23 décembre 2020 3 23 /12 /décembre /2020 17:30

 

N°8 | Penser la maladie & la vieillesse en poésie | Poésie érotique

 

 

 

 

 

free vol

 

 

 

 

 

 

 

 

Laurent Chaineux Schenmetzler

 

 

Crédit photo : Alexandre-Jacques Chantron, La Cigale ou Rêve d'été pastel​​​​, image Commons, domaine public.

 

 

Oser rare : free vol

Arrose les mots des sens
Que brûlent les idées indécentes
en incandescentes paroles.


Ose
ce ventre en prières
assoiffé d'effervescentes caresses
d'impudiques envolées.


Ose
l'obscène et la langue folle,
l'érotisme affranchi
à la page incendiaire.


Ose
les délices subtiles
Les désirs pénétrants
que dessinent tes doigts
que ruisselle ta quintessence
entre mes lignes sèches
et dépose ton sel
au crayon monolithe
de mon désir de prose. 

 

 

***

 

Pour citer ce poème

 

 

Laurent Chaineux Schenmetzler, « free vol »Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°8 | Penser la maladie & la vieillesse en poésie sous la direction de Françoise Urban-Menninger, mis en ligne le 23 décembre 2020. Url : 

http://www.pandesmuses.fr/no8/lc-free-vol

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°8 

 

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Numéro 8 Poésie érotique
21 décembre 2020 1 21 /12 /décembre /2020 15:01

 

Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir »

 

 

 

 

 

Vierge noire

 

 

&

 

 

Sous les branches

 

 

 

 

 

 

 

 

Laurent Chaineux Schenmetzler

 

 

Vierge noire 

 

 

 

Haut veuvage inhalé
sous le voile
Une vierge noire
en grand deuil,
paupière sourde,
visage pâle.
À la tristesse de son oeil
quelque diablerie
s'immisce
envoûtant
mon regard.

Déraisonnables prémisses,

                                                                                                    Dents

                                                                                                              sang

                                                soir

Qu'à la braise
de ton oeil
souffle
un vent d'état
d'urgente
vengeance
que ton ventre affamé
réclame
incendiant ton calice
d'un brûlant
dessein
qui soupire.

                                                                                                                   

 

 

Sous les branches

 

 

 

 

Sous les branches d'un tamaris
elle avait suspendu sa toile
et s'y balançait
nonchalante.

Là bas, près du feu,
autour des flammes folles
les chants créoles
résonnaient encore.

J'avais pris le large.

Le rhum sans doute
et les parfums de la nuit
avaient fini par me griser.
Je m'étais fondu au décors
flânant parmi les fleurs
dans l'ombre de la nuit.

Personne ne la cherchait,
je ne l'avais pas vue.

Elle murmura mon nom...

Dans un rayon de lune
elle était là, sur son hamac,
entièrement dévêtue,
ruisselante, ses petits seins
dressés comptant les étoiles.

Sous les branches d'un tamaris
elle avait tissé sa toile
et m'y attendait
languissante...

Elle me tendait ses bras
Elle me tendait ses jambes
et moi, prenant racine,
ma raison vacilla
au rythme des chants lancinants,
du grincement de la  branche
et des hallucinantes plaintes.

 

 

 

***

 

Pour citer ces poèmes d'amour 

 

 

Laurent Chaineux Schenmetzler« Vierge noire » & « Sous les branches », poèmes érotiques, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique|Le Printemps des Poètes « Les femmes et le désir en poésie » sous la direction de Françoise Urban-Menninger, mis en ligne le 21 décembre 2020. Url : 

http://www.pandesmuses.fr/desir/lcs-viergenoire

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

 

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Amour en poésie Poésie érotique RECUEIL NO3
1 décembre 2020 2 01 /12 /décembre /2020 09:00

 

Événements poétiques | ReConfinement | Rêveries fleuries | Jour 33

 

 

 

 

 

 

 

Rêveries​​​

 

 

 

 

 

 

​​Jean​​​​​-Charles Paillet

 

Page facebook :

https://www.facebook.com/jeancharles.paillet.3

 

 

 

Mon visage enfoui

 

 

