer la peur avec « Andrà tutto bene… » de Hanen Marouani
    Événements poétiques | Calendrier du matrimoine poétique 2022 & N°12 | Poémusique des femmes & genre | Dossier mineur | Articles & témoignages Il a fallu gérer la peur avec « Andrà tutto bene… » de Hanen Témoignage & photographies de Arwa Ben Dhia © Crédit...
  • Claude Luezior, Sur les franges de l’essentiel suivi de Écritures, éditions Traversées, Belgique, 128 p., 2022, ISBN : 9782931077047
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Critique & Réception | Dossier mineur | Articles & témoignages / Muses au masculin Claude Luezior, Sur les franges de l’essentiel suivi de Écritures, éditions Traversées, Belgique, 128 p., 2022, ISBN : 9782931077047...
  • Juliette Jouannais, sculptrice de la couleur
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Bémols artistiques | Revue culturelle d'Europe Juliette Jouannais, sculptrice de la couleur Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : Juliette Jouannais, peintures de son exposition...
  • No 12 | AUTOMNE-HIVER 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°12 | AUTOMNE -HIVER 2022 UNE POÉMUSIQUE DES FEMMES & GENRE* Crédit photo : Anne Vallayer-Coster, "Instruments de musique". Tableau temporaire....
  • La poésie, l’arme des féministes russes !
    Événements poétiques | Calendrier du matrimoine poétique 2022 & N°12 | Poémusique des femmes & genre | Dossier mineur | Articles & témoignages | Revue matrimoine La poésie, l’arme des féministes russes ! Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure...
  • Frida Kahlo au-delà des apparences. Exposition au Palais Galliera à Paris
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Bémols artistiques | Revue culturelle des Amériques Frida Kahlo au-delà des apparences Exposition au Palais Galliera à Paris Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographies par Claude Menninger...
  • Rencontre avec Arnaud Martin : peintre, dessinateur et poète
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Entretiens poétiques, artistiques & féministes | Muses au masculin Rencontre avec Arnaud Martin : peintre, dessinateur & poète Propos recueillis en novembre 2022 par Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes...
  • Biographie de Arnaud MARTIN
    Biographie & publication disponibles numériquement Arnaud MARTIN Poète, artiste peintre & dessinateur © Crédit photo : L'artiste peintre "Arnaud Martin dans son atelier". Est peintre, dessinateur et poète, il nous parle à cœur ouvert de son itinéraire,...