Mon visage enfoui

lèvres défaites

dans l’éblouissant secret

de ton cou



 

subit le vertige

comme un oiseau

privé de ses ailes



 

 

 

 

Tu berces ma vie de peu de mots

 

 

Tu berces ma vie de peu de mots

allumes les étoiles d’un sourire

dispenses le miel par tes baisers

 

 

Je te regarde nue

comme au premier matin du monde

hier je dormais

aujourd’hui je m’éveille

 

 

Au sommet de ton rire

ma vie est complète

 

 

***

 

Pour citer ces poèmes

 

 

Jean-Charles Paillet, « Rêveries », poèmes inédits,  Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique| Reconfinement « Rêveries fleuries », mis en ligne le 1er décembre 2020. Url :

http://www.pandesmuses.fr/reveriesfleuries/jcp-reveries 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Reconfinement Poésie érotique
28 novembre 2020 6 28 /11 /novembre /2020 12:41

 

Événements poétiques | ReConfinement | Rêveries fleuries | Jour 30

 

 

 

 

 

Nous irons vers les poètes

 

 

 

 

 

 

Renée Vivien

 

Poème choisi, transcrit, remanié,

annoté & présenté pour cette revue par Dina Sahyouni

Cette page est en partie restreinte

 

 

 

          https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/68/Renee-Vivien.png

Crédit photo : Photographie de Renée Vivien (Pauline Mary Tarn),, domaine public, Commons. 

 

 

Le texte reproduit ci-dessous provient de VIVIEN, Renée (1877-1909), À l'heure des mains jointes, Paris, éd. Alphonse Lemerre, 23-33 Passage Choiseul, MDCCCCVI (1906), pp. 15-18. Ce recueil appartient au domaine public.

​​​​​​Le texte est annoté et présenté par D. Sahyouni mais la revue réserve l'annotation et la présentation inédites pour la parution imprimée du recueil Rêveries fleuries. On utilise l'exergue du livre pour ce poème que nous dédions aux consœurs lesbiennes, transsexuelles et queers...

 

...the hour of sisterly sweet hand-in-hand.

By Dante Gabriele ROSSETTI.

 

 

 

L'ombre paraît une ennemie en embuscade...

Viens, je t'emporterai comme une enfant malade,

Comme une enfant plaintive et craintive et malade.

 

 

Entre mes bras nerveux j'étreins ton corps léger.

Tu verras que je sais guérir et protéger,

Et que mes bras sont forts pour mieux te protéger.

 

 

Les bois sacrés n'ont plus d'efficaces dictames,

Et le monde a toujours été cruel aux femmes...

Nous le savons, le monde est cruel pour les femmes.

 

 

Les blâmes des humains ont pesé sur nos fronts,

Mais nous irons au loin et nous les oublierons...

Nous n'avons qu'à vouloir et nous les oublierons.

 

 

Nous souvenant qu'il est de plus larges planètes,

Nous entrerons dans le royaume des poètes,

Le merveilleux royaume où chantent les poètes.

 

 

La lumière s'y meut sur un rythme divin.

Plus de soucis : l'on rêve et l'on est libre enfin...

Ma Douceur, conçois-tu que l'on soit libre enfin ?...

 

 

Je bâtirai pour toi des palais d'émeraude

Où le parfum s'égare, où la musique rôde,

Semblable au souvenir qui s'attarde et qui rôde...

 

 

Mon amour, qui s'élève à la hauteur du chant,

Louera tes cheveux roux plus beaux que le couchant...

Ah ! tes cheveux, plus beaux que le plus beau couchant !

 

 

Les douleurs se feront exquises et lointaines,

Dans le miracle des jardins et des fontaines,

Des jardins langoureux où dorment les fontaines.

 

 

Parce que j'ai frémi, que j'ai pleuré comme eux,

Chère, j'irai vers les poètes lumineux,

Sans redouter l'éclat de leur front lumineux.

 

 

Je leur dirai : « Mon œuvre est une œuvre illusoire...

Je marche obscurément vers une mort sans gloire,

Je suis une qui vit et qui mourra sans gloire.

 

 

Mais entrouvrez vos rangs jalousement étroits,

Parce que je vous ai vénérés autrefois,

Et que j'ai lu vos vers, par les soirs d'autrefois.

 

 

Accueillez parmi vous votre sœur sans génie,

Mais dont l'âme est pareille à votre âme infinie...

Car mon âme est pareille à votre âme infinie.

 

 

Je juge l'aube triste et le plaisir amer :

Le soir me voit errer en regardant la mer,

Les pieds nus, attentive aux refrains de la mer.

 

 

Puisque le désir fut mon unique poème,

Contemplez la splendeur de la femme que j'aime...

Ô poètes ! voyez cette femme que j'aime ! »

 

 

… Nous entrerons, grâce aux poètes fraternels,

Dans le pays créé par leurs vers éternels,

Dans l'harmonie et le clair de lune éternels.

 

 

La nuit rassurera nos âmes inquiètes,

Et nous verrons passer, en chantant, les poètes

Graves et doux, et les amantes des poètes.

 

 

 

***

 

Pour citer ce poème érotique & féministe 

 

Renée Vivien, « Nous irons vers les poètes », poème extrait de VIVIEN, Renée (1877-1909), À l'heure des mains jointes (1906) choisi, transcrit et remanié par Dina Sahyouni,  Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique| Reconfinement « Rêveries fleuries », mis en ligne le 28 novembre 2020. Url :

http://www.pandesmuses.fr/reveriesfleuries/rv-verslespoetes

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Repost0

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Table de Megalesia 2022
    Table de Megalesia 2022 Édition du 1er avril au 15 juin* Festival International & Multilingue des Femmes & Genre en Sciences Humaines & Sociales En partenariat avec la Société Internationale d'Études des Femmes & d'Études de Genre en Poésie (SIÉFÉGP)...
  • André Seleanu, "Le Conflit de L’Art Contemporain. Art tactile, art sémiotique", L’Harmattan, 2022, 225 pages, 23€
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Bémols artistiques André Seleanu, Le Conflit de L’Art Contemporain Art tactile, art sémiotique, L’Harmattan, 2022, 225 pages, 23€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédit photo : Première de couverture...
  • Le chant de mon oud
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | Poésie, musique art audiovisuel | Poésie érotique & N°12 | Musique, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège | Poésie érotique Le chant de mon oud Poème & dessin Mokhtar El Amraoui © Crédit...
  • Pour que cesse !!
    Événements poétiques | Concours Féministes | Festival des poésies féministes 2021 | Recueil | Poésie féministe pour éliminer les violences faites aux femmes Pour que cesse !! Nouria Diallo-Ouedda Crédit photo : Mimosa rouge de l'été.jpg", image Wikimedia,...
  • Bains de lumière
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Témoignages & articles Bains de lumière Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Crédit photo : Edgar Degas, (1834-1917), "Une baigneuse s'épongeant la jambe" (1883). Image libre de droits. Dans...
  • Parfum de couleurs
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège Parfum de couleurs Poème & dessin Mokhtar El Amraoui © Crédit photo : Mokhtar El Amraoui, « Parfum de couleurs ». Pourquoi, humain, ne voudrais-tu être Que froide et laide nuit Alors qu’au fond...
  • La fleur et la fée
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | I. Le merveilleux féerique au féminin | Poésie des aïeules/Astres & animaux La fleur & la fée Zoé Fleurentin (1815-1863) Poème choisi & transcrit par Dina Sahyouni Crédit photo : Rose sous...
  • Scepticisme
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | Poésie des aïeules/ Philosophies & sagesses en poésies Scepticisme Zoé Fleurentin (1815-1863) Poème choisi & transcrit par Dina Sahyouni Crédit photo : "Terracotta statuette of à draped goddess",...
  • La nature
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | I. Le merveilleux féerique au féminin | Poésie des aïeules/Astres & animaux | Travestissements poétiques La nature Zoé Fleurentin (1815-1863) Poème choisi & transcrit avec un commentaire par...
  • Astarté l’immortelle
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | II. Le merveilleux féerique féministe | Florilège & Recueil de nouvelles de Dicé | Avant première Astarté l’immortelle Mona Azzam Crédit photo : la déesse "Astarté l’immortelle ", Commons,...